Accueil > Discographies > La musique franaise aprs 1945

La musique franaise aprs 1945

La musique et son contexte en France : 4me partie : la priode contemporaine

vendredi 12 avril 2002, par Nicolas Blondeau

La musique franaise aprs 1945 : le rgne du srialisme entre structuralisme et dconstruction

- Structuralisme : en linguistique, le terme de structuralisme ne dsigne aucune cole en particulier, mais sert plutt de dnominateur commun l’ensemble de la linguistique contemporaine. Il qualifie une certaine approche de la langue comme systme o chaque lment n’a de valeur que par rapport aux autres lments auxquels il s’oppose. Cette conception de la langue comme systme ou structure provient des travaux du linguiste suisse Ferdinand de Saussure (1857-1913). (Encyclopdie Hachette)

- La dconstruction : Dans les annes d’aprs-guerre, apparat une nouvelle gnration d’crivains publie par les Editions de Minuit.

Le nouveau roman

Les principaux artisants de ce mouvement littraire sont Samuel Beckett, Alain Robbe-Grillet, Michel Butor, Robert Pinget, Claude Simon, Nathalie Sarraute, et Marguerite Duras.

La ligne commune de ces auteurs :

- Dnonciation du roman raliste traditionnel ( bas le roman balzacien !)
- Refus de la psychologie, refus de l’expression des sentiments, et de l’identification aux personnages
- Refus de captiver le lecteur (l’criture n’est pas un divertissement)
- Destruction du rcit et mise mort de la narration au profit de l’criture
- Utilisation du roman comme champ de l’exprimentation.

Ce courant littraire "puritain" et "srieux" rejoint la proccupation des compositeurs dcids eux-aussi librer la musique de ses conventions, de ses acadmismes et de ses connivences avec l’auditeur.

Une grande partie de la musique savante de la 2me partie du XXe sicle va ainsi passer sous les fourches caudines du srialisme.
Le srialisme est l’hritage du dodcaphonisme de Arnold Schoenberg, sans doute (hlas ?) l’innovation la plus importante de toute la musique du XXe sicle.

Le srialisme

Dfinir le srialisme n’est pas chose facile !

Le srialisme consiste en une rptition et une variation des lments musicaux d’une squence donne (srie), comme la hauteur des sons, le rythme, la couleur et mme les blocs de sons ou les niveaux d’intensit.

Cette musique eut une influence directe sur Olivier Messiaen pendant la 2e guerre mondiale et, Messiaen sera en France le propagateur du srialisme auprs de ses lves, en particulier Karlheinz Stockhausen, Iannis Xenakis et Pierre Boulez

Olivier Messiaen (1908-1992)

Son œuvre est marque la fois par le thme de la nature (le chant des oiseaux), par une forte inspiration mystique chrtienne et par l’coute de la musique grecque et indienne.

Une vie

Olivier Messiaen entre onze ans au Conservatoire de Paris, o il a pour matres Paul Dukas (composition) et Marcel Dupr (orgue). Aprs avoir obtenu le premier prix dans trois disciplines (orgue, composition et improvisation), il est nomm en 1931 organiste l’glise de la Trinit Paris, o il fait entendre ses improvisations indites.

Prisonnier pendant la guerre, il compose dans ces circonstances un de ses chefs-d’œuvre, le Quatuor pour la fin du temps (1941). Olivier Messiaen poursuit sa carrire de professeur commence en 1936 l’cole normale de musique, la Schola cantorum et partir de 1942, au Conservatoire de Paris.
Son enseignement joue un rle prpondrant dans l’histoire de la musique europenne d’aprs-guerre. En effet, il compte parmi ses lves, de jeunes compositeurs tels que Pierre Boulez, Karlheinz Stockhausen et Yannis Xenakis.
Il pouse en 1961 la pianiste Yvonne Loriod qui devient l’interprte de ses œuvres. Il meurt Clichy en 1992.

Une oeuvre

La nature reprsente cependant la principale source d’inspiration du compositeur : il parcourt le monde, en coutant et transcrivant les chants de centaines d’oiseaux, qu’il intgre dans ses œuvres (Rveil des oiseaux, 1953, Oiseaux exotiques, 1956, Catalogue d’oiseaux, 1956-1959). Son œuvre est galement marque par une intense foi catholique et par des mditations sur le mystre de l’amour humain (mythe de Tristan et Iseult).

Principales compositions :

- le Quatuor pour la fin des temps,
- Visions de l’Amen (1943),
- Trois Petites Liturgies de la prsence divine (1944), Vingt Regards sur l’Enfant Jsus (1944).
- Turangalla-Symphonie (1946-1948)

Turangalla (du sanskrit lla, « le jeu », surtout dans le sens du jeu de la vie et de la mort, et turang, « le temps qui court ») C’est une symphonie en dix parties, dans laquelle Messiaen ajoute la sonorit sotrique des ondes -Martenot, instrument lectronique invent dans les annes 1920 par Maurice Martenot (1898-1980).

