Yaul – Memento Mori

Yaul – Memento Mori

Il semblerait que la ville du Mans brille par l’éclectisme de ses artistes libres… Après les chansons engagées de Ton Zinc et le rock fataliste de LiSe, c’est au tour du beatmaker Yaul de nous enchanter avec son dernier EP. Cinq titres d’une electronica lumineuse et très organique qui laisse la part belle aux parties de cordes, à l’image des sublimes If (you>us) et Snooze.

Source : yaul.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Suaava – Veilleuse

Suaava – Veilleuse

Suaava a la voix qui va avec son nom et est multi-instrumentiste, ce qui ne gâche rien à l’affaire. Quand on découvre qu’elle écrit ses textes et chante en français, nous voilà conquis. Il y a un petit quelque chose d’une Céline Ollivier sur certains titres. Aussi à l’aise dans le registre de la séduction (morceau en extrait), de la chanson sociale (Marx Dormoy, Voisins Voisines) ou de l’hymne féministe (Chiennes errantes), elle sait aussi surprendre avec des chansons plus graves et non moins belles. Le titre Scolopendre (sur les couples qui se délitent) en est un bel exemple.

Source : suaava.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (5 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Upseen – El Monstruo

Upseen – El Monstruo

Ils sont jeunes et talentueux et devraient forcément commencer à écumer les scènes de France et de Navarre d’ici peu tant ils semblent avoir trouvé la bonne formule avec cet EP plus que réussi. En 4 titres, les Orléanais d’Upseen posent les bases d’une folk matinée de pop et de swing et finement arrangée (musicalement, on se régale !), avec des mélodies entêtantes et des parties vocales aux petits oignons, que celles-ci soient parlées (mmhhh !) ou chantées (re-mmhhh !). Bref, on en redemande !

Source : upseen.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.7/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Radius System – Escape / Restart

Radius System – Escape / Restart

Sorti en 2008 et ayant fait grand bruit sur la toile, Escape / Restart était le premier album du duo français Radius System. Il faut dire que le mélange du groupe était particulièrement détonnant quelque part entre le math rock, post hardcore et emocore, avec des morceaux fleuves très riches et aventureux. Le netlabel post rock Lost Children ne s’y était d’ailleurs pas trompé en le publiant à son catalogue.

Source : archive.org
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Bass Culture Players – Sin papeles

Bass Culture Players – Sin papeles

Dirigé par le producteur Puppa Shan et installé à Madrid, Bass Culture Players est un projet de musique roots. Explorant différents styles de musiques développées en Jamaïque dans les années 70, il nous propose avec ce titre un chant de solidarité aux migrants « Sin papere », porté par la voix de Diemuba Cissé sur des paroles de Musta Fall et Mamadou Dia. Un bel hommage !

Source : basscultureplayers.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 2.5/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

C.J. Alegre – Glow In The Mire

C.J. Alegre – Glow In The Mire

Multi-instrumentiste touche à tout à la voix pleine de soul et de swing, l’Américaine C.J. Alegre a eu la bonne idée de s’entourer d’autres talents (et notamment un certain Sean Norris à la clarinette/trompette/flûte/saxophone) pour nous proposer un EP enthousiasmant, qui fait la part belle aux parties musicales… Avec en point d’orgue un Neatly Packaged Notions taillé pour vous mettre de bonne humeur à n’importe quel moment de la journée !

Source : carolinejoy.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.0/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Push Against New Fakes – [im]mor[t]ality

Push Against New Fakes – [im]mor[t]ality

En 2016 le netlabel Phonocake sortait cet enthousiasmant [im]mor[t]ality de Push Against New Fakes. A la croisée de l’electronica et de la house music, Push Against New Fakes insuffle à la fois une certaine mélancolie et un côté chaud/froid dans ces instrumentaux, dont tout le potentiel se révèle à force d’écoutes répétées.

Source : phonocake.org
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.0/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Ketsa – Paradigms

Ketsa – Paradigms

Voilà un album qui vaut le détour. Celui-ci contient quatorze titres aux ambiances électroacoustiques et électroniques. Le tout baignant dans des sonorités colorées, dans une diversité instrumentale très riche où se mêlent violon, guitare, violoncelle et kora, formant des compositions modernes, aérées. Alors n’hésitez pas, à vos casques !

Source : freemusicarchive.org
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.7/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Wild Hands – Growing Like A Weed : A Collection of Songs & Midwest Daydreams Part 1

Wild Hands – Growing Like A Weed : A Collection of Songs & Midwest Daydreams Part 1

Depuis son Dakota du Nord, Wild Hands s’est donné pour mission de revigorer quelque peu la musique « americana », et ce en 3 parties. A l’aide d’un financement participatif, le trio a pu concrétiser la production de cette trilogie et nous présentait en décembre dernier ce premier volume, très réussi. Seul l’avenir nous dira si certains titres deviendront des classiques de la culture musicale américaine mais il nous tarde d’entendre la suite… à commencer par le deuxième volume, prévu pour le printemps prochain !

Source : wildhands.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 1.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Reeder – Marie Doro

Reeder  – Marie Doro

Difficile de choisir un album parmi ceux que nous donne à écouter le compositeur Reeder. A lui seul, le graphisme des pochettes nous montre le chemin. Nous entrons dans un univers mélodique où le piano (acoustique, numérique et électrique) prédomine. L’ambiance est mélancolique, poétique, imaginative laissant l’impression qu’une histoire se cache derrière chaque titre. N’hésitez pas à entrer dans cet univers gracieux et fragile !

Source : iamreeder.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.8/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest