jeudi 27 nov. 2014

Palmarès 2013 des discothécaires

50 discothécaires (ou équipes de discothécaires) ont envoyé leur top 2013 à la liste Discothécaires. Les années précédentes, on comptait  28 participants pour le palmarès 2012, 44 pour le palmarès 2011, 42 pour le palmarès 2010. A noter également, pour la première fois, la sélection collégiale des membres du CA de l’ACIM.

top 2013

Le classement ci-dessous par nombre d’occurrences est donné simplement à titre indicatif. Seules les références citées dans les messages envoyés à la liste Discothécaires ont été comptabilisées (Comptage arrêté le 31/01/2014).

Rock, pop :
Nick Cave & The Bad Seeds – Push the sky away (9)
The National – Trouble will find me (5) Foxygen – We are the 21th century ambassadors of peace & magic (5) Arcade Fire – Reflektor (5)
Hanni El Khatib – Head in the Dirt (4) Mesparrow – Keep this moment alive (4) Woodkid – The golden age (4) Arctic Monkeys – AM (4) Agnès Obel – Aventine (4) David Bowie – The next day (4) Jacco Gardner – Cabinet of curiosities (4) Parquet Courts – Light Up Gold (4)
Endless Boogie – Long Island (3) Nadine Shah – Love your dum and mad (3) Savages – Silence yourself (3)
Austra – Olympia (2) Daughter – If you leave (2)  Fuck Buttons – Slow Focus (2) Igorr – Hallelujah (2) Kadavar – Abra Kadavar (2) Left Lane Cruiser – Rock them back to hell (2) Matthew E. White – Big inner (2) Sigur Ros « Kveikur », (2) Suuns – – Images du futur (2) Ty Segall – Sleeper (2) Ventura – Ultima Necat (2) Unknown Mortal Orchestra / II (2)

Chanson, rap, pop francophone :
Fauve – Blizzard (6 )
La Femme – Psycho tropical Berlin (4) La maison Tellier – Beauté pour tous (4)
Albin de la Simone – Un homme (3)
Babx – Drones personnels (2) Alex Beaupain – Après moi le déluge (2) Féloche (2) Stromae, Racine Carrée (2)

Jazz, blues :
Youn Sun Nah – Lento (4)
Tigran Hamasyan – Shadow Theater (3)
Guillaume Perret & the Electric epic (2) Hugh Laurie – Didn’t it rain (2) Ibrahim Maalouf – Illusions (2)

Musiques du monde :
Amparo Sanchez – Alma de cantaora (3) (Catalogne) Anakronic Electro Orchestra – Noise in Sepher (3) (Klezmer electro)
Tamikrest – Chatma (2) (musique touareg, Mali) Mohamed Abozekry & Heejaz (2) (Egypte)

Electro, techno :
James Blake – Overgrown (5)
Darkside – Psychic (2) Jon Hopkins « Immunity » (2) Pantha du Prince – Elements of light (2)

Le top 2013 des  discothécaires :

1. Anne Gautreau et l’équipe de l’espace musique (Agathe, Pascale, Lilian) de la BM d’Angers (49)
2.Nicolas Dourlhes, Médiathèque Antoine de Saint-Exupéry, Les Ponts-de-Cé (49)
3.Bruno Mauvais, médiathèque de Paimpol (22)
4. Vincent Carabeufs, Bibliothèque départementale de prêt de la Manche (50)
5. Benoît Noël, Médiathèque La Clairière, Fougères (35)
6. Jean-Sylvain Joss, Médiathèque de la Communauté de Communes Faucigny Glières (74)
7. Sébastien Pelé, Bibliothèque départementale de la Mayenne (53)
8. Jérôme Chivard, Médiathèque/Espace musique, Vincennes (94)
9. Fabienne Chambon-Devaud, Médiathèque Rhône Crussol de Guilherand-Granges (07)
10. Eric Mouly, Médiathèque de Monaco
11. Emily Lloan, Pôle Arts, musique et cinéma, Médiathèque du Marsan (40)
12. Anthony Roger, Médiathèque L’Odyssée, Saint-Aubin-lès-Elbeuf (76)
13. Pascal Franc, Médiathèque Simone de Beauvoir, Ramonville Saint-Agne (31)
14. Alexandre Bretel, Médiathèque d’Amilly (45)
15. Sofia Arpal-Moya, Préfiguration médiathèque Françoise Sagan, Paris (75)
16. Bruno Neveux, Médiathèque Municipale de Guebwiller (68)
17. Jonathan Garry, Bibliothèque de Caen (14)
18. Romain Morisset, médiathèque Le Rize, Villeurbanne (69)
19. Anne Emeraud, Médiathèque Vailland, Bourg-en-Bresse (01)
20. Marion Touzé, Médiathèque l’Apostrophe, Chartres (28)
21. Julien François, (Future) médiathèque de Neuilly sur Marne (93)
22. Nathalie Naze et bibliothécaires de la Médiathèque de Levallois (92)
23. Hélène Cornet, Médiathèque de Mably (42)
24. Druart, Médiathèque Maison des Savoirs, Bibliothèque musicale, Agde (34)
25. Rozenn Le Ruyet, Médiathèque de Cesson-Sévigné (35)
26. Nicolas Blondeau, médiathèque du Grand Dole (39)
27. Olivier Benoit et l’équipe musique de la Médiathèque Louis Aragon, Le Mans (72)
28. Réjane Martin, Bibliothèque St Sever, Rouen (76)
29. Elise Rafaillac, Médiathèque du Taillan-Médoc (33)
30. Béatrice Dumain, Médiathèque Jean-Michel Bollé, pays de Redon
31. Vincent Bouteloup, Médiathèque François Mitterrand, Argentan
32. Catherine Ciandano, Médiathèque de Plérin/Mer (22)
33. Sylvain Lecour et l’équipe de Espace musique, danse et cinéma, Médiathèque Le Trente, Vienne (38)
34. Nicolas Clément, Médiathèque de Bordeaux
35. Nathalie Cluzel-Chessel, Clélia Bartolomeo et Pascal Arvin-Bérod, Médiathèque municipale de Thonon-les-Bains (74)
36. Christophe Daniel, Médiathèque départementale de prêt de la Haute-Saône (70)
37. Jean Palomba, Médiathèque d’Arles (13)
38. Chrysostome Ricaud, Médiathèque de Jouy-le-Moutier (95)
39. médiathèque de Rillieux-la-Pape
40. William Noyer, Boîte « Musique & Cinéma », Médiathèque des B.A.C. – Bouchemaine (49)
41. Stanislas Chapel discothécaire Cherbourg-Octeville (50)
42. Arnaud Chepfer, Médiathèque départementale du Haut-Rhin, (68)
43. Pierre Carlier, Centre Culturel Communautaire des Cordeliers, Lons-Le-Saunier (39)
44. Cédric Noël, Florian, secteur image et son de la Médiathèque de Bressuire (79) 
45. Les discothécaires de la Médiathèque de Bagnolet
46. Eric Pelordet, Médiathèque de Meyzieu (69)
47. Anne Urbain-Perroy, Médiathèque de Bayonne
48. Jean-Philippe Bailay, Médiathèque Astrolabe, Melun (77)
49. Emeline Monraisse et l’équipe de BMOL, BM Grenoble
50. Isabelle Louis
51. Le top 2013 des membres du CA de l’ACIM

————————————-

————————————-

1. Anne Gautreau et l’équipe de l’espace musique (Agathe, Pascale, Lilian) de la BM d’Angers

Tous mes vœux pour cette nouvelle année 2014, qu’elle soit riche en découvertes musicales surtout, à l’image de l’année 2013 écoulée
Nous avons sélectionné les titres qui nous ont particulièrement touchés en toute subjectivité bien sur
Vous les retrouvez dans cette liste des coups de cœur 2013

http://fr.calameo.com/books/000020521935f3f38775f

————————————-

————————————-

2.Nicolas Dourlhes, Médiathèque Antoine de Saint-Exupéry, Les Ponts-de-Cé

à titre personnel, – et parce qu’on a la chance de faire ce métier qui consiste à s’occuper de musique -, voici les dix disques que j’ai le plus écoutés (en jazz uniquement) pour cette année 2013 (sans hiérarchisation)

  • Craig Taborn Trio, Chants, ECM
  • Stéphan Oliva, Vaguement Godard, Illusions
  • Luis Lopez Humanization 4tet, Live in Madison, Ayler Records
  • La Pieuvre et Circum Grand Orchestra, Feldspath, Circum disc
  • Sébastien Boisseau / Matthieu Donarier, Wood, Yolk
  • Alban Darche Le Cube, Frelon rouge, Yolk
  • Sylvain Cathala Trio, Flow & Cycle, Connexe Sphere
  • Matthieu Metzger, Self cooking, Ayler Records, 2013

Petit coup de publicité, je présente une émission sur Radio G! radio angevine d’où je tire cette playlist. Du jazz, encore et toujours. Pour ceux que ça intéresserait, je vous en livre l’adresse : www.jazzitude.fr
Dans l’attente de vos coups de coeur (qui me permettent de compléter mes acquisitions), bonne fin 2013

 

————————————-

————————————-

3.Bruno Mauvais, médiathèque de Paimpol

Voici mon top disco 2013 pour la médiathèque de Paimpol, dans le désordre :
TROUBLE WILL FIND ME – The National
Les new-yorkais de Brooklyn n’auront pas surpris leurs fans avec cet album, et tant mieux ! Toujours plus recherchées et travaillées, les mélodies pop-rock progressives de The National n’en finiront pas de vous envoûter. La voix de Matt Berninger est toujours aussi suave et nous transporte paisiblement vers des destinations agréables… Résolument moins rock que les albums précédents, le dernier cru de The National n’en demeure pas moins dans leurs lignées. Ce sixième disque confirme que The National est bel et bien une référence international.

SPECTER AT THE FEAST – Black Rebel Motorcycle Club
De l’autre côté des Etats-Unis, en Californie, les Black Rebel Motorcycle Club n’ont plus grand chose à prouver. Dans un style blues-rock-garage, leur dernier album montre une évolution vers des choses plus psychédéliques, parfois plus fuzz, parfois stoner, parfois même pop… Mais les bases sont toujours là pour ce groupe tout en cuir et ce 8ème album un peu plus posé que les précédents (quoique…) est un très bon disque de 2013.

HORIZONS – Detroit
Le retour officiel de Bertrand Cantat ne sera pas passé inaperçu… Attendu au tournant, l’ex leader de Noir Désir s’en sort plutôt très bien avec ce disque. Finie l’énergie, finie la fougue, finie la rage, le Bertrand Cantat nouveau est un autre homme qui chante ici son expérience carcéral, son amour, sa mélancolie, son désespoir, sa solitude. La voix est toujours là (certainement la plus belle voix rock française). Les textes sont toujours d’une poésie relevée (à part un ou deux textes « faciles ») et Cantat ne se loupe vraiment que quand il tente de refaire du Noir Désir avec le morceau « Sa majesté ».
Finalement ce disque est la suite presque logique du dernier Noir Désir (des visages) qui se voulait déjà « révolutionnaire » pour ce groupe mythique. Beaucoup plus pop-folk que rock, certaines « vieilles » influences sont quand même bien présentes et notamment… Noir Désir ! Sans surprendre grand monde, ce disque ne décevra pas non plus ceux qui émettaient quelques doutes après les différentes collaborations de Cantat post-Noir Désir.

BLIZZARD – Fauve
Le collectif parisien a marqué 2013 de son empreinte. On a longtemps cherché le renouveau rock français, en français, il y a de fortes chances qu’on l’ai trouvé avec Fauve. Dans un style « spoken word » entre Hip-Hop, Slam et Rock, Fauve vise une génération désoeuvrée mais rêveuse avec des textes bruts, ancrés dans l’époque. Véritable phénomène en marche, le collectif remplit les salles et vend des disques en totale indépendance. C’est LA révélation française de 2013.

CHATMA – Tamikrest
Dans l’ombre de Tinariwen, le groupe Tamikrest trace sa route avec assurance et qualité. Ces bluesmen du désert puisent ici leur inspiration auprès des femmes et à leur courage en ces temps troubles au Nord-Mali, leur région. Ce disque leur est dédié. Pour leur troisième album, les guitares et la batteries se mêlent en des rythmiques envoûtantes à la limite du psychédélisme. On est ici plus proche d’un certain chamanisme. On voyage, on médite, on s’élève. Magnifique…

Et aussi :
AVENTINE d’Agnes Obel ; SEARCHING FOR SUGAR MAN de Sixto Rodriguez ; UNTAMED BEAST de Sallie Ford & The Sound Outside ; LES VOILES de Granville ; THE TEL-AVIV SESSION du Touré-Raichel Collective…

————————————-

————————————-

4. Vincent Carabeufs, Bibliothèque départementale de prêt de la Manche (50)

Tout d’abord bonne année à tous et toutes !
Une année 2013 plutôt riche avec :

  • Punk : Light up gold de Parquet Courts, l’album éponyme de Fidlar, 180 de Palma Violets
  • New Wave : Silence yourself de Savages, The new life de Girls names
  • Divas : One breath d’ Anna Calvi, Keep this moment alive de Mesparrow
  • Folk : Fanfare de Jonathan Wilson, If you leave de Daughter
  • Français : Mafia douce de Pendentif, Etienne Daho et ses chansons de l’innocence retrouvée
  • Orfèvrerie Pop : Cabinet of Curiosities de Jacco Gardner, Trouble will find me de The National, A bad wind blows in my heart de Bill Ryder Jones, We are the 21st century ambassadors of peace & magic de Foxygen
  • Electro pop / Electro : Move in spectrums de Au Revoir Simone, Fuck Buttons et leur énorme Slow Focus
  • Brit pop : le grand retour de Suede avec Bloodsports, Clarietta de Charlie Boyer & The Voyeurs
  • Metal : Sunbather de Deafheaven
————————————-

————————————-

5. Benoît Noël, Médiathèque La Clairière, Fougères (35)

Bonjour à tous, voila mon top 10 2013 :

  • Arcade Fire / Reflektor
  • Babx / Drones personnels
  • Louis-Jean Cormier / Le 13ème étage (chanson folk québecoise, leader de
  • Karkwa)
  • Feloche / Silbo
  • La Femme / Psycho Tropical Berlin
  • Holden / Sidération
  • Albin de la Simone / Un homme
  • Agnès Obel / Aventine
  • Woodkid / The Golden Age
  • Villagers / Awayland

Bonne année 2014 à tous et à bientôt.

