Saturday 25 Nov 2017

Le palmarès des discothécaires 2010

Lien vers l'ancien site ACIM

A ce jour, 42 discothécaires et bibliothécaires musicaux ont adressé la sélection de leurs albums préférés pour l'année 2010.

Les albums plébiscités sont par ordre décroissant :
Black Keys "Brothers" (6 fois),
Arcade Fire "The surburbs",
La Maison Tellier "Suite royale",
The Drums "The Drums,
The National "High violet",
Gil Scott-Heron "I'm new here",
Bertrand Belin "Hypernuit",
Arnaud Fleurent-Didier "La reproduction",
Sufjan Stevens (cité 3 fois avec 3 albums différents),
Camelia Jordana (2 fois)

Christophe Daniel, Médiathèque Départementale de Haute-Saône (70)

Fabienne Chambon-Devaud, médiathèque de Guilherand-Granges (07)

Benoît Noël, Médiathèque de Fougères (35)

Nicolas Dourlhes, Médiathèque Antoine de Saint Exupéry de Les-Ponts-de-Cé (49)

Olivier Benoît, Médiathèque Louis Aragon, Le Mans (72)

Sébastien Pelé, Bibliothèque départementale de la Mayenne (53)

Vincent Bouteloup, Médiathèque François Mitterrand d'Argentan (61)

Hélène Perret, Bibliothèque Municipale d'Auxerre (89)

Dominique Auer, Les Champs Libres, Rennes (35)

Nicolas Bravais, Médiathèque de Décines (69)

Mathieu Lubrun, Bibliothèque IUT Paris 5 (75)

Julien François, Bibliothèque départementale de l'Ariège (09)

Marc Poteaux, Médiathèque de St Amand les Eaux, Communauté d'Agglomération de la Porte du Hainaut (59)

Les bibliothécaires musicaux de Grenoble (38)

Laurent Houssard, Bibliothèque municipale de Cachan (94)

Thomas Saglio, Bibliothèque Municipale, Le Havre (76)

William Noyer, Boîtes à Culture, Médiathèque de Bouchemaine (49)

Valerie Orieux, Bibliothèque Municipale d'Angers (49)

Emmanuel Thirot, Médiathèque municipale de Bergerac (24)

Bruno Neveux, Médiathèque de Guebwiller (68)

Frédéric Lakermance, Médiathèque de Loudun (86)

Stanislas Chapel

Bruno Piszczorowicz, Réseau des médiathèques du Val d'Europe

Nicolas Blondeau, Médiathèque de Dole (39)

Jean-Sylvain Joss

Priscilla Winling, Médiathèque Malraux de Strasbourg (67)

Franck Schwebel, Médiathèque de Sainte-Luce-sur-Loire (44)

Bruno Mauvais, Bibliothèque de Paimpol (22)

Béatrice Dumain, Médiathèque du pays de Redon

Benoit Crevits, Médiathèque de la Communauté d'Agglomération du Grand-Angoulême (16)

Eric Pelordet, médiathèque de Meyzieu (69)

Fred Menu, discothécaire de Lagny-sur-Marne (77)

Jean Palomba, Médiathèque d'Arles (13)

Les discothécaires de la Médiathèque de Vincennes

Les discothécaires de la Médiathèque municipale de Thonon-les-Bains

Hervé Girard, médiathèque de Montgeron

Chrysostome Ricaud, Médiathèque de Jouy-le-Moutier (95)

Marie de la Médiathèque de Jouy-Le-Moutier (95)

Philippe Tourrenc, Bibliothèque Municipale de Bron (69)

C.Noël, Médiathèque de Bressuire (79)

Catherine Brétéché, Bibliothèque du Finistère

Fabricio Cardenas, Médiathèque de Canet-en-Roussillon (66)


Christophe Daniel, Médiathèque Départementale de Haute-Saône http://toftaky.wordpress.com/2010/12/27/top-5-2010/

1. Heligoland / Massive Attack.- Virgin Records, P.2010.
Le grand retour de Massive après des années 2000 un peu difficiles. Le duo magique est reformé et on a surtout senti en live que le feu brûlait à nouveau. Heligoland s'impose directement comme un standard de l'électro.

2. Mi deh yah / Clinton Fearon.- Boogie Brown Productions, P.2010.
Bassiste et choriste des mythiques Gladiators, Clinton a su composer l'ultime album reggae roots. Son groove cosmique, sa basse hypnotique font de Mi deh Yah un des meilleurs albums de reggae de tous les temps !

3. Absolute dissent / Killing Joke.- Spin-Farm Ory, P.2010.
Là aussi c'est un come-back spectaculaire. Killing Joke revient sur ses fondamentaux, Jaz Coleman remet en place le big band indus, pour notre plus grand bonheur. Absolut dissent est un grand album, au niveau du terrible Pandemonium.

4. Suburbs / Arcade Fire.- Sonovox, P.2010.
Moins sombre, moins grandiloquent que Neon Bible, The Suburbs montre la face solaire des canadiens et ça fait du bien !

5. Interpol / Interpol.- Soft Limit, P.2010.
Comme son titre l'indique, Interpol est un album d'Interpol… En effet, après un « Our love to admire » plutôt raté, le groupe est reparti chercher l'inspiration dans les premiers singles post-punks des débuts. Cet album éponyme à la limite de la cold wave réjouira les amateurs d'ambiances spectrales et fantomatiques.


Fabienne Chambon-Devaud, médiathèque de Guilherand-Granges

1. Syd Matters "Brotherocean", cette musique envoûtante, calme, déprimante peut être certains jours

2. Violons barbares "Satripialo", j'aime ce mélange

3.Puggy "Something you might like", pour avoir la banane toute la journée

4.Napoleon Washington "Mud & grace", du blues encore du blues

5.H-Burns "We go way back", un peu de pub pour 1 artiste local (Drôme)...

Bon le souci c'est que j'en ai encore, vous êtes sûr que c'est 5 ? parce que sinon j'ajoute The Barracudas, Archive, Powersolo (sont trop forts), The XX, Tinariwen, Fat Freddys Drop (y'a pas que les All Black en Nelle Zélande !!!), Girls in Hawaii, La Pompe moderne (ça fait un bien fou)....


Benoît Noël, Médiathèque de Fougères

The Morning Benders "Big Echo"
Un très bon disque de pop, intemporelle.

The Bewitched Hands "Birds and Drums"
Oscar de la révélation française de l'année pour ces rockeurs rémois, un album rempli de pépite. De la pop, du grunge, des voix, on en redemande, vivement le 2ème album.

Sufjan Stevens "The Age of Adz"
L'attente a été longue, l'album est tellement riche qu'il va falloir encore du temps avant de le digérer, pour moi c'est lui le plus grand actuellement. Encore plus fort que Skippy, il y a Sufjan.

The Black Keys "Brothers"
Du groove, du blues, de la soul, du 2nd degré, l'album qui casse tout, du début à la fin.

Sage Francis "Li(f)e"
Réussir dans le rap avec un nom pareil est déjà une performance. Il est allé chercher la crème du rock indé américain et français (Tiersen) pour composer les musiques du disque, l'album garde néanmoins une homogénéité étonnante.

Gaëtan Roussel "Ginger"
Sceptique au départ et accro après. Un album résolument moderne, produit notamment par un des The Shoes (futur oscar de la révélation française rémoise de l'année 2011). Il mélange le français et l'anglais, dans une mix des genres proche d'un Damon Albarn français. Une révélation pour moi.

Clues "Clues"
Album sorti en 2008 au Canada, mais découvert par une belle baffe à la Route du Rock d'hiver dernier. Imaginez un gang bang entre les membres d'Arcade Fire et du label Constellation, cela pourrez enfanter les Clues, si vous voulez des preuves, écoutez les.

