dimanche 11 déc. 2016

Le palmarès des discothécaires 2011

Plus de 40 discothécaires et bibliothécaires musicaux ont adressé la sélection de leurs albums préférés pour l’année 2011.

Les artistes plébiscités sont par ordre décroissant :

1er : Metronomy

2e : The Black keys, Tom Waits,

4e : Mogwai, PJ Harvey

6e. Beastie Boys, Fleet Foxes, Gillian Welch, Hanni El Khatib, Lucas Santtana, Raphael Saadiq, The Kills, Timber Timbre

Cités au moins 2 fois : Agnès Obel, Anna Calvi, Applause, Avishai Cohen, Beirut, Bon Iver, Brigitte, Camille, Cascadeur, Chinese Man, Danger Mouse & Daniele Luppi, Hubert-Félix Thiéfaine, James Blake, Lykke Li, Melissmell, Shaka Ponk, Dark Dark Dark , Michel Cloup, Mirel Wagner, Buck 65, Shabazz Palaces

1. Stanislas Chapel, bibliothèque Cherbourg-Octeville
2. Nicolas Bravais, Médiathèque de Décines
3. Anne Theureau et l’équipe de BMOL de Grenoble
4. William Noyer, Médiathèque de Bouchemaine
5. Nicolas Dourlhes, Médiathèque des Ponts-de-Cé
6. Ben Noel
7. Sébastien Pelé, Bibliothèque départementale de la Mayenne
8. Vincent Bouteloup, Médiathèque d’Argentan
9. Fabienne Chambon-Devaud, Médiathèque de Guilherand-Granges
10. Nathalie Naze, Médiathèque de Levallois
11. Pascal Lorand, Médiathèque de Saint-Barthélemy-d’Anjou
12. Alexandre Bretel, Médiathèque d’Amilly
13. Nicolas Henriot, Médiathèque de Toul
14. Béatrice Dumain, Médiathèque du pays de Redon
15. Nathalie Cluzel-Chessel, Clélia Bartolomeo, Pascal Arvin-Bérod, Médiathèque Municipale Thonon-les-Bains
16. Hélène Perret, BM Auxerre
17. Thomas Saglio, Le Havre
18. Loriane Demangon, et Christophe Pena, Médiathèque d’Epinal
19. Victor Cherifi, Médiathèque de Cesson
20. Bruno Mauvais, Paimpol
21. Emmanuel Thirot, Narbonne
22. Olivier BENOIT, Médiathèque du Mans
23. Catherine Ciandano, Médiathèque de Plérin
24. Franck Schwebel, Sainte-Luce-sur-Loire
25. François Dufour et Alain, Médiathèque d’Aurillac
26. Bruno Neveux, Médiathèque de Guebwiller
27. Eric Mouly, Monaco
28. Anthony Roger, Saint-Aubin-lès-Elbeuf
29. Bruno Piszczorowicz
30. Hervé Girard
31. Jérôme Chivard, Médiathèque de Vincennes
32. Pascal Franc, Médiathèque de Ramonville Saint-Agne
33. Jean-Pierre Morel
34. G. Nicollet, J. Palomba, Médiathèque d’Arles
35. Fabricio Cardenas, Médiathèque de Canet-en-Roussillon (66)
36. Arnaud Chepfer, Médiathèque départementale du Haut-Rhin (MD68)
37. Nicolas Blondeau, Pascal Pinet, Médiathèques du Grand Dole
38. Solenn Riou, Catherine Bretéché, Bibliothèque du Finistère
39. Benoit Crevits, Médiathèque du Grand-Angoulême
40. Lionel Bournon, Médiathèque de Forbach
41. Christophe Daniel, Médiathèque départementale de la Haute-Saône
42. Philippe Tourrenc, Bibliothèque municipale de Bron (69)
43. Didier Motais, Médiathèque de Bagnolet
44. Chrysostome Ricaud, Médiathèque de Jouy-le-Moutier

————————————-

1. Stanislas Chapel, bibliothèque Cherbourg-Octeville

Un peu avant la fin voilà mon « Top 2011 » par ordre alphabétique et non pas classés:
11 pour 2011:

  1. Beastie Boys « Hotsaucecommitteeparttwo » dlp/cd (Capitol)
  2. Cindytalk « Hold Everything Dear » dlp/cd (Editions Mego)
  3. Current 93 « Baalstorm, sing Omega » lp/cd (Coptic Cat)
  4. EDH « Predature » lp/cd (Lentonia/Le Maquis)
  5. HNN « Pièce Radiophonique » lp (La Forme Lente)
  6. In Broken English « Sometimes the scars » cd (Str8line rds)
  7. In The Nursery « Blind Sound » cd (ITN Corporation)
  8. The Infinite Three « Crust of Utopia » cd (Actual Size)
  9. David Lynch « Crazy Clown Time » dlp/cd (Sunday Best Recordings)
  10. The Present Moment « Loyal to a Fault » lp (Mannequin/Desire Rds)
  11. Unison « Unison » lp/cd (Lentonia Rds)
  12. J’ajouterais à cela la réédition de This Mortal Coil en coffret 4cd’s avec en bonus aux trois albums les singles et deux inédits (4ad).
————————————-

2. Nicolas Bravais, Médiathèque de Décines

  1. Woodkid – Iron EP (Vivement l’album en 2012 !!)
  2. Mogwai – Hardcore Will Never Die, But You Will. (peut-être le meilleur
  3. Mogwai)
  4. Meg Baird – Seasons on Earth
  5. Anna Ternheim – The Night Visitor
  6. Bon Iver – Bon Iver
  7. Explosions in the Sky – Take Care, Take Care, Take Care
  8. Ponytail – Do Whatever You Want All the Time!
  9. Vetiver – The Errant Charm
  10. Bonnie ‘Prince’ Billy – Wolfroy Goes to Town
  11. Sigur Rós – Inni
  12. Cliff Martinez – Drive
  13. Thee, Stranded Horse – Humbling Tides
  14. Beirut – The Rip Tide (« sign me up … Santa Feeeeee… »)
  15. She & Him – A Very She & Him Christmas
  16. Noah and the Whale – Last Night on Earth
  17. Ed Askew – Imperfection (réédition)
  18. Rave On Buddy Holly (compilation avec Cee-Lo, She & Him, Fionna Apple, The
  19. Black Keys…)
  20. Younger Brother – Vaccine
  21. Ott – Mir
  22. Fleet Foxes – Helplessness Blues
  23. The Chemical Brothers – Hanna
  24. Lykke Li – Wounded Rhymes
  25. Wye Oak – Civilian
  26. M83 – Hurry Up, We’re Dreaming
  27. Aperture Science Psychoacoustics Laboratory – Songs to Test By – Portal 2
  28. Soundtrack (volume 1, 2 et 3) (en téléchargement gratuit :
  29. http://www.thinkwithportals.com/music.php)

Gros coup de cœur pour le clip de « Knots » de Lisa Hannigan
(http://www.youtube.com/watch?v=nYdPtcx-4mo) et de « Queen of Hearts » de
Fucked Up (http://www.youtube.com/watch?v=syg6XGbdUkM)

————————————-

3. Anne Theureau et l’équipe de BMOL de Grenoble

 

http://www.bmol-grenoble.info/le-top-2011-de-bmol/

————————————-

4. William Noyer, Médiathèque de Bouchemaine
Voici le « top 10 » (amélioré) 2011 de la médiathèque de Bouchemaine (enfin du secteur Musique, enfin du discomachinthécaire…) :

Podium :

  1. Shabazz Palaces – « Black up » (Sub Pop !) : mon coup de grâce de 2011, là vers où le hip-hop du 21e siècle doit aller…
  2. The Kills – « Blood pressures » (Domino) : parce que c’est celui qui a le plus trôné dans mes diverses lecteurs de musique cette année…
  3. James Blake – « James Blake » (Polydor) : un bijou de soul digitale, entre silence et dubstep… (si vous êtes passé à côté lors des 1ères écoutes, retournez y… : ça été mon cas !)

Et puis :

  1. Beastie Boys (aidés par Philippe Zdar rappelons le…) – « Hot sauce commettee part two » (Capitol)
  2. PJ Harvey – « Let england shake » (Island)
  3. Emika – « Emika » (Ninja Tune)… mais aussi le très bon E.P. de Dorian Concept de chez la même boutique (les Ninjas semblent se réveiller…)
  4. le label « Brainfeeder » (chapeauté par mr Flying Lotus) pour l’ensemble de son œuvre en 2011 (Teebs – « Ardour », Samiyan – « Sam Baker’s album », Austin Peralta « Endless planets », « Thundercat » – « The golden age of Apocalypse »,…)
  5. Ghostpoet – « Peanut butter blues & melancoly jam » (Brownswood rec.)
  6. hommage… : « The beat generation : 10th anniversary » – mixé par Dj Spinna & mr Thing (BBE) : avec de vrais morceaux de Madlib, Pete Rock, J Dilla, Marley Marl, etc… dedans…

Et un rescapé de 2010 :

Swans – « My father will guide me up a rope to the sky » (Young God – sorti sept. 10)

+ en bonus ! : ce qui est tombé dans mes oreilles fraichement, et qui fera sans doute mon bonheur en 2012 désormais… :

  1. Nicolas Jaar – « Space is only noise » (Circus company)
  2. Mirel Wagner – « Mirel Wagner » (Bone Voyage)
  3. Lucas Santtana – « Sem nostalgia » (Mais Um Discos)
  4. Ricardo Villalobos – « Re : ECM » (ECM)
  5. et le dernier Black Keys – « El Camino » (Nonsuch rec.) : je serais curieux de savoir si certains vont le mettre « direct » dans leur top 2011…

Pour finir, un coup de chapeau bien mérité cette année à tous les « artworkeurs », pour les pochettes du dernier Beastie Boys, les sorties 2011 du label Brainfeeder, le E.P. de Dorian Concept (sur Ninja Tune), le Shabazz Palaces, le PJ Harvey, etc…

Un non-merci à la politique tarifaire du dernier Black Keys (à plus de 20 e le cd et 25 e le vynil partout, même sur leur « shop » en ligne…).