————————————-

————————————-

6. Jean-Sylvain Joss, Médiathèque de la Communauté de Communes Faucigny Glières (74)

Bonjour !
Voilà mon petit top disco 2013 tout personnel, sans doute quelques oublis mais c’est pas grave. A part le premier groupe qui fut vraiment ma plus belle découverte de l’année (une tuerie ce groupe), les autres sont dans le désordre :

  • Scarecrow / Devil & Crossroads (hip hop fr / blues)
  • Tao Ravao & Vincent Bucher / Vazo (blues / madagascar)
  • Moreland & Arbuckle / 7 Cities (blues rock)
  • Winston McAnuff & Fixi / A New Day (reggae / monde)
  • Tiou / On est pas des gosses (chanson fr / rock / hip hop)
  • Otis Taylor / My World is Gone (blues)
  • Anakronic Electro Orchestra / Noise in Sepher (electro / klezmer)
  • Fauve / Blizzard (chanson fr / rock / spoken word)
  • Ben Harper & Charlie Musselwhite / Get Up! (blues rock)
  • Joe Driscoll & Sekou Kouyaté / Faya (reggae / blues / hip hop / Afrique)
  • Vincha / Si si la famille (hip hop fr / chanson fr)
  • Tigran Hamasyan / Shadow Theater (jazz)
  • Paolo Fresu & Devil Quartet / Desertico (jazz)
  • Yom / The Empire of love (klezmer / electro)
  • Igorr / Hallelujah (baroque-core)
  • Nick Cave & The Bad Seeds / Push the Sky Away (rock vaporeux)
  • La main gauche / Manu scolari (chanson fr)

Banané pommes sautées à vous,

————————————-

————————————-

7. Sébastien Pelé, Bibliothèque départementale de la Mayenne (53)

Bonjour,

Plutôt que des coups de cœurs, des cd remarqués (remarquables pour certains)en suivant le liens ci-dessous :

http://bdm.lamayenne.fr/opacwebaloes/index.aspx?IdPage=586

Bonne année 2014 à toutes et tous

————————————-

————————————-

8. Jérôme Chivard, Médiathèque/Espace musique, Vincennes (94)

Vous trouverez les 25 coups coeur 2013 des discothécaires vincennois (5 coups pour chaque coeur !) à l’adresse suivante :

https://coupsdecoeur-med-vincennes.jux.com/coupsdecoeurmusique2013

Nous avons également concocté une playlist « Best of 2013″ à écouter ici :
http://biblio.vincennes.fr/portail/decouvrir/a_decouvrir/pageLibre00030ee4.asp

J’en profite pour souhaiter à tous une belle année 2014 !

————————————-

————————————-

9. Fabienne Chambon-Devaud, Médiathèque Rhône Crussol de Guilherand-Granges (07)

Bonjour à tous !
Mon top 10, 2013 :

  • Hugh Laurie « Didn’t it rain » parce que…J
  • Imagine dragons “Night visions” mon côté jeune !
  • Sigur Ros « Kveikur », encore mieux en concert
  • Ludovico Einaudi « In a time lapse »
  • Cecile Corbel “Songbook, vol.4”
  • Woodkid “The golden age”, très sympa
  • Juliette “Nour”, un album très réussi
  • Burn in hell « Spiderfightcatwaterhate » mon préféré, en concert une vraie tuerie !
  • Christina Pluhar « Mediterraneo »
  • Hespérion XXI « L’esprit des Balkans »

Que 2014 soit l’occasion de découvertes pour tous !

 

————————————-

————————————-

10. Eric Mouly, Médiathèque de Monaco

  • Pure X – Crawling up the stairs
  • Unknown Mortal Orchestra – II
  • Atoms for Peace – Amok
  • About Group – Between the walls
  • Nick Cave & the Bad Seeds – Push the sky away
  • Scout Niblett – It’s up to Emma
  • Psychic Ills – One track mind
  • Daughter – If you leave
  • Widowspeak – Almanac
  • David Bowie – The next day
  • JBM – Stray ashes
  • Narrow Terence – Violence with benefits
  • Majical Cloudz – Impersonator
  • Arctic Monkeys – AM
  • The House of Love – She paints words in red
  • Waxahatchee – Cerulean salt
  • Ducktails – The power lane
  • Agnes Obel – Aventine
  • Purling Hiss – Water on Mars
  • Fat Supper – Fat Supper
  • Boy & the Echo Choir – It all shines
  • Arbouretum – Coming out of the fog
  • Moddi – Set the house on fire
  • Volcano Choir – Repave
  • Holden – Sideration
  • Bill Callahan – Dream river
  • Emmiliana Torrini – Tookah
  • Serafina Steer – The moths are real
  • Rose Windows – The sun dogs

top monaco

————————————-

————————————-

11. Emily Lloan, Pôle Arts, musique et cinéma, Médiathèque du Marsan

Mon TOP 10 pour l’année 2013 :

  • Unknown Mortal Orchestra / II
  • Deerhunter / Monomania
  • Mesparrow / Keep this moment alive
  • Darkside / Psychic
  • Barker & Baumecker / Transsektoral
  • Tigran Hamasyan / Shadow theater
  • Oy / Kokokyinaka
  • Babx / Drones personnels
  • Arch Woodmann / Arch Woodmann
  • Arcade fire / Reflektor

Très belle année

————————————-

————————————-

12. Anthony Roger, Médiathèque L’Odyssée, Saint-Aubin-lès-Elbeuf (76)

Bonjour à toutes et à tous,
En vrac, tout ce qui m’a interpellé de près ou de loin pour cette année 2013 :

  • Bertrand Belin « Parcs »
  • Kadavar « Abra Kadavar »
  • Endless Boogie « Long Island »
  • Motorhead « Aftershock »
  • The Strypes « Snapshot »
  • Sebastien Tellier « Confection »
  • Aline « Regarde le ciel »
  • Detroit « Horizons »
  • Mazzy Star « Seasons of your day »
  • Feloche « Silbo »
  • Sales Majestés « Sexe, fric, politique »
  • Suede « Bloodsports »
  • Sanseverino « Honky Tonk »
  • Matthew MacAnuf « Be careful »
  • Jello Biaffra « White people and the damage done »
  • Paul McCartney « New »
  • Ill Bill « The Grimy Awards »
  • Matthias Weckmann “Conjuratio” (M.Keohane, C.Mena, Ricercar Consort, P.Pierlot)
————————————-

————————————-

13. Pascal Franc, Médiathèque Simone de Beauvoir, Ramonville Saint-Agne (31)

Les disques qui m’ont (agréablement) accroché l’oreille en 2013 (même si certains sont de 2012) :

  • 33 1/3 / Shemekia Copeland
  • Devil & crossroads / Scarecrow
  • 13 / Black Sabbath
  • The hunt / Grand Magus
  • Aftershock / Motörhead
  • House of gold & bones : part 1 / Stone Sour
  • Indiamore / Christophe Chassol
  • Juste une note / BATpointG
  • Amour athlétic club / De Calm
  • Beauté pour tous / La Maison Tellier
  • Chansons surnaturelles / Orlando
  • Noise in sepher / Anakronic Elektro Orkestra

 

————————————-

————————————-

14. Alexandre Bretel, Médiathèque d’Amilly (45)

Voici mon top 10 pour cette année 2013

  • Suuns : – Images du futur
  • Shannon Wright – In film sound
  • Gilad Hekselman – This just in
  • London Gammar – If you wait
  • Dirty Beaches – Drifters / Love is the devil
  • These New Puritans – Field of reeds
  • Girls Names – The new life
  • Matthew E. White – Big inner
  • Nadine Shah – Love your dum and mad
  • Fauve – Blizzard
————————————-

————————————-

15. Sofia Arpal-Moya, Préfiguration médiathèque Françoise Sagan, Paris

Mes grands coups de Cœur 2013 :

  • Emiliana Torrini performing « Tookah » Live on KCRW (youtube)
  • Quadron – Hey Love (youtube)

Suivez notre Blog :

Médiathèque du Carré Saint Lazare : http://mediathequeducarresaintlazare.wordpress.com/

————————————-

————————————-

16. Bruno Neveux, Médiathèque Municipale de Guebwiller (68)

Voici mon top 10 2013 :

Matthew E. White (Big Inner) a déjà été cité, merci pour lui.

Alors, dans le désordre :

Endless Boogie « Long island » (rock-psyché-blues)
https://soundcloud.com/tusk-festival/endless-boogie-taking-out-the

Left Lane Cruiser « Rock them back to hell (garage blues boogie hard)
https://soundcloud.com/alivenaturalsound/left-lane-cruiser-chevrolet

Nick Cave & Bad Seeds « Push the sky away » (crooner)
https://soundcloud.com/radiomilwaukee/nick-cave-jubilee-street

Parquet Courts « Light up gold » (arty punk )
https://soundcloud.com/gimmetinnitus/parquet-courts-borrowed-time

The Oh Sees « Floatin coffin' » (garage)
https://soundcloud.com/thee-oh-sees/toe-cutter-thumb-buster

Suuns « Images du futur » (pop rock électro ..)
https://soundcloud.com/secretlycanadian/suuns-edies-dream-official

Jon Hopkins « Immunity » (« électronica mélodique » ?)
https://soundcloud.com/jonhopkins/jon-hopkins-collider

Les 20 ans du label Kompakt, minimal house assurée, les yeux fermés
2 x 2 CDs
http://www.kompakt.fm/releases/20_jahre_kompakt_kollektion_1

Giedré « Mon premier disque vendu dans les vrais magasins »
https://soundcloud.com/giedrelalala/la-bande-jacky

dernière minute :
Drenge « Drenge » (rock – garage)
https://soundcloud.com/drenge/face-like-a-skull-9

Page Facebook : Les sons de la médiathèque de Guebwiller

————————————-

————————————-

17. Jonathan Garry, Bibliothèque de Caen (14)

Tradition quand tu nous tiens, les quelques albums qui m’ont permis de passer une année 2013 l’oreille aux aguets :

1. Savages – Silence yourself
2. Endless Boogie – Long Island
3. Ty Segall – Sleeper…

4. Gramme – Fascination…
5. Mesparrow – Keep this moment alive
6. Hanni El Khatib – Head in the dirt
7. Portugal the Man – Evil friends
8. Yo la Tengo – Fade
9. Nick Cave – Push the sky away
10. On an On – Give in
11. David Bowie – The next day
12. Sallie Ford – Unamed beast
13. Youn Sun Nah – Lento
14. Mélissa Laveaux – Dying is a wild night
15. Foxygen – We are the 21th century ambassadors of peace & magic
16. Surfer Blood – Pythons
17. Fidlar – Fidlar
18. Pantha du Prince – Elements of lights
19. Daughter – If you leave
20. Ellen Allien – Lism
21. Poni Hoax – A state of war
22. Lady – Lady
23. Autre ne veut – Anxiety
24. Wild Belle – Isles
25. The National – Trouble will find me
26. Nils Landgren Funk Unit – Teamwork
27. Parquet Courts – Light Up Gold
28. The Knife – Shaking the habitual
29. Waxahatchee – Cerulean salt
30. My Secretary – Fool Secrets
31. Rona Hartner – Gypsy Therapy
32. Disclosure – Settle
33. Tigran Hamasyan – Shadow Theater
34. Elvis Costello & The Roots – Wise up ghosts and other songs
35. Laura Veirs – Warp and weft

Et la playlist qui fait bien : http://www.deezer.com/playlist/742946035

————————————-

————————————-

18. Romain Morisset, médiathèque Le Rize, Villeurbanne (69)

Mon top 2013 (et fin 2012), avec probablement quelques oublis.

  • Parquet Courts – Light Up Gold
  • Foxygen – We are the 21th century ambassadors of peace & magic
  • Ty Segall – Sleeper
  • Shannon Wright – In film sound
  • Nadine Shah – Love your dum and mad
  • Noise in sepher – Anakronic Elektro Orkestra
  • Kadavar – Abra Kadavar
  • Imperial tiger orchestra – Wax
  • Dead Combo – Lisboa Mulata
  • La Femme – Psycho tropical Berlin
  • Blaak heat shujaa – The edge of an era
  • Jacco Gardner -Cabinet of curiosities
  • Marvin – Barry
  • JC Satan – Faraway land
  • Mac DeMarco – 2
  • Vista Chino – Peace
  • Boards of Canada – Tomorrow harvest
  • Igorr – Hallelujah
  • Fuck Buttons – Slow Focus

http://lerize.villeurbanne.fr
http://mediatheques.villeurbanne.fr/

————————————-

————————————-

19. Anne Emeraud, Médiathèque Vailland, Bourg-en-Bresse (01)

Anne Emeraud, Médiathèque Vailland, Bourg-en-Bresse (01)

Alors, par ici, on a bien aimé (sans ordre de préférence):

  • Ebony Bones – Behold, a pale horse
  • Godspeed You! Black emperor – Allelujah! Don’t bend Ascend
  • Austra – Olympia
  • James Blake – Overgrown
  • Valerie June – Pushin’ against a stone
  • Ibrahim Maalouf – Illusions
  • Agnès Obel – Aventine
  • Hanni El Khatib – Head in the Dirt
  • The National – Trouble will find me
  • Alex Beaupain – Après moi le déluge
  • Arctic Monkeys – AM
  • Nick Cave – Push the sky away
  • Ghostpoet – Some say I so I say light
  • Guillaume Perret & the Electric epic
  • Emily Jane White – Blood lines

Et voilà. Et y’a pas de playlist. Parce-que.
« Caresses et bises à l’oeil », comme disait Bernard…^^

————————————-

————————————-

20. Marion Touzé, Médiathèque l’Apostrophe, Chartres

Une année 2013 riche en albums d’anthologie ! De belles découvertes et des confirmations.

  1. Dark side of the moon / Pink Floyd
  2. Thriller / Michael Jackson
  3. My beautiful dark twisted fantasy / Kanye West (prometteur !)
  4. Daydream nation / Sonic Youth
  5. What’s going on / Marvin Gaye
  6. Racine carrée / Stromae
  7. Strawberry jam / Animal Collective
  8. Bleu pétrole / Alain Bashung
  9. Spice / Spice Girls (album qui a au passage occasionné de mémorables joutes verbales dans l’équipe Disco)
  10. Clap your hands say yeah / Clap Your Hands Say Yeah
————————————-

————————————-

21. Julien François, (Future) médiathèque de Neuilly sur Marne (93)

Rétro rapide et incomplète sur une année 2013 assez riche en bons disques. On espère que 2014 sera du même tonneau. Attention, rétro essentiellement musiques actuelles (pas volontaire mais c’est comme ca) :

Ventura / Ultima necat
Rock indé. Super album du groupe suisse, aussi prenant que « We recruit » leur précédent opus. Le dernier morceau de l’album, meilleur tentative shoegaze entendue depuis longtemps.
http://africantapegroup.bandcamp.com/album/ultima-necat

Goat / World music
Sorti en 2012. Groupe suédois qui fusionne avec brio les musiques du monde et le rock psyché (un peu comme le fait Dengue Fever, mais en plus rude et lyrique).
http://rocketrecordings.bandcamp.com/album/world-music

Frustration / Uncivilized
Deuxième album, post-punk. Un groupe français qui fait du rock, qui incorpore de la mélodie et reste tout à fait crédible, chapeau. Un bonheur en live, où le groupe s’éclate autant devant 20 personnes que 2000. Grosse prestation en 1re partie des Buzzcocks à la Cité de la Musique dans le cadre de l’expo Europunk (visionnage possible sur le site internet). Figure de proue de chez Born Bad, toujours l’un des labels les plus cool de France. Avec Teenage Menopause Records, ce sont eux qui font vivre le rock en Hexagone (cf Orval Carlos Sibelius – signé chez Clapping mais qui gravite dans cet univers -, JC Satan, Feeling of Love, Wall of Death… à l’affiche de tous les festivals cet été)
http://shop.bornbadrecords.net/album/uncivilized-2

And so I watch you from afar/ All hail brights future
A égalité avec « Barry », le dernier album de Marvin et avec Marnie Stern « The chronicles of Marnia ». Math rock (quasi pop chez Marnie Stern) qui réussit à rester passionnant après 10 min d’écoute. Joyeux, bordélique, sautillant, un régal.
http://asiwyfa.bandcamp.com/album/all-hail-bright-futures
http://marvin.bandcamp.com/album/barry-3
http://marniestern.bandcamp.com/album/the-chronicles-of-marnia

Jacco Gardner / Cabinet of curiosities
Très agréablement surpris, un peu comme je le suis par l’album de Foxygen, par certaines ballades très réussies, inventives, modernes et rétro à la fois. De la pop baroque très british par un néerlandais.
http://www.youtube.com/watch?v=iTDKve117ZA

Fuzz / Fuzz
Parce qu’il faut en choisir un dans tout ce revival hard-blues-rock-psyché et que Ty Segall en plus d’être talentueux, a un nom rigolo. Et contrairement à Kadavar, il peut manger de la barbe à papa et ne pas s’en mettre pleins les poils. Respect.
http://www.youtube.com/watch?v=twylUtWKdt4

Melt Banana / Fetch
Nouvel album, attendu depuis 7 ans. Car toi aussi, sans le savoir, tu as un côté Kawaii. Melt Banana nous invite à découvrir notre côté le plus obscur grâce à deux ruses de sioux : des jappements suraigus d’une chanteuse mignonnette et un déluge d’effet sur une guitare maltraitée. Japanoise rock avec des gommettes Hello Kitty. A écouter de 7 à 77 ans.
http://www.youtube.com/watch?v=C6cKMDO5fAs

Charles Bradley / victim of love
De la soul chatoyante. On évite le sirupeux tout en tombant dans le pot de miel sur certains morceaux. Miam.
http://www.youtube.com/watch?v=Bcqb7kzekoc&list=PLH7R9rXhaVHD9gtXImU1Y83xKmyjts_Qf

La Gale / La Gale
Pas d’album de Casey cette année, heureusement La Gale, encore une suisse, est une sacrée remplaçante. Traitement homéopathique conseillé en cas d’OD de Maitre Gims.
http://lagale.bandcamp.com/album/la-gale-2

Yoshi / Hip hop momo
Encore du hip-hop, mais celui-ci rigolard, bedonnant et à la bonne humeur communicative. Pour les trentenaires qui se croient encore étudiants. Avec un featuring de Gérard Baste.
http://www.youtube.com/watch?v=ZwGIAD86B5w

James Blake / Overgrown
Pas convaincu plus que ça par le premier album, pourtant l’écoute d’Overgrown réconcilie presque avec les minauderies. Très joli disque, où les beats électroniques sonnent justes, et où la voix de Blake est superbement mise en valeur.
http://www.youtube.com/watch?v=GN5oW62dEMg

Dusty Kid / III
Pas surpris par la qualité de l’album, une constante chez ce jeune DJ. Offert gratuitement sur le net, près de 2heures de techno aux ambiances ultra travaillées, des influences acid aux influences trance ou dark. Un espèce de Terence Fixmer qui n’aurait pas passé les 15 dernières années dans sa cave pour composer. Coiffe sur le poteau « Drone logic » de Daniel Avery, qui comporte des morceaux excellents, mais qui est moins constant sur l’ensemble.
https://soundcloud.com/dusty-kid-official/dk-iii

Sur le strapontin d’honneur :
La Femme / Psycho tropical Berlin
Disclosure / Settle
Deux albums sur lesquels je n’aurais pas parié un kopeck et qui réussissent quand même à ressortir du lot par certaines qualités : entrainants, fun, régressifs, dansants. A contrario, le côté branchouille parasite un peu la satisfaction globale (La Femme, plutôt que faire 120 photos en costumes par jour, pourrait aussi apprendre à faire des balances avant ses concerts, par exemple). Une écoute agréable, mais pas sur que ca survive sur le long terme.

————————————-

————————————-

22. Nathalie Naze, Médiathèque de Levallois

Voici les coups de cœur des bibliothécaires de la Médiathèque de Levallois sur le blog Déclic Musique :

http://declicmusique.wordpress.com/2014/01/20/et-en-2013-les-bibliothecaires-ont-aime/

Pour ma part, sans véritable ordre particulier :

  • Arcade Fire, Reflektor
  • Arctic Monkeys, AM
  • Metz, Metz
  • Savages, Silence Yourself
  • Matthew Dear, Beams
  • Stromae, Racine Carrée
  • Trevor Jackson presents Metal Dance

Mais aussi : Girls in Hawaii, Dark Dark, Dark ou !!!

Mention spéciale au Best of de Modern Talking (probablement le disque le plus
écouté de l’année ici), une véritable découverte qui aura transcendé cette
année 2013 !

Bien à vous, mes hommages à tous (et surtout la santé hein ;) )

————————————-

————————————-

23. Hélène Cornet, Médiathèque de Mably

Voici les coups de cœur de la Médiathèque de Mably :

  • Féfé – Le charme des premiers jours
  • Le Pied de la Pompe – Légendaire
  • Thomas et Gérard Pitiot – Transports Pitiot
  • Chucho Valdés – Border-free
  • Half Moon Run – Dark eyes
  • Hanni El Khatib – Head in the dirt
  • James Hunter – Minute by minute
  • Oum -Soul of Morocco
  • Youn Sun Nah – Lento
  • Alex Beaupain – Après moi le deluge
————————————-

————————————-

24. Druart, Médiathèque Maison des Savoirs, Bibliothèque musicale, Agde

Mes découvertes de l’année : La Yegros, Riff Cohen, Bachar Mar-Khalife et Melanie DeBiasio,

————————————-

————————————-

25. Rozenn Le Ruyet, Médiathèque de Cesson-Sévigné

Merci pour « vos » Top(s) 2013.

A Cesson-Sévigné, l’année 2013 fut aussi riche de belles découvertes, avec des gros coups de coeur qui ont permis d’avaler des kilomètres de bitume sans se lasser;-)

C’est grâce à la liste qu’on se rend compte que nous ne sommes pas si originaux que cela, discothécaires des quatre coins de la France, et pourtant, beaucoup d’albums déjà cités;-)

Envie quand même de vous partager ces belles heures de musique:

Musiques du monde:

– Vari-colored songs : a tribute to Langston Hughes / Leyla McCalla
– The Tel Aviv Session / The Touré-Raichel Collective

Chanson française:

– Drônes personnels / Babx (à écouter en boucle!!)
– Silbo / Féloche
– Sophie Maurin / Sophie Maurin (à écouter les jours de grisaille)
– Beauté pour tous / Maison Tellier

Soul /Blues:
– One true vine / Mavis Staples (et encore plus son album de 2007 « We’ll never turn back »)

Rock :
– Keep this moment alive / Mesparrow
– Trouble will find me / The National
– Push the sky away / Nick Cave and the Bad Seeds

Petits souvenirs des Transmusicales:
– Inform- educate-entertain / Public Service Broadcasting (en concert c’est pas mal aussi;-)
– Oum Shatt (pas encore d’album)

Musique pour enfants:
– Drôles d’oiseaux / Pierre et Vincent

Vivement les prochaines découvertes!!!

————————————-

————————————-

26. Nicolas Blondeau, médiathèque du Grand Dole

Bonjour,
Mon Top 10 pour 2013, une année très riche musicalement :

  • Part Time « PDA » (Mexican Summer, 2013)
  • Of Montreal « Lousy with Sylvianbriar » (Polyvinyl, 2013)
  • Foxygen « We are the 21st century ambassadors of peace & magic » (Jagjaguwar, 2013)
  • DJ Koze « Amygdala » (Pampa, 2013)
  • Julia Holter « Loud City Song » (Domino Records, 2013)
  • Blood Orange « Cupid Deluxe » (Domino Records, 2013)
  • Stepkids « Troubadour » (Stones Throw, 2013)
  • Frankie Rose « Herein Wild » (Fat Possum, 2013)
  • White Fence « Cyclops Reap » (Castle, 2013)
  • Wampire « Curiosity » (Polyvinyl, 2013)

D’autres recommandations sont présentées ici dans les sélections du mois :
Janvier http://mediamus.blogspot.fr/2014/01/playlist-janvier-2014-neuf-albums.html
Décembre http://mediamus.blogspot.fr/2013/12/playlist-decembre-9-albums-decouvrir.html
Novembre http://mediamus.blogspot.fr/2013/11/sans-attendre-novembre-2013.html
Octobre http://mediamus.blogspot.fr/2013/10/playlist-doctobre-9-albums-decouvrir.html
Septembre http://mediamus.blogspot.fr/2013/09/playlist-de-septembre-15-albums.html

————————————-

————————————-
27. Olivier Benoit et l’équipe musique de la Médiathèque Louis Aragon, Le Mans

Voici les coups de cœur de l’équipe musique de la Médiathèque du Mans.

http://www.dragontape.com/#!/5310055536656384

Pour ma part ce fut :

  • Alela Diane: About farewell
  • Neko Case: The worse things get the harder I fight, the harder I fight the more
  • La Maison Tellier: Beaute pour tous
  • Camera Obscura: Desire lines
  • Iron and Wine: Ghost on ghost
  • Foxygen: We are the 21st century ambassadors of peace & magic
  • Laura Veirs: Warp & weft
  • Trio Joubran: As far
  • The Besnard Lakes: Until in Excess, Imperceptible UFO
  • Canzoniere Grecanico Salentino: Pizzica indiavolata
  • Boardwalk Empire B.O. vol.1
  • Arcade Fire: Reflektor
————————————-

————————————-
28. Réjane Martin, Bibliothèque St Sever, Rouen

Voici la liste non exhaustive de mes « chouchous » 2013 :

  • La maison Tellier : Beauté pour tous
  • Mayra Andrade : Lovely difficult
  • Amparo Sanchez : Alma de cantaora
  • Terez Montcalm : I know I’ll be alright
  • Bebey Prince Bissongo : Limaniya
  • Hugh Laurie : Didn’t it rain
  • Cécile Mclorin Salvan : Woman child
  • Concha Buika : La noche mas larga
  • David Bowie : The next day
  • Layori : Rebirth
————————————-

————————————-
29. Elise Rafaillac, Médiathèque du Taillan-Médoc

Dans le désordre et avec certainement des oublis, quelques coups de coeur de l’année :

  • Youn Sun Nah : Lento
  • Hanni El Khatib : Head in the dirt
  • Arctic Monkeys : AM
  • James Blake : Overgrown
  • Ibrahim Maalouf : Illusions
  • The Computers : Love triangles, hate squares (à voir en live, vraiment)
  • Chromatics : Kill for love
  • Woodkid : The golden age
  • Vinicio Capossela : Marinai, profiti e balene
  • Foals : Holy fire
————————————-

————————————-
30. Béatrice Dumain, Médiathèque Jean-Michel Bollé, pays de Redon

Voici mes dix coups de cœur de 2013 (mais pas nécessairement publiés en 2013…) :

  • Sing to the moon / Laura Mvula (Soul)
  • Mad fingers ball / Bjorn Berge (Blues rock venu du froid)
  • Juba dance / Guy Davis, Fabrizio Poggi (Blues)
  • WomanChild / Cecile McLorin Salvant (Jazz)
  • Black notes / Oil (trip-Hop)
  • Aziz Sahmaoui and university of Gnawa / Aziz Sahmoui (musique Gnawah)
  • Quinto / Antonio Zambujo (Fado)
  • Alma de cantaora / Amparo Sanchez (Folk espagnol)
  • Yo / Roberto Fonseca (Jazz cubain)
  • Fra’diavolo / Accordone (musique traditionnelle Italie)
————————————-

