Accueil > Musique & numrique > Bilan de l’exprimentation autour de la borne Automazic  (...)

Bilan de l’exprimentation autour de la borne Automazic Gradignan.

jeudi 31 mars 2011, par Sylvette Peignon

Bilan de notre exprimentation autour de la borne Automazic Gradignan et autour du partenariat avec « CD1D » (Fdration de labels indpendants) par Sylvette PEIGNON, Responsable Musique de la Mdiathque de Gradignan

1. La borne Automazic

2. Nos motivations

3. Le partenariat avec CD1D et l’offre de musique sous SACEM

4. Les conditions du march public

5. Le contrat nous liant avec la SACEM

6. Poursuite de l’exprience

La mdiathque de Gradignan exprimente depuis quelques annes diffrentes actions autour de la musique numrique dans le cadre d’coute et de tlchargement.

Nos diffrentes dmarches rpondent toujours une volont clairement affiche la mdiathque de Gradignan de mener des actions de valorisation et de dfense de la diversit musicale et culturelle. Notre slogan rpt sur bon nombre de nos supports de communication le proclame d’ailleurs clairement : « Soutenir la cration indpendante c’est prserver la diversit culturelle »

1. La borne Automazic :

Depuis notre ouverture en dcembre 2006 nous avons beaucoup travaill autour de la musique libre en menant un partenariat avec l’association « Musique libre/Dogmazic » et « Pragmazic ». La mdiathque de Gradignan a accueilli le premier prototype de la borne « Automazic » en novembre 2007.

(pour plus d’informations : http://automazic.pragmazic.fr/tag/gradignan/)

La borne « Automazic » est une borne interactive permettant d’couter et de tlcharger de la musique libre. Le tlchargement est en effet dans ce cadre prcis tout fait lgal car le catalogue musical propos sur la borne est constitu de titres originaux diffuss sous licences de libre diffusion.

(http://fr.wikipedia.org/wiki/Musique_libre).

Depuis le dbut de nos exprimentations nous avons volontairement toujours opt pour de l’coute et du tlchargement. Le tlchargement associ de l’coute est notre sens un mdiateur indispensable de dcouverte. Il reprsente nos yeux une plus-value et nous pensons galement que le tlchargement est un moyen spcifique de dcouverte et d’appropriation de la musique. Tlcharger n’est pas l’unique moyen et la seule solution de mdiation autour de la musique mais c’est en tout cas Gradignan notre axe de travail. Il est impossible de travailler sur toutes les pistes d’exprimentation en bibliothques, nous avons choisi cette voie.

2. Nos motivations

Lorsque nous avons acquis la borne « Automazic » nos objectifs initiaux taient en premier lieu de pouvoir reprsenter tout un courant musical pass sous silence, quasi-absents des radios, des majors ou des disquaires. Nous souhaitions donc tmoigner de l’activit musicale de multiples artistes et rendre visible tout un pan musical prsent sur internet et peu prsent sur le secteur marchand.

Un de nos objectif tait galement de pouvoir accompagner l’utilisation de la borne « Automazic » dans nos locaux d’une information sur les droits d’auteur, le tlchargement, les licences de libre diffusion.... Nous avons donc men diffrentes dmarches en ce sens et nous continuons toujours ce travail de mise en avant de la musique libre et d’explication autour de la lgalit. Nous ditons par exemple trs rgulirement des playlists thmatiques. Ces listes sont prsentes sur la borne mais peuvent galement tre graves sur un support physique que nous prtons pour nos usagers attachs l’objet CD. Depuis 6 mois nous enregistrons galement nos slections sur des lecteurs MP3 que nous prtons nos usagers.

En dernier lieu il nous paraissait indispensable, au vu des nouvelles pratiques d’coute et de consommation de la musique des franais, d’exprimenter autour de la musique numrique et de proposer nos usagers une offre complmentaire l’offre de disques physiques et d’enrichir ainsi notre catalogue.

Cette exprimentation autour de la musique libre est aujourd’hui un succs pour la mdiathque. La borne « Automazic » est une partie intgrante de nos fonds musicaux et a totalement t adopte par nos usagers.