————————————-

5. Nicolas Dourlhes, Médiathèque des Ponts-de-Cé
le jazz:

  1. largement au dessus du lot : Marc Ducret, Tower, vol.1 et vol.2, Ayler Records,
  2. puis (dans le désordre) Laurent Dehors, Petite histoire de l’Opéra, Association Tous Dehors
  3. Daunik Lazro, Benjamin Henocq, Didier Lassere, Pourtant les cimes des arbres, Dark tree
  4. Print, live nordic & baltic tour 2010, Great Winds
  5. Nelson Veras, Rouge sur blanc, Bee Jazz
  6. Hasse Poulsen, Progressisve Patriots, Das Kapital Records
  7. Andy Emler, Pause, Naïve
  8. Tim Berne / Bruno Chevillon, Old and unwise, Clean Feed
  9. Vijay Iyer, Thirta, Act
  10. Chick Corea et Stefano Bollani, Orvieto, ECM
  11. Stephan Oliva, Film noir piano solo, Illusions

et le reste:

  1. Tom Waits, Bad as me, Anti,
  2. Camille, Ilo Veyou, EMI
  3. Bruno Mantovani, Concertos pour deux altos et orchestre, Aeon
  4. Applause, Where it all began, 3ème bureau
  5. Arthur H (album inégal bourré de tubes), Baba Love, Mystic Rumba
  6. The Kills, Blood blessures, Domino Recordings
  7. Amon Tobin, Isam, Ninja Tune
  8. T.V. On The Radio, Nine types of light, Interscope Records
  9. Raphael Saadiq, Stone Rollin, Sony
  10. Boots Electric, Honkey Kong, Dangebird records
————————————-

6. Ben Noel

Mon top 10 de 2011 :

  1. The Shoes « Crack my Bones », comme prévu les rémois transforme l’essai, un album qui passe en revue tout un panel d’émotion avec des morceaux très dansant et d’autres à la limite du trip hop, les featurings d’Esser ou d’un des Bewitched Hands apportent un vrai plus.
  2. Metronomy « The English Riveira », les anglais trouvent un vrai équilibre dans leur son, l’incontournable de 2011.
  3. Robin Leduc « Hors Pistes », Tôt ou tard révèle ici un excellent musicien entre Boogaerts et Nataf.
  4. Aziz Sahmaoui « University of Gnawa », le cofondateur de l’Orchestre National de Barbès rénove le Gnawa en le confrontant aux rythmes d’Afrique de l’Ouest, que du bonheur.
  5. Timber Timbre « Creep on Creepin on « , folk hanté, voix sublime.
  6. Cascadeur « The Human Octopus », une grande voix, un personnage mystérieux, des compositions à la limite de la grandiloquence.
  7. Michel Cloup « Notre silence », des textes et des musiques toujours aussi puissant.
  8. Antoine Loyer « Poussées anglaises », un disque français qui va chercher son inspiration tous azimut, qui ouvre de nouveaux horizons, le choc français de l’année. Si Bashung préparait un nouvel album il irait chercher Antoine Loyer.
  9. Yelle « Safari Disco Club », un vrai plaisir pop.
  10. Dark Dark Dark « Wild Go, Bright Bright Bright », je ne sais plus qui avait écrit Dark Dark Dark, c’est Beau Beau Beau, mais je suis d’accord.
————————————-

7. Sébastien Pelé, Bibliothèque départementale de la Mayenne

Un peu rapide et en vrac / Beaucoup de 2010 c’est grave ou faut qu’on soit au top du top de l’actualité musicale ? Pour des précisions voir les pdf sur cet lien http://bdm.lamayenne.fr/opacwebaloes/index.aspx?IdPage=586

  1. Cicada / Hazmat Modine – Jaro, 2011
  2. Bought for a dollar – Sold for a dime / Little Axe – Real World Recordings, 2010
  3. Tuck in with… / The Natural Yogurt Band – Now-Again Records, 2010
  4. Conflicts and conclusions / Das Kapital – Das Kapital records, 2011
  5. Garden parti ; Caroline, yes ! / Caroline- Zig zag territoires, 2011
  6. Lume lume / Elina Duni Quartet – Meta Records, 2010
  7. Smooth danger / Grand Pianoramax – ObliqSound, 2010
  8. Par temps de rage / La Canaille – Wedge, 2011
  9. Les Contes du chaos / Zone Libre vs Casey & B.James – Intervalle Triton, 2011
  10. Into the day / Jim Yamouridis – Starlight Walker, 2010
  11. Demon host… / Timber Timbre – Arts & Crafts Productions, 2010
  12. Catch my shoes / The Ex – Ex Records, 2010
  13. Wild go / Dark Dark Dark – Melodic, 2011
  14. People changes / Nat Baldwin – Western Vinyl, 2011
  15. Red rails / Red Rails – DFragment Music, 2010
  16. The Shepherd’s dream / Daau – Le Son du maquis, 2011
  17. Claire Denis film scores 1996-2009 / The Tindersticks – Constellation, 2010
  18. Pina / musique de Thom Hanreich ; Jun Miyake l… – Wenders Music, 2011
  19. Le Bazar libertaire / L’Herbe Folle – Autoproduit, 2011
  20. Notre silence / Michel Cloup (duo). – Michel Cloup, 2011
  21. Uncaged / Charles Pasi – EMI, 2010
  22. Sonnet / Aldona – Jaro, 2011
  23. Drac / Familha Artùs – Coop Breizh, 2010
  24. Pour en finir avec 69 / La Friture Moderne – Mr Morezon, 2010
  25. Dj Grazzoppa’s Big Band and Aka Moon / Dj Grazzoppa’s Big Band ; Aka Moon – Cyprès, 2010
  26. X marks the spot / Enterré sous X – La Répartie, 2010
————————————-

8. Vincent Bouteloup,  Médiathèque d’Argentan

  1. Louis Ville – … Cinémas – (L’autre distribution) Un chanteur à la voix cassé dans le sillage de Arthur H ou Allain Leprest avec des chansons minimalistes, mélancoliques, brinquebalantes et attachantes !
  2. Mobthrow – Mobthrow – (Ad Noiseam) De la drum’n bass apocalyptique sur le très recommandable label Ad Noiseam !
  3. The Globes – Futur self – (Barsuk) L’excellent petit groupe indie pop (quelque part entre Nada Surf et Pinback) qui monte qui monte aux USA !
  4. Gregory Porter – Water – (Intégral) Du jazz vocal crooner classique mais classieux !
  5. Shezar – Zaffé – (Platasound) La subtile rencontre musicale entre un syrien , un français et un norvégien !
  6. Deafheaven – Roads to Judah – (Deathwish) Du shoegaze mélangé à du black métal, inédit et étonnant !
  7. Binary Audio Misfits – Binary Audio Misfits – (Platinum) (cru 2010) La rencontre fusionnelle entre le groupe Experience (issu des feu Diabologum)
  8. et l’excellent groupe de rap américain The World Association !

Et côté musique libre :

  1. Rockoutfit – You are what’s happening baby – (Tokyo Trauma) Un groupe de post punk qui compose du rock noise nerveux et constamment sur la brèche : http://www.archive.org/details/tokyotrauma_20030925
  2. Hourvari – Hourvari – (Bandcamp) Du post hardcore de laval (membres aussi des très recommandables As We Draw) avec un son énorme et des compos finement ciselées : http://hourvari.bandcamp.com
  3. Red Box Recorder – Colour codes LP – (Acroplane) De l’electro matinée de trip hop et techno avec d’excellents titres comme  »Kid cadmium » ou  »The king’s english » : http://www.acroplane.org/node/520

That’s all folks !

————————————-

9. Fabienne Chambon-Devaud, Médiathèque de Guilherand-Granges

Cette année j’ai demandé à l’ensemble de mes collègues de choisir leur et unique CD de 2011 et voilà ce que ça donne avec en prime leur commentaire ! mes collègues ont gardé l’anonymat…

  1. Philharmonics / Agnes Obel. « Un piano d’une rare délicatesse, une voix pure, une élégante sensualité ». On ne résiste pas au charme mélancolique de ces ballades écrites et composées par cette dame, venue du Danemark, et qui a remporté, dés ce premier album, de nombreuses récompenses.
  2. Billie-Eve / Ayo Ayo, jeune chanteuse à la voix chaude a sorti son 3ème album. Mélange de pop, soul et reggae, c’est une musique qui nous berce et nous transporte. A découvrir.
  3. Comédies musicales pour petites oreilles / réalisé par Jean-François Alexandre Une présentation très vivante de ce genre à destination des enfants pour connaître ou reconnaître des grands standards appartenant à la culture populaire… et classique !!!
  4. Notre silence / Michel Cloup Michel Cloup nous embarque dans ses pensées les plus intimes, ses mots poussent à l’introspection, des guitares brutes, des textes ciselés…Un artiste à découvrir absolument…. C’est vraiment un superbe album, un peu noir mais des guitares comme je les aime…
  5. Stone rollin’ / Raphael Saadiq Avec ce troisième album solo, Raphael Saadiq continue de nous faire swinguer en revisitant la Soul music à sa manière. Avec ses créations originales, il nous propose un véritable voyage dans le temps et nous propulse dans les années 60 & 70, véritable âge d’or de la musique soul.
  6. Archiméde / « Trafalgar » Des mélodies entraînantes qui parfois cachent des textes moins légers qu’il n’y parait. Des influences pop anglo-saxonnes mais en français dans le texte. Ce qui ressort surtout de cet album, c’est l’humour, la bonne humeur et un brin d’impertinence.
  7. Ma tata, mon pingouin, Gérard et les autres / François Hadji-Lazaro François Hadji Lazaro régale les petites oreilles de musiques aux influences « folk », « punk », ou « musette ». Où l’humour déjanté côtoie la poésie et la tendresse de vieux morceaux de l’artiste réarrangés. De quoi faire plaisir aux graines de rockeurs et aux nostalgiques de Pigalle ou des garçons bouchers. Un disque qui fait « éclater la vie et qui donne la patate !!! ».
  8. Babyfaces de Marie Desplechin, lu par Frédéric Chevaux. Ecole des loisirs, 2011 (coll. Chut !) L’ouverture d’une école de catch met une cité d’Amiens en effervescence. A l’école, c’est prises en tout genre, et quand un élève se blesse gravement, la coupable idéale est toute trouvée… Un roman trépidant qui donne une image positive des « quartiers », loin des clichés journalistiques.
  9. Et vous, tu m’aimes / Brigitte – Wagram 2011 De la fraîcheur, du peps, un beau brin d’humour, deux voix claires sur une palette colorée de musiques variées pop, folk, country; orientales,… A découvrir, Sylvie Hoarau et Aurélie Maggiori les Brigitte !
————————————-