Damien Robitaille "Homme autonome"
Que c'est bon de la chanson francophone québécoise qui s'assume, avec l'accent et pis toute. C'est comme une bonne poutine en plein hiver.


Nicolas Dourlhes, Médiathèque Antoine de Saint Exupéry de Les-Ponts-de-Cé

Baïlador / Michel Portal

Noir Lumière / François Corneloup

The Sixth Jump / Benoît Delbecq, JJ Avenel, E Biayenda + Circles and Calligrams / Benoît Delbecq

Re-dial - live in Hamburg / Quest

Gesualdo Variations / David Chevallier, A Sei Voci

(ha tiens, c'est que du jazz. J'ai pas fait exprès)

Pour ce qui concerne la musique plus futile (non, allez, je rigole, inutile de me répondre)

Brothers / The Black Keys

L'être humain et le réverbère / Rocé

Femina / The Legendary Tigerman

Brothers / The Black Keys

Come and get it / Eli "Paperboy" Reed

Hypernuit / Bertrand Belin


Olivier Benoît, Médiathèque Louis Aragon, Le Mans

The suburbs / Arcade Fire

I speak because I can / Marling, Laura

Volume two / She & Him

Brotherocean / Syd Matters

Avi Buffalo / Avi Buffalo

L'art de la fugue / La Maison Tellier

Up from my window / Edward Sharpe and The Magnetic Zeros

Victorian America / White, Emily Jane

Women and country / Dylan, Jakob


Sébastien Pelé, Bibliothèque départementale de la Mayenne

Shangri tunkashi-la / Jus de Bocse ; Médéric Collignon - Plus Loin Music, 2009

13 most beautiful / Dean and Britta – Double Feature Records, 2010

Laukinis suo dingo / Alina Orlova - Naïve, 2010

Freespeed sonata / Sig - Sigfried, 2010

L' art de la fugue / La Maison Tellier - Wagram, 2010

Next stop... Soweto 1, 2 et 3

La vie cajun / Féloche – Ya basta !, 2010

La reproduction / Arnaud Fleurent Didier – Sony Music, 2009

Bethesda / Silvain Vanot - Megaphone Music, 2009

Le disque vert / Arnaud Le Gouëfflec - L'Eglise de la petite folie, 2009

Berlin 1961-1989, Wall of sound- Le Son du maquis, 2009

Other truths / Do Make Say Think – Constellation, 2009

Family / Le Loup - Differ-Ant, 2009

Channel 7 ; Channel 8 ; Barock...[etc] / Aufgang - InFiné, 2009

Nightbook / Ludovico Einaudi - Ludovico Einaudi, 2009

B-movie archives - Warner Music, 2009

Suite for Tina Modotti / Francesco Bearzatti Tinissima quartet - Parco Della Musica, 2010

Gunung sebatu / Vincent Peirani - Zig-Zag Territoires, 2010

Zipotam / Das Rote Gras - Meta Records, 2010

Foreign legion / Tin Hat - Bag Production Records, 2009


Vincent Bouteloup, Médiathèque François Mitterrand d'Argentan

Ausserwelt / YEAR OF NO LIGHTS pour ses cathédrales de guitares et ses déflagrations de basse, post metal made in Bordeaux

There is love in you / FOUR TET pour sa mélancolie infinie, house minimaliste

The Soft pack / SOFT PACk pas pour leur originalité mais pour leur énergie et le rock'n'roll

Man on the moon / KID CUDI cru 2009 (désolé) du hip hop electro qui reste dans la tête

High violet / THE NATIONAL pour leur mélancolie et leur grande classe

Parol' de manchot / ALLAIN LEPREST & FRANCOIS LEMONIER (cru 2009 aussi) parce que de chez nous et pour leur poésie géographique

Diachronisme / IBRAHIM MAALOUF pour sa trompette voyageuse, ethno jazz

Malval / SHORA (pas du tout cru 2010) pour son virage à 180 degrés du grindcore le plus extrême au post rock le plus lumineux

Inuits / RAMONA FALLS (cru 2009) pour sa splendide pop aux relents 90's

Sinon une petite sélection d'albums en téléchargement libre ou gratuit découverts cette année :

In frame / MONOKLE & GALUN de l'electro trip hop folk pop, sûrement un des meilleurs netrelease de l'année
http://12rec.bandcamp.com/download_tralbum

The little thing EP / HENRIK JOSE de l'excellente electro pop digne de POSTAL SERVICE voire NOTWIST
http://www.23seconds.org/%5Bsec.041%5DHenrik%20Jose%20-%20The%20Little%20Things%20EP.zip

Cumulae movement / OFF THE SKY une superbe plage d'electro ambiant concrète à tomber par terre par une référence des musiciens du libre
http://autoplate.org/

Waxxelerated / WILLBE un très recommandable album de trip hop dans les pas de DJ CAM
http://www.willbe-music.com/

Eleven chronicles / G.O.D. du post metal/post rock belge bien efficace avec de beaux entremêlements de guitares
http://wearegod.bandcamp.com/


Hélène Perret, Bibliothèque Municipale d'Auxerre

Youn Sun Nah : Same girl
pour son style perso, son élégance et sa musicalité

Sophie Hunger : 1983

David Lang : Little match girl Passion
un compositeur contemporain américain intéressant, une Passion poétique et dépouillée sur "La Petite fille aux allumettes" d'Andersen

Staff Benda Bilili : Très très fort
pour leur histoire, et pour leur belle énergie humaine et musicale

Stefano Bollani/Jesper Bodilsen/Morten Lund : Songs from Scandinavia
Bollani + Scandinavie , c'est un mélange heureux...


Dominique Auer, Les Champs Libres, Rennes

Inspiration-information vol. 4 / Jimi Tenor vs Tony Allen : la rencontre du batteur mythique de Fela et d'un touche à tout venu du froid

Mama Rosin / Mama Rosin : des suisses qui font du cajun inspiré flirtant avec le jazz, le rock ou le punk

Dust Lane / Yann Tiersen : enfin complétement libéré d'Amélie

Catch my shoe / The Ex : les vétérans hollandais toujours aussi impulsifs et créatifs

Ecoute s'il pleut / Melissmell (sortie dans quelques jours et chroniqué sur toftaky's blog)


Nicolas Bravais, Médiathèque de Décines

The National / High Violet

Jónsi / Go

Joanna Newsom / Have One on Me

Vampire Weekend / Contra

She & Him / Volume Two

Mogwai / Special Moves (en concert au Transbordeur le 20 mars !!!)

Anamanaguchi / Airbrushed [Single]
(oui un single qui m'a fait office de bande son de l'été, et téléchargeable gratuitement : http://www.anamanaguchi.com/singles/ (faut faire « previous » jusqu'au bout…) pour ceux qui ne seraient pas encore converti au 8-bit)

Junip / Fields
(en concert à l'Epicerie Moderne à Feyzin le 12 février !!!!)

Balmorhea / Constellations

Röyksopp / Senior
(mille fois plus intéressant et glauque que “Junior” !!!)

