dimanche 11 déc. 2016

Le palmarès des discothécaires 2012

4 albums choisis et détournés par Mlle Salt et plébiscités par plusieurs discothécaires : Alt-J : An awesome wave – Beach House : Bloom – Django Django : Django Django – Grizzly Bear : Shields.

1. Christophe Daniel, Médiathèque départementale de la Haute-Saône (70)
2. Jérôme Chivard, Médiathèque de Vincennes (94)
3. Pascal Lorand, Médiathèque – Discothèque de Saint-Barthélemy-d’Anjou (49)
4. Olivier Benoît, Médiathèque Louis Aragon, Le Mans (72)
5. Sébastien Pelé, Bibliothèque départementale de la Mayenne (53)
6. Bruno Mauvais, médiathèque de Paimpol (22)
7. Emmanuel Thirot, Grand Narbonne (11)
8. Armand Meignan, Bibliothèque des Champs Libres – Rennes Métropole (35)
9. Julien Boubel, Médiathèque de Vendenheim (67)
10. Nicolas DOURLHES, Médiathèque, Les Ponts-de-Cé (49)
11. Benoît Noël, Médiathèque de Fougères (35)
12. Catherine Ciandano, Médiathèque de Plérin/Mer (22)
13. Nicolas Henriot, Médiathèque de Toul (54)
14. Chrysostome Ricaud, Médiathèque de Jouy-le-Moutier (95)
15. Clélia Bartolomeo, Nathalie Cluzel-Chessel & Pascal Arvin-Bérod, Médiathèque Municipale de Thonon-les-Bains (74)
16. David BERNARD, Bibliothèque de Vaires-Sur-Marne, Communauté d’agglomération Marne et Chantereine (77)
17. Philippe de Rodat, Médiathèque de St Martin de Crau (13)
18. William Noyer, Médiathèque des Boîtes à Culture, Bouchemaine (49)
19. Jérôme Lamour, Coordinateur Musique Bibliothèques de Grenoble (38)
20. Nicolas Blondeau, Médiathèque du Grand Dole, blogueur : Mediamus (39)
21. Fabien Ratz, médiathèque de Rillieux-la-Pape (69)
22. Victor Chérifi, médiathèque de Cesson (77)
23. Sylvain Lecour et l’équipe de la médiathèque de Vienne (38)
24. Béatrice Dumain, médiathèque Pays de Redon (35)
25. Jonathan Garry, bibliothécaire musical à Caen, blogueur : Discolab
26. Mlle Salt, bibliothécaire musicale, blogueuse : Something you’re the salt in my coffee
27. Stanislas Chapel, bibliothèque de Cherbourg-Octeville
28. Fabricio Cárdenas, Médiathèque de Canet-en-Roussillon (66), auteur du blog Musicam scire

1. Christophe Daniel, Médiathèque départementale de la Haute-Saône (70)

Salut la liste, voici mon travail du jour, mes tops 2012 classés par genres et à retrouver avec vidéos sur mon blog Toftaky’s Psychothèk :

Faisons un bref tour de la question avec ces 6 tiercés gagnants dans l’ordre. Des grosses cotes, des outsiders, peu de gros favoris et donc d’intéressants rapports à dégager des courses 2012 !!! Allez c’est parti !

Top 3 frenchy :
1. La Taille de mon âme / Daniel Darc. Notre survivor à nous. Il marche sur les traces pop de Gainsbourg mais à sa manière, inégalable et indépendante.
2.Lescop / Lescop. Il arrive  deuxième juste derrière son grand frère musical, Mathieu nous avait retourné avec Asyl, meilleur groupe français des années 2000. Il confirme en solo avec un album noir et classieux.
3. Vers les lueurs / Dominique A. Valeur sûre de la scène pop française, Dominique A, c’est la ligne claire, la pop classique à son meilleur.

Top 3 Rock :
1. Main Obsession / Wall of Death. J’en ai longuement parlé ici, cet album est une merveille psychédélique acidulée.
2. This is P.I.L. / P.I.L.. Il ne semblait plus rien sortir de bon du cerveau malade de John Lydon, si ce n’était que d’hilarantes provocations et autres bouffonneries irrévérencieuses. Mais comme à chaque fois, le lutin irlando-londonien nous a bien surpris avec ce classique electro-dub instantané !
3. Banks / Paul Banks. La voix profonde et mélancolique du chanteur d’Interpol nous avait manqué et c’est bien l’ombre du groupe qui flotte sur cet album splendide.

Top World :
1. Tout simplement / Beltuner. Le quartet vosgien excelle sur scène dans des sets débridés où les chevaux tziganes sont lâchés. Dès Âme Indigo, le premier titre de l’album, Johann Riche ouvre son coeur-accordéon en deux et il en sort des vagues de notes vous emportant à la dérive loin loin loin…
2. Heart & Soul / Clinton Fearon. Le mythique bassiste des Gladiators reprend les tubes qu’il avait composé dans ses jeunes années roots. Comme patinés par l’usure du temps, ils n’en sont que plus beaux. Par ici, pour en savoir plus.
3. Mieux vaut rire…/ Aissate. Aissate est une jeune Thillotine d’origine Mauritanienne qui chante en français et en peul. Particulièrement remarquée pour ses textes fins et engagés, Aissate se démarque également par une touchante sincérité et une interprétation toute en nuance, entre insolence, défi, douceur et malice.

Top 3 Jazz :
1. Blue Moon / Ahmad Jamal. Acoquiné avec des gars du septet de Wynton Marsalis, des mecs réglos comme on en fait plus,  Ahmad Jamal est de retour façon poids lourd avec « Blue Moon », méchante synthèse tradition/modernité. Il nous donne à entendre exactement ce que l’on veut quand on pose un disque de jazz sur une platine : du swing, du groove, de l’inventivité, des sentiers sinueux emplis de découverte et une atmosphère.
2.El Tiempo de la Revolucion / Eric Truffaz Quartet. Après le magnifique « In between », Truffaz poursuit sa quête du son cool universel. Il enchante avec ce suave mélange jazz, pop, world et electro.
3.Wind / Ibrahim Maalouf. Le fils spirituel de Miles Davis rend hommage à son maître sur cet album cinématographique saisissant.

Top Classique :
1. A Mass of Life / Frederick Delius par le Bach Choir de David Hill chez Naxos. Pour les 150 ans du compositeur, David Hill met une bonne gifle à tout le monde en signant LA version de cette Messe de vie ! Avec le gigantesque Bach Choir et un orchestre au diapason, Hill nous transporte dans cette œuvre poétique dédiée et inspirée d' »Also sprach Zarathoustra » de Nietzche.
2. Encuentro / Quatuor Caliente. Le quatuor reprend la musique d’Astor Piazzolla et de Gustavo Beytelmann et donne au tango nuevo ses galons de musique contemporaine.
3.  Violin Concertos / Alban Berg, Ludwig van Beethoven par Isabelle Faust. Véritable sommet de la musique du 20ème siècle, le Concerto pour violon de Alban Berg est magnifié par interprétation d’Isabelle Faust.