10. Nathalie Naze, Médiathèque de Levallois

Mon top 2011, complètement et absolument subjectif, sélection et ordre perpétuellement variables :

  1. Battes, Gloss Drop : un album furieusement sexy, obsédant, entétant…orgasmique! A découvrir absolument sur scène, Battles est (en toute subjectivité bien sur!!)le meilleur groupe du monde en live…
  2. Tame Impala,: Inner Speaker, de la pop psyché moderne et réjouissante.
  3.  Erland & the Carnival : Nightingale , un groupe de pop anglaise qui sous un classicisme apparent offre quelques splendides pépites mélodiques.
  4.  Beastie Boys : Hot sauce committee II, parce que les Beastie sont les Beastie, point barre.
  5. Metronomy : English Riviera, le disque parfait pour révasser sur une plage ensoleillée… avec un brin de mélancolie… et voilà, je m’arrête là…
————————————-

11. Pascal Lorand,  Médiathèque de Saint-Barthélemy-d’Anjou

Voici dans le désordre mes coups de coeur pour l’année 2011 :

  1. Traveler / Anoushka Shankar
  2. Vagabonde / Claire Denamur
  3. Sonates et partitas, BWV 1001-1006 / J.S. Bach, comp. ; Amandine Beyer, vl
  4. Live at Birdland / Lee Konitz
  5. Invite / Trio Chemirani
  6. Double messieurs / Jean-François Zygel, p ; Antoine Herné, p
  7. Capriccios et variations / Muzio Clementi, comp. ; Howard Shelley, p
  8. 4 blues guitar masters / Lucky Peterson ; Joe Louis Walker ; Magic Slim ;
  9. Bill Perry
  10. Andanças : live in Brussels / Renato Boghetti
  11. Bongos for beatnicks / The Bongolian
————————————-

12. Alexandre Bretel, Médiathèque d’Amilly

Voici mon top 2011 ; une année à la récolte riche :

  1. Connan Mockasin « Forever dolphin love »
  2. Metronomy « English riviera »
  3. Budam « Man »
  4. Wu Lyf « Go tell fire to the mountain »
  5. Josh T. Pearson « Last of the country gentlemen »
  6. Other Lives « Tamer animals »
  7. Anika « Anika »
  8. Jean-Michel Pilc Trio « Threedom »
  9. Hanni El Khatib « Will the guns come out »
  10. Zola Jesus « Conatus »
  11. Black Keys « El Camino »
  12. « Fac. Dance : Factory records 12″ mixes & rareties 1980-1987 »
  13. Pierrick Pedron « Cheerleaders »
  14. Kitty, Daisy & Lewis « Smoking in heaven »
  15. Sallie Ford & the Sound Outside « Dirty Radio »
  16. Ryan Adams « Ashes & Fire »

OK, je m’arrête là !

————————————-

13. Nicolas Henriot, Médiathèque de Toul

Je me lance pour le top 2011, sans ordre de préférences :

  1. Les Contes du Chaos / B. James ; Zone Libre ; Serge Teyssot-Gay ; Casey.- L’Autre Distribution : 12 titres d’un hip hop de ténèbres de haute tenue, 12 diamants noirs qui coupent. et une énergie!!!
  2. Les Nuits Hallucinées / Thierry Escaich – Universal : De l’énérgie il y en a aussi dans ce disque formidable du compositeur Thierry Escaich, idéal pour donner à écouter de la musique classique contemporaine aussi bien aux néophytes qu’aux mélomanes.
  3. Des trucs pareils / Ping Machine – Codaex : de l’excellent jazz, avec un Big band flamboyant.
  4. Hambling Tides / Stranded Horse : Folk anglo saxon et musique mandingue pour un disque serein et limpide.
  5. When the heart emerges glistening / Ambrose Akinmusire – EMI music : une des plus belles sorties jazz de cette année, en écoutant ces musiciens on comprend tout le sens du mot osmose. Superbe disque !
  6. Bon Iver / Bon Iver – Naïve : Très sincèrement je ne sais pas pourquoi j’aime ce disque, mais le fait est que dès qu’il rentre à la médiathèque je l’écoute en boucle. C’est beau.
  7. Cannibal Tango / GNU – Season of Mist Soundwork : un rock diablement enthousiasmant, idéal pour continuer le combat…
  8. Perfect Darkness / Fink – Play it again Sam : Un disque élégant, plein d’une mélancolie douce et feutrée.
  9. Nebula / Laïka – Universal : Un des plus beaux disques de jazz vocal cette année.
  10. Calma / Omar Sosa – Harmonia mundi : Une vraie méditation musicale, qui emmène loin…

J’arrête là, mais y’en a plein d’autres !!!

————————————-

14. Béatrice Dumain, Médiathèque du pays de Redon

Bonjour vaillants travailleurs de fin d’année ! Mon sapin étoilé de 2011 :

  1. A night in Abyssinia / Arat Kilo
  2. Seven seas / Avishai Cohen
  3. Pesebre / Axel Krygier (vu aux « Escales » de Saint-Nazaire cet été : une belle énergie !)
  4. Last of the country gentlemen / Josh T. Pearson
  5. Racing with the sun / Chinese Man
  6. Hardcore will never die, but you will / Mogwai
  7. Addis kan / Badume’s band
  8. Pina : dansez, dansez sinon nous sommes perdus (musique du film)
  9. Storia, storia… / Mayra Andrade (une autre voix du Cap-Vert)
  10. Brothers / The Black keys

Pour la musique « live », je me suis fait une jolie guirlande de souvenirs avec Danyel Waro et Gotan Project (toujours aux « Escales » de Saint-Nazaire… belle programmation !), plus une jolie découverte locale avec Epsylon (Bretons fort pêchus). … et pour les gourmands qui en voudraient davantage, un petit tour par ici.

 

————————————-

15. Nathalie Cluzel-Chessel, Clélia Bartolomeo, Pascal Arvin-Bérod, Médiathèque Municipale Thonon-les-Bains

Pour 2011, onze albums nous ont enthousiasmé et forment, à l’heure du bilan, notre « Top » (sans classement) de l’année.

  1. Beirut: The rip tide (Pompeii)
  2.  Cascadeur: The human octopus (Mercury)
  3.  Chinese Man : Racing with the sun (Differ-ant)
  4. Avishai Cohen: Seven seas (Blue note)
  5.  Danger Mouse & Daniele Luppi : Rome (Parlophone)
  6. P.J. Harvey : Let England shake (Island)
  7. Hell’s Kitchen : Dress to dig (Harmonia mundi)
  8. Nguyên Lê: Songs of freedom (Act)
  9. Les Ogres de Barback : Comment je suis devenu voyageur (Irfan)
  10. Tamikrest: Toumastin (Glitterhouse)
  11. The Waterboys: An appointment with Mr Yeats (Proper)
————————————-

16. Hélène Perret, BM Auxerre

  1. Agnès Obel : Philharmonics Très mélodiques et bien harmonisées, des chansons faussement simples et assez entêtantes
  2. Cocoon : Where the oceans end Léger et rafraîchissant
  3. L. : Initiale celui-là, je me le suis passé en boucle pendant des semaines…
  4. Elena Frolova : Elena Frolova chante Marina Tsvetaeva Dans la lignée de Boulat Okoudjava. Une voix pleine de nostalgie, une atmosphère très russe
  5. El Nuevo Mundo : Folias Criollas / Hespérion XXI, dir. Jordi Savall Encore une belle réussite d’Hespérion XXI
————————————-

17. Thomas Saglio, Le Havre

Mes préférés de l’année :

  1. Tim Hecker / Ravedeath, 1972 (Kranky, 2011)
  2. Wires under tension / Lights science (Western vinyl, 2011)
  3. Pomegranates : Persian pop, funk, folk and psych of the 60s and 70s (Finders Keepers, 2010)
  4. Alain Klingler / Un invisible écrasement (Ovni, 2011)
  5. Mogwai / Special moves (Rock action, 2010)
  6. Danger Mouse & Daniele Luppi / Rome (Capitol, 2011)
  7. Mondkopf / Rising doom (Fool Houdr, 2011)
————————————-

18. Loriane Demangon,  et Christophe Pena, Médiathèque d’Epinal

A notre tour, deux sélections de cinq albums parmi tous ceux que nous avons pris plaisir à écouter cette année.

Loriane :

  1. Bonjour Paris d’Albrecht Mayer
  2. Works for orchestra de Benjamin Britten interpreté par le BBC Philharmonic sous la direction d’Edward Gardner
  3.  Confessions of a belladonna eater de Kid Loco
  4.  Ecoute s’il pleut de Melissmell
  5. L’Entre-mondes de Rodrigue

Christophe

  1. Father, Son, Holy ghost de Girls
  2. Burst Apart de The Antlers
  3. White death & black heart de Peter Kernel
  4. Live at birdland de L.Konitz,B. Mehldau,C.Haden,P. Motian
  5. Sem nostalgia de Lucas Santtana
————————————-

19. Victor Cherifi, Médiathèque de Cesson

Pour ma part, voici mon top 2011 (dans le désordre) :

  1. Cults – Cults
  2. El Hijo de la Cumbia – Freestyle de ritmos
  3. SBTRKT – SBTRKT
  4. Little Dragon – Ritual union
  5. Compilation Georges Brassens : Echos du monde
  6. Metronomy – The english riviera
  7. Hollie Cook – Hollie Cook
  8. Chinese Man – Racing with the sun
  9. Deportivo – Ivres et débutants
  10. Seun Kuti & Egypt 80 – From Africa with fury : Rise
  11. Raphael Saadiq – Stone rollin’
  12. Selah Sue – Selah Sue
  13. Mirel Wagner – Mirel Wagner
  14. Asaf Avidan & The Mojos – Poor boy / Lucky man
  15. Compilation Sofrito : Tropical discotheque
  16. Brigitte – Et vous, tu m’aimes ?
  17. Joey Starr – Ego Maniac
  18. Scala & Kolacny Brothers – Scala & Kolacny Brothers
————————————-