————————————-

31. Vincent Bouteloup, Médiathèque François Mitterrand, Argentan

Vincent Bouteloup, Médiathèque François Mitterrand, Argentan

Mon top 2013 :

Ventura – Ultima Necat (rock puissant et ravageur helvétique, le top number one 2013 assurément)
http://africantapegroup.bandcamp.com/album/ultima-necat

Jon Hopkins – Immunity (electronica planant, surtout pour la première partie de l’album sans faute)
https://soundcloud.com/jonhopkins

H-Burns – Off the map (le plus américain des folkeux rock français enregistré par Albini)
https://soundcloud.com/h-burns

Pantha du Prince – Elements of light (une déclinaison ambient house sous fonds de cloches)
https://soundcloud.com/experimedia/pantha-du-prince-the-bell

Left Lane Cruiser – Rock them back to hell (blues rock cradingue mais qui envoie)
https://soundcloud.com/pavement-pr/left-lane-cruiser-juice-to-get

Cassie Lopez – Height of winter (pop planant d’ukulélé joué avec masteria)
http://cassielopez.bandcamp.com/album/height-of-winter

Asthmaboy – Wanderers (superbe pop céleste sous creative commons)
http://asthmaboy.bandcamp.com/

Kosta T – Hopelessness (classique contemporain ambient à la Kronos Quartet sous creative commons)
http://silent.com.md/kosta-t-hopelessness-slnt052/

Mentz – Lines (electro jazz à la Nils Petter Molvaer sous creative commons)
http://escrec.bandcamp.com/album/lines

————————————-

————————————-
32. Catherine Ciandano, Médiathèque de Plérin/Mer (22)

Voici mes découvertes de l’année, mes chouchous, les albums les plus écoutés : (sans ordre)

* MESPARROW « Keep this moment alive  » : Elle travaille sa voix sur des textures électroniques, enregistre et superpose ses musiques. Mélange surprenant.
http://www.youtube.com/watch?v=v8hHeANxu-I

* WOODKID  » The golden age  » : Des arrangements grandiloquents peuplés de cuivre, de percussions tribales, de cordes, de piano dessinent un lyrisme incroyable. Le tout accompagné par une voix nonchalante et hypnotique. Musique symphonique taillée pour les cathédrales !
http://www.youtube.com/watch?v=12YTVPt-z7s

* SIGUR ROS « Kveikur » : Des envolées magistrales, ambiance aérienne bercée par la voix de Jonsi. Départ assuré vers des contrées lointaines !
http://www.youtube.com/watch?v=Oc6zXSdYXm8

* MOHAMED ABOZEKRY & THE HEEJAZ « Chaos » : Virtuose du oud, entouré d’un quartet, Mohamed fait sonner son oud façon flamenco, blues ou rock avec des tendances jazz. Superbe métissage musicale !
http://www.youtube.com/watch?v=iLVt_TClJps

* AUFGANG « Istiklaliya » : Trio insolite : 2 pianistes et 1 batteur. Leurs compositions est un savant mélange de musique classique, d’électronique et de jazz. Fusion euphorisante,dansante,explosive !
http://www.youtube.com/watch?v=oVnDKfas1ak

* SHANNON WRIGHT « In film sound » : Du rock pur et dur, fièvreux, sans concession, un incontournable réveil matin !
http://www.youtube.com/watch?v=oAaRbZBPIxc

* AUSTRA : Electro-pop qui mèle new wave,dance et chant lyrique.
http://www.youtube.com/watch?v=jTiAEmXT0kw

* NADINE SHAH  » Love your dum & mad  »
http://www.youtube.com/watch?v=lLp0svRTpcA

* CLOUD BOAT  » Book of hours » : Gospel délavé A effet calmant et méditatif. Recommandé pour la sieste.
http://www.youtube.com/watch?v=ij0jv3wIthg

* DAUGHTER  » If you leave  » : Univers sombre et lancinant aux mélodies entêtantes.
http://www.youtube.com/watch?v=2QT5eGHCJdE

* BROKEN TWIN  » Hold on to nothing  » : Tout nouveau duo danois : piano/guitare, violon. Sur scène la prestation du violoniste est impressionnante, il souligne, pimente la voix de la chanteuse à merveille.
http://www.youtube.com/watch?v=9XI4QYubIeg

* TRICKY  » False idols  »
http://www.youtube.com/watch?v=pC4DyQAT_Vg

* DHAFER YOUSSEF « Birds of requiem » : Joueur d’oud et chanteur à la voix sidérante qui tutoie les sommets. Il y a quelque chose de mystique dans son lamento. Tout est magie et sérénité chez Dhafer.
http://www.youtube.com/watch?v=-3dng38MvAU

* PERERA ELSEWHERE  » Everlast  » : Album à dominante folk/soul avec des ambiances éthérées très singulières.
http://grooveshark.com/#!/search/song?q=Perera+Elsewhere+Drunk+Man

* MELANIE DE BIASIO « No deal » : Du jazz feutré,lumineux terriblement séduisant, une invitation à l’apesanteur et à la rêverie.
http://www.youtube.com/watch?v=c4xvgCjzs3k

* DARKSIDE  » Psychic  » : Une techno-blues de l’espace qui apporte de la lumière.
http://www.youtube.com/watch?v=tZVPHzsRp_o

* CHROMATICS  » Kill for love  » : Album rock teinté d’électro qui revisite la new wave avec une touche de disco. Mélodies addictives !
http://www.youtube.com/watch?v=6hYPk5m6uuM

* Jason Lytle  » Dept of disappearance  »
http://www.youtube.com/watch?v=t9bVbJ-Hvx8

* GUILLAUME PERRET & THE ELECTRIC EPIC : 4 musiciens : saxophone, guitare, basse, batterie qui fusionnent férocement le jazz avec le rock cela donne un cri rageur, une explosion exaltante de sons … En les écoutant en concert on a la curieuse impression de mettre les doigts dans la prise !
http://www.youtube.com/watch?v=bLB4hqqEhck

————————————-

————————————-
33. Sylvain Lecour et l’équipe de Espace musique, danse et cinéma, Médiathèque Le Trente, Vienne (38)

Ci-dessous ou encore ici, les CD que nous avons bien aimé en 2013 du côté de Vienne (38) et de sa médiathèque qui vient de fêter ses 2 ans d’ouverture.

Odile :

  • La Femme : Psycho Tropical Berlin
  • Devendra Banhart : Mala
  • Youn Sun Nah : Lento
  • Nick Cave & The Bad Seeds : Push the sky away
  • Marc Antoine Charpentier : Litanies de la Vierge
  • Amparo Sanchez : Alma de Cantaora
  • Fauve : Blizzard
  • Daft Punk : Random Access Memories
  • Agnes Obel : Aventine
  • Pierre Chemin : Le cordon musical
  • Jean Andreo : Jazz toujours tu m’intéresses !
  • Les Ogres de Barback : Pitt Ocha et la tisane de couleurs

Sylvain :

  • Danyel Waro : Kabar
  • Jaqee : Yes I am
  • Nick Cave & The Bad Seeds : Push the sky away
  • The Uncluded : Hokey Fright
  • Asap Rocky : Long Live Asap
  • Fauve : Blizzard
  • Youngblood brass band : Pax Volumi
  • Jean-Louis Murat : Toboggan
  • Mohamed Abozekry & Heejaz : [Chaos]
  • Tamikrest : Chatma
  • Nicole Willis & The Souls Investigators : Tortured soul

Cyril :

  • Devendra Banhart : Mala
  • Nick Cave & The Bad Seeds : Push the sky away
  • AlunaGeorge : Body music
  • Arcade Fire : Reflektor
  • Bertrand Belin : Parcs
  • James Blake : Overgrown
  • David Bowie : The next day
  • Daft Punk : Random Access Memories
  • Daniel Darc : Chapelle Sixteen
  • Depeche mode : Delta machine
  • Jacques Demy/Michel Legrand : L’intégrale
  • Detroit : Horizons
  • Fauve : Blizzard
  • Gessafelstein : Aleph
  • Granville : Les voiles
  • Hypnolove : Ghost carnival
  • Kadavar : Abra Kadavar
  • London Grammar : If you wait
  • David Lynch :The big dream
  • Scott Matthew : Unlearned
  • Jean-Louis Murat : Toboggan
  • Agnes Obel : Aventine
  • Orties : Sextape
  • The Weeknd : Kiss land
————————————-

————————————-

34. Nicolas Clément, Médiathèque de Bordeaux

Mikal Cronin : MCII (Merge records) Second album du bassiste de Ty Segall. Très belle Power Pop. (assurément dans la lignée de The Posies)

John Wesley Coleman III – Trans am summer blues (Tic tac totally) Membre des géniaux Golden Boys, John Wesley Coleman III publie à tour de bras des albums fort mal distribués. Parfois inégal sur certains albums, on avait toutefois adoré son « The Last Donkey Show » en 2012. On adore ce « Trans AM summer blues ». Il représente au mieux de sa forme le meilleur de l’Americana avec Howe Gelb, le leader de Giant Sand.

Crocodiles : Crimes of passion (Zoo Music) Une tuerie. 4ème album. Et toujours des mélodies pop et noisy à tous les étages. Très proche du meilleur des Raveonettes.

The Boomgates : Double Natural (Bed Room Sucks records) La relève du rock australien avec des membres des Twerps, d’Eddy Cuurent Suppression ring. Du rock rock à guitares dans l’esprit de LUNA et des Feelies

Dick Diver : Calendar Days (Chapter music) Autre relève du rock australien. Groupe à guitare avec une chanteuse sur certains titres. Très bon.

Night Beats : Sonic Bloom (Reverberation Appreciation Society) 2ème album. Pour ceux qui aiment le rock garage texan dans la lignée des mythiques 13th Floor Elevators. Ils rappellent aussi les Count Five.

The Liminanas : Costa Blanca (Trouble in Mind) 3ème album des perpignanais. Ils ont longtemps frôlé l’esprit de la grande période anglaise de Gainsbourg notamment sur leurs deux premiers albums. L’horizon musical s’est élargi par l’adjonction de nouveaux instruments. Très côté hors de nos frontières.

Fuzz : Fuzz (In the Red records) La nouvelle incarnation de Ty Segall ou le retour du gros hard/blues du début des seventies à la Black Sabbath. Du lourd. J’ai pas mal de regrets à les avoir raté en concert sur Bordeaux en septembre. La conccurence entre concerts est parfois très forte de par chez nous.

The Dirtbombs – Ooey Gooey Chewy Ka-Blooey! (In the Red) Le retour du groupe de Mick Collins. En plein esprit « bubble gum ». Pas leur meilleur album.

White Fence : Cyclops Reaps (Castle Face) Un bric à brac psychédélique. Un des nombreux émules de John Dwyer (le leader des Oh Sees).

Charles Bradley : Victim of Love (Daptone records) Ce qui se fait de mieux en « deep soul » actuelle. 60 ans et 2 albums au compteur. Une résurection. Un grand monsieur et un grand performer. Ce second album confirme les qualités du 1er album. Excellent.

Lady : Lady (Truth & Soul) Lady c’est Nicole Monique Wray et son groupe. Produit par les deux plus grands producteurs de soul music actuelle Leon Michels et Jeff Silverman (Aloe Blacc, Adele, Jay Z mais aussi le dernier album de Lee Fields & the Expression). Que dire de plus ? Me fait penser aux premiers albums de Labelle que furent « Gonna Take a Miracle » (1971) ou « Moon Shadow » (1972). De la soul dansante de premier choix. Je recommande vivement.

Endless Boogie – Long island (No Quarter) 3ème album. Un Must. De long morceaux à la Canned Heat, Quicksiler Messanger Service. On pense parfois aux Stones d' »Exile on main Street » pour la production de certains des titres. Vu en concert à Bordeaux, le groupe confirme l’excellence du propos. Les 3 albums du groupe sont conseillés.

Ezra Furman – Day of the dog (Bar none rec) Il a la voix et le mordant de Gordon Gano, le chanteur des mythiques Violent femmes ou du Jonathan Richman première période (électrique). Du rock Indé américain direct from Brooklyn.

Parquet Courts : Light Up Gold » (What’s Your Rupture?) La claque de l’année. Enfin débarassé des oripeaux du post punk qui commençait à gangrener tout le rock indé US depuis 5 ans, les Parquet Courts reviennent à une énergie et une concision qui fait plaisir. A écouter aussi un très bon groupe dans la lignée, les Fergus & Geronimo. Tous les titres sont des tubes en puissance.

Scott & Charlene’s wedding – Any port in a storm (Fire records) Encore des australiens, émigrés à New York. Lignée Feelies, The Chills, Luna. Superbes guitares et morceaux taillés dans la dentelle.

Nobunny – Secret songs : reflections from the ear mirror » (Goner) Nobunny aka Justin Champlin est un performer déguisé en lapin (!) et qui pratique un rock garage de première bourre. Il a longtemps enregistré tel un One Man band. Il est ici accompagné par un groupe au complet. Un des meilleurs disques de rock garage de l’année.

The Wave Pictures – City Forgiveness (moshi moshi) : les seuls anglais de la liste… Un croisement entre les Smiths (pour la forme) et l’esprit de la scène anti folk dont ils se réclament (Adam Green – Jeffrey Lewis en tête). On est donc entre de bonnes mains. Think Herman Dune, Jeffrey Lewis ans C°. J’ai préféré leurs précédents albums plus mordants mais celui-ci leur vaudra un public plus large.

Jacco Gardner – Cabinet of curiosities (Trouble in mind). 1er album du jeune hollandais (20 ans) fasciné par Syd Barrett et par les productions de Curt Boettcher (le producteur des Byrds, Millenium, Sagittarius). A suivre.

Nicole Willis & The Soul Investigators – Tortured Soul (Timmion) 8 ans après le merveilleux « Keep reachin’ up », la belle Nicole nous revient avec un superbe album de soul vintage. Le son est parfois même plus funky qu’à l’accoutumé.

Kurt Vile – « Wakin on a pretty daze » (Matador). Ancien membre des War on drugs, Kurt Vile nous avait charmé en solo avec sa pop accoustique (album « Smoke Ring for My Halo » en 2011). Le renouveau du songwriting made in US.

Ty Segall – Sleeper (Drag City). La coqueluche de la nouvelle scène indé américaine. On l’avait découvert en 2009 avec son 1er album. Moins lo-fi, moins garage, moins bruitiste qu’à l’accoutumé, Ty propose un disque testament sur sa rupture d’avec son ex girlfriend. Une écriture qui fait penser à Lennon ou Marc Bolan. On pense parfois au Beck Hansen de la période 1996-1998

Giuda – « let’s do it again » (Damaged goods). Des Italiens qui envient le bois avec un glam rock de premier choix.

Frustration – Uncivilized (Born bad). le post punk à la française.

Yo La Tengo – Fade (Matador). Le retour du plus vieux couple (à la vie comme à la scène) du rock indé américain. Près de trente ans après leurs débuts, Ira et Georgia livrent un de leurs meilleurs opus.

Thee Oh Sees : Floating Coffin (Castle Face records). La scène de San Francisco fourmille de groupes géniaux parmi lesquels Thee Oh Sees. Un des meilleurs groupes à voir sur scène depuis 5 ans.

Dum Dum Boys – Alive in the echo chamber (Mono-Tone Rec) Les Dum Dum Boys est le meilleur groupe français depuis 25 ans. Leurs disques sont mal distribués mais leur réputation a depuis longtemps dépassés nos frontières. Cet album est un hymne à la guitare Fuzz.

Mavis Staples – One true vine (Anti) Mavis a dépassé les 50 ans de carrière. Longtemps leader vocal du plus grand groupe de gospel (les Staple Singers), sa carrière prit un virage soul avec sa signature chez Stax records à la fin des années 1960. Ry Cooder l’avait remise en selle auprès du grand public à la fin des années 2000. C’est Jeff Tweedy (leader du groupe Wilco) qui signe la production de ce nouvel opus. De la grande soul.

Barrence Whitfield & The Savages – Dig thy savage soul (Bloodshot) Du Rhtyhm & Blues / Garage de haute volée. Barrence Whitfield est ce qu’on appelle un blues shouter et son groupe, The Savages, est drivé par le grand Peter Greenberg (guitariste des Lyres et DMZ). Le groupe (crée au milieu des années 80 et reformé voici 3 ou 4 ans) prolonge sur disque la furia des concerts.

The Yum Yums – Play good music! (Screaming apple). Un des meilleurs groupes (suédois !) de power pop. Mélodies et guitares ciselées à chaque coin du sillon.

Shannon & The Clams – Dreams in the rat house (Hardly art) LE groupe de Riot grrrl à suivre. Le trio évolue avce ce dernier opus entre garage punk, doo wop et rock fifties.

La La Brooks – All or nothing (Norton) Dolores Brooks fut l’une des chanteuses du groupes The Crystals (« He’s a Rebel », « Da Doo Ron Ron (When He Walked Me Home) » ou encore « Then He Kissed Me »). Elle connue le destin des grandes choristes soul qui ne purent mener une carrière solo et poursuivirent l’aventure derrière d’autres artistes. Ce fut son cas avec les Neville Brothers, Bobby Womack ou Isaac Hayes. Son premier album solo est produit par le grand Mick Collins, chanteur des Gories et des Dirtbombs. Une illustration de ce que l’on peut voir dans le film « Twenty Feet From Stardom » sur l’histoire des choristes soul (en salle depuis fin 2013)

King Khan & The Shrines – Idle no more (Merge) Le retour des Shrines, le groupe de King Khan (moitié hindou, moitié canadien). Plus orienté pop et donc moins rhythm & blues qu’à l’accoutumé, ce disque relève d’une grande maîtrise musicale avec de grands titres. Si vous avez l’occasion de les voir sur scène, l’expérience est mémorable.

Rétromania : comme tous les ans, il est difficile de faire une sélection parmi la mutlitude de disques réédités ou d’exhumés. La qualité domine souvent pour peu qu’on lorgne du côté des catalogues des labels suivants : Bear Family, ACE Records, Fat Possum, Norton, Light in the Attick, Jazzman, Now Again qui restent les fers de lance de la réédition de qualité.

V/A « Dim Lights, Thick Smoke And Hillbilly Music » : Country & Western Hit Parade (Bear Family) : toute l’histoire de la country music, du Hillbilly et de la country & western. 1 volume par année. Un MUST.

V/A : « Street Corner Symphonies » (Bear Family), l’histoire définitive du Doo Wop. Un volume par année. le Must pour toute discothèque de référence à l’instar de l’indispensable série des « Blowing the Fuse ».

V/A : MOBILISATION GENERALE Protest and Spirit Jazz from France 1970-1976 (Born bad). Génial ! : une anthologie des meilleures chansons subversives par le crème de la scène free jazz française de l’après mai 1968. excellent !

V/A : PAINK French punk anthems 1977-1982 (Born bad) Born bad est vraiment le meilleur label français. Après ses deux compilations WIZZZ qui exhumèrent voici quelques années la crème de la pop française des années 1960 (Charlotte Leslie et Jacqueline Taïb en tête), voici une superbe compilation de groupes français de l’ère du punk. Les notes de pochettes d’Eric Tandy (ex oliversteins) valent l’achat du CD !

V/A : Movements volume 5 (Tramp Records) 5ème volume du label allemand de la série des Movements. Si les deux premiers volumes étaient plutôt jazz funky, les trois derniers volumes oscillent entre jazz soul, funk et rhythm& blues. A mettre à côté de la série des compilations du label JAZZMAN (California funk, Florida Funk, etc.)

Lee Hazlewood : LHI Industries (1966-1971) (Light in the Attick) Un superbe coffret 4 CD du Gainsbourg américain et de son label LHI (Lee Hazlewood Industries). Light in the Attick propose une réédition grand luxe avec superbe livret et une qualité de son exceptionnelle.

Dann Penn : The FAME Recordings (Ace Records) Le plus grand parolier de la soul music était blanc et s’appelait Dan Penn. Avec Spooner Oldham il a composé les plus grandes chansons du répertoire : « The Dark End Of The Street », « Do Right Woman, Do Right Man », « Cry Like a Baby » ou « The Letter » pour les The Box Tops. ACE Records (label anglais) réédite ces démos légendaires enregistrées pour le label FAME. Peter Gurlanick, auteur du magistral « Sweet Soul Music » publié chez Allia éditions en avait fait l’éloge maintes fois. Voici ces sessions qui sont superbes.
Je conseille aussi les deux volumes (en tous points exceptionnels) de George Jackson, artiste oublié et qui comme Dann PENN écrivait pour les artistes-maison de nombreux labels soul. Toujours chez ACE records

Neil Young : Live at The Cellar Door (Reprise) La suite des ARCHIVES du catalogue de Neil Young. Un pendant à un autre concert exceptionnel, le LIVE at Massey Hall.

Human expression : Love at a psychedelic velocity (Mississippi records). Le label Mississippi records (basé à Portland) réédite des oeuvres oubliées mais majeures du patrimoine musical américain : blues, cajun, gospel mais aussi punk, garage, new wave, no wave…. Ici c’est à l’initiative d’un des membres des Mama Rosin que le label compile un ensemble de 45t et acétates des Human Expression, sorte de Seeds du pauvre. Et bien le résultat est bluffant. On n’en a pas fini de redécouvrir les perles des sixties américaines.

Di Melo : Di Melo (Odeon – Superfly Records) super soul/funk/bossa from Brazil ! Déjà épuisé. Réédité par un label français, l’unique album de ce brésilien publié en 1975. Entre Lee Fields et Jorge Ben !!!!

V/A – Buenos Aires soul – Raw Soul and Funk From Argentina 1968-1972 – (LP Groovie). Superbe compilation de soul sud-américaine. Le genre avait envahit tous les continents comme on a déjà pu s’en rendre compte au travers de la série des Analog Africa ou Brazilain Soul. Je recommande.

Otis Clay : Trying to Live My Life Without (Hi records) (Fat Possum) Chez Hi records, le label de Memphis, ils étaient quatre : Al Green, Syl Johnson, O.V. Wright et Otis Clay. Voici que Fat Possum réédite une partie du catalogue Hi records (après avoir débuté dans les années 90 en aidant à la redécouverte des vieux bluesmen oublié que furent RL Burside, T Model Ford ou Junior Kimbrough). Grande classe.

Tandyn Almer : Along Comes Tandyn (Sundazed) superbe sunshine pop from the 60’s. Pour fans des Beach Boys période Pet Sounds, des Saggitarius et des Millenium.

MU : MU (GUERSSEN / LP) Un des plus beaux disques de l’acid rock et du blues psychédélique… Un des plus rares aussi. enfin réédité. Merrell Fankhauser est grand oublié du rock des sixties.

V/A : Los Nuggetz – 60’s Garage and Psych From Latin America (coffret CD) (Rockbeat Records) l’équivalent des Nuggets, Pebbles, Back from the Grave mais pour les groupes issus d’Amérique latine.

The Len Bright Combo : Wreckless Eric Presents The Len Bright Combo By The Len Bright Combo (Fire records)
Le Len bright Combo c’est avant tout l’oeuvre de Wreckless Eric, ancien compagnon de route de Ian Dury, Nick Lowe ou Elvis Costello chez Stiff records à la fin des années 1970. On le retrouve ici en 1985 pour ce qui sera l’incarnation d’un des groupes fleurons d’une nouvelle scène musicale anglaise, la scène Trash aux côtés des Milkshakes de Billy Childsih, des Prisoners et des Sting Rays. Les deux albums du Len Bright Combo (longtemps épuisés et ignorés) sont enfin réédités sur Fire records.

————————————-

————————————-

35. Nathalie Cluzel-Chessel, Clélia Bartolomeo et Pascal Arvin-Bérod, Médiathèque municipale de Thonon-les-Bains (74)

Voici la liste des albums que nous retenons de 2013. Bien d’autres nous ont enthousiasmé mais si jamais nous devions nous retrouver sur une île déserte, condamnés à n’écouter que nos chouchous de 2013, alors seraient du voyage :

  • Fauve : Blizzard (Fauve Corp.)
  • Lisa Germano : No elephants (Badman)
  • Bachar Mar Khalifé : Who’s gonna get the ball from behind the wall of the garden today ? (In Finé)
  • Melissmell : Droit dans la gueule du loup (Discograph)
  • Queens of The Stone Age : Like clockwork (Matador)
  • Trombone Shorty : Say that to say this ( Verve)
  • Villagers : Awayland (Domino)
————————————-

————————————-

36. Christophe Daniel, Médiathèque départementale de prêt de la Haute-Saône (70)

1. Istiklaliya / Aufgang.- InFiné, 2013
Deux piano, une batterie, une machine de guerre technoïde qui renverse tout sur son passage, un album addictif qui donne un coup de frais à la production électro actuelle.

2. Aftershock / Motörhead, ens instr & voc.- UDR, 2013
La grosse surprise de l’année, le come-back rageux de Lemmy ! Sentant les griffes de la mort se resserrer sur son cou, le vieux soldat fait son baroud d’honneur. La Rickenbacker en main, il part à l’assaut et livre un des meilleurs albums de Motörhead. Cet ultime cadeau qu’il nous fait est à ranger carrément aux cotés des mythiques Bomber ou Ace of Spades.

3. L’Homme dont les bras sont des branches / Daran, chant.- Le Mouvement des Marées, 2012.
Son exil au Québec lui a fait le plus grand bien, moins grincheux que sur ses derniers opus, Daran s’entoure ici de fines lames et de belles plumes pour un album équilibré, poétique et inspiré.

4. Baron Samedi / Bernard Lavilliers. Barclay, 2013.
Encore un retour d’une valeur sûre très inspirée. Nanard nous gratifie d’une de ses plus belles réussites depuis au moins « Arrêt sur Images ». Après 12 années d’albums plutôt moyens, « Baron Samedi » arrive comme un classique instantané, des tubes à foison et une reprise d’anthologie, celle du magnifique « Rest’la Maloya du poète-chanteur réunionais Alain Peters. Vocalement, textuellement, musicalement,Nanard est ici au top et que dire des magnifiques arrangements de Romain Humeau, véritable Jean-Claude Vannier du 21 ème siècle.

5. The Phoenix Rising / Stile Antico. Harmonia Mundi, 2013.
La pépite de l’année. Je suis un fan hardcore de Stile Antico et quand ils touchent ici à la musique sacrée anglaise du 16ème, notamment aux chants sacrés, aux messes de Byrd, de Tallis, alors là je décolle et j’atterris chez les Tudors tel un voyageur spatio-temporel !
Ce disque soulage bien des maux, bien des stress, il devrait être remboursé par la sécu. 

6. Harmonicraft / Torche.- Volcom Entertainment, 2012
Je triche parce que je l’ai découvert en 2013 mais ce disque foutraque m’accompagne depuis des mois lors de mes longues sorties de marathonien. Meilleur album stoner/punk/pop de l’année !

7. Songs for two ; Sings a string of Harold Arlen / Tony Bennett.- Solar Records, 2013
Bien sur ce sont des rééditions, ça fait longtemps que ce vieux mafioso de Tony n’atteint plus ce niveau de croonitude stratosphérique. Je le plébiscite tout de même parce que ces deux disques font pour moi de Tony Bennett, le meilleur crooner de l’univers bien loin devant les gugusses du Rat Pack.