Chromeo / Business Casual

Four Tet / There Is Love in You

Sufjan Stevens / All Delighted People EP

Alasdair Roberts / The Ayrtime.org E.P.
(téléchargeable gratuitement : http://www.ayrtime.org/roberts.html)

Ratatat / LP4

Midlake / The Courage of Others

CocoRosie / Grey Oceans
(les CocoRosie, c'est un peu Jaoui/Bacri, toujours pareil, mais toujours chouette…)

Anamanaguchi / Scott Pilgrim vs. the World : The Game : Original Videogame Soundtrack

Tunng / ...And Then We Saw Land
(http://www.youtube.com/watch ?v=2oFf6Rg7ICM)

Amanda Palmer / Amanda Palmer Performs the Popular Hits of Radiohead on Her Magical Ukulele[EP]
(anecdotique, mais néanmoins sympathique)

Mention spéciale au ratage total du dernier Kanye West (flop) et du projet de Trent Reznor « How to Destroy Angels » (les pauvres Jhonn Balance et Peter Christopherson doivent se retourner dans leur tombes respectives…)


Mathieu Lubrun, Bibliothèque IUT Paris 5

J'en profite alors pour rajouter aussi mon article de fin d'année, en deux parties pour des raisons de longueur, avec mes dix albums de l'année.
http://www.lafilledurock.com/2010/12/21/les-dix-meilleurs-disques-de-lannee-2010-part-1/
http://www.lafilledurock.com/2010/12/21/les-dix-meilleurs-disques-de-lannee-2010-part-2/


Julien François, Bibliothèque départementale de l'Ariège (Foix)

Dans la catégorie "je sais me faire attendre mais ca en vaut la peine" :
Mike Patton "Mondo Cane"

Dans la catégorie "je sais me faire attendre mais l'élève (Frédo Roman/Nonstop) a dépassé le maître (Arnaud Michniak) :
Programme "Agent réel"

Dans la catégorie "on peut faire du jazz et avoir une coiffure top cool" Olivier Temime "The intruder" (mention spéciale du jury pour une des pochettes d'album les plus laides de l'année)

Dans la catégorie "peuples du monde" :
"Shangaan electro : New-wave dance music from South Africa"
Yat-Kha "Poets and lighthouses"
Konono n1 "Assume crash position"
Carolina Chocolate Drops "Genuine negro jig"
Violons Barbares "Bulgarian-Mongolian wild world music"

Dans la catégorie "Breizh Atao"
Les Ramoneurs de Menhirs "Amzer an dispac'h"

Dans la catégorie "couscoussière piégée"
Omar Souleyman "Jazeera nights"

Dans la catégorie "rap de fils d'immigrés"
Casey "Libérez la bête"

Dans la catégorie "hip pop pop pop pop"
DJ Spinna "Underground forever"

Dans la catégorie "on fait comme Zombi et on va jusqu'à piquer leur nom"
Zombie Zombie "Plays John Carpenter"

Dans la catégorie "et je le classe où maintenant ? ben entre roger corman et michel hazanivicius"
Radiomentale & Pierre la Police "Traumavision : Movies in your head vol. 4"

Dans la catégorie "EBM" (Et Ben M.... !) Nitzer Ebb "Industrial complex"

Dans la catégorie "Wok 'n 'roll"
Dengue Fever "Venus on earth" (2008 mais découvert cette année)

Dans la catégorie "Rock 'n'roll" :
Born Bad Records pour l'ensemble de l'oeuvre (mention spéciale Hunx & his punx)
"Forge your own chains : heavy psychedelic ballads and dirge 1968-74"

Dans la catégorie "Oh lord ! les imports US Gospel de la BDP"
Pastor TL Barrett "Like a ship... (without a sail)

Bonus : Dans la catégorie "aigre-doux" (mouai... dommage, ca méritait un meilleur retour, surtout que c'est un peu lui tout seul...)
Pigalle "Des espoirs"

Dans la catégorie "Véga du Centaure"
Laurent Luyat "No sport"
Pierre Billon "La bamba triste"
Itoura Moussongo "Seul"

Dans la catégorie "cinéma"
Anvil "the story of Anvil" (Sacha Gervasi)
Heretik System "We had a dream"


Marc Poteaux, Médiathèque de St Amand les Eaux, Communauté d'Agglomération de la Porte du Hainaut

Klaxons : Surfing the void

Midnight Juggernauts : The crystal axis

Cocoon : Where the oceans end

Raunchy : A discord electric

Bonobo : Black sands

Hans Zimmer : Sherlock Holmes (bof)

Dark Tranquillity : We are the void

Kruger : For death, glory and the end of the world

Dominique A : La musique

Orphaned Land : The neverending way of ORwarriOR

Mais je ne résiste pas à l'envie de vous refourguer en douce la liste des outsiders : Yann Tiersen (Dust lane), Trentemoller (Into the great wide yonder), Karen Elson (The ghost who walks), The Baseballs (Strike), Dimmu Borgir (Abrahadabra), Dagoba (Poseidon), Anathema (We're here because we're here), Crystal Castles (Eponyme), Yodelice (Cardioïd)


Les bibliothécaires musicaux de Grenoble

Bonjour bonjour, ici Grenoble, top 5, coups de cœur, videos, etc., vous trouverez tout ça ici bien sûr : http://www.bmol-grenoble.info/top-5-2010/


Laurent Houssard, Bibliothèque municipale de Cachan

The courage of others / Midlake

Have one on me / Joanna Newsom

Camelia Jordana / Camelia Jordana

Be yourself : a tribute to Graham Nash's Songs for beginners (collectif, avec entre autre la participation de Nile Nash)

O bidu (Silencio no Brooklin) / Jorge Ben (album de 1967 mystérieusement réédité en téléchargement cette année mais indisponible depuis pas mal de temps en physique... allez comprendre)


Thomas Saglio, Bibliothèque Municipale, Le Havre

Karlex / With all due respect (Lil' people, 2009)

Dubphonic / Relight (Hammerbass, 2010)

The Feelies / Crazy rhythms (Domino 2009) (Réédition d'un album de 1980)

Sam Karpienia / Extatic malaconi (DFragment, 2009)

Bertrand Belin / Hypernuit (Wagram, 2010)

et aussi : Idem, Caspian, Nest, Omar Souleyman...


William Noyer, Boîtes à Culture, Médiathèque de Bouchemaine

Si je devais placer un album au sommet de la pyramide :

Gonjasufi : « A Sufi & a killer » (Warp)
Rien de révolutionnaire (comme cela avait été annoncé dans quelques articles spécialisés…), mais un tour de force incroyable que cette réunion de la crème des beatmakers californiens (The Gaslamp Killer, Mainfraime & Flying Lotus) autour de la personnalité rugueuse et torturée de Gonjasufi. On y retrouve du blues, le meilleur des sonorités actuelles électro / hip-hop et ce clin d'œil imparable aux musiques de série Z, de la culture world et des 60's psychédéliques (l'un des créneaux de 2010, n'est-ce pas ?), le tout agencé façon faussement « lo-fi », mais en fait savamment arrangé… En résumé, un album « glue » qui ne m'a quitté de l'année (qu'y ont-ils mis comme substances illicites ? Mystère…)
Et quel ne fut pas mon sourire en voyant que je le partageais avec le top des blogueurs (transmis sur cette même liste par un valeureux collègue), que je vous re-sers ici : http://poprevuexpress.blogspot.com/2010/12/top-des-blogueurs-2010.html (choix que je partage, pour le reste également, en majeure partie…)
A lire notamment sur Gonjasufi, cet article de Libé -> http://next.liberation.fr/culture/0101638258-gonjasufi-sur-sa-route
Et comme un Gonjasufi ne va pas sans son Gaslamp Killer, l'un des mix du maître es-platines, à retrouver ici (labellisé « addictif en 2010 » également pour ma part) -> http://wemakeitgood.com/mix-series/shilo-presents-the-gaslamp-killer

Et à suivre donc pour les sorties 2010 (avec un certain ordre de préférence…) :

- Flying Lotus : “Cosmogramma” (Warp) : et oui, encore lui… Et on n'a pas fini d'en entendre parler, à la vitesse où il va…
Pour découvrir la nébuleuse « Low End Theory » qui règne sur L.A. actuellement -> http://www.lowendtheoryclub.com/podcast/

- Aloe Blacc : “Good things” (Stones Throw) : tiens, tiens, on en a parlé partout, sauf dans les « top discothécaires 2010 » ? Mes collègues bouderaient-ils la soul ?

- The Black Keys : “Brothers” (Nonesuch) : et bien là, on tient le grand gagnant du « top discothécaires 2010 », il me semble… A signaler également (découvert cette année pour ma part), l'excellent album solo de Dan Auerbach, « Keep it hid », sorti en 2009.

- Gil Scott Heron : “I'm new here” (XL) : le Retour magistral…

(mon top 5 s'arrêterait donc ici…)

- Sage Francis : “Li(f)e” (Anti) : retour gagnant également, d'une certaine façon, pour l'un des parrains du hip-hop indé, qui pour cela est allé frotter son âme auprès du blues…

- Rocé : “L'Etre humain et le révèrbère” (Big Cheese) : pour moi, l'une des meilleures plumes françaises, toutes catégories confondues

- Georgia Anne Muldrow : “Kings ballad” (Ubiquity) : l'album de la maturité (comme on aime à les nommer) pour cette jeune femme qui a tant apporté à la « black music » ces dernières années. Et comme par hasard, un album hommage au « king » noir…

- The Roots : “How I got over” (Def Jam) : encore une histoire de retour gagnant, à moins que Questlove (grand manitou de ce collectif) ait tout simplement enfin trouvé la bonne formule, celle qu'il recherchait depuis plusieurs albums ?

- Lorn : “Nothing else” (Brainfeeder) : Brainfeeder, label monté par Flying Lotus, what else ? (Si ! Cela me permet de placer un album pûrement « dubstep » dans mon top 2010…)

- Laurent de Wilde / Otisto 23 : “Fly !” (Dfragment music) : in extrémis (grâce à Jazzman/Jazz Magazine, merci à eux) : un album dont je n'ai pas encore pû apprécier toutes les subtilités, mais qui promet de bonnes étincelles en perspective entre nos neurones et nos jambes lors des prochaines écoutes

Et puis mes « rattrapages » 2010, sortis pour la plupart en 2009 :

Haut du panier :

Acoustic Ladyland : « Living with a tiger » (Strong & Wrong – 09)

Catégorie « addictif », c'est le 2e album qui m'a le plus accompagné durant 2010 (avec Gonjasufi). Une formule là aussi imparable de jazz-punk tout ce qu'il y a de plus direct (pour les 1ers morceaux), et un revirement de situation (sur la fin de l'album) afin de s'approcher d'une musique plus lyrique : les jambes et la tête, tout y est… (et dire que je n'ai pas encore écouté leurs albums précédents). A signaler : au cœur de ce projet, Seb Rochefort, l'un des batteurs les plus influents sur la scène musicale actuelle (Polar Bear, le dernier Bojan Z, etc…).

Le reste du meilleur du panier des « rattrapés 2009 » en 2010 pour ma part :

- Bill Callahan : « Sometimes i wish we were an eagle » (Drag City)

- The Natural Yogurt Band : “Away with melancholy” (Now Again)

- Alban Darche Trio + 1 : “Brut ou demi-sec ?” (Yolk)

- Atlas Sound : “Logos” (4AD)

- Dan Deacon : « Bromst » (Carpark rec.)

- Speech Debelle : “Speech therapy” (Big Dada)

- Elise Caron / Lucas Gillet : « A Thin sea of flesh » (Chant du Monde) : je l'ai ré-écouté encore hier, une perle à ne pas manquer, d'après les poèmes de Dylan Thomas (et la voix d'Elise Caron, alala…)

- Mayer Hawthorne : « A Strange arrangement » (Stones Throw)

- Dorian Concept : “When planets explode » (Krinded spirit)

- Raekwon : « Only built 4 cuban linx, pt 2” (SMC)

- B. Sissoko / V. Segal : “Chamber music” (No Format)

- Aufgang : “Aufgang” (In Finé)

- The Feelies : « Crazy rhythms » (rééd. Domino)

Et comme vous avez été sages (forcément) en 2010, pour terminer, un bonus à écouter/télécharger (le mix qui a trôné dans ma clé USB 2010…) :

The Clonious : « My ABC » : http://www.btsradio.com/html/the_clonious_my_abc.html

Cet artiste autrichien nous avait offert un album d'une grande classe en 2009 (« Between the dots », qui faisait partie de mon top Discothécaires) : vous retrouver ici ses multiples sources d'inspiration (jazz / électro / hip-hop), le tout préparé aux petits oignons, entre classiques du genre et nouveaux sons à ne pas manquer…


Valerie Orieux, Bibliothèque Municipale d'Angers

Word - 142.5 ko
Sélection Valérie Orieux, BM d'Angers

mes coups de cœur dans TOUS les genres, y compris la jeunesse

Ouvrir le document en pièce jointe


Emmanuel Thirot, Médiathèque municipale de Bergerac

Robert du meilleur successeur possible de Nusrat : Faiz Ali Faiz & Titi Robin / Jaadu Magic

Robert du plus grand Robert 2010 : Robert Plant / Band of Joy

Robert du rock'n'roll qu'est pas mort, mais que si i continue à cloper comme ça, il en a plus pour longtemps : John Mellencamp / No Better Than This

Robert de la bonne surprise française alors que ça fait un moment qu'on en attendait plus (des bonnes surprises françaises) : La Maison Tellier / L'art de la fugue

Robert de la prise du flambeau rock'n'roll flamboyant hexagonal : BB Brunes / Nico teen love

Robert de l'album de chanson franco-française : François Morel / Le soir, des lions...

Robert de l'album de jase inattendu : Courtney Pine / Transition in Tradition

Robert de l'album qu'on croyait que c'était une grosse bouse pour fanatiques des zinrocks et qui s'est avéré une grosse tuerie pop : Florence & The Machine / Lungs

Robert de l'album que tu as un peu honte d'avoir aimé mais comme c'est la nouvelle année, tu vas être honnête avec toi-même et les autres, et faire ton cominegue aoute en douceur et en même temps, c'est pas trop dur, vu que, la fille, e' pourrait chanter l'bottin, t'aurais la chair de poule : Camelia Jordana et son album homonyme

Robert annuel de l'album du groupe qui te fait pleurer en tremblant des genoux en live et dont le disque fait juste plop : Staff Benda Bilili / Très très fort

Robert de l'album improbable, représentation sonique du mariage de la carpe (farcie) et du lapin (à la bière) et pourtant excellent : Susan McKeown & Lorin Sklamberg / Saints & Tzadiks

Robert de l'album Revival fusion chanson française faite main / punk attitude discrète : Les Dénicheurs / Saucissons et raretés Robert du disque baroque dirigé par un type sorti d'un épisode d'Elric le Nécromancien (c'est une rubrique un peu pointue, il n'y a pas de gagnant tous les ans) : Benedikt Anton Aufschnaiter (comp) / Dulcis Fidium Harmonia par Gunar Letzbor et son Ars Antiqua Austria

Robert du magazine dit rock qui s'acharne désormais à ressembler au Point : Les Inrockuptibles


Bruno Neveux, Médiathèque de Guebwiller

Grinderman "Grinderman 2" garage rock'n'roll

Danyel Waro "Aou amwin" soleil de La Réunion

Philippe Katerine "Philippe Katerine" chanson française à sketches

Tumi & The Volume "Pick a dream" hip hop - Afrique du Sud

Efdemin "Chicago" électro mininimal - Allemagne

et Captain Beefheart pour l'ensemble de son oeuvre


Frédéric Lakermance, Médiathèque de Loudun (86)

1) Brothers / The Black Keys, Cooperative Music, 2010 .
On ne change pas une formule qui gagne et les 2 frères de l'Ohio montrent une sensible évolution dans leur musique (plus d'arrangements soul que le blues électrique du début). Ce sixième album est sans doute influencé par leurs récentes divagations en solo ou le projet punk/rap/blues Blackrocc. Je ne sais pas si c'est le meilleur mais cet album est sans conteste excellent.