Top BOF :
1. Skyfall / Thomas Newman. Ce dernier apporte une touche de modernité à la franchise bondienne. S’affranchissant de l’héritage de John Barry sans le dénaturer, il rend une copie moderne et parfaite.
2. Hobbit / Howard Shore. Shore reprend les thèmes superbes de la trilogie du Seigneur des Anneaux et les adapte à ce Hobbit avec beaucoup de verve et son habituel ton héroïque.
3. The Girl with the dragon tattoo / Trent Reznor. Le leader de Nine Inch Nails a fait ses preuves avec la belle BO de The Social Network. Il excelle ici dans l’univers sombre et violent de Stieg Larsson.

————————————-

2. Jérôme Chivard, Médiathèque de Vincennes (94)

La sélection 2012 des discothécaires vincennois est visible ici :
https://med-vincennes.jux.com/musique/

————————————-

3. Pascal Lorand, Médiathèque – Discothèque de Saint-Barthélemy-d’Anjou (49)

Voici, sans ordre de préférence, 10 coups de coeur de l’année 2012

  1. Electric fingers / Fred Chapellier
  2. Country crossroads : the Nashville sessions / Cherish the Ladies
  3. (malgré le titre, c’est de la musique traditionnelle irlandaise)
  4. Crazy blues / China Moses
  5. While I’m awake I’m at war / Flip Grater
  6. Rencontres / Michel Delage
  7. Rover / Rover
  8. My god is blue / Sébastien Tellier
  9. Korazon / World Kora Trio
  10. Naphtaline Orchestra / Ez3kiel
  11. At peace / Ballaké Sissoko
————————————-

4. Olivier Benoît, Médiathèque Louis Aragon, Le Mans (72)

  1. M. Ward / A wasteland companion
  2. Cate LeBon / Cyrk
  3. Anna Aaron / Dogs in spirit
  4. Father John Misty / Fear fun
  5. Grizzly Bear / Shields
  6. Dark Dark Dark / Who needs who
  7. Marie-Pierre Arthur / Aux alentours

mais aussi des albums que j’ai appréciés tels que ceux-ci :

  • Richard Hawley / Standing at the sky’s edge
  • The Magnetic North / Orkney symphony of the magnetic north
  • Andrew Bird / Break it yourself
  • Bahamas / Barchords
  • Sharon Van Etten / Tramp
  • The Oh Sees / Carrion crawler
  • Hugh Coltman / Zero killed
  • Alabama Shakes / Boys and girls
————————————-

5. Sébastien Pelé, Bibliothèque départementale de la Mayenne (53)

Ci-dessous quelques CD remarqués en 2012, beaucoup sont passés dans les mailles du filet…

http://bdm.lamayenne.fr/opacwebaloes/index.aspx?IdPage=

————————————-

6. Bruno Mauvais, médiathèque de Paimpol (22)

Voici mon top 2012, pour la médiathèque municipale de Paimpol :

5 – THE ROOTS : Undun
Je triche un peu car Undun est sorti en décembre 2011 mais finalement un peu tard pour être présents dans les tops 2011. Donc avec Undun, The Roots ne trompent personne et envoient toujours la purée. Le Hip-Hop qu’on aime…

4 – THE BEWITCHED HANDS : Vampiric Way
Les rémois sont une des révélations de l’année. Savant mélange entre Bowie, Abba et Arcade Fire, leur pop est efficace et dansante.

3 – SPAIN : The Soul of Spain
Sorti en mai 2012 après 7 ans de silence, The Soul Of Spain est un disque tantôt folk, tantôt pop. Passé peut-être un peu inaperçu, le retour de ce groupe n’en est pas moins une réussite. La voix de Josh Haden est superbe et les mélodies hypnotiques redoutables.

2 – ALABAMA SHAKES – Boys & Girls
Depuis que les Black Keys sont devenus « hype », le blues rock connait un certain succès critique. Alabama Shakes, tout comme les Black Keys, n’ont pas attendu cette reconnaissance tardive pour s’exprimer. Beaucoup plus en retenu que le duo d’Akron, Alabama Shakes marque surtout par la voix très jopliniène de sa chanteuse. On pourrait juste regretter justement qu’ils ne lâchent pas assez les chevaux !

1 – THOMAS HOWARD MEMORIAL : How To Kill Kids (EP)
Sorti à cheval sur 2012 et 2013, le second EP de THM confirme tout le bien qu’on peut penser de ce groupe mené par le batteur du Cratfmen Club. Les costarmoricains balancent un son pop-rock sur des mélodies entêtantes, puisant leurs références tant du coté des Pixies, de Pink Floyd que des Black Rebel Motorcycle Club. Les récents finalistes du concours l’Amli Ouest-France devraient faire parler d’eux en 2013 !

Sans oublier Biolay, M83, dominique A, Cat Power, Electric Guest et Lana Del Rey…

————————————-

7. Emmanuel Thirot, Grand Narbonne (11)

Cette année les Bernard© sont un hippopotame rose à l’échelle 1/23 sur un socle de brique kazakh ocre.

Les Bernard©-2012 sont :