8. If you wait / London Grammar.- Metal & Dust Recordings, 2013
Dans chaque top annuel, il y a toujours des petits nouveaux anglais pour vous ravir de frais albums pop indie. Cette année, on aura eu Balthazar ou Savages mais mon oreille très new wave retiendra London Grammar. Je les aurais même positionné dans le top 5 s’ils avaient compilé le meilleur de ce double album en un seul disque parfait.

9. Shangri la / Jake Bugg, chant.-Virgin EMI Records, 2013
Encore un nouveau songwriter génial pondu par cette perfide Albion ! Jake Bugg m’a enthousiasmé par sa fraicheur, comme Alex Turner et Miles Kane récemment, il redonne du peps à la pop britonne.

10. Light up gold / Parquet Courts.- What’s Your Rupture ?, 2012
Là aussi, un disque 2012 mais qui m’est arrivé dans les oreilles en 2013. Alors que je ne pensais plus tellement avoir de surprise de la part d’un groupe de punk-rock, celui-ci arrive à nous surprendre en mêlant l’ironie de The Fall, la désinvolture du premier Strokes, la déglingue musicale de Pavement et l’énergie des pionniers punks new yorkais des 70’s.

————————————-

————————————-
37. Jean Palomba, Médiathèque d’Arles

voici in extremis notre liste de coups de coeur de l’année écoulée
en vrac mais contextualisés, que oui !!

A l’ombre d’un ormeau : brunettes & contredanses / Les Musiciens de Saint-Julien
BRUNETTES OU PETITS AIRS TENDRES : CHANSONS A DANSER DU XVIIIème SIECLE… UN CHEMIN DE TRAVERSE DANS LE BAROQUE FRANCAIS… Pourquoi ces mélodies minuscules, ces chansons tendres, ces jolis airs champêtres, provoquent-ils un aussi grand saut au coeur ? Est-ce l’effet du  »dessus », cette voix à la souplesse de chat ? Le bourdon mélancolique de la musette (cornemuse) ? Le sentiment si doux logé dans les textes de ces brunettes ? Les mouvements si bien marqués de ces airs joués pour la danse ??? Au XVIIIème siècle, ces petits airs, apparemment simples, permettent variations et ornements les plus élaborés. Ils étaient connus de tous, bien au-delà de la sphère aristocratique,  »tout le petit peuple » s’en nourrissait :  »ces contredanses de bal étaient devenues aussi familières à la grisette qu’à la duchesse ». La contredanse empruntée à la cour d’Angleterre bouscule les habitudes anciennes des branles, genre dit  »de village » et du menuet, danse noble de couple. Elle est la danse du renouveau qui enivre la jeunesse; elle se danse avec autant de danseurs que l’on veut et supporte les évolutions les plus diverses. PRETEZ-DONC OREILLES ET GAMBETTES AUX  »TUBES » DE CETTE EPOQUE !!!

Another day another story / James Findlay
Le chant lumineux de ce tout jeune homme anglais, d’à peine 20 ans, impressionne par sa force de conviction. Sa voix claire et forte est déjà si affirmée, que cet album de chants traditionnels sonne comme un grand projet accompli ! Sa présence, son style, sont d’une puissante simplicité, d’une belle assurance très naturelle. James Findlay chante avec une diction parfaite, dans un style très dépouillé en s’accompagnant de petites touches instrumentales de-ci, de-là… C’est lui qui tient la guitare (ou le violon) dans la digne et franche lignée d’un Youra Marcus ou d’un vieux John Renbourn. Tout est juste dans ce folk britanique, rien n’est forcé ! James Findlay laisse les chansons parler d’elles-mêmes. Ces anciennes ritournelles se resserrent autour de leur récit, dans une grande intensité dramatique.Chansons de bien-aimé(e), de rossignol, de coucou, de marin, berger ou mineur, chansons à boire, complaintes meurtrières… des histoires d’amour et de mort, des romances à vous poignarder le coeur ! Toutes solidement amarées à l’histoire du folk anglais. James Findlay est un jeune homme dont l’amour et le respect des chants traditionnels resplendissent !

Baguala de la siesta / Las Hermanas Caronni
PREMIER ALBUM DES FRANGINES ARGENTINES, LAS HERMANAS CARONNI. Elles sont jumelles argentines et musiciennes. Elles viennent d’une famille où tout le monde chante et joue comme il respire. Laura chante et joue du violoncelle. Gianna chante et joue de la clarinette. Formées à la musique classique, elles revisitent les musiques populaires d’Argentine, du Brésil ou d’ailleurs, composent leur gemélllité musicale en une très belle et très intime musique de chambre. Baguala de la siesta est le titre de cet album à la douceur enveloppante des berceuses : la baguala est une forme de chant traditionnel du nord ouest de l’Argentine que les vendeurs des rues entonnent pour vanter les mérites de leurs marchandises, l’été à l’heure de la sieste…

Barbarian beauty : Baroque virtuoso concertos for viola da gambia = Concertos baroques pour viole de gambe / Vittorio Ghielmi ; Il Suonar Parlante
BOHEMIENS ET GITANS DE L’EST DANS LES CONCERTOS BAROQUES! AH ! LES BEAUX BARBARES !!! Le titre de ce disque fait référence à la manière dont Telemann caractérisait les traditions musicales de Silésie et de Moravie, qu’il découvrit en 1704, à l’occasion d’un séjour au service d’un comte. Dans ses mémoires il parlera de  »toute son authentique et barbare beauté ». Quelques années plus tard la tradition des groupes de violonistes bohémiens est entrée à la cour de Frédéric le Grand, dont le premier violon n’était autre que Johann Gottlieb Graun, en alternance avec Franz Benda, bohémien. Stimulé par ce voisinage, Graun composa un corpus de 10 concertos pour viole de gambe et orchestre qui constituent un cas presque unique dans l’histoire de la musique. Vittorio Ghielmi et son ensemble réfléchissent avec fougue, la claire influence de ces musiques populaires.

Between clouds / Adrien Moignard
Adrien Moignard, né en 1965, n’est pas tombé tout petit dans le bain de la guitare manouche. Il serait passé semble-t-il bien avant, et à titre d’exemple non restrictif, par le blues rock… d’où peut-être une reprise cristalline et suspensive du « Little Wing » de Jimi Hendrix. Il y a de la place pour beaucoup de monde dans le vaste univers d’Adrien Moignard : pour Jimi donc, pour Django donc, mais aussi pour Marvin et aussi pour Adrien lui-même. Un univers en expansion – assurément.

Boréales : The sound of northern Europe – Suède : en concert à Paris / Pelle Björnlert ; Johan Hedin ; Erik Pekkari
Concert boréal enregistré à Paris en 2011, du trio scandinave Pelle Björnlert, Johan Hedin et Erik Pekkari. Trois Suédois, trois instruments : un violon, une nyckelharpa (drôle de bestiole entre violon, vielle à roue et viole de gambe) et un accordéon, partagent la même belle langue maternelle : la polska. Ces chaleureuses sonorités soufflées du grand nord, sont des musiques de danse des XVIè et XVIIè siècles, ancrées dans le répertoire traditionnel. Danser la polska c’est se mettre dans ce drôle d’état où le corps reste en équilibre, supendu un instant au dessus du sol, à force de mouvements et de tours sur trois temps, la polska nous délivre de la pesanteur, de toute la lourdeur des jours… Louons ces musiciens qui nous sauvent des pièges moroses de la vie !!!

Bye Bye Bayou / Mama Rosin
Ils sont suisses (de Genève) et jouent de l’accordéon et de la guitare comme s’ils étaient louisianais, sauf qu’ils jouent leur musique et la font à leur sauce foutraque, un peu comme les Pogues qui avaient en, leur temps, revivifié quelques traditionnels irlandais à la mode punk. Parainé et diffusé par Moriarty, produit par Jon Spencer (du Jon Spencer Group Explosion), Mama Rosin sort du bois et aboie et montre que le folk-rock peut certainement avoir à voir avec les charbons ardents et que le cajun est frère de sang du rythm’n’blues. Roulez jeunesse.

Circassia : Musique Tcherkesse / Ensemble circassien de Jordanie
Comment cette musique venue d’une contrée si lointaine, la Circassie, pays disparu du nord-ouest du Caucase (au nord de la Géorgie), et de son peuple en diaspora, les Circassiens, appelés aussi Tcherkesses, comment ces mélodies anciennes de plus de 600 ans, peuvent résonner de façon aussi proche, aussi familière ? Bien sûr, on entend le galop des chevaux, on sent le vent, on voit les pas fiers et sauvages des danseurs Tcherkesses, mais ces sonorités, ces rythmes, ces danses, semblent si extraordinnairement proches d’autres musiques traditionnelles d’Europe, que l’on pense aussitôt à une très forte parenté musicale. Tout le disque surprendra les habitués des musiques et des bals folks, par cette troublante ressemblance.

Coming from reality / Rodriguez
En genre de Dylan fils d’immigrés mexicains, Sixto Diaz Rodriguez, joue une musique évoquant aussi certaines envolées lyriques du Love d’Arthur Lee. Oublié dès son apparition aux Etats-Unis en 1969, devenu culte en Afrique du Sud en 1974, c’est un « miraculé d’internet ». Découvrez donc la musique d’un héros rétro futuriste : celui du film « Sugar man » de Malik Bendjelloul. Une référence culte du folk rock psychédélique des années 70 consacrée en 2012 !

Des papillons dans le ventre / Les Zéoles
Moi, depuis cet aprèm, Ze vole avec les Zéoles. ReZoins-moi dans l’espace avec ces deux donZelles qui donnent des Zailes à l’élan – L’une, Anne Guinot, tient l’accordéon grosmatique, l’autre, Amélie Denarié, l’accordéon diatonique  »de chez » Tonique. Z’ai comme  »des papillons dans le ventre »… Qui a dit que cette année nous Zallons danser comme des sinZes ? Ze me sens très primairement primate ! Avec les Zéoles, disque sur meZure . ALLEZ ZOU !!!

Devoïko / Boya
Ce trio instrumental formé en 2001, repose sur le charmant mais solide pilier Dimitar Gougov, joueur de gadulka, ce petit instrument traditionnel bulgare, à cordes frottées, surnommé  »la fouilleuse d’âme ». Il est accompagné de Nathalie Tavernier, venue du piano classique, intégré ici dans un jeu très percussif, et de Etienne Gruel, fin percussionniste, joueur fou de tapan, derbouka, daf ou cajon. La gadulka, mène la danse connaissant mieux que personne et depuis fort longtemps ces vieux airs de Bulgarie. Les musiciens de Boya explorent ces petites merveilles avec un beau souffle nouveau, les modèlent et leur donnent un relief, une profondeur, uniques.

Grrr ! / The Rolling Stone
Bon, la pochette est moche même s’il s’agit, paraît-il, d’une « peinture saisissante » de l’artiste américain Walton Ford. Mais, à part ça, il s’agit sans doute de la meilleure compilation existante et ayant jamais existé des Pierres qui amassent mousse. Un panorama couvrant un demi-siècle d’activité et mêlant aux morceaux de bravoure quelques joyaux rarement sortis de leurs caissons d’origine. Et en plus, deux inédits ! qu’en voilà une bonne idée…

Erasmus van Rotterdam = Erasme de Rotterdam : Eloge de la folie / Jordi Savall ; Hesperion XXI
LA MUSIQUE COMME VERITABLE HISTOIRE VIVANTE DE L’HUMANITE. Avec ce volume, nous retrouvons ce qui fait le principe de l’impressionnante collection  »Alia Vox » de Jordi Savall : ASSOCIER L’HISTOIRE DE LA PENSEE A L’HISTOIRE DE LA MUSIQUE. Chaque fois nous avons entre les mains l’aboutissement d’un travail considérable, d’historiens, musicologues, musiciens, comédiens, linguistes et maîtres du son. Ce nouveau livre-disque éclaire l’itinéraire et la pensée d’Érasme (1466-1536) grâce à une sélection d’oeuvres en rapport avec son temps. les textes dialoguent avec les musiques d’époque, dans l’esprit de la Renaissance. Humanisme, pacifisme, utopie, les mots et la pensée d’Erasme (et de ses contemporains), ressurgissent, cinq siècles plus tard, avec une force intacte et résonnent d’une étonnante actualité !

L’ Intégrale des enregistrements studio & live en 14 CD / Nino Ferrer
Les Cofffrets CD fleurissent désormais à prix doux. C’est au tour de Nino Ferrer de bénéficier d’une intégrale des enregistrements studio et live, le tout en 14 CD. On y trouvera donc les 45 tours (EP, 4 titres) et les 33 tours (albums) mais aussi des inédits qui valent leur pesant (comme par exemple « le Téléfon » en allemand ou « le Roi d’Angleterre » en italien avec des « r » extrêmement rrroulés, etc…) et même un concert « live » entier. Pour les fans bien sûr mais aussi pour tous ceux qui ne connaissent pas encore le créateur de ces standarts classiques que sont devenus immédiatement « le Sud » ou « la Maison près de la fontaine ».

Jusqu’à la mer / Amélie les crayons
Voici le 3ème album d’Amélie-les-Crayons, un album qui élabore une poésie entraînante, fortement suggestive et expressive. La force immédiate de ces chansons tient aussi à leur richesse d’orchestration et à la justesse de la couleur d’ensemble : des chansons « folk » en forme de récits intimes et d’histoires proches qui parleraient à tous en se faisant l’écho, au présent, d’un passé parfois lointain mais encore et toujours à portée de main.

Jazz Raga / Gabor Szabo
Le label « Light in the Attic » exhume depuis sa création de nombreuses perles oubliées. C’est le cas de ce « jazz raga » de Gabor Szabo, guitariste de jazz d’origine hongroise qui travailla ensuite aux Etats-Unis. L’album date de 1967 et reflète à la fois l’éclectisme du jazzman et les tendances musicales et expérimentales de l’époque dans la musique pop occidentale : Le « Flower power » n’est pas loin qui autorise donc l’entrée en lice du sitar, instrument insigne de la musique savante indienne … Dans un exercice difficile, mêlant reprises et compositions originales, Gabor Szabo réussit le tour de force de livrer un album cohérent en forme de kaléïdoscope sonore empruntant aussi bien au jazz, qu’au rock ou au folk psychédélique.

