Daniel Weltlinger Quartet – Szolnok

Daniel Weltlinger Quartet – Szolnok

Délaissant pour un temps ses habitudes jazzistiques, le violoniste et compositeur berlinois Daniel Weltlinger nous conte sur son dernier album l’histoire de son violon (hérité de son grand-père hongrois), qui a traversé le temps et les continents pour finalement revenir en Europe fin 2017. Un album plus personnel mais tout aussi savoureux, mêlant des éléments de jazz et d’autres plus classiques.

Source : danielweltlingermusic.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Miles Oliver – Color me

Miles Oliver – Color me

Depuis 2013,  le français Miles Oliver se produit un peu partout en Europe et égraine une folk teintée de shoegazing pleine de poésie. Avec ce Color me, le musicien pousse encore plus loin sa mélancolie en mélangeant folk songs et titres embellis de parties rythmiques et de nappes de claviers, dont le profond Saturdaze illustré par son clip gorgé de nostalgie musicale des années 90. Superbe !

Source : milesoliver.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Jahzzar – Blinded by dust

Jahzzar – Blinded by dust

Déjà chroniqué ici, Jahzzar n’en fini pas de nous surprendre. Jahzzar, alias Javier Suarez, est très prolifique et a à son actif la réalisation de trente neuf album dont celui-ci aux multiples influences avec des titres plus rock comme Roads that burned our boots ou Magic moutain (dont la présence du violon en arrière plan qui apporte une touche celtique) ou acoustiques comme Three times ou Vanlig.

Source : freemusicarchive.org
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Lake South – Wellington | Te Upoko O Te Ika

Lake South – Wellington | Te Upoko O Te Ika

Après un If You’re Born On An Island The Ocean Heals You majestueux mais quelque peu torturé, Lake South revient avec un deuxième album plus apaisé. On y retrouve sa voix reconnaissable entre mille autres, et une electro pop elle aussi plus aérienne et organique, en relation avec le projet derrière ce Wellington | Te Upoko O Te Ika : associer à chaque titre une carte postale représentant un lieu, un sentiment… Encore un bien bel album à se mettre entre les oreilles !

Source : lakesouth.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.7/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Glass Boy – 36 = 15

Glass Boy – 36 = 15

Ce 36 = 15 de Glass Boy, sorti en 2016, accrochait l’oreille dès les premières notes de Alone in a room et quelques suivantes (Dust and room, Verb…). Alone in a room, un titre qui pourrait résumer à lui seul cet album composé sûrement dans un tel contexte et dans le registre electro cotonneux qui va avec.

Source : glassboy.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Paper Thieves – headlights (ep / 2016)

Paper Thieves – headlights (ep / 2016)

Ils viennent de sortir un album (Koumpounophobia) mais dès 2016 on pouvait écouter le premier EP de ce groupe berlinois composé de cinq membres aux origines diverses (Allemagne, Turquie, Nouvelle-Zélande). Melting-pot de voix soul-jazzy et d’instrumentaux pop ou psyché (guitares, batterie, claviers) pour un résultat aussi inclassable qu’agréable.

Source : paperthieves.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Carsie Blanton – Buck Up

Carsie Blanton – Buck Up

Quinze ans après ses débuts sur Bandcamp et sous licence Creative Commons, Carsie Blanton débarque enfin sur Ziklibrenbib ! Depuis la Nouvelle-Orléans, elle nous sert un 6ème album somptueux qui regorge de petites pépites, entre un Twister au swing incroyable, le solaire That Boy, ou encore le velouté de Harbor. Grain de voix, qualité d’interprétation, talent des musiciens, tout est réuni pour en faire un incontournable de cette année 2019…

Source : store.carsieblanton.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Dissolved – Vaporous Weeks

Dissolved – Vaporous Weeks

En 2011, Dissolved, avec ce Vaporous Weeks, poussait jusqu’à ses derniers retranchements ses triturages de sons (avec notamment l’emblématique Her promise of Platinum Chloride got me through these dark months). Naviguant entre electronica foisonnante et expérimentation luxuriante, l’écossais creusait une fois de plus son sillon très personnel.

Source : archive.org
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Professor Kliq – Entertainment System

Professor Kliq – Entertainment System

Le Professor Kliq est de retour ! Après 4 ans d’absence, Mike Else revient plus en forme que jamais et nous propose un nouvel album paré pour enflammer les dancefloors. Moins world que ses précédentes productions, mais toujours aussi réjouissant grâce à son sens des mélodies et ses talents de sound designer, voilà un nouvel opus terriblement addictif qui illumine 2019 de son éclat.

Source : professorkliq.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Psychodelic – Psychodelic

Psychodelic – Psychodelic

Retour vers le futur avec ce EP de Psychodelic sorti sur le netlabel spécialisé en drum’n’bass Exegene en 2004 ! Quelque part du côté de Ed Rush ou Optical, voici une bonne tranche de jungle comme on savait le faire dans les années 90, accrochez votre ceinture…

Source : archive.org
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Parmesano – Vida extra

Parmesano – Vida extra

Ce n’est pas la duchesse de Parme qui nous ramène ce fromage à Paris mais le label palois A tant rêver du roi qui nous fait découvrir ce goûteux groupe barcelonais qui ensoleille une culture math-rock mâtinée des envolées lyriques de l’Animal collective des débuts pour danser avec fièvre toute la fin de l’été et brûler toutes les toxines et les chandelles par les deux bouts.

Source : parmesano.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest