Accueil > Musique & numérique > AMPLI, le blog collectif des bibliothécaires musicaux catalans

AMPLI, le blog collectif des bibliothécaires musicaux catalans

Premier bilan d’étape

mardi 24 novembre 2009, par Josep Lluis Villanueva Fontanella, Julian Figueres

"Present-Day Musictecarian Refuses To Die"

par Julian Figueres

Le 6 février 2008, nous avons publié notre premier billet sur le blog AMPLI, avec ce manifeste. Depuis cette date, AMPLI a enregistré plus de 55.382 visites [au 24/11/2009], soit une moyenne de 90 visites par jour. Les membres du collectif et rédacteur du blog AMPLI : Gambita, Magnum, Fonti, Miss Danger, Director Wilkins ont souhaité revenir sur les réalisations entreprises ces derniers mois pour en faire un premier bilan en six points :

1) LE PROPOS DE L’AMPLI

Le blog est né de la volonté d’être un outil de partenariat des bibliothécaires musicaux principalement du réseau, mais aussi ouvert à d’autres interventions sans limitation géographique, institutionnelle ou professionnelle. Le groupe de bibliothécaires musicaux s’était donné deux objectifs clairs :

Objectif 1. Créer un espace web pour partager ressources et réflexions à propos de la musique en bibliothèque.

L’idée était de disposer d’un espace coopératif où partager et présenter :
- des sélections et présentations de musiciens et d’artistes
- des discographies sélectives autour de thèmes / époques / artistes / courants
- des recommandations de nouveautés discographiques, de sites web, de blogs, de pages myspace d’artistes locaux
- des articles sur la musique en bibliothèque (articles originaux ou traductions)
- des enquêtes et des entretiens avec des collègues pour faire l’inventaire des initiatives, des critiques, des propositions...
- des contenus plus spécifiques ou personnels proposés par des bibliothécaires musicaux (réflexions professionnelles ou de passionnés de musique)
- des blogs de bibliothèques et/ou de collègues bibliothécaires musicaux, réunis avec des liens
- des flux RSS sur l’actualité musicale liée ou non au monde des bibliothèques
- des propositions d’écoutes hebdomadaires ou mensuelles : des playlists, des écoutes commentées
- des annonces de rencontres, de journées d’études de bibliothécaires musicaux, et leurs compte-rendus
- l’organisation de conférences et de stages
- l’annonce de concerts et de performances musicales

À défaut d’un espace institutionnel le permettant, le groupe a décidé d’ouvrir un blog à l’adresse suivante : http://www.musictecaris.org/

Objectif 2. Travailler à la définition des espaces musique en bibliothèques publiques et au statut de bibliothécaire musical.

Un de ses premiers pas a été d’utiliser le néologisme musictecari pour désigner le bibliothécaire musical. On se dotait ainsi d’un terme fort pour identifier la figure qui doit compter dans le monde des bibliothèques, mais aussi dans le paysage musical en général.

De plus, le groupe s’est donné comme mission de collecter des propositions innovantes d’organisation des espaces musique, inventorier les bonnes pratiques et travailler à communiquer largement à propos de ces espaces musique en direction des média (journaux, revues, radio, TV...). Vous trouverez un compte rendu ici.

Le groupe a rassemblé ces compte-rendus d’expériences dans le blog, comme ce projet de réorganisation de l’espace musique de la bibliothèque Vapor Vell consultable à la fin de cette présentation sur slideshare. Le groupe AMPLI a également multiplié les interventions pour présenter ses activités dans des émissions de radio, et à des activistes culturels.

2) LE BLOG : LES POSSIBILITÉS DE L’OUTIL

Le format du blog s’est imposé pour l’utilisation au sein de tout le réseau. C’est un outil simple en apparence, à la différence d’un site web, il semble moins structuré. Le format du blog invite à le consulter comme un journal. Après plus d’une année de travail, nous en cernons aujourd’hui les possibilités mais également les limites.

Possibilités :

- Le blog est facile à utiliser. Avec quelques rudiments de base, tout le monde peut être un blogueur. La pratique de la publication est ainsi démocratisée.
- Bien que ne disposant pas d’un système de structuration standard comme un site web, on peut structurer le contenu d’un blog en utilisant un autre blog pour proposer des accès par catégories.
- Les articles sont indexés pour les rédacteurs du blog avec des tags.
- Le blog permet d’insérer aisément des players audio et widgets vidéo.
- Il permet l’actualisation et la syndication grâce au fil RSS.
- On peut facilement retrouver le contenu à l’intérieur du blog.
- Il permet de créer une colonne de présentation dynamique pour présenter des informations stables (index, catégories, blogroll, articles précédents, index de consultation, données sur l’origine des connexions récentes...).

Limites :

- Il n’y a pas de dépôt propre des blogs (podcast, documents). Il dépend des players et de dépôts externes, la pérennité n’est pas garantie.
- Le manque de données statistiques. Nous avons quelques données générales (nombre visites), mais nous ne disposons pas des données de consultation pour chacun des articles.
- On ne dispose pas d’un service d’alerte nous avertissant de nouveaux commentaires, de sorte qu’il faut aller revisiter tous les posts anciens à la recherche de nouveautés. Pour le faire, il faut activer l’option de modérer les messages à priori.
- Il n’y a pas d’option pour suivre seulement les posts d’un auteur (par exemple, suivre tous les articles de Miss Danger, ou de Fonti...)
- Il faut connaître un minimum le codage en HTML, sinon les erreurs sont visibles à la publication et rendent la présentation peu soignée.
- La lenteur d’affichage du blog peut être énervante surtout lorsque l’on insère beaucoup de widgets.

