jeudi 29 juin 2017

Programme des Rencontres Nationales des Bibliothécaires Musicaux | 13 & 14 mars 2017 | Nice | « la valorisation et la médiation du patrimoine musical en bibliothèque »

Journées d’études professionnelles organisées par l’ACIM, en partenariat avec la Bibliothèque Municipale à Vocation Régionale (BMVR) de Nice, la Ville de Nice, l’Agence régionale du Livre Paca, et le groupe ABF Paca, et avec la participation de l’ENSSIB et de l’AIBM Groupe Français, avec le soutien apporté par le ministère de la Culture et de la Communication (Direction générale des médias et des industries culturelles).

 


conception graphique : Philippe Casini



 


Lieux :

Lundi matin / Mardi après-midi : Théâtre Francis Gag, 4 Rue de la Croix, Vieux-Nice (lien)

Lundi après-midi / Mardi matin : Bibliothèque Louis Nucéra, 2 Place Yves Klein (lien)
Carte : Voir sur Google Map
Dates : 13 & 14 mars 2016
Renseignements : rnbm@acim.asso.fr


Lundi 13 mars


Théâtre Francis Gag

9h – 10h  : Accueil des participants

***

10h – 10h30 : Discours d’ouverture

Jean-Luc Gagliolo, Conseiller municipal délégué au Patrimoine historique, à la Littérature, à la Lutte contre l’illettrisme, au Théâtre, à la Langue niçoise
Françoise Michelizza, Conservateur général, Directeur de la Bibliothèque Municipale à Vocation Régionale de Nice
Nicolas Blondeau, Président de l’ACIM

***

10h30 – 11h30 : Conférence introductive | Philippe Le Guern

« Patrimonialiser les musiques actuelles : quelques remarques sur les enjeux ‘démocratiques’ de l’archive »

Résumé : L’entrée en force des musiques dîtes actuelles dans une culture patrimoniale mondialisée a pu être lue par certains auteurs – notamment Simon Reynolds – comme le signe d’une expression culturelle littéralement épuisée et comme telle vouée à se répéter, voire à s’auto-recycler. Selon ces auteurs, la mise en patrimoine de ces musiques signerait la fin du modèle téléologique où, sur un mode dialectique, chaque avant-garde était destinée à subsumer l’avant-garde qui la précèdait pour engendrer des formes et expressions novatrices. A cette conception « moderniste » de l’art (Rosalind Kraus ; Hans Belting), fondée sur l’idée d’un progrès perpétuel, viendrait alors se substituer une conception post-moderniste marquée notamment par l’auto-citation. Et l’entrée de ces musiques dans les musées et les collections serait doublement problématique : d’une part parce qu’elle contribuerait à cristalliser une histoire largement mythifiée du rock, faîte de stars, de concerts et festivals mémorables, d’instruments prestigieux, mais laissant dans l’ombre la cohorte des figures obscures qui en furent pourtant des acteurs essentiels. D’autre part, parce que de tels dispositifs donneraient la part belle aux experts autorisés (curateurs, conservateurs…) au détriment des ‘acteurs eux-même’. Face à cette lecture heuristique mais radicale de la patrimonialisation des musiques actuelles, plusieurs questions se posent : Quelle est la signification historique et sociale de cette ‘obsession patrimonialisante’ (Andreas Huyssen) ? Toutes les expressions de la culture musicale populaire méritent-elles d’être collectées, archivées, exhibées ? Les nouvelles possibilités offertes par le numérique changent-elles la portée et le sens même de la mise en patrimoine de ces formes culturelles ?

le-guernPhilippe Le Guern, professeur en Sciences de la Communication (Université de Nantes). Responsable de l’ANR « Musimorphoses ».
Les travaux de Philippe Le Guern portent sur les liens entre la musique et les théories de la modernité en art, ainsi que sur les publics de la musique notamment en régime numérique. Philippe Le Guern a dirigé la publication du dossier Patrimonialiser les musiques populaires et actuelles dans la revue Questions de communication (n°22, 2012), dans lequel il a signé l’article Un spectre hante le rock… L’obsession patrimoniale, les musiques populaires et actuelles et les enjeux de la « muséomomification ». Le projet de recherche ANR Musimorphoses étudie « l’impact du virage numérique sur la formation des goûts et les usages de la musique au quotidien, de la discomorphose à la numérimorphose ».

***

11h30 – 13h00 :  Table ronde n°1 « Les fonds musicaux patrimoniaux des bibliothèques en PACA », en partenariat avec l’ARL PACA, avec la participation de l’AIBM Groupe Français »

Modération : Sébastien Gaudelus, président de l’AIBM Groupe Français
avec : 
Aurélie Giordano, chargée de projets Bibliothèque, ARL PACA. Restitution de l’enquête menée par l’ARL sur le territoire PACA concernant les fonds patrimoniaux musicaux, leurs médiations et valorisations.
Françoise Michelizza, conservateur en chef, directrice de la BMVR de Nice
Laure Orlo, bibliothèque Méjanes, Aix-en-Provence
Jean-François Delmas, directeur de la bibliothèque-musée Inguimbertine, Carpentras
Christiane David, bibliothécaire à la Médiathèque Musicale Mahler

13h00 – 15h : Pause repas

***

Bibliothèque Louis Nucéra

15h – 17h : 4 Ateliers (au choix, à l’inscription)

    • Atelier n°1 : « La politique documentaire en bibliothèque musicale aujourd’hui » / animé par Françoise Michelizza, avec la participation de Jérôme Pouchol (Médiathèque Ouest Provence, blog Bambou) qui a dirigé Mutualiser les pratiques documentaires, à paraître aux presses de l’Enssib.
    • Atelier n°2 : « Le retour du vinyle »/ animé par Stanislas Chapel
    • Atelier n°3 : « Le numérique au service du patrimoine musical » / animé par Damien Poncet et Thomas Henry
    • Atelier n°4 : « La valorisation du patrimoine local et régional » / animé par Priscilla Winling et Sylvette Peignon

Les ateliers sont répartis sur le plateau de la Bibliothèque Louis Nucéra et dans l’auditorium. Ces ateliers sont organisés sur un mode participatif, chaque participant apportant sa contribution à la thématique.