  1. Bernard-de-l’album-de-chanson-française-avec-des-textes-qui-allient-à-merveille-signifiant-et-signifié-et-qu’en-plus-les-gars-on-mis-de-la-vraie-musique-qui-se-joue-dessous : Zoufris Maracas / Prison Dorée
  2. Bernard-de-l’album-du-type-qui-a-sorti-deux-disques-cette-année-et-dont-tout-le-monde-dit-que-le-premier-était-pas-terrible-et-le-second-super-alors-que-personnellement-j’ai-trouvé-le-premier-fantastique-et-le-second-un-peu-mou-d’la-rotule : Neil Young & Crazy Horse / Americana
  3. Bernard-d’or-de-la-reprise-en-main-de-la-soul-et-du-rhythm’n’blues-par-la-Grande-Bretagne : Michael Kiwanuka /  Home Again
  4. Bernard-d’argent-de-la-reprise-en-main-de-la-soul-et-du-rhythm’n’blues-par-les-Etats -Unis : Nick Waterhouse / Time’s All Gone
  5. Bernard-du-renouveau-du-folk-qu’envoie-grave-et-qui-est-une-fois-de-plus-dû-à-nos-amis-d’outre-manche-(à-quand-une-reformation-de-Malicorne-?)-avec-un-plus-un-chanteur-qui-fait-pas-mannequin-pour-dior-et-qui-réhabilite-l’homme-au-coffre-imposant : Mumford & Sons / Babel
  6. Bernard in-extremis-du-garage-band-qui-maintient-la-flamme-allumé-pas-loin-d’un-vieux-bidon-d’huile-et-qui-a-un-blaze-excellent-en-français-:  les Allah-Las et leur album homonyme
  7. Bernard-du-type-qui-sort-un-CD-tous-les-5-ans-et-tout-le-monde-s’en-fout-alors-que-c’est-le-dernier-à-faire-du-swamp-rock-laid-back-qui-filerait-la-chair-de-poule-à-un-poisson-chat : Ramsay Midwood / Larry Buys a Lighter
  8. Bernard-du-pépé-qu’assure-toujours-à-la-Nouvelle-Orléans-alors-que-l’Ancienne-est-toujours-à-la-recherche-d’un-second-souffle : Dr John / Locked Down
  9. Bernard-du-disque-sorti-d’on-ne-sait-où-par-un-inconnu-qui-sûrement-est-appelé-à-le-rester-et-c’est-fort-dommage-parce-que-c’est-pas-tous-les-jours-qu’on-entend-des-trucs-comme-ça-et-en-italien-en-plus : Vinicio Capossella / Marinai, profeti e balene
  10. Bernard-de-la-bande-originale-qui-a-fait-ressurgir-devant-mes-yeux-fatigués-le-fantôme-adulé-de-Lili-Boniche: El Gusto
  11. Bernard-de-la-compil-oxymoronique : Funky Fraüleins (chez Bureau B)(parce que du Funk Allemand, c’est encore plus bizarre que du blues anglais ou du rock français)
  12. Bernard-du-groupe-qui-avait-réussi-un-premier-album-super-catchy-et-bienvenu-qui-s’est-chopé-un-melon-gros-comme-un-stade-à-Sydney-avant-de-revenir-des-années-plus-tard-avec-un-album-pourri : The Ting Tings / Sounds from Nowheresville
  13. Bernard-du-ah-y’a-pas-de-doutes,-on-est-bien-en-France-: Circus / Circus et leur version top bidochon du supergroupe
  14. Et enfin un Bernard général de l’horreur-musicale-pour-le-grand-retour-des-années-80-et-de-leur-son-pourri-dans-la-pop-mondiale-et-plus-précisément-dans-la-chanson-française,-parce-que-pour-un-Daho,-un-Jacno-voire-un-Taxi-Girl,-combien-de-Partenaires-Particuliers-et-autres-Gold.-Les-années-80,-j’y-étais-et-j’espérai-ne-plus-jamais-revoir-ça-de-mon-vivant. Raté !
————————————-

8. Armand Meignan, Bibliothèque des Champs Libres – Rennes Métropole

Les coups de coeur 2012 des bibliothécaires de Rennes et Rennes Métropole sont en ligne sur notre blog Zikarennes.
http://blogs.leschampslibres.fr/zikarennes/2012/12/20/les-coups-de-coeur-2012-de-zikarennes/

————————————-

9. Julien Boubel, Médiathèque de Vendenheim (67)

Une sélection des meilleurs disques sortis en 2012 selon la médiathèque de Vendenheim (67).
http://fr.calameo.com/read/000854157c20ef765eb3a

————————————-

10. Nicolas DOURLHES, Médiathèque, Les Ponts-de-Cé (49)

ce n’est sans doute plus à l’ordre du jour, mais ces musiques restant solidement valables, voici mon Top Jazz 2012 (sans ordre de préférence):

  1. Time Berne, Snakeoil, ECM, 2012
  2. Louis Sclavis Atlas Trio, Sources, ECM, 2012
  3. Emile Parisien Quartet, Chien guêpe, Laborie Records, 2012
  4. Matthew Bourne / Laurent Dehors, Chansons d’amour, Emouvance, 2012
  5. Alexandra Grimal, Andromeda, Ayler Records, 2012
  6. Eve Risser / Benjamin Duboc / Edward Perraud, En Corps, Dark Tree, 2012
  7. Angelica Sanchez Quintet, Wires & Moss, Clean Feed, 2012
  8. Stéphane Kerecki Trio, Sound Architects, Out Note Records, 2012
  9. Jean-Paul Celea, Yes Ornette, Out Note Records, 2012
  10. H3B Denis Badault, Songs no songs, Abalone Productions, 2012
  11. Edward Perraud, Synaesthetic trip, Quark Records / Le petit faucheux, 2012
  12. Bruno Angelini / Giovanni Falzone, If songs duo, vol.2, Abalone productions, 2012

___________________

et pour celles et ceux qui seraient en manque de musique stimulante, en voici d’autres:

  • Claude Tchamitchian Quartet, Ways out, Abalone Productions, 2012
  • Marc Ducret, Tower, vol.4, Ayler Records, 2012
  • Daniel Humair, Sweet & Sour, Laborie, 2012
  • Jean-Charles Richard Trio, Traces, Abalone Productions, 2012
  • Théo Ceccaldi Trio,Carrousel, Ayler Records, 2012
  • Raymond Boni, Welcome, Emouvance, 2012
  • Bojan Z, Soul shelter, Anteprima/Universal, 2012
  • Andy Sheppard / Michel Benita / Sebastian Rochford, Trio Libero, ECM, 2012
  • Andy Emler Megaoctet, E Total, La Buissonne, 2012
  • Denis Fournier / Jean-Pierre Jullian / Tom Pablo Gareil / Max Chabrol, Le mystère de la pyramide, Vent du Sud, 2012
  • Steve Kunh /Steve Swallow / Joey Baron, Wisteria, ECM, 2012
  • Hymas & The Bates Brothers, Blue door, Nato, 2012
  • Jérémy Ternoy Trio, Bill, Zoone libre / Circume disc, 2012
  • Nico Gori / Fred Hersch, Da Vinci, Bee Jazz, 2012
  • Matthieu Rosso Red Quartet,  Sans titre, Juste une Trace, 2012
  • Antoine Hervé , PMT Quarktet, RV Productions, 2012
  • Michael Formanek, Small places, ECM, 2012
————————————-

Benoît Noël, Médiathèque de Fougères (35)

Voila mon top 2012 :

  1. Idiograme / Idiograme : Belle découverte, ce groupe autoproduit distille un mélange de rock français, de noise avec des textes toujours incisifs.
  2. Gregory Porter / Be Good : Grande et chaude voix Jazz-soul.
  3. Alabama Shakes / Boys & Girls : A l’ère des chanteuses miaulantes, ça fait plaisir d’entendre rugir.
  4. Nick Cave & Warren Ellis / BOF de Lawless : Ces 2 génies composent ce qui ressemble à la suite rêvée de la BOF de O’Brother.
  5. Django Django / Django Django : Plus fort que Alt-J pour moi.
  6. Guillaume Perret & The Electric Epic / Guillaume Perret & The Electric Epic : La claque Jazz-Rock.
  7. Ondatropica / Ondatropica : Buena Vista colombien, le regret de l’année de les avoir raté aux Trans…
  8. Zoufris Maracas / Prison Dorée : C’est frais mais avec du fond.
  9. The Bewitched Hands / Vampiric Way : Si j’avais fait un classement ce serait le numéro 1.
  10. Concrete Knives / Be your own king : Plus je l’écoute et plus je l’écoute.
————————————-

12. Catherine Ciandano, Médiathèque de Plérin/Mer (22)

Mon palmarès sans ordre de préférence selon leur apparition dans mes oreilles :

