Wednesday 16 Oct 2019

Hommage à Francine Lureau

C’est avec une grande tristesse et beaucoup d’émotion que l’équipe de l’ACIM a appris le décès de Francine Lureau, qui fut cheffe du service musique de la Bibliothèque publique d’Information (BPI) jusqu’en 2012, et fut à ce titre membre du CA de l’ACIM.

Nous remercions Anne Volkoff, sa collègue et amie, qui l’a précédée à ces fonctions, de nous avoir transmis un texte retraçant la carrière de Francine, rédigé en son hommage. Nous adressons toutes nos condoléances à la famille de Francine Lureau, à ses proches et ses amis.

Dominique Auer, Président de l’ACIM
Pour l’ensemble du conseil d’administration

Très aimée et très appréciée de tous pour ses qualités humaines son enthousiasme et ses compétences professionnelles remarquables, Francine, jeune diplômée en Histoire de l’Art a été recrutée par Jean-Pierre Seguin en 1972 en tant que contractuelle pour participer à la constitution des collections de la future Bpi dans le domaine des arts. Les bureaux se situaient alors dans un des pavillons des Halles puis Boulevard de Sébastopol.
A l’ouverture de la Bpi en 1977, elle a travaillé plusieurs années au service des Réponses par téléphone puis rejoint le service des Imprimés où elle était chargée des acquisitions des livres et partitions musicales avant d’être nommée en 2005 responsable de la section Musique au sein du service Son et Autoformation.
Elle a entre-temps passé les concours des bibliothèques pour être enfin promue conservateur.
Passionnée de musique contemporaine et de jazz, elle tenait à conserver ces domaines d’acquisition de disques tout en participant activement aux réflexions menées sur les évolution des pratiques musicales ; aussi a-t-elle fait installer des pianos numériques qui d’emblée ont remporté un vif succès, contribué à la numérisation des collections, développé des sites de musique en ligne.

Elle s’est investie avec enthousiasme dans la vie de l’ACIM et l’AIBM –France et a développé des collaborations étroites avec les établissements tant parisiens qu’étrangers ; on peut citer la présentation à la Bpi en septembre – octobre 2010 de la magnifique réalisation de la Médiathèque de Belgique Archipel autour des musiques d’aujourd’hui.

En 2012, elle a considéré qu’après 40 ans à la Bpi, il était temps de la quitter et d’expérimenter une retraite où elle pourrait enfin trouver plus de temps à consacrer aux visites de musées, à la musique, à ses petites filles et à ses amis.

Anne Volkoff

Laisser un commentaire

Propulsé par WordPress