2) Gravity & grace / The Tiny, Phoenix édition, 2009
Le CD est sorti l'année dernière mais je l'ai découvert cette année. De la belle folk à la suédoise qui rappelle pas mal Kate Bush et qui a été à mon grand étonnement très apprécié du public de la médiathèque vu le nombre de prêts (5 sorties après 2 mois de lancement)

3) Masters of reggae in accoustic / Inna De yard, Makasound, 2010.
Enregistrement du super concert reggae roots de 2009 mais le CD est sorti en 2010+le DVD du live en bonus, quoi demander de plus

3 bis) Control Alt Delete / Free the robots, Alphapup 2010
Free The Robots n'est pas un groupe mais bien un seul beatmaker d'abstract hiphop à la Flying Lotus. Il avait sorti précédemment 2 maxi CD très orienté jazz qui sonnaient comme un bon vieux Jazz Liberatorz et avec ce premier album il montre cette fois-ci son potentiel en électro/abstract/psychédélique savamment dosé à coups de breakbeats furieux et sombres

4) Première Tomme / Le Chemin des chèvres, CRUZ Production 2009.
Sorti fin 2009 ce trio d'auvergnats déjanté mélange agréablement jazz manouche et musique populaire sur des textes humoristiques et décalés. A déguster pour l'apéro

5) Next Stop Soweto vol. 2 (compilation) STRUT 2010.
En 3 volumes la série des Next stop Soweto propose des inédits du répertoire funk, soul (le présent volume), jazz (vol.3) et traditionnel (vol.1) des township sud africains. Un pur régal de groove à la sauce afro !

5 bis) Adagh / Tamikrest, Gliterhouse Records, 2010.
Dans la même lignée que Toumast ou Tinariwen, le blues du désert continue de faire des adeptes et là aussi très apprécié du public.


Stanislas Chapel

Sans ordre de préférence 10 disques de 2010 (hors compilations, rééditions, live...) :

Ataraxia "Llyr" cd

Cindytalk "The Poetry Of Decay" dlp+7"

Crimson Muddle "Nocturne" cd

Guerre Froide "Abrutir Les Masses" lp/cd

Killing Joke "Absolut Dissent" dlp/cd

Lydia Lunch's Big Sexy Noise "s/t" lp/cd

No Tears "Fragments" lp+cd

Opera Multi Steel "La Légende Dorée" cd/ltd2cd

Brendan Perry "Ark" cd

These New Puritans "Hidden" lp/cd


Bruno Piszczorowicz, Réseau des médiathèques du Val d'Europe

1 The Drums “The drums »

2 Cloud Cult “Light chasers”

3 Ariel Pink's Haunted Graffiti “Before today”

4 Beach House “Teen dream”

5 Team Ghost “You never did anything wrong to me” EP

6 Foals “Total life forever”

7 Badly Drawn Boy “Is there nothing we could do” (soundtrack)

8 Crystal Castles “II”

9 Florent Marchet “Courchevel”

10 Arnaud Fleurent Didier “la reproduction”

11 Alexandre Chatelard “L'homme et la femme” EP

12 Arcade Fire “The surburbs”

13 French Cowboy “(Isn't my bedroom) a masterpiece”

14 Junip “Fields”

15 Shout out Loud “Work”

16 Deerhunter “Halcyon digest”

17 Magic Numbers “The runaways”

18 School of seven bells “Disconnect from Desire”

19 Teenagers in Tokyo “Sacrifice”

20 Eagle**Seagull “The year of how-to-cook”


Nicolas Blondeau, Médiathèque de Dole

http://mediamus.blogspot.com/2011/01/une-bo-pour-2010-selection.html

Aucune nouveauté 2010, mais de nouvelles acquisitions entrées dans nos bacs :

1. Fatima Spar And The Freedom Trust, Geco Tonwaren 2008
Fatima Spar est une chanteuse turque basée à Vienne. Elle se produit avec sa formation The Freedom Fries dans un style sophistiqué et dansant mêlant le jazz, la chanson populaire, le cabaret et les musiques tziganes, orientales et balkaniques.

2. Djaïma Rromano ilô, 4ground Music, 2007
Chanteuse et une violoniste bulgare née à Toutrakan. Elle chante en rromani.

3. Besh O Drom Can't make me ! /. - Asphalt Tango, 2002
Besh O Drom (pourrait se traduire par "Trace la route") est un groupe hongrois fondé en 1999 à Budapest. Il se dit lui-même d'influences diverses : musique juive, transylvanienne, afghane, égyptienne, roumaine, bulgare, libanaises, grecque...

4. Bibio Ambivalence Avenue, Warp / Discograph, 2009
Stephen Wilkinson est un producteur britannique de musique électronique tendance IDM

5. Clare & the Reasons Movie, Fargo, 2007
Groupe pop mélodique constitué de 4 musiciens, dont une chanteuse Clare Manchon originaires de Broklyn, avec un choix d'instruments électro-acoustiques original : violoncelle, kazzo, scie musicale, koto.

6. Erika And Emigrante Tzigane from Mars, Iris music, 2009
Erika Serre est une chanteuse tzigane d'origine hongroise. Elle fait partie de Erika & Emigrante, avec Sergio Leonardi à la guitare, DD Bell à la basse, Latif Ahmed khan au tabla et François Laizeau à la batterie.

7. Espers Espers III Cooperative Music / Drag City, 2009
Espers est un groupe folk prog-psychédélique, originaire de Philadelphie formé en 2002.

8. Lee Morse Echoes of a songbird : 50 Recordings from 1924-30, Jasmine records / ILD, 2005
Lee Morse (1897-1954) était une chanteuse, auteure, compositrice américaine de blues et de jazz qui eut beaucoup de succès dans les années 1920 et au début des années 1930.

9. Ljiljana Buttler Frozen roses, Coast To Coast / Snail Records, 2009
Très grande chanteuse des Balkans, surnommée "la Mère de l'âme gitane", Ljiljana Buttler était née en 1944 à Belgrade (Serbie), et elle est décédée en 2010

10. Lusine A Certain Distance, Ghostly / La Baleine, 2009
Jeff McIlwain, musicien et producteur texan d'electro IDM


Jean-Sylvain Joss

Le top 5 des albums les plus écouté en 2010, certains datant de 2009 mais arrivé dans mes bacs en 2010. Deux premiers en tête puis dans le désorde :

1. Une goutte de miel dans un litre de sang / La Canaille (2010) ==> hip hop

2. Eight Ways / Madder mortem (2009) ==> metal

Rentrer au port / Mano Solo (2009) ==> chanson

613 / Chapelier fou (2010) ==> electro

Avis de tempesta / Goulamas'k (2010) ==> ska punk occitan


Priscilla Winling, Médiathèque Malraux de Strasbourg

Pour 2010 Itunes a cafté (mais pas dans l'ordre) :

Philarmonics / Agnes Obel (Danoise. Berlin. Pop, piano, voix de cristal. Ideal pour l'hiver, rien que pour la reprise de "Close watch" de John Cale )

Becoming a jackal / Villagers (Conor J. O Brien. Irlandais. Pop folk. clip vraiment moche mais chanson titre vraiment chouette, belles paroles avec une histoire et tout)

Treats / Sleigh Bells (américains. electropop & "trashing guitars" à la fois. Et en concert, "ça tabasse", dixit ma soeur, 16 ans.)