  1. Breton  » Other people’s problems » : 1er album inclassable d’un collectif londonien bidouilleur d’ électro.
  2. Mansfield Tya  » Nyx » : Les 2 nantaises reviennent avec un 3ème album étincelant de noirceur qui hypnotise et ensorcelle.
  3. Sigur Ros  » Valtari » : Album très contemplatif et atmosphérique. La magie est là et ne vous quitte plus, on se sent partir vers d’ autres galaxies. Valtari est un voyage mystique.
  4. Alt J « An awesome wave » : 1er album d’un groupe anglais qui s’amuse à brouiller les pistes des genres, on passe du folk rock au hip hop en passant par l’ electronica… ajoutez à cela des harmonies vocales intenses du grave au plus aïgu, tout çà rend cet album atypique absolument envoûtant.
  5. Bobby Womack  » The bravest man in the universe » : La légende de la soul revient avec un album dépouillé et futuriste. Un piano et des arrangements électroniques mettent en valeur sa voix toujours aussi émouvante.
  6. Nicolas Repac « Black box » : Il réunit des voix venues du monde entier, des voix qui chantent l’ exil et ont en commun un timbre qui les apparente au blues. Il les arrange, les sample pour en faire un merveilleux voyage.
  7. Dark Dark Dark  » Who needs who » : Multiples instruments, influences musicales diverses (folk, fanfare, klezmer..) font de cet album un condensé de musique vivante et lumineuse malgré le spleen des textes. Il réunit des chansons chargées d’ émotion notamment avec la voix charismatique de la chanteuse et son jeu de piano.
  8. Dj Oil  » Black notes » : L’ ex-Troublemakers revient avec un album de hip hop passionnant, teinté d’ électro, de soul, de blues..
  9. où Oil s’ amuse avec les samples. Black Notes se présente un peu comme un voyage sonore autour du monde plein de surprises et de collaborations (notamment celle de Magic malik à la flûte).
  10. St.Lô « Flight and Fantasy » : Ma plus belle découverte des dernières Transmusicales de Rennes ! Groupe composé de 3 bretons et d’une chanteuse de Brooklyn. Electro, soul, blues, hip hop fusionnent sur scène sous l’ aura de la chanteuse habitée dont la voix et la gestuelle transcendent ce concert en un moment inoubliable ! (en EP digital et vinyl) Vivement l’ album !
  11. Dirty Three « Toward the low sun » : Beau retour du trio instrumental australien.
————————————-

13. Nicolas Henriot, Médiathèque de Toul

  1. Cancer 4 Cure / El P
  2. Christian Atunde Adjuah / Christian Scott
  3. Bitter sweets / Elise Caron ; Edward Perraud
  4. Narrow / Soap & Skin
  5. The Moon, the stars And You / Nils Landgren
  6. Post Empire / Will Stratton
  7. Silfra / Hilary Hahn ; Hauschka
  8. Digère et Recrache / Cabadzi
  9. Tout Brûle déjà / La Rumeur
  10. Yo / Roberto Fonseca
  11. Green Apocalypse / Wang Li ; Yom
  12. Blunderbuss / Jack White
  13. Sweet Sour / Band Of Skulls
  14. Sources / Louis Sclavis ; Atlas Trio
  15. Dr DEE / Damon Albarn
  16. Madame La République Française / Ridan
  17. Blue Moon / Ahmad Jamal
————————————-

14. Chrysostome Ricaud, Médiathèque de Jouy-le-Moutier

Mon best of 2012 :

Chanson

M « Îl »

Un album extrêmement diversifié, ça fourmille d’idées qui partent dans tous les sens, et pourtant l’album s’écoute d’une traite comme s’il était conceptuel. Tout simplement l’album que j’ai préféré de Matthieu Chedid !

World
Rodrigo y Gabriela “Area 52”
La formule duo de guitares classiques me semblait limitative et par conséquent les albums de Rodrigo y Gabriela ne m’avaient guère emballés jusqu’à présent. Avec “Area 52” le duo mexicain a réarrangé ses morceaux pour être joués accompagnés d’un orchestre cubain. La musique prend une dimension et une richesse nouvelle. Les arrangements (que l’on doit à Alex Wilson) et les musiciens cubains qui les jouent rivalisent haut la main avec la virtuosité de nos deux guitaristes et le résultat est époustouflant ! De la véritable haute voltage instrumentale, qui ne perd jamais pour autant le latin-groove, savoir faire cubain oblige.

Blues
Beth Hart “Bang bang boom boom”
Un bon album de blues-rock qui certes n’apporte rien de nouveau au genre, mais il faut bien avouer que la dame a un sacré coffre et comme en plus les compositions sont très réussies, on ne va pas bouder son plaisir…

Malted Milk « Get Some »
Même chose pour le dernier Malted Milk, leur soul-funk-blues n’est pas confondant d’originalité mais très efficace.

Jazz
Pierrejean Gaucher “Melody Makers”
Un album de jazz-rock très réussi pour Pierrejean gaucher, qui a su se démarquer des influences trop évidentes propres au genre à travers une formule originale : un trio violoncelle électrique, guitare électrique, batterie. S’il fallait chercher une comparaison, c’est à King Crimson que la musique de Melody Makers fait parfois penser. Les solos de guitare et de violoncelle amènent les morceaux vers de belles montées en intensité.

Ibrahim Maalouf “Wind”
Avec “Wind” Ibrahim Maalouf nous replonge dans un style et une époque révolue du jazz (l’hommage vise clairement la musique de Ascenseur pour l’échafaud de Miles Davis). Ce genre d’entreprise aurait pu manquer d’intérêt s’il n’y avait pas eu son phrasé unique à la trompette quart de ton, rendant au final la démarche plus personnelle qu’un simple exercice de style.

Shai Maestro Trio
Shai Maestro tente l’aventure en tant que leader après avoir quitté le Avishai Cohen Trio. L’élève a bien appris aux côtés du maître et ce premier album qui propose un univers très proche du Avishai Cohen Trio (même si Shai a ses propres spécificités, notamment l’influence classique plus marquée) ravira les fans du contrebassiste israélien, surtout que celui-ci a totalement délaissé la formation en trio depuis quelques temps…

Esperanza Spalding “Radio Music Society”
Pour cet album la jeune chanteuse troque sa contrebasse contre une basse électrique pour exprimer ses influences jazz-rock et jazz-funk. Elle ne révolutionne pas le genre mais s’y illustre avec brio. A noter une reprise très réussi de “I can’t help it” de Michael Jackson qui paraît tellement naturelle dans son nouvel arrangement qu’on en viendrait à penser que ça a toujours été un morceau de jazz vocal !

Rap

Dafuniks “Enter the sideshow groove”
Alors que c’est C2C qui cartonne, pour moi la grosse révélation Turntablism de 2012 vient du Danemark et s’appelle Dafuniks. Nourri d’influences hip hop old-school et de grooves soul ou funky, leur son ravira les nostalgiques d’une époque où le rap semblait encore en filiation direct avec la funk… et par ses grooves irrésistibles devrait également plaire à un public qui ne croyait pas aimer le rap ! Les quinze morceaux de l’album sont autant de pépites dédiées au groove sur lesquels il vous sera difficile de ne pas avoir envie de bouger !