20. Bruno Mauvais, Paimpol

Mon top 5 2011 (quinté dans le désordre !) : –

  1. Alexander / Alexander (Ebert) : Dans la plus pure tradition folk US, cet hippie revendiqué, membre du groupe Edward Sharpe and the Magnetic Zeros, a sorti son premier disque solo très discrètement en début d’année et dans l’anonymat quasi général. Il emprunte aux plus grands, de Dylan à Leonard Cohen en passant par Johnny Cash. 11 petites pépites composent ce disque. Découvert grâce à Canal+ qui a fait du titre « Truth » sa bande son pour sa pub de lancement de la coupe du monde de Rugby 2011 !! comme quoi…
  2. Wounded Rhymes / Lykke Li : Cette suédoise a tout pour elle ! Non seulement elle est très très jolie mais ses chansons ne le sont pas moins !! Son deuxième album nous emmène là haut en Scandinavie, sur des mélodies pop-folks envoûtées, profondes, habitées… On sent une personnalité très forte chez cette jeune chanteuse.
  3. El Camino / The Black Keys : ça fait presque 10 ans que j’écoute ce groupe, depuis « Rubber Factory » qui était déjà largement au dessus du lot. On ne présente plus le duo d’Akron, je n’ai même pas encore écouté entièrement ce dernier disque mais les Clefs Noirs deviendront LE groupe de la décennie !! En plus ils ont l’art du clip génial !!!
  4. 20 odd years / Buck65 : Ce canadien rappeur n’en est pas à ses débuts, loin de là ! d’ailleurs le réduire au Hip-Hop serait injuste et ce disque le prouve. Il emprunte à tous les styles : folk, rap, blues, country, rock. Perpétuellement à la recherche « d’autre chose », il est, avec entre autres The Roots et The Streets, de ces artiste hip-hop qui sortent le genre des clichés bling-bling, femmes faciles et drogue !
  5. Helplessness Blues / Fleet Foxes : ces renards là ne seront peut-être pas loin de la même consécration que les Black Keys. Carrément fan du 1er album, j’ai mis beaucoup de temps à rentrer dans celui-ci avant que leur concert à la Route du Rock de St-Malo finisse de me convaincre. Certains diront un peu trop lisse, un peu trop carré, un peu trop mou… Ouais sauf que Pecknold et sa bande sont quand même impressionnants de maîtrise. Leurs compositions folkeux-baroques enveloppées dans des choeurs dignes des Beach Boys envoient des frissons jusque sous les pieds !!
  6. Auraient pu figurer dans la liste : Le Prince Miiou (Fill the Blank with Your Own Emptiness) ; Anna Calvi; Jean-Louis Murat (Grand Lièvre); Thomas Howard Memorial; Calvin Russell (contrabendo)…
————————————-

21.  Emmanuel Thirot, Narbonne

  1. Bernard d’or du disc «-Dr-House-»-qui-sauve-in-extremis-le-rock’n’roll-alors-que-ce-dernier-était-en-coma-dépassé : El Camino des Black Keys
  2. Bernard d’argent du disc «-Dr-House-»-qui-sauve-in-extremis-le-rock’n’roll-alors-que-ce-dernier-était-en-coma-dépassé : Dirty Radio de Sallie Ford & The Sound Outside
  3. Bernard de bronze du disc «-Dr-House-»-qui-sauve-in-extremis-le-rock’n’roll-alors-que-ce-dernier-était-en-coma-dépassé : Will The Guns Come Out de Hanni El Khatib
  4. Bernard du disc-d’un-grand-Tom : Bad as Me de Tom Waits
  5. Bernard du disc d’un-gars-à-qui-j’aurais-pourtant-juré-ne-jamais,-au-grand-jamais,-décerner-de-Bernard: Suppléments de mensonges de HF Thiéfaine
  6. Bernard du disc qui-a-mis-le-plus-longtemps-à-sortir-du-monde : Smile des Beach Boys
  7. Bernard du disc de guitare-en-bois-avec-occasionnellement-un-zeste-de-banjo-et-des-yodels-qui-filent-les-goosebumps: The Harrow & The Harvest de Gillian Welch
  8. Bernard du disc de c’est-bien-faut-continuer-mais-attention-à-la-somnolence-sur-les-lauracées: Wild Divine d’Alela Diane
  9. Bernard de la-coupe-de-joncs et de l’inattendu-bon-album-d’un-gars-qu’a-pas-fait-que-du-bronze-oh-ça-non !-et-qu’on-pourrait-un-peu-rapprocher-du–Bernard-du-disc-d’un-gars-à-qui-j’aurais-pourtant-juré-ne-jamais,-au-grand-jamais,-décerner-de-Bernard : Mister D de Dick Rivers
  10. Bernard du disc de rap-belge : Kinshasa Succursale de Baloji
  11. Bernard du disc de noël-option-plus-fort-que-Tino : Noël’s Songs de Florent Marchet
  12. Bernard du disc avec-les-encouragements-du-jury-pour-un-cas-qui-semblait-pourtant-devoir-végéter-dans-les-limbes-du-folk-mou-cher-à-la-presse-rock-de-gauche-et-bien-qu’il-faille-bien-l’avouer-c’est-loin-d’être-un-disc-de-black-sabbath-non-plus : My Wilderness de Piers Faccini
————————————-

22.  Olivier BENOIT, Médiathèque du Mans

La voilà, sans ordre et certainement pas exhaustive, la liste des disques coups de cœur 2011 m’ayant suivi durant cette année

  1. Let England shake / PJ Harvey
  2. Ana Calvi / Ana Calvi
  3. Passer la frontiere / Ete 67
  4. Les chemins de verre / Karkwa
  5. The snow magic / Dark Dark Dark
  6. Wild go / Dark Dark Dark
  7. Helplessness blues / Fleet Foxes
  8. Where it all began / Applause
  9. Tamer animals / Other Lives
  10. Bagüala de la siesta / Las Hermanas Caronni
  11. 40 odd years / Wainwright, Loudon
  12. Bad as me / Waits, Tom
  13. 50 words for snow / Bush, Kate
  14. To the death of fun / Cashier N°9
————————————-

23. Catherine Ciandano, Médiathèque de Plérin

dans l’ordre d’apparition sur ma platine :

  1. Mogwai « Hardcore will never die, but you will », l’essence de mogwai en 2 cd, pur ravissement Watcha clan « Radio Babel », un brillant brassage musical !
  2. Melissmell « Ecoute s’il pleut » : Une chanteuse qui habite ses histoires et ses mélodies avec un talent inouï. Elle a obtenu le prix Georges Moustaki pour ce 1er album.
  3. Shaka Ponk  » The geeks and the jerkin’ socks  » De la rage, de l’ énergie, du vrai rock, qui tend vers le metal et le punk ! Et en prime, un duo furieux avec Bertrand Cantat clôture l’album. Un groupe majeur dans le paysage du rock français.
  4. Buck 65  » 20 0DD years  » Le rappeur canadien, Richard Terfry alias Buck 65, a invité des artistes très variés (Olivia Ruiz, Jenn Grant, John Southworth, Marie-Pierre Arthur..) pour des duos qui teintent son hip- hop d’influences éclectiques.
  5. Thomas Howard Memorial « A game with god » Un groupe costarmoricain à découvrir dont la renommée pourrait dépasser les frontières bretonnes ! Pré-sélectionné pour le prochain printemps de Bourges…
  6. Other Lives « Tamer animals » Très planant, un voyage dans le grand ouest américain…
  7. Shabazz Palaces « Black up » Pochette énigmatique, titres illisibles sur la pochette, pour un album très court d’ une grande créativité : un mélange de rap, d’ électro avec des rythmes africains (balafon, percussions), des airs jazzy pour une ambiance glauque avec des airs entêtants.
  8. Camille « Ilo veyou » Album très épuré, entièrement acoustique. Camille joue avec sa voix (9-Ilo veyou / 8-Bubble lady), elle se démultiplie (15-Tout dit), recrée des voix d’ enfants (3-Allez allez), chante a cappella (8-Bubble lady) ou accompagnée par des instruments qui se font très discrets (4-Wet boy / 5-She was) Sublime, émouvant et inclassable !
  9. Krismenn Autre auteur de la scène locale costarmoricaine. Homme orchestre mélangeant trad et modernité, il rappe le breton et c’ est immanquable ! http://krismenn.com/krismenn/Solo_Krismenn.html
  10. Nils Petter Molvaer « Baboon moon », Changement de guitariste et de batteur, un nouveau virage pour Nils avec cet album. Sublime !
  11. Juju (Justin Adams et Juldeh Camara) « In trance » Une énergie fabuleuse du début à la fin ! Contagieux et enivrant pour le plus grand plaisir de nos oreilles!
————————————-

24. Franck Schwebel, Sainte-Luce-sur-Loire

  1. Black masses / Electric Wizard
  2. Phosphene dream / The Black Angels
  3. Strings latino – Latino hits I missed / Edmundo Ros
  4. Le Verger / Bastien Lallemant
  5. The Philles album collection / Phil Spector
  6. Nuit de rêve / Scratch Massive
  7. Sofrito Tropical Discothèque
  8. Et surtout : Smile / The Beach Boys

Palme d’or de l’album le plus insupportable de l’année pour la Camille et son Ilo veyou (déjà, le titre…)

————————————-

25. François Dufour et Alain, Médiathèque d’Aurillac

Comme mon collègue est pratiquement sourd et moi à-demi aveugle (il me fait toucher les disques de Florent Pagny et je devine presque ceux de Calogero…), nous avons néanmoins tenté de nous inscrire pour une fois à cette loterie. Et les gagnants sont…..