***

17h30 – 18h30 : Assemblée générale de l’ACIM (auditorium de la Bibliothèque)

***

19h – 21h : Cocktail dînatoire au Palais Lascaris de Nice

15 Rue Droite (Vieux-Nice)
Situé dans le Vieux-Nice, le Palais Lascaris est un bâtiment édifié au milieu du XVIIe siècle. De style baroque, le Palais Lascaris abrite aujourd’hui un musée des instruments de musique anciens (lien).


Mardi 14 mars


 Bibliothèque Louis Nucéra

9h – 10h30 : Poster Sessions

Référent : Dominique Auer
Forum des bibliothécaires musicaux : présentation de projets, de retours d’expérience, et échanges avec les participants (à partir d’un support léger : affiches, flyers, ordinateurs). Les participants auront ainsi la possibilité de faire le tour des différentes présentations.

Présentation de : Music Box / Bibliothèque de Toulouse – Les Sons d’ici & BiblioShow / Bibliothèques de Nîmes – Ziklibrenbib / Médiathèque de Toul – Emissions de radio sur le mythique studio du Château d’Hérouville / Réseau des Bibliothèques de Cergy-Pontoise – Le nouveau portail des ressources numériques de la Cité de la musique | Philharmonie de Paris – Editions Le Mot et le Reste – Doob, système de diffusion de ressources numériques en médiathèque

***

9h – 10h30 : Visite des fonds musicaux de la bibliothèque

(par groupe de 10 à 15 personnes. sur inscription)

***

9h30 – 10h30 : Rencontre des bibliothécaires musicaux et discothécaires de PACA

Cette réunion proposée par l’ACIM, en partenariat avec le groupe ABF PACA et l’ARL PACA, sera un moment d’échange informel pour se rencontrer entre discothécaires et bibliothécaires musicaux de la région PACA, mettre en commun des informations, et susciter une réflexion sur des modes de coopération entre professionnels de l’information musicale à l’échelle régionale. La réunion sera animée par Catherine Perrin, Présidente du groupe ABF PACA, directrice de la Médiathèque Louis Aragon de Martigues et Aurélie Giordano, chargée de projets Bibliothèque, ARL PACA.  (sur inscription)

***

10h45 – 11h : Présentation de la plateforme des projets de l’Enssib

par Catherine Seigneret, Chargée de production de contenus, Service diffusion des savoirs, Enssib
La plateforme des projets est soutenue par l’ACIM

***

11h – 12h30 : Table ronde n°2 « Quand la musique s’expose : les dispositifs de médiation du patrimoine musical »

Modération : Marc Crozet, , directeur de la Médiathèque Musicale de Paris
avec :
Mathias Auclair, Directeur du département de la Musique, Bibliothèque Nationale de France
Patrick Hernebring
, Responsable du fonds musical ancien à la Bibliothèque d’étude et du patrimoine de Toulouse
Marc Touché, Sociologue CNRS. Créateur des collections « musiques electroamplifiées » au MNATP Paris/MuCEM Marseille. Chargé de mission, conseiller scientifique au Mupop (Musée des musiques populaires de Montluçon)

***

12h30 – 14 h30  : Pause repas

***

Théâtre Francis Gag

14h30 – 16h : Table ronde n° 3 « Le disque, un objet patrimonial en devenir ? »

Modération : Arsène Ott, Directeur de la Médiathèque André Malraux, directeur-adjoint en charge des médiathèques communautaires de Strasbourg
avec :
Pascal Cordereix, responsable du service des documents sonores au Département de l’Audiovisuel de la Bibliothèque Nationale de France
Marc Crozet, directeur de la Médiathèque Musicale de Paris
Frédéric Fuochi, responsable vidéothèque, discothèque, pôle multimédia et conservation de la musique à la BMVR de Nice
Thomas Henry, gallicanaute, auteur du blog Ceints de bakélite et fondateur de Disquaires de Paris.

***

16h00 – 16h25 : Synthèse par Dominique Lahary

***

16h25 – 16h30 : Clôture des Rencontres par Nicolas Blondeau, Président de l’ACIM

Trackbacks de cet article

  1. Programme des Rencontres Nationales des Bibliot...
  2. Programme des Rencontres Nationales des Bibliot...
  3. Inscription aux Rencontres Nationales des Bibliothécaires Musicaux 2017 | ACIM
  4. Bibliothèques innovantes et autres organismes | Pearltrees
  5. Le retour du vinyle dans les médiathèques : tour d’horizon des pratiques via la liste Discothécaires | ACIM
  6. L’ACIM soutient la plateforme des projets de l’Enssib | ACIM
  7. Synthèse des Rencontres Nationales des Bibliothécaires Musicaux, Nice 13-14 mars 2017 | ACIM

Laisser un commentaire

CAPTCHA - Répondez à la question suivante : * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Propulsé par WordPress