Pop, Rock…

6:33 & Arno Strobl
Bonne nouvelle pour les amateurs de métal déjanté façon Mr Bungle. Le groupe 6:33 reprend les choses là où les excellentissimes Carnival in Coal les avait laissées en jetant l’éponge en 2007. Passage de relais encore plus marqué par le fait que c’est Arno Strobl (ex-chanteur de Carnival in Coal) qui tient le micro sur cet EP conceptuel (l’histoire d’un clown serial killer).

Absynthe Minded « As it ever was »
Avec leur deuxième album Absynthe Minded a pris un virage vers une pop beaucoup plus direct qui me rappelle la britpop des années 90, ce qui n’est pas pour me déplaire.

Alt-J “An awsome wave”
A l’instar de Radiohead, à l’écoute des sons obtenus on ne saurait dire si la musique de Alt-J est acoustique, électrique ou électronique. Sûrement un peu de tout ça à la fois en fait. Une démarche qui leur permet d’écrire des chansons qui sonnent fraîches et modernes à une époque où les même suites d’accords recyclées à l’infini donnent l’impression qu’il est difficile de proposer quelque chose de nouveau dans le monde du rock. Impossible de ne pas parler de la voix du chanteur, dérangeante au début tellement elle est étrange, et au final meilleur gage de la personnalité et de l’unicité du groupe.

Django Django
En 2007 le groupe américain Yeasayer m’avait emballé avec leur approche moderne du psychédélisme, empruntant aussi à l’indie pop et aux musiques électroniques. En 2012 le groupe anglais Django Django reprend le flambeau avec une formule similaire pour un résultat tout aussi jouissif.

Richard Hawley « Standing at the sky’s edge »
Richard Hawley nous avait déjà ravis lors de ses albums précédents dans un registre à la Divine Comedy : chansons de songwriter avec orchestre de chambre et voix de crooner. Pour “Standing at the sky’s edge” il s’essaie au rock psychédélique avec tout autant de réussite. Un album qui rappelle les heures les plus psychédéliques d’Oasis.

Chris Robinson Brotherhood « Big moon ritual » et « The magic door »
Chris Robinson, chanteur des Black Crowes donne libre cours à son amour pour les jam bands des années 70 avec son nouveau projet Chris Robinson Brotherhood. La tradition des morceaux étirables à l’infini façon Grateful Dead ou Allman Brothers Band est perpétuée. Le groupe a été tellement inspiré en studio qu’ils ont enregistré deux albums d’un coup, un sorti en juin et l’autre en septembre. L’un comme l’autre raviront les amoureux de ce genre de musique.

Julia Stone “By the horns”
Sur cet album, Julia Stone a su créer une atmosphère magique, de celles qui s’écoutent religieusement et qui vous donnent la chair de poule, une ambiance dans laquelle on aime plonger et on y est bien. Un brin mélancolique mais chaleureux. Et puis il y a sa voix, tellement belle, tellement reconnaissable, un peu voix de petite fille, un timbre si particulier. Je suis sous le charme.

Storm Corrosion
Avec ce projet, Steven Wilson (Porcupine Tree) et Mikael Akerfeldt (Opeth) ont souhaité se placer à l’opposé de ce que les fans attendaient d’une telle collaboration. Le résultat : un album assez sombre et impénétrable dont vous ne chanterez pas les mélodies sous la douche mais qui garde tout son attrait mystérieux après de multiples écoutes.

Mumford & Sons « Babel »
Lumineers
Le folk-rock semble revenir à la mode et les albums de Mumford & Sons et des Lumineers sont de belles réussites du genre.

B.O.

AIR “Le voyage dans la lune”
Notre duo versaillais n’est jamais aussi inspiré que lorsqu’il s’agit d’écrire la musique d’un film (rappelez vous le superbe score pour The Virgin Suicides). Leur musique habituellement plutôt lisse et jolie, assez inoffensive en sorte, se montre beaucoup plus inquiétante et expérimentale quand ils la pensent au service du septième art. Il faut dire que l’instrumental leur va particulièrement bien aussi (seuls deux morceaux sont chantés) mettant en exergue leurs qualités pour composer une musique évocatrice. Même si vous n’avez pas l’occasion de voir la musique au service du film de Georges Méliès, insérez la galette dans votre lecteur CD, fermez les yeux et vous voilà parti pour un voyage sur la lune !

————————————-

15. Clélia Bartolomeo, Nathalie Cluzel-Chessel & Pascal Arvin-Bérod, Médiathèque Municipale de Thonon-les-Bains (74)

Et nos 8 coups de coeur musicaux  » cru 2012   » sont …

  1. Landy ANDRIAMBOAVONJY (illustrations de Charlotte Gastaut) : Le Voyage de Zadim (Milan Jeunesse)
  2. Gaz COOMBES : Here Come the Bombs (Hot fruit recordings)
  3. Roberto FONSECA : Yo (Harmonia Mundi)
  4. Jay-Z & Kanye WEST : Watch the Throne (UMG)
  5. Mark LANEGAN : Blues Funeral (4AD)
  6. Sandra NKAKE : Nothing for granted (Harmonia Mundi)
  7. Nicolas REPAC : Black Box (No Format)
  8. Bobby WOMACK : The Bravest Man in the Universe (XL Recordings)

 

————————————-

16. David BERNARD, Bibliothèque de Vaires-Sur-Marne, Communauté d’agglomération Marne et Chantereine (77)

Je me suis senti légèrement persécuté à la lecture de ces remises de prix, mais comme y avait un calembour et de l’humour absurde en en-tête, ça rattrape (Narbonne année quand même).

J’en profite pour livrer mes Bernard© 2012 perso (mais je vous épargne les catégories à rallonge).

Electro/Turntablism : Tetra / C2C
Rock : Django Django / Django Django
Pop : Born to Die / Lana Del Rey
Francophone : Prison Dorée / Zoufris Maracas
Rap : Noir Désir / Youssoupha

————————————-

17. Philippe de Rodat, Médiathèque de St Martin de Crau

Parce qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire, voici le top 2012 de St Martin de Crau

En classique :

  • Missa 1733 de J.S. Bach, par l’ensemble Pygmalion chez Alpha
  • 9eme symphonie de Bruckner, par Simon Rattle chez EMI
  • Tremendum de Thierry Pécou chez Harmonia Mundi
  • Mission de Cecilia Bartoli chez Universal
  • Jacob Clément par l’ensemble Huelgas dirigé par Paul van Nevel chez DHM

En Jazz :

  • Roberto Fonseca : Yo Harmonia Mundi
  • Sleeper de Keith Jarrett : première édition de ce concert de 79 de jarrett en quartet avec Garbarek , Danielsson et Christenssen : explosif ! ECM
  • Wind d’Ibrahim Maalouf : il y a du Miles, mais pas que…
  • Little Axe : If you want loyalty, buy a dog On-usound

Pop Rock electro

  • Calexico « Algiers » City Slang
  • L’inévitable :Alt-J, “An awesome wave”
  • Lambchop: “Mr M” City Slang
  • Oil: “Black notes” Aircheology
  • Tindersticks: “the something rain”
  • Godspeedyou! Black emperor: Allelujah! Don’t Bend! Ascend!