  1. DENGUE FEVER (Cannibal courtship)
  2. The RODEO (Music maelström – Ouaip, 2010….)
  3. The HILLBILLY MOON EXPLOSION (Raw deal)
  4.  HEIDI SPENCER (Under streetlight glow)
  5.  ROBAG WRUHME (Thora vukk)
  6.  TIGRAN HAMASYAN (A fable)
  7. JOSEPH TAWADROS (Hour of separation)
  8. B.O. SPECTACLE « LIVE » du MIME MARCEAU (56mn de silence entrecoupés d’applaudissements mérités ! dixit Tom Waits, « Bad as me » étant sûrement le meilleur album de ces dernières semaines).
————————————-

26. Bruno Neveux, Médiathèque de Guebwiller

  1. PJ HARVEY « Let England shake » (Island) pop – folk anglaise
  2. APPLAUSE « Where it all began » (3ème Bureau) pop rock belge
  3. Hanni EL KHATIB « Will the guns come out » (Innovative Leisure) garage rock
  4. METRONOMY « English riviera » (Because) new wave
  5. Tom WAITS « Bad as me » (Anti) cabaret blues
  6. Anna CALVI « Anna Calvi » (Domino) rock – blues
  7. BATTLES « Gloss drop » (Warp) groove -rock – expérimental
  8. MOGWAI « Hardcore will never die but you will » (Rock Action) rock instrumental
  9. GILLIAN WELCH « Harrow & the harvest » (Acony) country folk
  10. SONGS FROM THE STEPPES : Kazakh music today » (Topic) traditionnel / Kazakhstan
  11. Lucas SANTTANA « Sem nostalgia » (Mais Um Discos) Brésil trad et électro
  12. Hubert Félix THIEFAINE « Suppléments de mensonges » (Sony) chanson rock
  13. Colin VALLON Trio « Rruga » (ECM) jazz
  14. The FIELD « Looping state of mind » (Kompakt) deep house
  15. James BLAKE « James Blake » (Polydor) soul – dubstep
  16. ZOMBY « Dedication » (4AD) dubstep – dans la veine de Burial
  17. et un disque sur lequel je n’arrive pas à mettre la main : SANDWELL DISTRICT « Feed-forward » (Sandwell District) techno virile
————————————-

27. Eric Mouly, Monaco

Voilà pour vous ma playlist 2011

  1. Tom Vek – leisure seizure
  2. My Brightest Diamonds – all things will unwind
  3. John Vanderslice – white wilderness
  4. Timber Timbre – creep o n creepin on
  5. Girls – father son, holly ghost
  6. Other Lives – tamer animals
  7. Uniform Motion – one frame per second
  8. Michel Cloup – notre silence
  9. Pandit – eternity spin
  10. Atlas Sound – parallax
  11. Still Corners – creatures of an hour
  12. Baxter Dury – happy soup
  13. Stephen Malkmus & the jicks – mirror traffic
  14. Liam Finn – fomo
  15. Elysian Fields – the afterlife
  16. Thurston Moore – demolished throughts
  17. Thomas Mery – les couleurs, les ombres
  18. Lanterns on the Lake – gracious tide, take me home
  19. R.E.M. – collapse into now
  20. the Pain of Being Pure at Heart – belong
  21. Applause – where it all began
————————————-

28. Anthony Roger, Saint-Aubin-lès-Elbeuf

Quelques albums qui m’ont particulièrement marqué en 2011 :

  1. MAGNETIX « Drogues électriques »
  2. BLACK KEYS « El Camino »
  3. WOODEN SHJIPS « West »
  4. LORDS OF ALTAMONT « Midnight to 666 »
  5. MOON DUO “Mazes”
  6. KID CONGO AND THE PINK MONKEY BIRD “Gorilla Rose”
  7. SCOTT H. BIRAM “Bad Ingredients”
  8. CAVE SINGERS “No witch”
  9. BLACK LIPS “Arabia Mountain”
  10. OLIVENSTEINS – (Compil Born Bad)
  11. JAY MASCIS “Several shades of why”…
————————————-

29. Bruno Piszczorowicz

En trichant un peu parce que je ne suis plus discothécaire, à peine bibliothécaire voici tout de même les disques de 2011 préférés que j’ai, de la monomanie indie electro pop comme vous le remarquerez avec votre oeil pénétrant et professionnel !

  1. Destroyer – Kaputt
  2. Metronomy – English riviera (ces deux-là loin devant les autres)
  3. Snakadaktal – Snakadaktal Ep
  4. Death cab for Cutie – Codes & Keys
  5. The Drums – Portamento
  6. Boris Attention pleanse
  7. Suuns – Zero QC (petit peleton)
  8. Brent Cash – How strange it seems
  9. James Pants – James Pants
  10.  Timber Timbre – Creep on creepin’ on
  11.  Wild Beasts – Smother
  12.  The Feelies – Here Before
  13.  Mohini Geisweiller – Even Horizon
  14.  John Maus – We Must Become the Pitiless Censors of Ourselves
  15.  Tycho – Dive
  16. Nicolas Jaar – Space is the only noise (grupetto)
————————————-

30. Hervé Girard

Trop occupé à écouter les groupes de Liverpool en me disant que ceux-ci sont largement meilleurs que ceux de Manchester et que finalement ceux de MU (euh pardon Manchester) sont quand même vachement bons aussi, je n’ai pas fait énormément de découvertes en 2011. Ah si j’ai découvert le Portico quartet, mais ils n’ont rien sorti en 2011 je crois. Pas de neuf mais quelques disques m’ont quand même bien fait jouir :

  1. « Blood pressures » de The Kills parce que ça sera toujours le cas
  2. « L’esquisse 2 » de Keny Arkana même si elle se bat contre des moulins
  3. « Le chant des sirènes » d’Orelsan car j’aurai bientôt 30 ans
  4. « The english riviera » de Metronomy pour faire comme tout le monde
  5. « Soul is heavy » de Nneka » ne serait-ce que pour la chanson « VIP »

Sinon le concert de General Elektriks avec Norbert Lucarain à Six fours était monstrueux.

PS: j’écoute le disque de David lynch depuis quelques jours et ça me plait bien.

————————————-

31. Jérôme Chivard, Médiathèque de Vincennes

Les « Top 5 de l’année 2011 » des discothécaires vincennois (5 x 5 = 25 coups de coeur !) sont consultables ici : http://biblio.vincennes.fr/portail/decouvrir/a_decouvrir/musique_2011.asp

 

————————————-

32. Pascal Franc, Médiathèque de Ramonville Saint-Agne

Les disques m’ayant accroché l’oreille l’année passée :

  1. 7th galaxy ; Dont knock my love ; All your goodies are gone… [etc.] / Dennis Coffey. – Strut, 2011
  2. Decorum / Katel. – Universal, 2010 Dystopia / Iced Eatrh. – Century Media, 2011
  3. Ecoute s’il pleut / Melissmell. – Discograph, 2011
  4. El camino / The Black Keys. – Warner, 2011
  5. En bois de chair / Pierre Lautomne. – Anticraft, 2009
  6. The Geeks & the jerkin’ socks / Shaka Ponk. – Guess What, 2011
  7. The Human octopus / Cascadeur. – Casablanca Records, 2011
  8. III / Chickenfoot. – Edel records, 2011
  9. Let England shake / PJ Harvey. – Universal Island Records, 2010
  10. Se mettre à nu / Audriel. – Mosaic music distribution, [2011] La Vie en blues / Jehan
————————————-

33. Jean-Pierre Morel

Personne n’a encore signalé la ré(?)édition d’un CD de chansons de Christine Sèvres. Ce sera une révélation pour beaucoup de ceux qui l’entendront, et même des moins jeunes puisqu’apparemment c’était TROP BIEN pour qu’on l’entende ce dernier demi-siècle.
Quelques liens : christine SEVRES Décembre 2011, Témoignages sur Christine Sèvres, Ferrat par Christine Sèvres

————————————-

34. G. Nicollet, J. Palomba, Médiathèque d’Arles

voici le choix retenu par les oreilles ouvertes en 2011 par ceux d’Arles :

  1. ARLT: La langue (almost musique) Duo mixte pour voix et guitare sèche. Ritournelles monochromes et transes exsangues proto-médiévales.
  2. Rock N Folk : aux origines du rock Savoir pourquoi le rap, le post punk, Alan Vega et toute l’actu pop ? Réponse en 200 titres aux versions idéales, sélectionnés par Palmer des Bijou et Florent Mazzoleni. L’anthologie r’n’r qui tient dans la (grosse) poche.
  3. Tom Waits : Bad as me.  Tom Waits a une voix de rouille et la rouille toujours veille… alors, dors en lièvre et gare au loup.
  4. Stupefllip : The Hypnoflip Invasion Dernier épisode du trypdisc du CROU, ce troisième opus souligne de sa pure matrice rageante le pathétique de la vie et les plis jeunes de l’amour déjà triste. Invasion Hypnoflippique : broute la brume, embrase l’ennui.
  5. Timber Timbre (PIAS) La voix envoûtante de Kirk Taylor, chanteur de ce jeune groupe canadien, puise aux racines du folk et du blues, fait éclater les limites de l’americana proprette, et plonge au coeur des rêves sombres et mélancoliques du bayou.
  6. Alva Noto : Xerrox vol. 1 & 2 (Kompakt) Le sound artist allemand Carsten Nicolai construit, à partir d’échantillons de sons d’avions et d’aéroports, une symphonie ambient abstraite, de souffles et de nappes mélodiques, de grésillements et de drones.
  7. John Y Hall Y da Y : Jamais seul Du blues-rock de garagiste en français avec textes et riffs référencés, hommage à la poésie urbaine électrique ; drôle et intrigant, malgré quelques errances variéteuses.
  8. Biosphere : Substrata (Touch Tones/Métamkine) Pas vraiment une nouveauté car l’album est sorti en 1997, mais nous on vient de l’acheter et comme c’est sans doute un des dix meilleurs albums d’ambient, alors si vous ne le connaissez pas, allez-y les yeux fermés, c’est encore meilleur !
  9. Almodovar : le best of (EMI) Très bonne compilation qui permet de retrouver quelques chansons incontournables des bofs du réalisateur espagnol parmi lesquelles « Pensia mi » et « Une ano de amor » de Luc Casal, et le magnifique « Cucurrucucu paloma » de Caetano Veloso.
  10. Twinsistermoon : The Hollow Mountain (Blackest Rainbow) Derrière Twinsistermoon se cache Mehdi Ameziane, qui officie également chez Natural Snow Buildings. Avec ce projet solo, le drone-folk, tendance ambient psyche est à son climax.
————————————-

35. Fabricio Cardenas, Médiathèque de Canet-en-Roussillon (66)

Voici le lien vers mon top 2011 : http://rateyourmusic.com/list/fabcardenas/best_albums_of_2011