European / Sambassadeur (des islandais. Pop aussi fraiche que leur économie est désastreuse. D'ailleurs, du coup, le titre de l'album est plutôt drôle.)

I speak because I can / Laura Marling (Anglaise. 21 ans. 2eme album. Neil Young au féminin)

Sleep mountain / The Kissaway Trail (Danois. Deux chanteurs principaux. Font penser à Arcade Fire)

Go / Jonsi (encore un islandais, le chanteur de Sigur Ros, tout seul comme un grand. Du coup, je ne suis plus trop sure de detester la flute et les hommes qui se déguisent en oiseaux)

Camelia Jordana / Camelia Jordana (parce que mathieu boogaerts, babx, abel K1, et la voix de la demoiselle)

Violons Barbares / Violons Barbares (gadoulka + chant bulgare, percussions digitales, chant diphonique + morin khoor mongol. Improbable sur le papier. Miraculeux sur scène. Rock. Scène Locale ! )

Total life forever / Foals (Anglais. Au début, c'était juste pour Spanish Sahara. Mais en fait, c'est vraiment bien)

Been listening / Johnny Flynn (Anglais. Pop folk)

The Drums / The Drums (Beach boys meet New Order. Pour moi, ça fonctionne)


Franck Schwebel, Médiathèque de Ste Luce

1. The North wind blew south / Philamore Lincoln
Réédition 2010 d'un album de 1970, une époque où on faisait de vrais disques...

2. Aou amwin / Danyel Waro

3. Bresil 72 / Ronald Mesquita
1ère publication en 1972 comme précisé dans le titre

4. Le coffret 8 CD "Easy listening" chez Rhino
Garanti sans titres d'après 1980, le pied...

5. Michel Plasson et la musique française (EMI)
Ce pavé de 37 CD regorge de trésors oubliés de notre patrimoine musical. Peu de musique classique dans les sélections d'ailleurs, c'est un peu dommage...

Voilà, c'est tout (et c'est bien suffisant...)


Bruno Mauvais, Bibliothèque de Paimpol

alors mon top 5 pour 2010, en ayant tout de suite une pensée pour Noir Désir...

HIGHT VIOLET / The National
A la première écoute on se dit que les new yorkais sont en relâche... Et puis les mélodies reviennent en tête, on réécoute et on adore, encore plus que BOXER, encore plus que ALIGATOR... Alors on retourne les voir à la Route du Rock et là, moment sublimement beau, intense, les larmes aux yeux... La POP n'a jamais été aussi belle qu'avec The National !

BEAT THE DEVIL'S TATTOO / Black Rebel Motorcycle Club
Ce n'est certes pas le meilleur du Gang Noir des Rebel à Motocyclette ! HOWL fut et restera pour moi le meilleur. Cependant BRMC se pose en défenseur et représenatnt du Rock'n Wwwwooool ! Blues Rock même, un peu crade, un peu dégueu et des guitares survoltées ! J'adore ! Et c'est 1000 fois mieux en live !

BROTHERS / The Black Keys
là non plus ce n'est pas le meilleur des Black Keys (Rubber Factory et Attack & Release sont biens au dessus), mais les clefs noires se sentent plus légères, se laissent allées en des contrées plus dansantes ! Mais la musique est bonne et c'est l'essentiel !

FOOL'S GOLD / Fool's Gold
alors les puristes diront qu'ils ont tout pompés aux Ethiopiques ou à l'Orchestre Polyrythmo de Cotonou... Certes mais ce fut quand même le rayon de soleil de cet année et la aussi c'était bon à danser ! sortie trop tôt avant l'été, dommage...

SUITE ROYALE / La Maison Tellier
des p'tits français pour finir avec La Maison Tellier, nos "Calexico" ou "Cake" hexagonaux ! Oui mais l'inspiration est bonne alors quoi ? Country, blues et folk pour les Tellier, univers de Western à la française sur des paroles remarquables, un groupe qui monte, qui monte...

et aussi :

Ibrahim Maalouf et sa trompette orientale qui rassemble les foules ; CASEY et ROCé pour leur RAP intelligent et bien joué ! et oui le RAP c'est aussi des instruments... Broken Bells pour sa cloche à un coup ! Karen Elson et sa pop super classe et parce que son mec c'est Jack White ! Gill Scott-Heron pour son retour improbable...


Béatrice Dumain, Médiathèque du pays de Redon

Voici la liste (non exhaustive… mais on a dit cinq… pourquoi donc ? !) de ce qui a fait frétiller mes petites oreilles en 2010 :

Shake a bone / Son of Dave
Pour une fois, une pochette et un titre en accord total avec la musique : du blues bondissant !

The Drexel manuscript / Carl Friedrich Abel
Pour les amoureux de la viole de gambe.

Tango 3.0 / Gotan project
Le mariage, une fois de plus réussi, entre tango et électro : j'avoue, je suis fan.

Niyo / Mamadou Barry
Du jazz aux couleurs africaines : un beau voyage.

Genuine negro jig / Carolina Chocolate drops
De la tradition revisitée, mais, une fois encore, vous allez taper des pieds…


Benoit Crevits, Médiathèque de la Communauté d'Agglomération du Grand-Angoulême

Voici mon top 2010 que vous trouverez sur le lien : http://www.popnews.com/popnews/2010/top10.php


Eric Pelordet, médiathèque de Meyzieu (69)

family of the year, our songbook. (folk-electro-pop-folk)

villagers, becoming a jackal. (pop-folk)

lilly wood and the prick, invincible friends. (pop)

roots manuva & wrongtom, duppy writer. (reggae-dub)

damian marley & nas, distant relatives. (hip-hop-reggae)

jay reatard, watch me fall. (punk rock, jeune américain mort début 2010 à l'âge de 26 ans)

blundetto, bad bad things. (electro-reggae)

tired pony, the place we ran from. (country-pop-folk avec des membres de snow patrol, belle & sebastian et REM)

casey, libérez la bête. (rap)

les savy fav, root for ruin. (rock punkisant)

pour finir, Noah Lagoutte, avec l'album "duo" et sont titre phare "la bibliothèque"...


Fred Menu, discothécaire de Lagny-sur-Marne

1°/ DHAFER YOUSSEF "Abu Nawas rhapsody" (Jazzland)

2°/ NIK BARTSCH'S RONIN "Llyria" (ECM)

3°/ JEFF BECK "Emotion & commotion" (Rhino)

4°/ SIDJI MOON "Kontrast" (Cristal)

5°/ MICHEL BENITA "Ethics" (Zig zag territoires)

6°/ YOUN SUN NAH "Same girl" (Act)


Jean Palomba, Médiathèque d'Arles

Team up ! / Variety lab
Trop bien l'électro clash kitsch pour samba time des familles ! (avec du très beau personnel reconnu hors hexagone, ce qui ne gâche rien).

Bambi's dilemma / Melt-Banana
Merveille de HXC nippon avec fibre mélodique cependant (et quel titre et quel nom !)

Beautiful imperfection / Asa
Bin oui c'est très beau et pas assez imparfait, mais Amy Winehouse peut juste numéroter ses abatis (comme on disait dans le temps)

Listen to the voices in the studio 1965-70 / Sly Stone & various artists
Soul, invention, psyché delirium : la curiosité faite réed millésimée !