Chanson Française

  • Dominique A: “vers les lueurs”
  • Arthur H : « L’or Noir »
  • Arno : « future vintage »
  • Lo Jo : “Cinema el Mundo”
  • Mathieu Boogaerts: “avant que je m’ennuie”

Musiques du Monde

  • “Marcha” du Cor de la Plana : polyphonies marseillaises militantes, avec toujours la voix prenante de Manu Théron.
  • « Tale Yad » de Oneira : nouveau projet autour de la famille Chemirani
  • « I will not stand alone » de Kayhan Kalhor: Kamantché et santour basse : une vraie et pure merveille.
  • « Matane Malit » de Elina Duni (ECM) : Très belle voix, d’origine Albanaise
  • « Mugham : traditional music of Azerbaidjan » de Gochag Askarov : à propos de voix, la claque de l’année !

——————————————–

————————————-

18. William Noyer, Médiathèque des Boîtes à Culture, Bouchemaine

voici, enfin peaufinée (j’ai enfin pris le temps d’écouter les derniers que j’avais repérés…), la « large-list » de mes albums remarquables sortis en 2012 :

Andy Stott / « Luxury problems » : suite au phénomène Burial il y a quelques années et à James Blake plus récemment, j’ai retrouvé avec délice un artiste pour lequel infrabasses riment avec chants, avec en prime un travail époustouflant sur les textures sonores.

Frank Ocean / « Channel orange » : l’ami Frank réveille le mouvement « Nu soul/hip-hop/r&b » qui commençait sérieusement à tourner en rond : un sens de la mélodie imparable, une production soignée, et quelle voix…

Quakers / « Quakers » : ces 3 super-producteurs (dont Geoff Barrow aka Portishead + son ingé. son !) ont décroché la timbale du projet hip-hop le plus excitant de l’année ! 35 rappeurs dénichés aux 4 coins du web, réunis par la grâce de ces « instrus » à 6 mains, et tout ceci tient la route ! (y compris le cd « bonus », où ne sont repris que les versions instrumentales sans les rappeurs, c’est vous dire le niveau atteint…). Les autres beatmakers peuvent aller se rhabiller…

Mansfield Tya / « Nyx » : le duo nantais nous offre un album très abouti : spleen et grosses lignes rythmiques sont convoqués sur ce nouvel opus de notre « french women’s touch » préférée…

Nick Waterhouse / « Time’s all gone » : l’année 2012 aura été, une fois de plus, le retour de l’esprit « soul / r&b », avec plus ou moins de pertinences suivant les formules (souvent moins dirons-nous…). N. Waterhouse, avec ce projet puisant au meilleur des 2 sources sus-citées, tire son épingle du jeu grâce à une prise de son très directe et des arrangements hors pair.

Alt-J / « An awesome wave » : ultra-plébiscité, et donc mis de côté par mes oreilles, je me suis enfin déplacé jusqu’à ce trio de Leeds, pour tout simplement m’incliner face à tant de fraicheur musicale : un vrai album « pop », qui ne renit pas le meilleur de l’école « post-rock / électro-rock » (façon Radiohead, etc…).

Civil Civic : « Rules » : un guitariste + un bassiste + une boite à rythmes : no more comments ! (et notamment gros coup de cœur d’oreilles en live ! Enfin pas trop près…)

The Gaslamp Killer / « Breakthrough » : fan du label Brainfeeder, et marqué à tout jamais par le projet de Gonjasufi, je plaçais une attente démesurée dans ce nouveau projet du dj chevelu (ou pas, suivant les périodes…) : à l’arrivée, on retrouve bien le meilleur de l’esprit « Gaslamp », sur un album concept qui s’écoute d’une traite.

Karriem Riggins / « Alone together » : le successeur (enfin…) au brillantissime « Donuts » de J-Dilla : même parcours (producteur d’instru. pour la crème du hip-hop indé), même recette (inspiration piochée dans toute l’histoire de la black music), même label (Stones Throw), peut-être un poil moins brillant que le maître, mais ne boudons pas notre plaisir…

Louis Sclavis Atlas trio / « Sources » : les aventures de Louis Sclavis se poursuivent, et la magie opère toujours : un son reconnaissable entre tous, mais une prise de risque à chaque nouveau projet, ici porté dans ses ultimes retranchements par le tandem Gilles Coronado (guitare) / Benjamin Moussay (claviers). Magic Louis…

Arthur H. & Nicolas Repac / « L’Or noir » : la poésie mise en musique (ou inversement !) trouve ici tout son sens, dans ce premier « recueil » de la nouvelle collection « Poétika » chez Naïve. « Arthur le nègre » (dixit Dany Laferrière en intro) sert à merveille les textes de la Caraïbe contemporaine, accompagné par le chamanique – et comparse de toujours – Nicolas Repac (cité également pour son projet « Black box » plus bas).

David Byrne & St Vincent / « Love this giant » : deux talents étincellants (j’avais déjà plébiscité l’ « Actor » de St Vincent en 2009), affublés de tout se qui sonne de mieux en matière de cuivres (The Budos, Antibalas,…) : cela promettait d’être explosif, peut-être trop… Heureusement, mélodie et orchestration se répondent sans nuire l’un à l’autre sur ce projet : chapeau bas…

Mala / « Mala in Cuba » : la moitié du duo légendaire du dubstep (Digital Mystikz, appelé aussi DMZ), envoyé en vadrouille à Cuba par le big boss Gilles Peterson… A l’arrivée, Mala a bien digéré les sublimes influences de l’île pour les traduire à sa sauce « urbaine » : la greffe a pris !

Odezenne / « OVNI (orchestre virtuose national incompétent) » : un peu de décapant et de coups de pieds bien placés dans le monde du hip-hop français ! D’ailleurs « hip-hop » serait réducteur pour ce collectif tournant ensemble depuis 10/15 ans environ, car on fleurte ici parfois avec le rock, l’électro – la fusion bref -, on y déterre même la chanson (française) sur quelques titres… Un projet bien muri qui touche droit au but et qui respire le talent à pleins poumons (sur différents supports d’ailleurs : vidéos, arts plastiques,…), en toute indépendance qui plus est (signé sur Univer-Seul, label qu’ils ont monté uniquement pour ce projet !).

+ ma top « re-découverte » de l’année !! : « The Suburb » d’Arcade Fire (2010), que j’avais un peu trop négligé à sa sortie… (mais que je me suis rattrapé en 2012).

Et en bonus, une liste d’albums remarqués également cette même année (pas remarquables donc, mais pas loin…) :

  • Beach House / « Bloom »
  • Melody’s Echo Chamber / éponyme
  • Bobby Womack / « The Bravest man in the universe »
  • Nicolas Repac / « Black box »
  • Lescop / éponyme
  • Vincent Courtois / « Mediums »
  • Roseaux (feat. Aloe Blacc) / éponyme
  • Dj Oil / « Black notes »
  • Kelan Philip Cohran & The Hypnotic Brass Ensemble / éponyme
  • Limousine / « Limousine II »
  • Sheppard, Benita, Rochford / « Trio Libero »
  • Tame Impala / « Lonerism »

A l’année prochaine !