A peu près 150 disques qui valent le coup…

————————————-

36. Arnaud Chepfer, Médiathèque départementale du Haut-Rhin (MD68)

  1. Anarchie en Syldavie [ CD ] / Voleurs de Swing (Les).- L’Igloo http://www.myspace.com/lesvoleursdeswing
  2. Sous les pavés… la place [ CD ] / Place du Kif (La).- http://www.myspace.com/laplacedukif
  3. Absent without leave [ CD ] / Idem.- Shoshin http://www.myspace.com/idemkzfp
  4. Kompilation [ CD ] / Plastikman.- Minus Inc http://www.myspace.com/plastikman
  5. Sira [ CD ] / Ablaye Cissoko & Voelker Goetze.- ObliqSound http://www.myspace.com/cissokogoetze
  6. Kora Jazz Trio [ CD ] / Kora Jazz Trio. Vol:03.- Rue Stendhal http://korajazztrio.free.fr
  7. Danse du beau-frère (La) [ CD ] / Ygranka.- La Saugrenue http://www.lasaugrenue.com
  8. Amors e canso [ CD ] : troubadours au royaume d’Aragon / Charles Magraner & Capella de Ministrers.-
  9. Licanus Tagasim [ CD ] / Marcel Khalife.- Rue Stendhal http://www.marcelkhalife.com
  10. Tuez le flic en vous ! [ CD ] / Bruit Qui Court.- Kioska Musik http://bruitquicourt.free.fr/
  11. Elem [ CD ] / Urban Trad.- Coop Breizh-Diffusbreizh http://www.urbantrad.com
  12. Fables de la foutaise [ CD ] / Zetlaskars.- Aladesh Prod http://www.lamachinefolle.com
————————————-

37. Nicolas Blondeau, Pascal Pinet, Médiathèques du Grand Dole

Les sélections de disques que nous recommandons parmi nos acquistions 2011.

Nicolas

  1. Tommy Guerrero “Lifeboats and Follies” Galaxia Records (2011)
  2. Samiyam “Sam Baker’s Album” Ninja Tune (2011)
  3. Flying Lotus “Cosmogramma” Warp (2010)
  4. Gonjasufi “A Sufi & A Killer” Warp (2010)
  5. The Budos Band “III” Daptone (2010)
  6. Jimi Tenor, Tony Allen “Inspiration Information” Strut (2009)
  7. Lord Newborn & The Magic Skulls Ubiquity (2009)
  8. Matias Aguayo “Ay Ay Ay” (Kompakt, 2009)
  9. Jet Black Crayon “In The Interim” Function 8 (2008)
  10. J Dilla “The shining” BBE /ALIVE (2006)

http://www.senscritique.com/mediamus/liste/68714/top-2011-ecoute-nicolas/

Pascal

  1. Angus Stone & Julia Stone “Down The Way” Discograph (2010)
  2. Bahman Ghobadi “Les Chats Persans (Bof)”Jad (2010)
  3. Trio Joubran « Asfar » World Village France (2011)
  4. Radiohead « The king of limbs » Parlophone (2011)
  5. Spacemen 3 « Playing with fire » Taang! Records (1989)
  6. Philippe Jaroussky « Caldara in Vienna (Forgotten Castrato Arias) » Virgin Classics (2010)
  7. These New Puritans « Hidden » Domino (2010)
  8. Death in Vegas « Trans-love energies » Portobello Records Ltd (2011)
  9. Ludovico Einaudi « Intouchables [Bande Originale] » TF1 (2011)
  10. PJ Harvey « Let England shake » Universal Island Records (2011)

http://www.senscritique.com/mediamus/liste/68719/top-2011-ecoute-pascal/

————————————-

38. Solenn Riou, Catherine Bretéché, Bibliothèque du Finistère

Voici le top50 2011 de la Bibliothèque du Finistère (carrousel). La majorité des titres sont de 2011, sauf quelques titres.
http://biblio-finistere.cg29.fr/medias/medias.aspx?INSTANCE=exploitation&PORTAL_ID=erm_portal_Top2012.xml

  1. Georg Friedrich Haendel : Agrippina (René Jacobs, direction)
  2. Adele : 21
  3. Didier Squiban : Adarre
  4. Gilles Servat : Ailes et îles
  5. Anna Calvi
  6. Led Zeppelin : BBC Sessions
  7. The Do : Both ways open jaws
  8. Chez Leprest, 2
  9. Florent Marchet : Courchevel
  10. Cults
  11. Claude Le Jeune : Pseaumes de David (Ludus Modalis)
  12. Fania records 1964-1980
  13. Edouard Lalo : Fiesque
  14. Jean-Louis Murat : Grand lièvre
  15. Mogwai : Hardcore will never die, but you will
  16. The Feelies : Here before
  17. Camille : Ilo Veyou
  18. Red Hot Chili Peppers : I’m with you
  19. James Blake
  20. Shantel : Kosher nostra
  21. Areski Belkacem : Le triomphe de l’amour
  22. Tom Vek : Leisure seizure
  23. P.J. Harvey : Let England shake
  24. Richard Strauss par Diana Damrau : Lieder, poésie, orchestral songs
  25. Coldplay : Mylo Xyloto
  26. Agnes Obel : Philarmomnics
  27. Asaf Avidan : Poor boy, lucky man
  28. Catherine Ringer : Ring and roll
  29. Serge Prokofiev : Intégrale des symphonies – (Gennnady Rozhdestvensky, direction)
  30. Yaël Naïm : She was a boy
  31. Beach house : Teen dream
  32. Cascadeur : The human octopus
  33. Joseph Calleja : The maltese tenor
  34. Dmitri Chostakovitch : Le nez, Les joueurs (opéras) – (Gennnady Rozhdestvensky, Direction)
  35. Imany : The shape of a broken heart
  36. The Concretes : Wywh
  37. Suun : Zeroes QC
  38. Ibrahim Maalouf : Diagnostic
  39. Norah Jones : Featuring…
  40. Arthur H : Baba love
  41. Hubert-Félix Thiéfaine : Suppléments de mensonge
  42. Metallica & Lou Reed : Lulu
  43. Shabazz Palaces : Black up
  44. Sexion d’assaut : Les chroniques du 75
  45. André Campra : Le carnaval de Venise (Hervé Niquet, Le concert spirituel)
  46. Etienne Daho & Jeanne Moreau : Le condamné à mort
  47. Johann Ludwig Bach : Trauermusik (RIAS Kammerchor, Akademie für alte Musik Berlin)
  48. Johann Sebastian Bach : Concertos avec plusieurs instruments, vol. 6 (Café Zimmermann)
  49. Vocal jazz : une histoire du jazz vocal (25 cd)
  50. Kate Bush : Director’s cut
  51. Beirut : The rip tide
  52. Johnny Cash at Folsom prison
————————————-

39. Benoit Crevits, Médiathèque du Grand-Angoulême

  1. BILL CALLAHAN – Apocalypse
  2. MICHEL CLOUP (DUO) – Notre Silence
  3. ANNA CALVI – Anna Calvi
  4. L – Initiale
  5. FRÀNÇOIS & THE ATLAS MOUNTAINS – E Volo Love
  6. CAMILLE – Ilo Veyou
  7. ANE BRUN – It All Starts With One
  8. ALEX BEAUPAIN – Pourquoi battait mon coeur
  9. JOSH T PEARSON – Last of The country Gentlemen
  10. FLEET FOXES – Helplessness Blues
————————————-

40. Lionel Bournon, Médiathèque de Forbach

  1. La Canaille: Par Temps de rage
  2. Earth: Angels of drakness, demons of light 1
  3. Hubert-Félix Thieffaine: Supplément de mensonge
  4. Third eye foudnation: the dark
  5. Chapelier fou: Al Abama
  6. Jacno Future: Tribute à Jacno
  7. Chet Nuneta: Pangea
  8. Socalled: Sleepover
  9. 2cellos: 2cellos
  10. Ibrahim Maalouf: Diagnostic
  11. Lovage: Musci to make love to your old lady by – ça fait 11, mais c’est une ré-édition 😉
————————————-

41. Christophe Daniel, Médiathèque départementale de la Haute-Saône

Mon Top 10 pour 2011

Mirrorwriting / Jamie Woon : L’album me fit le même effet que “Mezzanine” de Massive Attack. On n’entend pas quelque chose de foncièrement nouveau mais l’on est impacté par le son, les arrangements, les ambiances et les vocaux. La voix caressante, empreinte de tristesse de Jamie Woon appelle à la contemplation. A cette voix s’ajoute des couches de sons electro entre trip hop et dubstep, que viennent recouvrir de chaudes mélodies R’n’B.

Trafalgar / Archimède : Entre Oasis et Franck & Walters, de la bonne pop franglo-saxonne agrémentée de textes que n’aurait pas renié M. Séchan. Pour moi le meilleur album de pop fr de l’année.

Clair obscur / Lionel Belmondo et l’Hymne au Soleil : Les frères Belmondo et leur ensemble revisitent la musique du 20ème, six ans après un premier essai devenu culte. Ils rééditent leur exploit et nous offrent un album de pure poésie. Satie, Fauré, Petrucciani, Evans, Schoenberg sont malaxés en une sauce crossover qui réconcilie puristes jazz et mélomanes classique.

Balkan brass battle / Boban & Marko Markovic Orkestar ; Fanfare Ciocarlia : Ce duel de fanfares balkaniques, ce match Serbie / Roumanie donne un affrontement jouissif qui m’a donné envie de retourner le bureau et de jeter des grenades dans le jardin du voisin ! Explosif ! Handle with care !

Midnight to 666 / Lords of Altamont : Du bon garage qui sent le cuir et le cambouis, high energy pied au plancher !

Contes du chaos / Zone Libre vs Casey & B. James : Le rock acéré du groupe de Serge Teyssot-Gay mêlé à la plume trempée d’acide de la rappeuse Casey, un brûlot qui réveille les consciences et démonte les préjugés.

En mi piel / Buika : Si vous ne connaissez pas, foncez sur ce best-of. Vous y découvrirez Concha Buika, chanteuse de flamenco alternatif, moitié africaine moitié gipsy dont la voix et la puissance d’évocation tirerait des larmes au plus boucané des traders ! Si le duende existe, Buika en est remplie !

Bach / Galliano : J’adore l’accordéon,Galliano et Bach et les trouver réunis sur un album m’a réellement comblé. JS qui adorait transcrire aurait applaudi des deux mains !