3) LE CONTENU

Nous avons publié 353 articles depuis la création du blog. Soit une moyenne de 3 posts par semaine et de 12 par mois.

Le contenu est organisé en 10 catégories claires :
- Etudes et réflexions professionnelles
- Conférences et institutions
- Cours et présentations des bibliothécaires musicaux
- Diffusion musicale en bibliothèque
- Education musicale
- La Discothèque d’AMPLI
- Documents et rapports
- Ressources des bibliothécaires musicaux
- Séries thématiques
- A propos du collectif AMPLI

4) LA RÉPONSE

Si la majeure partie des 55.382 consultations du blog proviennent directement de Google, grâce à son excellente indexation des contenus, nous avons multiplié les démarches pour le faire connaitre : compte rendu mensuel à la liste du BibCat, publicité du blog dans d’autres forums professionnels. De plus, nous avons lancé des appels pour stimuler la collaboration "musicthécaire" : ces appels ont été virtuels (par mail) ou directs par des présentations réalisées par le collectif. Comme nous l’avons précisé dans le point 1, un des principaux buts du blog est le partenariat : nous insistons dans la recherche d’une complicité et d’une collaboration entre "musicthécaires", ce qui est pour nous une priorité.

Le résultat de ce travail a été :

- Un relatif silence de la part des professionnels des bibliothèques. Si au départ les membres du collectif était important en pourcentage, le nombre des collaborations a été rare.
- une résonance complice auprès de blogs/miroirs de collègues professionnels français.
- la découverte des bibliothécaires musicaux dynamiques comme Marta de la Médiathèque de Banyoles qui démontre que l’élan peut être donné à partir d’un outil simple (comme le même blog de la Mediateca de Banyoles) , et comme Mont de la Biblioteca Fort Pienc. Bonjour et merci à eux !
- la collaboration ponctuelle de la bibliothèque Francesc Candel, Xavier Benguerel... le réseau “musicthécaire” est en lente expansion.
- nous avons enregistré assez régulièrement des commentaires des gens ayant consulté le blog, ce qui permet de vérifier qu’il constitue bien un espace d’expression ouvert et dynamique.

Julian Figueres (AKA Director Wilkins), auteur de ce bilan, remarque la diminution du rythme des publications ces 10 derniers mois (un phénomène similaire à la plupart de blogs, notamment des biblioblogs à ce moment). Quant aux contenus des articles de ces derniers 10 mois, on voit un accroissement des sujets attachés à des problématiques professionnelles et moins des contenus strictement musicaux.

Le blog AMPLI, conçu comme espace coopératif et point de découverte des bibliothécaires musicaux catalans, malgré nos efforts, n’a pas réussi par lui-même à être perçu comme un espace communautaire et ouvert à tous les collègues. Il semble qu’on le voit plutôt comme la production d’un groupe déjà constitué... et fermé...
Mais pour l’instant, il reste le seul espace au sein de la bibliothèque publique catalane (et espagnole) où est matérialisé (bien modestement) le présent des bibliothécaires musicaux dans notre pays. Pour cette seule raison, nous pensons qu’il vaut la peine de continuer à le tenir en vie le plus possible.

5) PROJETS ET COLLABORATIONS DU COLLECTIF

5.1) La biblio/discographie musicale de base, outil et réalité

Le groupe AMPLI a participé à la réalisation de cet outil pour les bibliothèques publiques. Le travail a été accaparant et passionnant. Nous croyons que le contenu final pourra être utile pour les bibliothèques. Mais nous regrettons que l’édition soit gâchée par des coquilles : les index sont incorrects et empêchent la recherche d’information. Nous attendons une nouvelle édition corrigée.

Pendant ce temps, on peut examiner son contenu ici. (fichier pdf)

5.2 ) Concernant les projets du collectif dans le domaine de la formation

En relation avec lea projet/formation “musithécaire” auquel a collaboré collaboré l’AMPLI, signalons :

- La présence à l’École d’Hiver, où c’est faite la présentation que vous trouverez ici. Présentation qui a été publiée sur le site de l’ACIM.
- Le cours de musique numérique qui a été présenté dans toute la Catalogne.
- Le cours de sélection de musique dans une bibliothèque publique
- La participation à des forums musicaux.

6) PROJETS POUR LA SUITE
Nous arrivons au dernier point de cette réflexion en vous remerciant de votre admirable patience.

- Étude de la plate-forme web idoine, la vie au-delà d’un hébergement chez Blogger
- Étude de la possibilité de disposer d’un dépôt légal pour les documents
- Travailler sur la formation technique et thématique des bibliothécaires musicaux
- Mieux connaître des expériences “musicthécaires” étrangères
- Réaliser un catalogue de services musicaux pour les bibliothèques publiques
- Continuer l’échange et la complicité entre collègues “musicthécaires”

Mesdames, Messieurs, merci pour votre attention. :-)

AMPLI : http://musictecaris.blogspot.com/

Article de Julian Figueres et de Josep Lluis Villanueva Fontanella

Aide à rédaction de la version française Nicolas Blondeau