————————————-

19. Jérôme Lamour, Coordinateur Musique Bibliothèques de Grenoble

Tiens, cela me fait penser que Grenoble n’a pas envoyé ses Top 5 de 2012 cette année…
Les voilà. https://bmol.jux.com/top52012/

————————————-

20. Nicolas Blondeau, Médiathèque du Grand Dole

  1. Ariel Pink’s Haunted Graffiti, « Mature Themes », 4AD
  2. Ducktails, « Flower Lane », Domino
  3. Tame Impala, « Lonerism », Modular records
  4. Of Montreal, « Paralytic Stalks », Polyvinyl
  5. Rumer, « Boys Don’t Cry », Atlantic
  6. Norah Jones, « Little Broken Hearts », Blue Note
  7. Eric Legnini Trio, « Ballads », Discograph
  8. Perfume Genius « Put Your Back N 2 It », Matador
  9. Cat Power, « Sun », Matador
  10. Para one (Para 1), « Passion », Because Music
————————————-

21. Fabien Ratz, médiathèque de Rillieux-la-Pape

Bonjour, nous avions aussi publié une belle sélection à la médiathèque de Rillieux-la-Pape, que je me permets de partager ici :

http://mediatheque.ville-rillieux-la-pape.fr/portail/index.php?option=com_content&view=article&id=331:top-2012-musique&catid=26:selections-thematiques&Itemid=70

  1. Ariane Moffatt – M A
  2. Lower Dens – Nootropics
  3. Lonely Faction – So Few Comfortable Places
  4. Portico Quartet
  5. Alt-J – An Awesome Wave
  6. Beach House – Bloom
  7. Kendrick Lamar – Good Kid Maad City
  8. Giana Factory – Save The Youth
  9. Air – Le voyage dans la lune
  10. Mi and l’Au – If Beauty Is A Crime
  11. Patrick Watson – Adventures In Your Own Backyard
  12. Quakers
  13. Grizzly Bear – Shields
  14. The Mount Fuji Doomjazz Corporation – Egor
  15. Shackleton – Music For The Quiet Hour / The Drawbar Organ EPs
  16. Tame Impala – Lonerism
  17. Sharon Van Etten – Tramp
————————————-

22. Victor Chérifi, médiathèque de Cesson (77)

Bonjour la liste,

Mon tip-top 2012 :

  1. « Midnight walkers » de Stand High Patrol
  2. « O, devotion ! » de Liz Green
  3. « Prison dorée » de Zoufris Maracas
  4. « Hora kota » de Bonga
  5. « Faithful man » de Lee Fields
  6. « Break it yourself » d’Andrew Bird
  7. « If you want loyalty, buy a dog » de Little Axe
  8. « Paradise for all » de Guts
  9. « Boys & girls » d’Alabama Shakes
  10. « International soundclash » compilé par Sofrito (Emile Omar & Hugo Mendez)
  11. « Ondatropica » d’Ondatropica
  12. « Rats » de Balthazar
  13. « Roseaux » de Roseaux
  14. « Hands of glory » d’Andrew Bird
  15. « Baby blues » de Y’akoto
  16. « Tetra » de C2C

Une bonne année 2013 à tous, remplie de découvertes et de satisfactions musicales, de réussites professionnelles et personnelles.

————————————-

23. Sylvain Lecour et l’équipe de la médiathèque de Vienne (38)

Sylvain Lecour et l’équipe de la médiathèque de Vienne (38)

Ci-dessous et ici, les coups de coeur de la médiathèque de Vienne

Odile

  1. Frédéric Nevchehirlian : Le soleil brille pour tout le monde
  2. Françoiz Breut : La chirurgie des sentiments
  3. Mensch : Mensch
  4. Angus Stone : Broken Brights
  5. Alt-J : An awesome wave
  6. Nive Nielsen and the deer children : Nive sings !
  7. Roberto Fonseca : Yo
  8. Portico Quartet : Portico Quartet
  9. Avishai Cohen : Duende

Cyril

  1. Tame Impala : Lonerism
  2. Django Django : Django Django
  3. Frank Ocean : Channel orange
  4. Project X : Bande Originale du film
  5. The XX : Coexist
  6. Leonard Cohen : Old ideas
  7. The Durruti Column : Short stories for Pauline
  8. Rover : Rover
  9. The Weeknd : Trilogy
  10. Alt-J : An awesome wave
  11. Lana Del Rey : Born to die
  12. Breton : Other people’s problems

Sylvain

  1. Batlik : Le poids du superflu
  2. Sandra Nkaké : Nothing for Granted
  3. El-P : Cancer for Cure
  4. Alt-J : An awesome wave
  5. Treme : Bande originale de la saison 2
  6. Akalé Wubé : Mata
  7. Stand High Patrol : Midnight walkers
  8. Ill chemestry : Ill chemestry
  9. Wendy Rene : After laughter comes tears

Bonne journée !

————————————-

24. Béatrice Dumain, médiathèque Pays de Redon (35)

Bonjour

Mieux vaut tard que jamais : je rajoute mon grain de sel au top musical 2012 et vous souhaite une très belle année 2013, riche en découvertes !

  1. Hollie Cook / Hollie Cook : Un grand éclat de soleil : la fille de Paul Cook, batteur des Sex Pistols, propose un reggae mâtiné de pop.
  2. La Voix de l’émotion / Montserrat Figueras : Un bel hommage à une grande dame du baroque, aussi à l’aise dans les répertoires du Moyen Age, du Siècle d’Or espagnol que dans les berceuses intemporelles.
  3. El Gusto : La musique du film, une plongée au cœur de l’âme algérienne.
  4. Mirel Wagner / Mirel Wagner : Une chanteuse finlandaise née en Ethiopie, guitare folk aux accents blues.
  5. Cicada / Hazmat Modine : Un p’tit coup de blues ?
  6. Canto negro / Henri Texier : Le jazz à la rencontre du Nord et du Sud.
  7. Ou ! Los ômes ! / La Mal coiffée : De la bonne humeur et de l’énergie sous forme de chant polyphonique du Languedoc.
  8. Dance floor / Leïla Martial : Chanteuse de jazz à la voix délicate.
  9. Black note / Oil : Quand un DJ marseillais rencontre les musiques noires.
————————————-

25. Jonathan Garry, bibliothécaire musical à Caen, auteur du blog Discolab
En 2012, nos oreilles ont adoré…
http://www.discolab.fr/2012/12/en-2012-nos-oreilles-ont-adore/
2012 se termine, une année de plus, une année déjà et mes oreilles ont particulièrement chauffé durant cette période. Pour se faire une idée subjective de ce qui a pu me faire vibrer, dans une sorte d’attitude cartoonesque dubitative, l’oreille attirée soudainement par une mélodie envoutante, une rythmique particulière, une voix improbable, je vous propose ces quelques découvertes ou confirmations 2012.