Castlemania / Thee Oh Sees : Il y a encore un nid de rockers psyché à San Francisco et les Thee Oh Sees représentent bien le mouvement. Lysergique, pop, ensoleillée, complètement barrée, leur musique fait franchir les portes de la perception.

Skying / The Horrors : Pâles copies néo new-wave, les premiers albums de The Horrors m’indifféraient. Mais avec ce troisième essai, les jeunes anglais rendent une copie plus personnelle. Skying navigue entre cold wave, shoegaze et indie pop. Ce n’est pas l’album du siècle mais comparé à la pauvre production rock 2011…

————————————-

42. Philippe Tourrenc, Bibliothèque municipale de Bron (69)

Ma sélection 2011

Ci-dessous la liste des disques qui m’ont semblé pas mal cette année, nouveautés puis rééditions, par ordre alphabétique, mais bon rien de renversant. (en bonus les concerts, pas eu le temps pour les nécros mais les disparitions marquantes n’ont encore pas manqué en 2011). Désolé si les textes font un peu scolaires mais j’ai repris ceux destinés aux usagers de notre médiathèque dans le cadre de nos sélections (donc rédigés dans un objectif « explicatif » de découverte).

  1. Alister : Double détente : Avec le détachement et l’ironie de son temps Alister emprunte des sonorités à une époque totalement oubliée de la chanson française : les années 73-74, quand on écoutait les tubes de l’été sur des cassettes en plastique bleu ou rouge.
  2. Archimède : Trafalgar : Un groupe et un album qui valent mieux que le tube («Le bonheur») qui les a révélé. Plein de malice et d’à propos dans les textes et l’attitude, francophones mais anglophiles, en dignes héritiers d’une chanson-pop pas très éloignée des Innocents.
  3. Arlt : « La langue » : Il est rare d’entendre une telle originalité dans la chanson française, comme si Dick Annegarn chantait au Moyen Age… Rêche et parfois assez ardu mais diablement intéressant.
  4. Chris BAILEY & H.Burns : Stranger : Les grands songwriters ne meurent jamais… Déjà receuilli par New Rose en 1980 c’est encore en France que l’australien, ancien leader des Saints, ressurgit en partageant cet album de savoureux folk-rock avec le drômois H.Burns (à noter que si ça ne s’entend pas vraiment sur disque le guitariste de H.Burns se révèle sur scène un des tous meilleurs en France : le jeu, le son, le style : vraiment un super bon).
  5. The Black Keys : El camino : Encore un bon disque pour les Black Keys ! Toujours ce style brut imparable avec un sens mélodique encore plus développé. Les meilleurs boogies-pop depuis le T-Rex de Marc Bolan.
  6. Black Lips : Arabia mountain : La même chose que sur leurs disques précédents, et ça fonctionne toujours aussi bien. Un garage-rock foutraque et direct, d’une puissance qui vous incite soit à danser un jerk frénétique soit à partir former un groupe pour faire pareil.
  7. Ane BRUN : It all starts with one
  8. La Scandinavie n’en finit pas de nous amener d’excellents chanteurs et Ane Brun d’enregistrer de bons disques. Quelques moments de grâce de folk-pop orchestral mélancolique.
  9. Bill CALLAHAN : Apocalypse : Un disque à la hauteur de son superbe album précédent. L’ancien leader de Smog envoûte avec sa voix profonde, ses atmosphères en clair-obscur et un talent de compositeur qui le placent assurément parmi les grands noms de l’americana.
  10. Cashier n°9 : To the death of fun : Une bonne surprise comme la pop britannique en offre régulièrement : entre Beatles période “Revolver”, La’s, Charlatans ou Housemartins, avec une production spectorienne de leur compatriote irlandais David Holmes.
  11. Céu : « Vagarosa » : Ce deuxième album de la brésilienne impressionne en conciliant avec maestria la bossa samba soul de l’époque tropicaliste et les sons downtempo actuels. Top niveau.
  12. Cécile CORBEL : musique du film d’animation « Arrietty » : Une harpiste bretonne appelée par les Japonais du studio Ghibli pour composer la musique de leur futur dessin animé : le conte de fée est autant ici que dans le film lui-même. Et quelle réussite ! C’est beau, apaisant, inspirant, stimulant, et jamais mièvre comme nombre de guimauves musicales hollywoodiennes.
  13. Chain and the Gang : Music’s not for everyone : Ce type devrait être une star mais comme il le titre “la musique n’est pas pour tout le monde”, un genre de profession de foi qui révèle son état d’esprit et son entière implication. Un garage rock foutraque aux accents soul gospel excitant. Juste un ton moins bien que le premier album.
  14. Dengue Fever : Cannibal courtship : Ce groupe de San Francisco développe depuis plusieurs années un style particulier mêlant la pop cambodgienne (via sa chanteuse originaire de ce pays) et le rock psychédélique sixties. Belle réussite.
  15. Fatoumata DIAWARA : Fatou : Un attachant disque de folk mandingue, avec des textes parfois percutants, le premier de cette chanteuse-actrice malienne qui, pour l’anecdote, tint en 2007 le rôle de la sorcière Karaba dans le spectacle Kirikou.
  16. Cornell DUPREE : I’m alright : Musicien de studio fameux dont la guitare figure sur des centaines d’enregistrements, Dupree a enregistré cet excellent disque de rhythm’n’blues jazzy funky juste avant de mourir (d’où ce titre ironique).
  17. EMA : Past life martyred saints : Que ce soit dans le murmure ou le déchaînement (souvent dans la même chanson) le disque de cette américaine est d’une intensité et d’un intérêt constants. Son talent, autant que sa voix vulnérable et écorchée, la place entre Patti Smith et Cat Power.
  18. Sallie FORD & the Sound Outside : Dirty radio : Pleinement ancré dans un rock façon années 50 mais néanmoins bien dans son époque, ce groupe de l’Oregon révèle une chanteuse gouailleuse et détonante.
  19. Buddy HOLLY : disque-hommage “Rave on Buddy Holly” : Le casting est en or et qu’ils soient « anciens » comme Paul McCartney ou Patti Smith, ou « nouveaux » tels Black Keys ou Cee-Lo, tous s’inclinent devant le maître et donnent de belles versions des chansons fabuleuses et indémodables de Buddy Holly.
  20. Jenny and Johnny : I’m having fun now : Un couple rock et glamour à la Kills comme les adore la presse féminine. Bonne pop américaine dynamisante qui doit beaucoup aux girl groups 60s (ça peut rappeler Blondie mais on est plus proches des danois Rave-Onettes, le mur de guitares fuzz en moins).
  21. Freddy KOELLA : Undone : Guitariste accompagnateur de multiples chanteurs (Dylan, Cabrel, Lhasa,…) depuis des années, Koella publie aujourd’hui un superbe disque instrumental : ça joue « méchamment » bien, tout en finesse, et sans aucune virtuosité gratuite.
  22. Kora Jazz trio : Kora Jazz Band : Troisième album et troisième bon disque pour ce collectif sénégalais (piano, harpe kora, batterie) qui mêle magnifiquement jazz et traditions mandingues.
  23. Kouyaté-Neerman : Skyscrapers and deities : Cette rencontre d’un balafoniste malien et d’un vibraphoniste de jazz français avait donné il y a 3 ans un premier album réjouissant. Celui-ci, assez différent car encore plus ouvert, l’est tout autant.
  24. Cass McCOMBS : Wit’s end : Un cran moins bien que son superbe « Catacombs » de 2010, mais encore un beau disque de folk délicat et romantique. Et il en a encore publié un en fin d’année.
  25. Connan MOCKASIN : Forever dolphin love : Pour le moins déstabilisant au première contact ce disque invite à une écoute répétée. C’est un genre de folk étrange, vaporeux, insaisissable, comme déconstruit, avec un traitement de la voix bien particulier. A essayer.
  26. Inna MODJA : Love revolution
  27. Un disque enthousiasmant par sa fraîcheur malgré certaines faiblesses et facilités. Plusieurs chansons accrocheuses d’une inspiration qui va du folk à la soul en passant par l’Euro Pop, le tout réalisé de façon très intelligente.
  28. Mustang : Tabou : Ce deuxième album confirme que les Clermontois dominent désormais le rock hexagonal. Si les réminiscences sont nombreuses (des Chats Sauvages 1961 à Taxi Girl 1981 via AlanVega et l’axe Dutronc-Ferrer 1966) les talents d’auteur-interprète de leur leader les dépassent sans peine.
  29. Aaron NEVILLE : I know I’ve been changed : Un magnifique disque de gospel-soul délicat somptueusement arrangé par le légendaire Allen Toussaint. Cette voix, d’apparence aussi frêle que le chanteur est imposant physiquement, ne serait-elle pas la plus belle du monde ?
  30. No blues : Hela hela : Ils appellent ça de l’Arabicana et c’est tout à fait ça : du folk-blues oriental. Joué par des hollandais avec un palestinien et un soudanais, c’est un vrai régal !
  31. Emmanuelle PARRENIN : Maison cube : Quel disque étrange ! Le premier disque de cette chanteuse/joueuse d’épinette depuis 33 ans ! Il est rare d’entendre un disque échappant à ce point à nos repères, musicaux ou temporels : quelque chose comme Nico chantant pour Stereolab accompagné par Gilles Chabenat… La tradition future du folk ?
  32. Gregory PORTER : Water : Un disque de jazz-soul crooner dans la lignée d’anciens comme les géniaux et trop méconnus Oscar Brown Jr., Gil Scott-Heron et Terry Callier, ou son talentueux contemporain José James.
  33. Real Estate : Days : Très agréable pop pastorale pleine d’arpèges de guitares carillonants, très anglais mais l’œuvre d’un groupe américain. Des ambiances cotonneuses plaisantes qui peuvent aussi apparaître comme les limites de ce disque.
  34. Gruff RHYS : Hotel shampoo : Le fantasque chanteur gallois (ex-Super Furry Animals), s’il n’abandonne pas complètement le style pop-folk psychédélique de son formidable premier disque, lorgne ici du côté de The Divine Comedy avec des chansons très arrangées et orchestrées.
  35. Dick RIVERS : Mister D : Et s’il n’en reste qu’un… Vénéré par Bashung finalement parti avant lui, en vrai connaisseur fort d’un goût musical sûr et aidé d’un excellent guitariste ce rescapé de tout signe un disque crépusculaire marquant.
  36. Selah Sue : Selah Sue : Une jeune chanteuse belge avec une bonne voix déjà remarquée chez Cee-Lo Green. Son disque mêle soul, funk, reggae, folk et hip hop, est parfois un peu disparate dans son apparence opportuniste mais demeure néanmoins bien solide.
  37. Paul SIMON : So beautiful or so what : Toujours cette voix identifiable entre toutes et ce même plaisir communicatif . Un de ses meilleurs disques et comme une réunion de toutes ses expériences musicales passées (folk, gospel, musiques du monde).
  38. Slow Joe : Sunny side up : Un crooner déglingué amené d’Inde à Lyon accompagné par d’excellents musiciens locaux. Du soul-blues-psyché-garage de cabaret, comme si Screamin’Jay Hawkins chantait avec les Doors.
  39. Kurt VILE : Smoke ring for my halo : Entre le Beck des débuts, avec des accents de Lou Reed, un attachant disque de rock-folk indie américain empreint d’une curieuse mélancolie nonchalante.
  40. Wilco : The whole love : Passé l’étonnant titre d’ouverture style krautrock à la Can c’est un festival de pop-folk entre Byrds et Beatles 1969. Ne leur manque qu’un tube mondial pour reprendre la place laissée vacante par R.E.M.
  41. Jonathan WILSON : Gentle spirit : Ce guitariste au style « gilmourien » réputé sur la scène américaine a enregistré un album qui recréée de façon splendide le son folk-rock californien 1969 à la Crosby, Stills & Nash. Cooolll…