Pour conclure on peut dire que l’acquisition de la Borne « Automazic » Gradignan a t un grand succs et que cette « exprimentation » a permis de faire connatre la musique libre nos usagers et nos collgues bibliothcaires musicaux ou non. 33 bornes ont en effet t acquises en France ce jour et plusieurs collgues mnent galement des actions autour de celle-ci aux quatre coins de la France. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Automazic)

3. Le partenariat avec CD1D et l’offre de musique sous SACEM

Depuis deux ans nous proposons nos usagers via la borne « Automazic » une offre musicale lie des artistes et labels relevant de la SACEM.

La borne « Automazic » est ddie la musique sous licence libre mais en parallle nous souhaitions proposer en coute et en tlchargement une offre lie au travail des labels indpendants relavant de la SACEM. 

Nous avons donc lanc un march public pour l’acquisition de fichiers numriques musicaux

En 2008. CD1D (http://cd1d.com/) a rpondu ce march public et nous avons donc mont un partenariat entre Pragmazic, CD1D et la mdiathque de Gradignan.

CD1D est une fdration qui men un travail de dfense et de mise en avant des labels indpendants tout fait remarquable. Leur objectif est de valoriser la diversit musicale et les labels indpendants afin de contribuer faire exister un march musical indpendant pour ne pas laisser le march du disque aux seuls mains des majors. La dmarche de CD1D rejoignait entirement la ntre (soutien la cration indpendante et dfense de la diversit musicale) et rencontrait galement un fort cho chez nos partenaires de Pragmazic trs attache mmes valeurs. (Il faut noter par ailleurs que quelques labels de musique sous licence libre sont prsents sur la plateforme de CD1D)

Ce projet a t conu comme une exprimentation limite la mdiathque de Gradignan. C’tait pour la mdiathque et ses partenaires un test pour pouvoir faire ragir et faire avancer les rflexions autour de la prsence du numrique en mdiathque.

Nos souhaits allaient donc dans deux directions :

la mise en avant de la production des labels indpendants

la rflexion autour des offres de musiques numriques, l’volution de la lgislation et surtout la mise en œuvre de discussions concrts avec la SACEM autour de nos projets.

Notre partenariat nous amenait galement rflchir ensemble sur les offres commerciales proposer aux mdiathques, sur les tarifs lis un fichier numrique et acceptables par tous les protagonistes, sur les marchs publics mettre en place....

Notre volont tait donc de travailler ensemble dans une mme dmarche de dfense de la diversit musicale. Ce « partenariat » a suscit de nombreux dbats parfois virulent auprs de certains artistes et labels sous licence libre mais a galement suscit un dbat sur l’opportunit de se lancer dans le numrique avec certains artistes et labels indpendants sous SACEM. Nous avons donc du expliquer maintes reprises nos choix professionnels. Deux points particuliers soulevaient des « rcriminations » :

la prsence sur une borne destine au dpart exclusivement la musique libre de musique sous SACEM (il ne nous tait pas possible d’acqurir 2 bornes)

l’achat de fichiers numriques tlchargeables suscitant la crainte que les bibliothques contribuent encore plus dtruire la filire du disque physique.

Les membres de Pragmazic porteurs de ce projet ont du affronter moultes dbats et contradicteurs au sein mme de leur quipe et au sein de leur communaut. Ils ont du se battre au quotidien pour mener bien cette exprimentation. Au final moins d’une dizaine d’artistes a refus sa prsence sur une borne commune CD1D/Musique libre.

Au dpart 9 labels prsents sur la plateforme de Cd1D ont accept de mener l’exprience. Les responsables de Cd1D ont du galement expliqu maintes reprises le rle de la mdiathque de Gradignan en tant que lieu de diffusion et de mdiation culturelle. De nombreux artistes et labels mconnaissent en effet souvent le travail men par les discothcaires et ne nous peroivent pas encore assez comme des partenaires ventuels. Au terme de deux annes d’exprience il semblerait que la grande majorit des labels lis CD1D souhaitent tenter l’exprience. Cet largissement de l’offre des labels rpond totalement au souhait de la mdiathque de Gradignan. Nous souhaitions en effet que la mdiathque s’inscrive dans son territoire et mettre en avant les labels aquitains indpendants afin d’largir leur diffusion dans leur rgion. Cet largissement de l’offre nous permettrait galement d’acqurir un plus large panel de genres musicaux et de documents.