Santa Rita / The Needs
hardmods pour les ritaux, punk 60's pour les rosebifs, psyché-garage pour les ricains : à l'Est du Sud, nous avons notre combo de pur rock'n'roll !!!


Les discothécaires de la Médiathèque de Vincennes

Vous pouvez retrouver nos coups de coeur 2010 (soit 6 "top 5" !) sur le site internet des médiathèques de Vincennes :

http://biblio.vincennes.fr/portail/decouvrir/a_decouvrir/musique_2010.asp


Les discothécaires de la Médiathèque municipale de Thonon-les-Bains

Nathalie Cluzel-Chessel :
1. Concertos pour basson de Vivaldi, par Sergio Azzolini et l'Ensemble _ _ L'Aura Soave Cremona (Naïve)
2. Gogol Bordello : Trans-continental hustle (Sony)
3. Lokua Kanza : Nkolo (Harmonia Mundi)

Clélia Bartoloméo :
Gaëtan Roussel : Ginger (Barclay)
Lee Fields : My world (Differ-ant)
Arcade Fire : The suburbs (Universal)
(pas de classement)

Pascal Arvin-Bérod :
Tamikrest : Adagh (Glitterhouse)
Bonobo : Black Sands (Ninja Tune)
Rimes Catcher : Le Choeur sur l'humain (autoproduit)
Broken Bells : Broken Bells (Columbia)
Owen Pallett : Heartland (Domino)
(pas de classement)


Hervé Girard, médiathèque de Montgeron

"Archandroid" de Janelle Monae

"Sentiments humains" de Pierre Lapointe

"How i got over" de The roots

"Genuine negro jig" de Carolina Chocolate drops"

"African scream contest : raw and psychedelic afro sounds from Benin & Togo 70's"

Et "Piranha 3D".


Chrysostome Ricaud, Médiathèque de Jouy-le-Moutier (95)

Voilà mon Top 10 parmi les albums que j'ai eu le temps d'écouter :

These New Puritans "Hidden"
Ces jeunes anglais ont réalisé là un album totalement improbable, à une époque où on à l'impression que le rock ne fait que se répéter. Un véritable OSNI où se côtoient sonorités post-punk, indie rock, influences rap dans le chant, traitement électro dans le son, orchestrations classiques, bruits d'épées et de chaînes... Mon album de l'année !

Trent Reznor and Atticus Ross "The Social Network"
Je n'ai pas vu le film mais ces 19 titres sont la suite logique du magnifique Ghosts I-IV que Reznor avait sorti en 2008 en tant que Nine Inch Nails. A l'époque voici ce que j'avais écrit sur la liste sur ce double-album qui figurait dans mon best of de 2008 : "Fermez les yeux et laissez votre esprit inventer les images et les histoires de cette bande son imaginaire." Le fait que Reznor soit sollicité pour écrire une B.O. de film m'apparaît comme une évidence.

Sophie Hunger "1983"
L'an dernier je faisais l'éloge du magnifique Monday's Ghost de cette talentueuse suissesse. J'ai encore plus aimé son successeur 1983.

Eels "Tomorrow Morning"
Après de nombreux album moins convaincants, E revient enfin à ce que j'aime le plus dans sa musique : des bidouillages electro rigolos sur de belles mélodies pop.

Kula Shaker "Pilgrims progress"
Pour ceux qui n'avaient pas suivi, Kula Shaker a repris du service en 2007 et ils sont toujours aussi doués pour nous sortir des titres pop imparables façon sixties.

Dhafer Youssef "Abu Nawas Rhapsody"
Accompagné de musiciens exceptionnels, Tigran Hamasyan au piano, Mark Guiliana à la batterie et Chris Jennings à la contrebasse, Dhafer Youssef joue un jazz-world qui navigue en permanence entre recueillement et envolées débridées.

Olivier Temime "The Intruder"
Cet album me rappelle "Omry", sorti par Pierrick Pedron l'an dernier par bien des aspects. La présence et la contribution importante de Vincent Artaud dans les deux formations n'y est certainement pas étranger, combiné au fait que dans les deux cas il s'agit de saxophonistes de jazz exprimant leur goût pour un certain rock (Pink Floyd semble faire l'unanimité).

Massive Attack "Heligoland"
Je n'ai jamais été un fan de la musique du groupe de Bristol, mais l'évolution musicale prise sur ce disque m'a vraiment convaincu.

Malted Milk "Sweet soul blues"
Ces français jouent un mélange de blues/soul/funk très efficace qui n'a rien à envier aux américains.

Karimouche "L'emballage d'origine"
La voix rétro d'Olivia Ruiz en moins énervante, la tchatche d'une rappeuse, des textes truculents contant les petites mésaventures d'une beurette aujourd'hui : Karimouche a plein de qualités à faire valoir ! Si on est clairement dans de la chanson française, la musique emprunte à un large éventail de styles (accordéon mais aussi guitares flamenco, human beat-box), garantissant une belle diversité à l'album. Mon jeune talent chanson française de l'année.


Marie de la Médiathèque de Jouy-Le-Moutier (95)

Arcade Fire "The Suburbs" : moins sombre et plus diversifié que "Neon Bible", un album riche et enthousiasmant.

Holly Miranda "The magician's private library" : indie folk/rock, musique aérienne, mélancolique, envoûtante, et une voix superbe...

Sufjan Stevens "The Age of Adz" : ce mec est un fou !!! album schyzophrénique, mais totalement passionnant.

Agnes Obel "Philharmonics" : des ballades à la mélancolie bouleversante. Magnifique.

Klaxons "Surfing the void" : moins électronique mais plus rock, un album qui bouillonne de tubes chargés en vitamines, voire en amphets !!

Angus & Julia Stone "Down the way" : harmonie parfaite entre le frère et la soeur, de la folk intimiste d'une beauté rare.

Sia "We are born" : gai, dansant, coloré, ce disque est une incitation à la bonne humeur ! et toujours cette voix exceptionnelle...

Warpaint "The Fool" : entre dream-pop et post-punk, des voix suaves et mélodieuses qui s'entrelacent sous les guitares acoustiques ou abrasives.

Delphic " Acolyte" : electro-pop super énergique, entre New Order et Underworld, 1er album ultra efficace et très réussi.

Caribou "Swim" : electro entraînante et hypnotisante, très dancefloor mais mélancolique malgré tout. un petit bijou.


Philippe Tourrenc, Bibliothèque Municipale de Bron (69)

Aucun grand disque en 2010 selon moi, mais tout de même quelques-uns bien convenables (liste ci-dessous, dans un ordre qui n'est qu'alphabétique).

Mon plus gros choc musical de l'année aura été le concert extraordinaire de Chain and the Gang le 27 avril à Lyon au Grrrnd Zero Gerland : voilà longtemps que je n'avais pas ressenti un tel plaisir à un concert, le chanteur Ian Svenonius est fantastique, un croisement entre Lux Interior et le Mick Jagger 1966, une présence et une générosité magnifiques, constamment en échange avec le public, précédant chaque chanson d'un sermon social "conscious" : un très grand moment de gospel-soul garage.

Et malheureusement encore beaucoup de décès de musiciens capitaux : Mark Linkous (Sparklehorse), Alex Chilton, Peter Quaife (Kinks), ou Captain Beefheart, et j'en passe… mais citerait également cette canaille géniale que fut Malcolm McLaren. Philippe Tourrenc (BM Bron, 69)

mon « top » 2010 :

Ólöf Arnalds : Innundir skinni
Le folk bizarre aux climats éthérés d'une islandaise multi-instrumentiste, entre Joanna Newsom et sa compatriote Björk.

Asa : Beautiful imperfection
Meilleur que son précédent disque : un très bon album de folk-pop reggae, consistant du début à la fin, et une belle voix.

Asmara All Stars : Eritrea's got soul
Projet très réussi de réunion de certains des meilleurs musiciens et chanteurs d'Erythrée orchestré par le musicien-journaliste bien connu chez nous Bruno Blum, entre jazz éthiopien et rythmes reggae.

Diane Birch : Bible belt
Une jeune américaine à suivre dont la voix et le style rappellent beaucoup la grande Carole King pour un agréable disque de pop-folk californien.

Black Keys : Brothers
Formidable disque de blues-rock heavy, tout à la fois très fin et terriblement puissant

Anne Brun : Live at Stockholm Concert Hall
Très beau folk intimiste et voix superbe : toujours captivant malgré une épure maximale.

Cee-Lo Green : The lady killer
Un bel album de soul moderne avec la voix stupéfiante du chanteur de Gnarls Barkley.

Alain Chamfort : Une vie Saint-Laurent
Un disque consacré à la vie et la carrière du couturier : aussi élégant que les créations de son sujet, mais également subtil ou touchant à l'occasion, et surtout plein de bonnes chansons.

Jeanne Cherhal : Charade
Un peu moins bien que son précédent, « L'eau », mais elle chante toujours aussi bien et ce « Charade » demeure très consistant.

The Chieftains & Ry Cooder : San Patricio
Un beau projet, étonnant et ambitieux, mais de tels talents (assistés de nombreux invités) réussissent avec brio cette association peu évidente entre musiques irlandaise et mexicaine.

Cibelle : Las Vênus resort palace hotel
La chanteuse brésilienne explore tous azimuts sur ce disque kaléidoscope qui rappelle les grandes heures du tropicalisme des Mutantes ou de la Gal Costa des tous débuts.

Deerhunter : Halcyon digest
Rock indé américain de haute volée : comme un entremêlement faussement bricolé du meilleur de toute la pop de ces quarante dernières années

Jason Edwards : Doldrums
Remarquable folk lysergique comateux qui évoquent les anglais lunatiques du début des années 70 comme Syd Barrett ou Kevin Ayers.

Karen Elson : The Ghost who walks
Un folk-country indé somnambule et envoûtant qui rappelle par instant les disparus Shivaree ou les grandes heures du folk anglais de la fin des années soixante.

Rocky Erickson : True love cast out all evil
Un retour aussi inespéré que réussi du légendaire chanteur texan dont la voix unique, plaintive et déchirante, magnifie les ballades folk-rock.

Ben Folds & Nick Hornby : Lonely avenue
Mélodies pop malines sur des textes de l'écrivain anglais, entre Elvis Costello et Billy Joël.

Gonjasufi : A sufi and a killer
Un disque fou qui part dans tous les sens, une collision electronica-garage rock psychédélique ahurissante. Pas reposant à écouter mais assez enthousiasmant.

Jesse Harris : Cosmo
Guitariste et compositeur pour Norah Jones, Harris redonne ses lettres de noblesse à la musique d'ascenseur. Entre lounge, folk et jazz, entre Martin Denny et Booker T & the MG's.

Phil Lee : So long, it's been good to know you
Du country-folk certes très classique mais avec que des bonnes chansons dessus. Son superbe et la voix évoque parfois le Dylan crépusculaire des derniers albums.

Legendary Tiger Man : Femina
L'homme-orchestre portugais, sorte de Lux Interior lusophone se rêve ici en Lee Hazlewood et réunit un beau casting de 11 chanteuses pour un genre de garage rock cabaret savoureux.

Cass McCombs : Catacombs
Magnifique disque de folk délicat et romantique. Un talent à suivre.

Janelle Monáe : The Archandroid
Impressionnant et déroutant, un disque qui projette la musique noire américaine dans le futur.

Yaël Naim : She was a boy
Sans doute pas de tube comme le formidable “New soul” sur son disque précédent mais elle réussit haut la main l'exercice difficile du deuxième album. Très bon.

Benjamin Paulin : L'homme moderne
La comparaison avec le Jacques Dutronc des débuts (des disques Vogue et des textes de Jacques Lanzmann) est inévitable mais c'en est une version contemporaine convaincante.

Rumer : Seasons of my soul
Entre grande variété et soul soyeuse, rappelle l'âge d'or des productions élégantes de Burt Bacharach pour Dionne Warwick ou le « Dusty in Memphis » de Dusty Springfield.

Les Triaboliques : Rivermudtwilight
Un disque de musiques du monde totalement apatride. Trois anglais vétérans de la new wave jouant toutes sortes d'instruments à cordes : interaction lumineuse et atmosphère captivante.

Tricky : Mixed race
Comme un condensé de tous ses enregistrements précédents, en plus direct, et sans doute plus abordable. Et vive les disques courts !

The Unthanks : Here's the tender coming
Très beau folk anglais mélancolique entre tradition et modernité. Une des deux sœurs du groupe a la même voix d'ange triste que Sinead O'Connor.

Windsor for the Derby : Against love
Rock indé américain atmosphérique, une sorte de folk spatial parfois à la limite du post-rock. Beau et envoûtant.


C.Noël, Médiathèque de Bressuire (79)

opendocument text - 20.3 ko
Top 2010 C Noel - Bressuire
Document Open Office

La tâche est extrêmement ardue, et j'ai dû me résoudre à constituer un top dans chaque style pour ne pas me faire de mal. J'ai ajouté également quelques références de 2009 qui me sont apparues tardivement ; de même je n'ai pas eu le temps de tout écouter encore. Tant pis, ce sera pour 2011 !!!

Ouvrir le document en pièce jointe (open office)


Catherine Brétéché, Bibliothèque du Finistère

Voici le mien, de top... j'espère qu'il n'est pas trop tard :

En pièce jointe, le pdf de cette liste de titre

PDF - 33.1 ko
Sélection médiathèque du Finistère
document pdf

Ernst Bloch : From jewish life, cello works (Praga)

Jean-Philippe Rameau : Cintegabelle, airs et danses d'opéra, transcriptions pour orgue (Alpha)

Gershwin by Grofé : orchestration et arrangements originaux (HM)

Early music, de l'Antiquité à la Renaissance (HM)

4 coffrets Cantates de Bach par le Bach Collegium Ensemble (Bis records)

Avishai Cohen : Aurora (EMI)

Stephen Sondheim : The story so far... (Broadway legacy)

Boulou et Elios Ferré : Intersection (La Lichère)

Peggy Lee : Ridin' high (Future Noise Music)

Danyel Waro : Aou Amwin (Cobalt)

Sur le site de la BDF nous avons publié notre Top60 : CLIC


Fabricio Cardenas, Médiathèque de Canet-en-Roussillon (66)

Je suis encore plus en retard, mais voici mon top personnel des albums sortis en 2010 :
http://rateyourmusic.com/list/fabcardenas/best_albums_of_2010 Quelques très bons disques, mais 2010 est une année moyenne en définitive à mon avis.

On y trouvera un certain nombre de disques norvégiens, non seulement car je suis allé plusieurs fois dans ce pays, mais aussi parce qu'il y a là-bas une véritable mine d'artistes incroyables et malheureusement méconnus en France. Mon palmarès personnel de mes écoutes récentes concernant ce pays :
http://rateyourmusic.com/list/fabcardenas/best_of_norway_listened_to

Trackbacks de cet article

  1. Palmarès 2013 des discothécaires | ACIM
  2. Palmarès 2014 des discothécaires | ACIM

Laisser un commentaire

CAPTCHA - Répondez à la question suivante : * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Propulsé par WordPress