Rééditions :

  1. Lou Bond : Lou Bond : Superbe soul-folk dans un registre proche de Bill Withers ou Terry Callier, totalement oublié bien qu’enregistré pour Stax (en 1974).
  2. Erin KORAY : Meçhul – singles & rarities : Vous goûterez bien un peu de pop anatolienne ? Au début des années 1970, quand les musiciens occidentaux lorgnaient vers l’Orient, la star Erin Koray mettait du rock dans la musique turque. Trip en tapis volant garanti.
  3. Mickey NEWBURY: An American trilogy : Une réédition miraculeuse de ce grand chanteur folk américain totalement oublié. D’un style et d’un niveau proche de Tim Hardin ou Fred Neil, c’est dire le niveau d’excellence.
  4. Les Olivensteins: Les Olivensteins : Aussi légendaires que maudits Les Olivensteins de Rouen ont, entre 1977 et 1979, rageusement manié la provocation caustique via la voix grinçante et les textes acides des fameux frères Tandy.
  5. anthologie « Delta swamp rock » : Excellente sélection de l’extraordinaire richesse musicale des états sudistes entre 1968 et 1973 : aucune ségrégation dans ce mélange des cultures rock, blues, soul et country qui a engendré de grands disques.
  6. anthologie «Born Stiff » : Un panorama quasi parfait de l’aventure Stiff, un petit label anglais qui a bousculé les hit-parades entre 1976 et 1986 (Elvis Costello, Ian Dury, Madness, Jona Lewie, Yello, The Pogues,…).

Concerts :

  1. Bonnie Prince Billy (Epicerie Moderne, Feyzin/Lyon, 18 octobre 2011) : Un granb bonheur de l’avoir enfin vu en concert, et pas déçu, c’était souvent grand.
  2. Slow Joe (Le Périscope, Lyon, 13 novembre 2011) : Un sacré phénomène à voir impérativement sur scène. En plus le groupe qui l‘accompagne assure méchamment bien.
————————————-

43. Didier Motais, Médiathèque de Bagnolet

Didier Motais, Médiathèque de Bagnolet

Les coups de coeur 2011 des discothécaires de Bagnolet en trois clics :
Printemps
Eté
Automne-hiver

————————————-

44. Chrysostome Ricaud, Médiathèque de Jouy-le-Moutier

Mon top 10 pour 2011 :

  1. Steven Wilson « Grace for Drowning » : Chef d’œuvre de l’année et certainement un album qu’on retrouvera fréquemment sur les listes des meilleurs albums de rock progressif de tous les temps. Un double album extrêmement riche qui au delà d’avoir tous les ingrédients qu’attendent les amateurs du genre (morceaux fleuve, instrumentaux, virtuosité…) puise dans des influences très larges : free jazz, musique de film, musique contemporaine…
  2. Tigran Hamasyan « EP n°1 » : Bien que ce soit son premier album pour piano seul « A Fable » dont on a le plus parlé, j’ai pour ma part préféré cet « EP n°1 », retour à une musique pour groupe et plus proche de « Red Hail » (le côté métal en moins). Le résultat peut aussi faire penser à Magma. Disponible en vinyle ou en téléchargement uniquement (pas de CD).
  3. Kafka « Geografia » : Après le départ d’un de leurs guitaristes on avait cru le groupe fini, voilà qu’ils nous reviennent en trio avec ce magnifique « Geografia » composé pour un spectacle de danse. Kafka est toujours à mon sens le meilleur groupe de post-rock et reste malheureusement toujours aussi confidentiel.
  4. Adele « 21 » : Des compos audacieuses sentant le blues rugueux (« Rolling in the deep » et « Rumor has it » peut-être influencées par le succès de groupes comme les White Stripes et les Black Keys ?). Plein de ballades commerciales aussi, c’est sûr, mais c’est sacrément bien foutu et elle a une magnifique voix soul. Une fois n’est pas coutume, le grand succès commercial de l’année m’a conquis.
  5. Trent Reznor and Atticus Ross « The girl with the dragon tattoo » : On ne change pas une équipe qui gagne. David Fincher a donc de nouveau fait appel à Trent Reznor et Atticus Ross pour composer la B.O. de son film « The girl with the dragon tattoo ». Cette fois ils ont pondu un triple CD, 39 morceaux toujours dans le même esprit « ambient » et évocateur. Je n’ai pas encore vu le film mais pris séparément c’est toujours aussi réussi, le plus difficile restant de trouver 3 heures pour l’écouter en entier !
  6. Kate Bush « 50 words for snow » : L’ambiance intimiste et ethérée, la légère influence jazz font que cet album rappelle un peu la démarche de Talk Talk dans la deuxième partie de leur carrière. On ne peut que se réjouir que Kate Bush ait choisi ce chemin.
  7. Ibrahim Maalouf « Diagnostic » : On connaissait Ibrahim Maalouf pour son phrasé unique à la trompette (rendu possible par la trompette quart de ton qu’il a obtenu de son père). Pour son troisième album on lui découvre également une belle sensibilité de pianiste. Jusqu’à présent ses morceaux ressemblaient plutôt à des ambiances sonores, mais l’ajout du piano leur donne une architecture bien plus aboutie. Son meilleur album et aussi le plus diversifié (classique, musiques du monde, musique de film, latin jazz, electro, rap, rock et hard rock sont évoqués tout au long des 11 morceaux qui composent « Diagnostic »).
  8. Elbow « Build a rocket boys » : Très bel album pour ce groupe d’indie pop anglais, digne héritier de Peter Gabriel.
  9. Noel Gallagher’s High Flying Birds : Début de carrière réussi pour l’ex-cerveau d’Oasis. Les morceaux sont simples mais efficaces, les mélodies restent facilement en tête et on ne peut que le chantonner dès la deuxième écoute ! Cerise sur le gâteau, les arrangements apportés à chaque morceau sont magnifiques (cordes, cuivres).
  10. Didier Squiban « Adarre » : L’émule breton de Keith Jarrett revisite sur « Adarre » ses morceaux préférés accompagné du percussionniste Jérôme Kerihuel. Le résultat à la croisée de la musique celtique, du classique et du jazz et aussi réussi qu’original.

Comme chaque année il y a un paquet d’albums que je découvre après coup, donc pour ceux que ça intéresse voici ma liste complémentaire « Top 2010 » .

  1. Danay Suarez « Havana cultura sessions » : Plutôt issue du hip hop, Danay Suarez se révèle une chanteuse de jazz vocal exceptionnelle sur cette session organisée par Gilles Petterson avec Roberto Fonseca au piano. La session, probablement très improvisée, respire la spontanéité. Au final un album de 45 minutes avec seulement 4 titres (le titre d’ouverture est étiré sur 23 minutes!).
  2. Giovanni Mirabassi « Live at the Blue Note, Tokyo » : Le trio de Giovanni Mirabassi (Leon Parker à la batterie, Gianluca Renzi à la contrebasse) délivre une magnifique performance pour ce live au Blue Note de Tokyo.
  3. Satchel « Heartache and honey » : Satchel, groupe de Shawn Smith n’avait plus donné de nouvelles depuis le succès d’estime de « The Family » en 1996. Les voila reformés en 2010 pour un troisième album qui est leur meilleur à mon sens. A conseiller aux nostalgiques du rock alternatif des nineties.
  4. Nik Bärtsch’s Ronin « Llyria » : Sur le papier, de lire que Nik Bärtsch mélange musique minimaliste et groove paraît improbable. Et pourtant à l’écoute le résultat paraît tout à fait naturel. Nik Bärtsch a su développer un son et un univers qui lui sont propre à base de minimalisme, de poly-rythmiques, de grooves funky et de jazz.
  5. Bobby McFerrin « Vocabularies » : Avec « Vocabularies », Bobby McFerrin a composé une œuvre extrêmement ambitieuse. 50 chanteurs du monde entier sont réunis, 1 400 pistes de chant ont été enregistrées pour un album évoquant les musiques du monde entier, le jazz, la musique contemporaine. Le résultat : une œuvre contemporaine tout à fait unique qui au delà du mélange des genres développe un son nouveau.

Trackbacks de cet article

  1. Le palmarès des discothécaires 2011 | Musique en bibliothèque | Scoop.it
  2. Le palmarès des discothécaires 2011 | -thécaires are not dead | Scoop.it
  3. Le palmarès des discothécaires 2011 « la bibliothèque, et veiller
  4. Le palmarès des discothécaires 2011 | For music lovers only | Scoop.it
  5. Palmarès 2013 des discothécaires | ACIM
  6. Palmarès 2014 des discothécaires | ACIM

Laisser un commentaire

CAPTCHA - Répondez à la question suivante : * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Propulsé par WordPress