Pushing against a stone / Valerie June
Avec cet album produit par Dan Auerbach, chanteur des Black Keys, Valerie June, jeune chanteuse américaine originaire de Memphis, entre dans la cour des grands. Portée par une voix au timbre légèrement éraillé, elle revisite l’histoire des musiques populaires américaines, du blues au gospel, en passant par le folk, la soul, la country et le bluegrass. Un petit bijou très roots et en même temps très actuel !

Sébastopol = The One Man Band : l’homme orchestre / Sébastopol
Sébastopol, l’homme-orchestre, est un preux musicien qui crée de la musique qui se voit. En véritable musicien de rue, il joue simultanément de plusieurs instruments, c’est à dire qu’il utilise en même temps mains, bras, pieds, jambes, tête et peut soudainement se mettre à chanter ! Les musiques de Sébastopol s’inscrivent dans la musique populaire américaine des débuts du XXème siècle. Elles invitent au voyage, du côté de la Louisiane des années 30. Pour vos soirées, anniversaires, mariages ou enterrements, pensez à faire jouer sur gramophone, électrophone et autres platines, Sébastopol, Un seul musicien et autant de raffut qu’un orchestre au complet !

Pieds nus dans l’aube / [textes lus par] Félix Leclerc ; arrangements Bernard Gérard
Voici, racontés de la voix délicieuse de Félix Leclerc lui-même, les récits d’une enfance merveilleusement simple et belle. Dans ce village englouti par la neige l’hiver, le tout jeune Félix court la campagne sur son traineau à chien, en compagnie de Fiodor, l’enfant des rues, à qui il donne des histoires comme on fait des cadeaux. On ne sera pas toujours des enfants dit Fiodor qui pressent, lourd comme l’orage, les jours plus tard, lorsqu’il faudra quitter le village, ou qu’une femme peut-être vous arrachera le coeur. Mais pour l’heure le bonheur est là encore quand , tout au chaud de la maison «ácoude contre coude et pain sur la tableá» la mère le montre du doigt à ses onze enfants. Le grand bonheur d’avant le p’tit bonheur…Dans une langue aux accents du Québec et de l’amour, Félix Leclerc nous prend à témoin des beautés de l’enfance avant que celle-ci ne disparaisse derrière les collines, là où s’en vont aussi les chercheurs d’or qui jamais ne reviennent.

Un homme / Albin de la Simone
Cela fait maintenant une bonne décennie qu’Albin de la Simone pousse la chansonette. On retrouve sur ce 4ème album sa voix un peu frêle, presque fragile, posée sur des mélodies parfois entêtantes aux arrangements discrets et toujours soignés. En somme le charme traditionnel d’un homme sophistiqué. On peut ne pas aimer. On ne peut nier l’existence d’une manière de faire. « Un homme » est un album concept, homogène et sans répétition. Chaque chanson s’inscrit dans un cadre précis dont la somme en pointillés finit par brosser le portrait intérieur d’un homme. Un portrait intime, crédible et possible.

Un Pied sur l’île / Rodolphe Raffalli
Sur un disque précédent, le guitariste Rodolffe Raffalli – adepte du jazz manouche – avait rendu un hommage heureux et léger aux chansons de George Brassens. Cette fois, avec « Un pied sur l’île », il met en avant ses racines méditerranéennes et rappelle au passage que la guitare jazz manouche bénéficie depuis longtemps en Corse d’un ancrage particulièrement fécond et d’une longue tradition.

————————————-

————————————-
38. Chrysostome Ricaud, Médiathèque de Jouy-le-Moutier (95)

Mes disques préférés pour 2013 parmi ceux que j’ai eu le temps d’écouter :

Macha Gharibian “Mars”
Pour son premier album, Macha Gharibian fait preuve d’une maîtrise époustouflante ! L’album alterne entre morceaux chantés et instrumentaux, et elle se montre aussi intense dans ses performances vocales que virtuose au piano. Ses origines arméniennes sont très présentes dans les compositions et rappellent du coup fortement le jeune pianiste prodige du jazz Tigran Hamasyan. Mais comme Tigran, ses influences sont vastes et les morceaux peuvent parfois se rapprocher de la pop ou du psychédélisme.

Villagers “Awayland”
Conor J. O’Brien, songwriter folk à la tête de Villagers, se retrouvant à court d’idées à l’approche du deuxième album, décida de revoir totalement sa manière de composer. Délaissant l’ancestrale formule guitare-voix il s’arme d’un ordinateur, d’un sampler et d’un synthétiseur… avant de faire réinterpréter le tout par un vrai groupe. Le résultat : un album extrêmement diversifié aux changements d’ambiances et de sonorités multiples. Des morceaux très denses et variés qui gardent tout leur intérêt après plusieurs écoutes.

Nine Inch Nails “Hesitation marks”
Après une parenthèse consacrée aux musiques de films et à son autre groupe How to destroy angels, Trent Reznor signe un retour en grandes pompes de son projet principal.

Kafka “La petite marchande d’allumettes”, “L’architecte”
Depuis “Geografia” en 2011 (crée pour accompagner un ballet contemporain), Kafka semble s’être spécialisé dans la “musique fonctionnelle” comme on dit dans notre jargon de discothécaire ! Deux albums sortis en 2013 : “La petite marchande d’allumettes” est une bande son inventée pour accompagner le film muet de Jean Renoir, tandis que “L’architecte” a été crée pour accompagner le court-métrage d’animation de Marc Bauer. Les deux albums sont déjà très bons en tant que tels, mais ne prennent forcément toute leur dimension que joués en live par le groupe lors d’une projection !

Ibrahim Maalouf “Illusions”
Il aura fallu attendre son cinquième album pour qu’Ibrahim Maalouf nous propose un enregistrement qui ressemble à ses époustouflants show live, c’est à dire un mélange de jazz-rock et de ses origines orientales. Les neufs morceaux de l’album qui sont tous aussi marquants et entraînants feront certainement d’”Illusions” son breakthrough album.

Youn Sun Nah “Lento”
Youn Sun Nah, qui m’impressionnait déjà par ses capacités vocales et certains morceaux époustouflants, peinait jusqu’à présent à me convaincre sur la durée de tout un album. C’est désormais chose faite avec “Lento”. L’accompagnement de Vincent Peirani à l’accordéon m’a également charmé (moi qui croyait avoir cet instrument en horreur, il m’a réconcilié avec !).

Steven Wilson “The raven that refused to sing (and other stories)”
Steven Wilson a réécouté les grands classiques du rock progressif et laissé de côté l’aspect le plus expérimental de sa musique pour nous pondre un album en 6 chansons marquantes qui a conquis les aficionados de Yes, King Crimson et Genesis. Un album taillé pour le live et c’est sans surprise que sa tournée 2013 aura été la plus acclamée de sa carrière.

Eric Legnini “Sing twice!”
Eric Legnini a souhaité donné une suite à “The Vox” (paru en 2011) qui célébrait le jazz-funk avec en guest une chanteuse à la voix soul habitée, Krystle Warren. Pour “Sing Twice!” ce n’est plus une chanteuse qui l’accompagne mais toute une myriade de chanteurs tous aussi talentueux : Hugh Coltman, Mamani Keita et Emi Meyer.

Queens of the Stone Age “Like clockwork”
Année après année, les Queens of the Stone Age semblent ne savoir sortir que des albums excellents !

How to destroy angels “Welcome oblivion”
Avec son autre groupe How to destroy angels, Trent Reznor explore une facette plus glitch qu’industriel, tandis que c’est sa femme qui tient le micro. Les amateurs les moins sectaires de Trent Reznor auront donc eu deux magnifiques albums pour charmer leurs esgourdes en 2013.

Rock candy funk party “We want groove”
Quand la crème des musiciens de studios de L.A. (Tal Bergman, Ron DeJesus, Mike Merritt, Renato Nato) et Joe Bonamassa se retrouvent pour se faire plaisir en jammant sur des grooves funk-rock jazzy, ça donne cette bombe qui ravira les nostalgiques du Jeff Beck des 70s, des Headhunters et autres grooves funky instrumentaux des seventies.

Pour ceux que ça intéresse, voici mes albums préférés de 2012 que je n’ai découvert qu’en 2013 :

Guillaume Perret & The Electric Epic
Ce mélange détonnant de jazz et de métal aurait été mon album de l’année 2012 si je l’avais découvert plus tôt !

Jack White “Blunderbuss”
Qu’importe si les White Stripes c’est fini, Jack White en solo a tout autant à dire !

Flea “Helen Burns”
Après avoir rejoint les bancs de l’école pour étudier la musique, Flea nous pond cet EP en solo totalement inclassable entre jazz, musique contemporaine, électronique et pop. Une belle preuve d’éclectisme et de créativité de la part d’un des piliers des Red Hot Chili Peppers alors que son groupe principal semble plutôt tourner en rond !

Diagrams “Black Light”

Magma “Félicité Thösz”
Beaucoup de fans détestent du fait de l’aspect plus léger et joyeux que peut prendre parfois la musique de Magma sur cet album. Amateur des classiques du groupe, je ne suis pour ma part pas contre cette légèreté nouvelle, un album traditionnel de Magma se révélant d’habitude assez difficile à digérer.

Lawrence Arabia “The Sparrow”
Est-ce à cause de sa pochette que je n’arrive pas à faire partir ce disque même en le plaçant systématiquement sur notre étagère coup de cœur ? La pop de Lawrence Arabia est à placer dans la lignée de John Lennon et des Beatles (en terme de sonorités comme d’inspiration) tout en restant actuel. Une belle découverte !

————————————-

————————————-
39. Médiathèque de Rillieux-la-Pape

Bonjour, voici la sélection 2013 de la médiathèque de Rillieux-la-Pape, dans l’ordre alphabétique :

  • A Fabric of Beliefs / Witxes
  • Alabama Monroe (B.O.)
  • Aventine / Agnès Obel
  • Constancia / Garciaphone
  • Everest / Girls in Hawaii
  • Expressions – Live in Toulouse / Natacha Atlas
  • Fade / Yo La Tengo
  • It’s Up to Emma / Scout Niblett
  • Lento / Youn Sun Nah
  • The Magic Empire / Uniform Motion
  • The Man Who Died In His Boat / Grouper
  • Reflektor / Arcade Fire
  • Searching for Sugar Man (B.O.) / Rodriguez
  • Silence Yourself / Savages
  • Sound City (B.O.)
  • Thomas Fersen & the Ginger Accident / Thomas Fersen
  • Trouble Will Find Me / The National
  • Woman / Rhye
————————————-

————————————-
40. William Noyer, Boîte « Musique & Cinéma », Médiathèque des B.A.C. – Bouchemaine (49)

en faisant sincèrement le tour des albums qui ont représenté mon année musicale 2013, ils sont 8 à l’arrivée :

  • James Blake / « Overgrown »
  • Atoms for peace / « Amok »
  • Darkside / « Psychic »
  • Suuns / « Images du futur »
  • Mélissa Laveaux / « Dying is a wild night »
  • Jean-Louis Murat / « Toboggan »
  • Holy Other / « Held » (2012)
  • Souleance / « La belle vie » (2012)

Et grâce à vos diverses propositions à tou(te)s, j’y ajoute :

  • Melanie De Basio / « No deal » (je l’avais repéré, me l’étais mis de côté, et j’ai enfin pris le temps de le déguster…)
  • Guillaume Perret & The Electric Epic (je l’avais oublié !)

Donc j’arrive finalement à 10 (yes…).

————————————-

————————————-
41. Stanislas Chapel discothécaire Cherbourg-Octeville (50)

Je republie mon top 2013 ici, publié un peu trop tôt sur le web (Sens Critique, Discothécaires Eh Ouais, fbk…):

  • Blixa Bargeld & Teho Teardo « Still Smiling » lp/cd
  • Nick Cave & The Bad Seeds « Push The Sky Away » lp/cd
  • Crime & The City Solution « American Twilight » lp/cd
  • Helium Vola « Wohin? » cd
  • The National « Trouble Will Find Me » lp/cd
  • Nine Inch Nails « Hesitation Marks » lp/cd
  • Omne Datum Optimum « La Part Des Anges » cd
  • She Past Away « Belirdi Gece » lp
  • Skinny Puppy « Weapon » lp/cd
  • Uk Decay « No Hope For The Dead » lp/cd
  • v/a « Terres Neuves » cd+livre
  • :Zoviet France: « The Tables Are Turning » lp/cd
————————————-

————————————-
42. Arnaud Chepfer, Médiathèque départementale du Haut-Rhin, (68)

Mon TopTenaMoa (en vrac) :

  • La Yegros : Viene de Mi. (ZZK Records).
  • National Fanfare of Kadebostany : Songs from Kadebostany. (Mental Groove Records).
  • DJ Cam : Remixed. (Inflamable Rec.)
  • Hesperion XXI : Esprit d’Arménie. (Alia Vox).
  • Bertrand Cantat & Wajdi Mouawad : Choeurs. (Actes Sud).
  • DJ Sprinkles : Midtown 120 blues. (Comatonse Recordings).
  • Trio Chemirani : Trio Chemirani invite. (Accords Croisés).
  • Jordi Savall : Esprit des Balkans. (Alia Vox).
  • V.A : Musik for autobahns ; industrial, ambient & electrifying new-age. (Rush Hour).
  • V.A : Future Sound of Buenos Aires. (ZZK Records).

Selon moi, tout ce que je n’ai pas encore écouté est une nouveauté. Donc, il n’y a là que des nouveautés.
Amitiés et à bientôt à ceux qui viendront aux RNBM de Rennes en mars.

