dimanche 11 déc. 2016

Les évolutions des sections musique des bibliothèques municipales depuis l’arrivée d’internet

Mémoire de fin d’étude du diplôme de conservateur, promotion DCB 21 d’Amandine Pluchet. Directeur de mémoire : Xavier Galaup – Janvier 2013 – Enssib – École Nationale Supérieure des Sciences de l’Information et des Bibliothèques

Résumé : Depuis l’apparition d’internet et de la musique en ligne, les pratiques d’écoute et d’échange autour de la musique ont connu de profondes mutations. Les bibliothèques municipales, dont l’offre était jusque là largement centrée sur le support CD, ont été amenées à repenser leur présence dans le domaine musical afin de rester en adéquation avec les pratiques et besoins des publics. Comment ces établissements peuvent-ils aujourd’hui continuer à remplir leurs missions de diffusion de la culture musicale ? Ce travail explore la constitution de collections musicales hybrides et la valorisation de la musique au sein des sections musique des bibliothèques municipales à l’heure d’internet, à travers l’étude d’un ensemble d’initiatives et expérimentations.

Document pdf, 99 p., 1,01 Mo. :
http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/document-60385

2 Commentaires

  1. emmanuelle dit :

    avec youtube, les enfants naviguent sur le net et ramènent n’importe quelle musique, mais l’internet de masse n’aiguise pas leurs goûts ni leur culture musicale. Mais si la technologie évolue, et que les bibliothèques municipales doivent évoluer dans ce sens (versus le CD), il y a encore beaucoup à faire au niveau éducation pour élever un peu le débat.

    Répondre
  2. Xavier dit :

    Un mémoire qui je pense recoupera les conclusions auxquelles j’étais arrivé lors de mon étude de l’impact d’Internet sur la perception qu’on les français de leur santé.

    Comme il est évoqué dans de nombreux points de ce document je pense qu’il faut façonner de nouvelles approches pour parvenir à s’adapter à Internet. La numérisation des ressources est un des chantiers qui a occupé beaucoup d’associations soucieuses de la conservation d’un art ou de connaissances, ces dix dernières années. Mais je pense que la sauvegarde d’un patrimoine et d’une certaine culture ne peut se faire sans adaptation aux nouveaux médias. Les nouvelles générations ne vivent que par Internet ainsi sans une adaptation et une certaine régulation des échanges, on risque de voir s’éteindre certaines discipline artistique ou certains savoir. Dans le domaine de la santé on parlera d’oligarchie de ceux qui disent savoir, autrement dit le discours de celui qui s’impose comme connaissant la réponse trouve sur Internet une place de choix, il est lu et souvent les internautes prennent ces dires pour acquis…

    Bref un sujet assez vaste, mais qui ne cessera de me faire parler…

    Cdt Xavier.

    Répondre

Laisser un commentaire

CAPTCHA - Répondez à la question suivante : * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Propulsé par WordPress