1 – Soulsavers – The Light The Dead See (Play It Again Sam, P 2012)
2- Django Django – Django django (Warner Music, P 2012)
3 – Soko – I tought I was an Alien (Warner Music, P 2012)
4 – Quakers – Quakers : Le Bassiste de Portishead qui s’essaie à la scène Hip-Hop avec maestria
5 – Tame Impala – Lonerism : Retour gagnant, le dangereux cap du 2nd album passé sans problème
6 – David Byrne & St Vincent – Love This Giant : Le chanteur de Talking Heads avec une des plus belles voix actuelles, pop isnt’it
7 – Lars Danielsson – Liberetto : Tigran Hamasyan, Danielsson & Magnus Oström, que du bon, du Jazz à savourer
8 – Alt-J – An Awesome Wave : Entre Electro, Pop & Soul, une des révélation de l’année 2012
9 – Hot Chip – In our Heads : Toujours aussi efficace
10 – Tristesse Contemporaine – Tristesse Contemporaine : De la tristesse sûrement, du talent surtout, entêtant
11 – Beach House – Bloom : On le retrouvera très certainement dans la plupart des sélections 2012 celui-là …
12 – nÄo – nÄo : Un jeune français aux manettes, Electro-Rock, totalement instrumental
13 – Breton – Other People’s Problems : Si vous ne l’avez pas encore croisé sur scène, réservez, mes amis, réservez …
14 – Santigold – Master of my Make-Believe : Ha ! Depuis le temps que j’attendais un album aussi bien produit !
15 – Dafuniks – Enter the Slideshow Groove : Des danois entre Reggae Groovy et Jazz tonique !
16 – Hooded Fang – Tosta Mista : Du Canada, un son pas forcément novateur, mais bel et bien maitrisé
17 – Ladyhawke – Anxiety : La néo-zélandaise revient tranquillement avec des guitares saturées du plus bel effet
18 – Crocodiles – Endless Flowers : Rien qu’à voir la pochette de l’album, la curiosité est piquée au vif …
19 – Céu – Vagarosa : Parce qu’elle sera probablement dans chacun de mes classements annuels …
20 – Zulu Winter – Language : Pop & Rock, bien tourné, bien inspiré, ça fonctionne
21 – O.Children – Apnea : Joy Division ? Oui, c’est de l’hommage, mais cette voix … Quelle classe !
22 – Rone – Tohu Bohu : Le franco-berlinois peaufine un des albums Electro de l’année, sans discussion
23 – Grand Duchy – Let The People Speak : Franck Black & sa femme sur cet opus du Grand Duchy, classieux
24 – Mark Lanegan – Blues Funeral : Non mais cette voix là … Et ce blues …
25 – Spiritualized – Sweet Heart, Sweet Light : De la pop étincelante, penchez sur Hey Jane & on en reparle

————————————-

26. Mlle Salt, bibliothécaire musicale, blogueuse : Something you’re the salt in my coffee

Où il est question d’une reformation et d’un Top musical 2012 :
http://salt-in-my-coffee.blogspot.fr/2012/12/ou-il-est-question-dune-reformation-et.html

  • Grizzly Bear : Shields
  • Blundetto : Warm my soul
  • Beach House : Bloom
  • Chairlift : Something
  • Alt-J : An awesome wave
  • Django Django : Django Django
  • Grimes : Visions
  • Daniel Rossen : Silent hour / Golden Mile
————————————-

27. Stanislas Chapel, bibliothèque de Cherbourg-Octeville

-And Also The Trees
« Hunter Not The Hunted » 2×10″/cd (AATT) entre Tindersticks, Cohen et Nick Cave – UK

-Crossover
« Gloom » lp/k7/cd (Desire Rds) post-dubstep darkbeat noise – USA

-Gallon Drunk
« The Road Gets Darker From Here » lp/cd (Clouds Hill Recordings) destroy blues-rock – UK

-GHXST
« Evil Wicked Desire » lp (Desire Rds) shoegaze-garage-indus -USA

-Happiness Project
« 9th Heaven » cd (Boredom Prod.) synth-pop – France – Limoges

-Julia Holter
« Ekstasis » dlp/cd (Rvng Itnl) experimental art-vocal – USA

-Kalte Lust
« Somewhere Outside The Circle » lp (KL) néo post-punk – France Bordeaux

-King Creosote & Jon Hopkins « Diamond Mine (Jubilee Edition) » lp/cd (Domino) néo-folk maritime – Ecosse

-Les Modules Etranges
« Socially Awkward » cd (LME Records) weird electro-punk – France – Nantes

-Linea Aspera
« s/t » lp (Dark Entries) minimal wave – UK

-Piano Magic
« Life Has Not Finished With Me Yet » lp/cd (Second Language) indie – ethereal – UK

-Popoï SDIOH
« Before And After Party » cd (Brouillard Définitif) tribal batcave goth – France – Lille

-Tristesse Contemporaine
« s/t » lp/cd (Pschent) electro-pop – UK/Japan…

-Waves On Canvas
« Into The Northsea » dlp/cd indie-néoclassique – Italie

-X-TG
« Desertshore/The Final Report » dlp/cd (Industrial Rds) trois des ex-Throbbing Gristle dans une relecture hallucinée de l’album de Nico – UK

————————————-

28. Fabricio Cárdenas, Médiathèque de Canet-en-Roussillon (66), auteur du blog Musicam scire

Comme chaque année, et à l’instar de beaucoup d’autres mélomanes compulsifs, j’essaye de constituer mon best of des nouveaux albums sortis et dignes d’être retenus…

… la suite sur Musicam scire : Top 2012

3 Commentaires

  1. Fabien dit :

    Bonjour, nous avions aussi publié une belle sélection à la médiathèque de Rillieux-la-Pape, que je me permets de partager ici :

    http://mediatheque.ville-rillieux-la-pape.fr/portail/index.php?option=com_content&view=article&id=331:top-2012-musique&catid=26:selections-thematiques&Itemid=70

    Ariane Moffatt – M A
    Lower Dens – Nootropics
    Lonely Faction – So Few Comfortable Places
    Portico Quartet
    Alt-J – An Awesome Wave
    Beach House – Bloom
    Kendrick Lamar – Good Kid Maad City
    Giana Factory – Save The Youth
    Air – Le voyage dans la lune
    Mi and l’Au – If Beauty Is A Crime
    Patrick Watson – Adventures In Your Own Backyard
    Quakers
    Grizzly Bear – Shields
    The Mount Fuji Doomjazz Corporation – Egor
    Shackleton – Music For The Quiet Hour / The Drawbar Organ EPs
    Tame Impala – Lonerism
    Sharon Van Etten – Tramp

    Répondre

Trackbacks de cet article

  1. Palmarès 2013 des discothécaires | ACIM
  2. Palmarès 2014 des discothécaires | ACIM

Laisser un commentaire

CAPTCHA - Répondez à la question suivante : * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Propulsé par WordPress