————————————-

————————————-
43. Pierre Carlier, Centre Culturel Communautaire des Cordeliers, Lons-Le-Saunier (39)

Top 10 – 2013

  • Cold specks – I predict a graceful expulsion (néo soul)
  • Des Fourmis dans les Mains – Les 100 pas (chanson)
  • Carolina Chocalate Drops – Leaving eden (country)
  • Moby – Innocent (Electro/Ambiant)
  • Agnès Bihl – 36 heures de la vie d’une femme (chanson)
  • Laurent Berger – Aller voir (chanson)
  • Scarecrow – Devil & Crossroads (Blues rap)
  • Melissmell – Droit dans la gueule du loup (chanson)
  • Valerie June – Pushin’ against a stone (folk rock)
  • Allah Las – Allah Las (indie pop)
————————————-

————————————-
44. Cédric Noël, Florian, secteur image et son de la Médiathèque de Bressuire (79)

Certains titres datent un peu, mais comme l’ont dit certaines personnes, nous les avons découvert au cours de 2013, donc ce sont des nouveautés pour nous.

Florian :

  • Beak « >> » (krautrock par un membre de Portishead. Expérimentations, addictif!)
  • Giant giant sand « giant giant sand » (qd le groupe Giant sand s’entoure de moults musiciens, cela donne un album long format où l’ennui n’a pas droit de cité)
  • Granville « les voiles » (un vent frais dans la chanson-pop française avec des relents sixties)
  • Lizzard « out of reach » (du metal-prog en trio très inspiré par Tool)
  • Stubborn heart « stubborn heart » (la soul du futur, un concurrent sérieux à James blake)
  • Tame impala « lonerism » (le rock psychédélique a retrouvé de la vigueur. Loin de la redite, il navigue dans les terres inspirées du XXIè siècle)
  • Oddfellow’s casino « the raven’s empire » (une ode à la pop baroque aventureuse)
  • Karnivool « sound awake » (entre rock prog et metal-prog, des bâtisseurs de cathédrales soniques. Aérien !!)
  • P.O.S. « we don’t even live here » (du hiphop aventureux )
  • Storm corrosion « storm corrosion » (la rencontre de Steven Wilson (porcupine tree) et de Mikael Akerfeldt (opeth))

Cédric :

  • Beak « >> » (krautrock par un membre de portishead. Expérimentations, addictif!)
  • Stubborn heart « stubborn heart » (la soul du futur, un concurrent sérieux à James blake)
  • Tame impala « lonerism » (le rock psychédélique a retrouvé de la vigueur. Loin de la redite, il navigue dans les terres inspirées du XXIè siècle)
  • Oddfellow’s casino « the raven’s empire » (une ode à la pop baroque aventureuse)
  • Will stratton « post-empire » (un album intemporel de folk magnifique et aventureux à la croisée de Nick drake et de la musique contemporaine)
  • Rob Mazurek pulsar quartet « stellar pulsations » (cornettiste issu de la scène underground de Chicago (notamment au sein des chicago underground duo, trio, quartet…), influencé par le post-bop et les musiques contemporaines, Rob Mazurek nous surprend avec un jazz plus traditionnel qui fleure bon le cool)
  • Spiro « kaleidophonica » (quatuor à cordes inspiré par les musiques traditionnelles, Spiro est un ovni signé sur real world. Minimalisme et contemporain sont au rdv du trad)
  • Shaolin Afronauts « quest under capricorn » (qd la soul-funk rencontre l’ethio-jazz)
  • Nico Muhly « seeing is believing » (un compositeur qui monte qui monte qui monte, un érudit aux influences minimalistes (steve reich))
  • Jacco Gardner « cabinet of curiosities » (psychédélisme qd tu nous tiens)
  • lo griyo « mogador » (la fusion ultime des musiques trad et des musiques actuelles)
  • james holden « the inheritors » (énorme! loin loin des poncifs du genre et des modes, James holden bâtit une oeuvre originale entre psychédélisme, electronica, expérimentations et kraut-rock)
  • russian circles « memorial » (du post-rock-metal lourd et inspiré, magnifique)
————————————-

————————————-
45. Les discothécaires de la Médiathèque de Bagnolet

Didier Motais, les discothécaires de Bagnolet

Découvrez les coups de coeur 2013 des discothécaires de Bagnolet en cliquant ici :
http://mediatheque.ville-bagnolet.fr/COUPS-DE-COEUR-DES-DISCOTHECAIRES,1135.html

————————————-

————————————-
46. Eric Pelordet, Médiathèque de Meyzieu (69)

N’hésitez pas à jeter un oeil sur celles du blog MixMAC, le Mix des Musiques ACtuelles de la médiathèque de Meyzieu (69) dans la rubrique « TOP10″.
http://www.bm-meyzieu.fr/spip.php?page=mixmac_categories&id_mot=188

————————————-

————————————-
47. Anne Urbain-Perroy, Médiathèque de Bayonne

Voici mon Top 2013, avec de nombreux autres artistes qui ne peuvent pas apparaître sur cette liste, mais que nous défendons par ailleurs….

  • Asaf Avidan / Different pulses
  • Las Hermanas Caronni / Vuela
  • Robin Foster / Peninsular
  • John Scofield / Uberjam deux
  • Cécile McLorin Salvant / Woman Child
  • Valérie June / Pushin’ against a stone
  • BATpointG / Juste une note
  • Loïc Lantoine / J’ai changé
  • Anne Sylvestre / Juste une femme
  • Nico Wayne Toussaint / The Mighty Quartet
————————————-

————————————-
48. Jean-Philippe Bailay, Médiathèque Astrolabe, Melun (77)

Ma playlist 2013 perso avec des morceaux de 2008, 2010 et 2012 dedans:

  • Hjaltalin « Enter 4″ (et toujours « Alpanon » avec le Iceland Symphony Orchestra, CD + DVD, … 2010)
  • Owen Pallett / « Heartland » (2010)
  • Bertrand Belin / « Parcs »
  • Ben Folds Five / « Live »
  • Gideon Kremer & Kremerata Baltica / « B.A.C.H – The art of instrumentation : homage to Glenn Gould »
  • Max Richter / « Vivaldi, the Four Seasons recomposed by … »
  • Andrew Bird / « I Want to See Pulaski at Night »
  • Arcade Fire / Reflektor
  • Damon Albarn / « Dr Dee » (2012)
  • Christopher Gibbons / « Motets, Anthems, Fantasias & Voluntaries » (Academy of Ancient Music + Choir of the Academy of Ancient Music – Harmonia Mundi)(2012)
  • Lecoq / « Chaconnes »
  • August Darnell-Kid Creole / « Going Places : the August Darnell years 1974-1983″…. 2008

etc….

————————————-

————————————-
49. Emeline Monraisse et l’équipe de BMOL, BM Grenoble

http://bmol.bm-grenoble.fr/top-5-2013/

A bientôt sur Bmol !

————————————-

————————————-
50. Isabelle Louis

Musique Rock

Style Rockabilly
1) NIKKI HILL de Nikki Hill
http://nikkihillmusic.com/store/
2) Sallie Ford and the sound outside « Ultimate Best »
http://sallieford.com/site/
3) Domenico « Ciné Privé »
http://www.youtube.com/watch?v=bdAw_drrgfw

Musique du Monde
4) Banda Olifante
http://www.bandaolifante.it
5) ONEIRA Tale Yad
https://myspace.com/oneira1
6) NIYAZ
http://www.niyazmusic.com/

Chanson française
7) Yordan / Chanson pour « canapophiles » avertis
http://www.yordan.fr/
8) Les voleurs de swing « Hotel Molotov »
http://www.voleursdeswing.com/
http://www.youtube.com/voleursdeswing
4 musiciens absolument explosives sur scène, un univers, des artistes a aller voir en concert !!!
9) Claire Diterzi
http://www.clairediterzi.fr/
10) Karimouche
https://myspace.com/carimaamarouche

Je l’ai vu sur scène cette artiste hors du Commun , la même émotion, le même plaisir que Barcella et avant lui Cali, a voir sur scène absolument.
Elle doit sortir un nouvel album sur 2014,

JAZZ
11) Arifa Anatolian Alchimy
http://www.arifamusic.com/

————————————-

————————————-
51. Le top 2013 du CA de l’ACIM

Chers collègues,
Puisque la musique est ce qui nous relie, cette année les élus du CA de l’ACIM ont décidé de faire eux aussi leur top 2013. Vous pourrez ainsi constater la diversité des points de vue qui font toute la richesse de cette association et montre aussi combien cette association est le reflet de ses adhérents où chacun peut et doit s’exprimer.
Acimement,
Sophie Cornière, Présidente de l’ACIM

***

Véronique Doussot : JAMES BLAKE ‘Overgrown’ (Mercury) un son vaporeux taillé pour le dancefloor (si si;-)

Stanislas Chapel : Le double-album du projet electro-medieval-darkwave allemand: Helium Vola « Wohin? » (Chrom Rds-2013) http://www.discogs.com/Helium-Vola-Wohin/release/4319805

Amandine Minnard : Näo / Näo. Ca date de 2012 mais quand je l’ai découvert récemment, j’ai pris une claque et rien n’est à jeter dans l’album. Un pur bonheur pour les oreilles :)

Gilles Pierret : Adam Laloum, formidable jeune pianiste à découvrir, dans des œuvres de Schumann (Humoresque, sonate n°1), publié chez Mirare, un très beau label à encourager

Nicolas Blondeau : Mon choix pour 2013, puisqu’il n’en faut qu’un, sera : Of Montreal « Lousy with Sylvianbriar » (Polyvinyl, 2013)

Arsène Ott : Pour moi ce sera l’album Wislawa du trompettiste Tomasz Stanko et son New York Quartet. Label ECM. Un vieux routier du jazz européen découvert par moi au cours de l’année dernière. Vous l’avez peut-être dans l’oreille sans le savoir. Sa musique est utilisée dans le générique d’ouverture de la série Homeland, c’est comme ça que mon oreille a été curieuse d’en savoir plus.

Pierre Rebuffet : le CD d’Andrea Bacchetti consacré à l’oeuvre pour clavier de Benedetto Marcello. Bach me direz-vous ? non, non, Marcello! Cet homme était visiblement joueur, ses fugues possèdent un « je ne sais quoi » dont l’austérité est absente. Et puis comme le dit Wikipedia « … [il a écrit] plusieurs volumes de cantates de chambre composées pour sa maîtresse », avec un goût pareil cet homme ne peut pas être mauvais.

Christophe Daniel : Istiklaliya par le trio Aufgang chez Infiné. Deux piano, une batterie, une machine de guerre technoïde qui renverse tout sur son passage, un album addictif qui donne un coup de frais à la production électro actuelle.

Sylvette Peignon : Aie aie aie dur de faire le tri dans ses coups de cœur de l’année mais s’il faut n’en choisir qu’un j’opterais pour Mélanie de Biasio et son album « No deal » paru chez Pias.

Christian Massault : Mon disque de l’année, disque de chevet (ou plutôt d’autoradio), est « Brut de Bratsh » du groupe éponyme. Nouveauté éditoriale, s’entend ! Objet magnifique et musiques aventureuses …

Dominique Auer : J’aurais aussi opté pour Mélanie de Biasio…

Nicolas Clément : Parquet Courts : Light Up Gold » (What’s Your Rupture?) La claque de l’année. Enfin débarrassé des oripeaux du post punk qui commençait à gangrener tout le rock indé US depuis 5 ans, les Parquet Courts reviennent à une énergie et une concision qui fait plaisir.

Anne Le Lay : Orient – Occident : hommage à al Syrie / Hespérion XXI et Jordi Savall

Bruno Neveux : « Floatin’ coffin » de Thee Oh Sees, garage rock « moderne »

Corinne Brun : c’est le coffret de Jordi Savall « Messe en si » de JS Bach (Alia Vox) avec la particularité de l’interprétation à 4 chanteurs par voix, accompagné d’un film documentaire sur ce projet exceptionnel : « Une messe en si à Fontfroide ».
Jordi Savall y explique le contexte architectural en lien avec l’interprétation, avec une grande spiritualité intellectuelle et musicale. Un sommet

Sophie Cornière : « Tension / Die Antwoord » L’album est de 2012, certes, mais c’est pour moi la découverte de l’année à cause d’un concert incroyable, du rap afrikaner soit on aime soit on déteste mais on ne peut pas rester indifférent.

6 Commentaires

  1. Bonjour, voici la sélection 2013 de la médiathèque de Rillieux-la-Pape, dans l’aordre alphabétique :

    – A Fabric of Beliefs / Witxes
    – Alabama Monroe (B.O.)
    – Aventine / Agnès Obel
    – Constancia / Garciaphone
    – Everest / Girls in Hawaii
    – Expressions – Live in Toulouse / Natacha Atlas
    – Fade / Yo La Tengo
    – It’s Up to Emma / Scout Niblett
    – Lento / Youn Sun Nah
    – The Magic Empire / Uniform Motion
    – The Man Who Died In His Boat / Grouper
    – Reflektor / Arcade Fire
    – Searching for Sugar Man (B.O.) / Rodriguez
    – Silence Yourself / Savages
    – Sound City (B.O.)
    – Thomas Fersen & the Ginger Accident / Thomas Fersen
    – Trouble Will Find Me / The National
    – Woman / Rhye

    Répondre
  2. Daria dit :

    Ce récapitulatif des meilleurs albums de 2012 est vraiment intéressant, bravo :)
    Vivement 2015 pour les meilleurs disques de 2013 !

    Répondre
  3. Laurent dit :

    Comme cité par Nicolas Clément de la Médiathèque de Bordeaux, je ne saurais trop conseiller l’excellent album de Kurt Vile, un trs très grand disque.

    Et puis le nouveau Yo La Tengo, évidemment ! On a la classe ou ou ne l’a pas… ;-)

    Répondre

Trackbacks de cet article

  1. Palmarès 2013 des discothécaires ...
  2. Palmarès 2013 des discothécaires ...
  3. Palmarès 2013 des discothécaires ...

Laisser un commentaire


7 + = onze

Propulsé par WordPress