- Son unique opra sacr, Saint Franois d’Assise (1983).

Extrait n° 20 : Saint Franois d’Assise

Pierre Boulez (1925- )

Compositeur et chef d’orchestre, fondateur de l’IRCAM. Il tudie au Conservatoire de Paris.

En 1948, Boulez devient directeur musical de la compagnie Renaud-Barrault au thtre Marigny Paris.
Pierre Boulez est (et demeure ?) le promoteur et le censeur de la musique srielle.
En 1954 il fonde l’association culturelle du Domaine musical destin faire connatre les œuvres de l’cole de Vienne et promouvoir les compositeurs pratiquant le principe sriel.
Pendant les annes 1950, il compose des pices trs complexes, s’appuyant sur le systme dodcaphonique et devient l’un des principaux compositeurs tendant les principes sriels tous les paramtres de la musique : dynamique, rythme, timbre, ainsi que hauteur sonore.

Ses œuvres comprennent notamment :

- Le Visage nuptial pour chœur et orchestre (1946-1950)
- Le Soleil des eaux pour soli, chœur et orchestre (1948),
- Polyphonie X pour 18 instruments (1951),
- Le Marteau sans matre pour contralto et six instruments (1953-1955), un cycle de chansons orchestrales
- Pli selon pli (1958-1962)

Depuis les annes 1960, il mne une carrire internationale de chef d’orchestre : « invit » de l’orchestre de Cleveland, chef et directeur musical du New York Philharmonic (1971-1977), et de l’orchestre de la BBC (1971-1975). Sa direction d’orchestre a toujours t axe sur le rpertoire du XXe sicle (Stravinsky, Debussy, Varse, Bartok, Schoenberg.

En 1976, il dirige la production du centenaire du cycle Der Ring des Nibelungen de Wagner Bayreuth.

Brillant orateur et pdagogue, il exerce, l’occasion de sminaires et de confrences, une profonde influence sur la musique avant-gardiste europenne de l’aprs-guerre, imposant le srialisme comme une cole en dehors de laquelle il n’y a pas de salut esthtique. (Comme Lully au sicle de Louis XIV, Pierre BOULEZ a pris le contrle de la vie musicale franaise d’aprs-guerre.)

Depuis les annes 1970, Boulez assume d’importantes responsabilits dans la vie musicale franaise : en 1974, il fonde Paris l’Institut de recherche et de coordination acoustique/musique (IRCAM), l’un des studios de musique lectronique les plus avancs du monde, qu’il dirigera jusqu’en 1991. En 1976 il est nomm la tte d’un prestigieux groupe instrumental franais, l’Ensemble Inter Contemporain.

Extrait n° 21 : Pli selon pli (1958-1962)

Boulez a mis en musique de nombreux potes : Ren Char, Henri Michaux, Stphane Mallarm.

L’œuvre la plus importante de Pierre Boulez comporte 5 pices pour soprano et orchestre au fur et mesure desquelles se dcouvre, "pli selon pli" un portrait de Stphane Mallarm. Chaque pice est base sur l’un de ses pomes allant par ordre chronologique de 1865 1897.

Une musique trs intellectuelle, trs savante qui n’a pas encore trouv l’adhsion du public.

Gilbert Amy (1936- )

Elve de Messiaen et de Boulez. Il dbute dans la mouvance de ce dernier puis dveloppe un style plus personnel.

De 1967 1974, il dirige le Domaine musical, succdant Pierre Boulez. Directeur du Nouvel Orchestre philharmonique de Radio-France de 1976 1981, il prend la direction du Conservatoire national suprieur de musique de Lyon en 1984.

n° 22 : Une saison en enfer d’aprs Arthur Rimbaud (1980)

Je tiens "Une saison en enfer" pour l’un des textes les plus riches de la posie et de la littrature franaise. Ce texte crit par un pote de 19 ans est l’un des derniers que nous connaissions de Rimbaud...
Suivant les squences, le pome est distribu entre 3 voix reprsentant ( mes yeux) les 3 faces de l’enfant-pote-homme Rimbaud (voix d’enfant, de femme, d’homme). Ces voix sont traites tantt de faon linaire, tantt de manire chorale et polyphonique, tantt encore de manire fortement distordue par des procds lectroniques. Le piano et les percussions forment galement commentaire et contrepoint au discours.
G. Amy

Discographie
Bibliographie
Quelques liens