Accueil > Rencontres nationales > Rencontres 2006 - Nantes les 7 et 8 avril > Clture des inscriptions aux Rencontres nationales des discothcaires et (...)

Clture des inscriptions aux « Rencontres nationales des discothcaires et bibliothques musicaux » Nantes 7 et 8 avril 2006

« Apprivoiser le futur... », mais aussi dompter le prsent !

mardi 4 avril 2006, par Arsne Ott, Nicolas Blondeau

Les inscriptions aux Rencontres nationales des bibliothcaires musicaux Nantes les 7 et 8 avril ont d tre cltures sans que nous puissions rpondre favorablement l’ensemble des demandes d’inscription qui nous sont parvenues.

Le mot du prsident de l’ACIM, Arsne Ott.

Quelques mots d’explication

Bonjour,

Nous avons eu de nombreux contacts tlphoniques, ainsi que des courriels, o certains d’entre vous ont marqu leur regret de ne pouvoir participer aux Rencontres... 2006 faute de places disponibles.

C’est frustrant et contre productif lorsque l’on sait que l’objet de cette manifestation est justement de rassembler et de relier les professionnels. C’est pourquoi je me dois de prciser les conditions d’organisation de nos Rencontres.

Il est vrai que l’ACIM a t dborde par l’tendue des besoins et des attentes qui se sont exprimes travers vos inscriptions.

Conditions d’organisation...

Pour comprendre cette situation il faut savoir que face l’afflux des demandes nous avons fait notre possible pour trouver un lieu ayant une plus grande capacit d’accueil. En changeant de salle, et moyennant finances, nous avons ainsi pu intgrer prs de 40 personnes supplmentaires. Malheureusement il ne nous a pas t possible d’aller au-del de la jauge de la nouvelle salle qui se situe 135 personnes. Question de logistique, de temps, de finances... etc. Et encore, cela n’a t possible qu’avec la mobilisation de nos partenaires Nantes : la bibliothque municipale, l’agence de coopration "COBB" (cf. programme sur le site www.acim.asso.fr). Il faut enfin prciser que ce nombre fatidique de 135 personnes a t atteint plusieurs jours avant la date clture des inscriptions qui avait t annonce.

Il est vrai que nous aurions pu d’emble rserver une salle plus importante, mais rien ne nous permettait de prvoir que la demande allait tre aussi forte. Et si cela avait t le cas, il n’est pas certain que nous aurions pu trouver une solution pratique ou engager de tels frais.

Compte-rendu des Rencontres...

Sans prjuger de la russite de ces Rencontres..., il me semble que nous pouvons nous engager en publier un compte-rendu partiel ds que possible sur le site de l’ACIM. Mais nous savons tous que si nous pouvons esprer ainsi restituer une partie des dbats et des enjeux de ces journes, il est tout un pan d’informations, d’changes, de prises de contacts... etc. qui ne peuvent avoir lieu ou se faire qu’ travers une participation directe ce type de journes. A l’chelle de l’individu, l’essentiel se joue parfois la priphrie de tels vnements.

Nanmoins, en terme d’organisation, cette exprience nous amne rflchir sur la faon de grer les inscriptions lors des prochaines ditions des Rencontres... : donner la priorit aux adhrents de l’ACIM ? limiter le nombre d’inscrits par collectivits ? ... autres : le dbat reste ouvert. Nous trouverons certainement une solution pratique l’avenir.
Rappelons aussi que l’organisation de ces journes reprsente un investissement personnel et financier assez lourd pour l’ACIM. Ce type de manifestation pourra se renouveler d’autant plus facilement si les bibliothcaires musicaux anticipent sur leur participation ventuelle aux Rencontres en adhrant titre personnel, ou en y sensibilisant leur collectivit.

En mme temps nous pouvons nous rjouir de cette mobilisation, car si elle est lie une actualit juridique et conomique en pleine bullition, un engagement gnral de la profession aux cts de l’interassociation (sans doute aussi d’autres aspects tels que l’attrait de la ville de Nantes, l’intrt pour les musiques actuelles... etc.), elle traduit galement une prise de conscience forte des enjeux lis aux bibliothques musicales de l’avenir. Thmatique qui depuis de nombreux mois s’installe au coeur de nos rendez-vous professionnels.
Frustration, joie et prudence galement. Car si l’on peut tenter aujourd’hui d’envisager un certain nombre de scnarios (nouveaux services susceptibles d’tre dvelopps au sein des bibliothques, mais aussi raffirmation de l’importance de notre rle en matire de diffusion musicale...), il faudra aussi savoir diffrer le moment de la rponse, notamment en matire juridique.

En conclusion, si ces Rencontres nationales sont pour nous un moment d’change privilgi, nous ne voulons pas faire de ses participants des privilgis. A nous de vous faire bnficier ds que possible de la richesse de nos dbats, de nos ttonnements aussi, et ceci travers le site de l’ACIM.

Liste des participants consultable sur le site de la COBB :
La liste globale des inscrits aux 6-7-8 sur le site http://www.britalis.org, rubrique "Journe d’tude image et son" (dans le menu de gauche), sous-rubrique Liste des participants.
Ou sur le site de l’ACIM : http://www.acim.asso.fr/article.php3?id_article=146

Bien cordialement

Arsne Ott
Prsident de l’ACIM