4. Les conditions du march public

Afin d’enrichir l’offre sur la borne « Automazic » le service musique a donc acquis et slectionn diffrentes œuvres sous SACEM que nous proposons sans DRM, en coute et en tlchargement lgal. Chaque fichier est tagg c’est--dire accompagn d’informations lis l’artiste, son style musical et l’option choisie par l’artiste pour protger ses droits d’auteurs.

Les artistes dont nous souhaitons faire dcouvrir l’univers sont tlchargeables ou coutables via la borne mais leurs CD physiques sont galement prsents dans les bacs. L’achat de fichiers numriques est li avec un support physique dans le cadre de notre partenariat avec CD1D.,

La mdiathque a conclu un march public avec des conditions d’acquisition propre sa structure. Les contraintes de ce march public de trois annes ont t dfinies en accord avec l’ensemble des partenaires sans qu’elles aient valeur d’exemple pour l’ensemble des bibliothques franaises. Nous avions d’ailleurs ds le dbut de notre « exprimentation » convenu que nos conditions d’acquisition pourraient tre tre maintenues ou modifies en fonction du bilan de l’exprience.

Chaque label travaillant avec nous a ajout un avenant au contrat les liant ses artistes pour entriner l’accord de ceux-ci et leur adhsion leur prsence sur la borne « Automazic »,

Nous achetons des fichiers selon deux propositions :

Nous achetons 50 euros la totalit d’un album sous forme numrique. Ces fichiers numriques tant accompagn d’un CD, support physique prsent dans nos bacs

Nous achetons le CD physique au prix de 20 euros + 2 titres de l’album sous forme numrique 5 euros le titre. (le fournisseur dans le cadre du march nous faisant une rduction de 10 % sur l’achat de titres)

pas d’achat avant un dlai de 3 mois aprs la sortie physique du CD

5. Le contrat nous liant avec la SACEM

Nous avons donc pris contact avec la SACEM pour contractualiser l’utilisation de la borne « Automazic » la mdiathque de Gradignan.

Nous tenons tre dans le respect de la loi et nous sommes tout fait convaincus que les artistes, les labels doivent tre rmunrs. La cration musicale doit tre soutenue. Afin que la SACEM reverse des droits aux ayants-droits nous allons faire une dclaration titre par titre tlcharg la SACEM. (Cette possibilit nous est offerte par l’administration de la borne Automazic)

A ce jour nous avons conclu un accord avec la SACEM concernant notre exprimentation mais notre contrat prcise explicitement que les conditions qui nous sont offertes sont propres Gradignan et non applicables automatiquement d’autres tablissements culturels.

Nous payons donc 0,07 centimes d’euros par tlchargement et rien au titre de l’coute sur la borne.(nous payons dj par ailleurs un forfait annuel pour l’ensemble de la structure)

En revanche, dans l’optique de faire avancer la prise en compte par la SACEM de ce nouveau type d’usage en mdiathque (et donc d’une modification des tarifs) nous souhaitons poursuivre nos discussions avec la SACEM. Nous allons mener des actions en ce sens afin de poursuivre les dmarches que nous avions dj entrepris avec Pragmazic et CD1D afin de pouvoir bnficier d’une alternative spcifique aux lieux de diffusion non-commerciaux comme peut l’tre une mdiathque.

6. Poursuite de l’exprience

Au bout de deux ans d’exprience nous avons russi convaincre certains labels et des acteurs de la musique libre du bien-fond de notre exprience.

Nous sommes ravis de pouvoir travailler avec un nombre croissant de labels dont certains labels indpendants aquitains ce qui nous permet de promouvoir la filire musicale de notre territoire.

Nous avons en outre russi conclure un accord avec la SACEM. 

Notre contrat nous liant avec CD1D et Pragmazic dans le cadre d’un march public nous permet de poursuivre l’exprience dans le cadre de Gradignan. Au terme de ce contrat nous en ferons le bilan pour rflchir d’autres pistes de travail ou continuer celle-ci.

De notre exprience gradignanaise nous pourrons je l’espre tirer des enseignements pour d’autres collgues qui voudraient leur tour essayer de se lancer dans le mme type de projet.

Malheureusement des dsaccords professionnels entre nos partenaires ne permettront pas que notre exprience soit en l’tat propose d’autres tablissements. Cela sera certainement possible sur d’autres contenus mais pas dans le mme cadre que l’exprience gradignanaise.