Electro

Bledi Boraku – Tha

Bledi Boraku – Tha

Pour une première sortie, ce musicien albanais fait très fort. Quel plaisir de découvrir des perles comme celle-ci qui, au gré d’une écoute attentive, révèlent une telle richesse créative. S’affranchissant avec élégance de tout carcan de style ou de format, ce premier album intrigue, séduit, envoûte. Parmi les multiples références qu’il évoque, on pense bien sûr au travail du groupe allemand mythique CAN. Un artiste à suivre de près !

Source : bumpfoot.net
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Lake South – If You’re Born On An Island The Ocean Heals You

Lake South – If You’re Born On An Island The Ocean Heals You

En 2014, sur les cendres encore tièdes d’Urbantramper, naissait Lake South. Il aura donc fallu attendre 3 ans pour découvrir le premier album du Néo-Zélandais. Une attente récompensée par ce 11 titres majestueux, où l’on retrouve parfois en filigrane derrière une synth pop enjouée et très bien produite les influences world  du groupe qui avait participé à la toute première élection Ziklibrenbib… Avec en guise de surprise un Double Grammar Zone / North ultra dépouillé et vibrant…

Source : lakesouth.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.7/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Winterberg – Le Sacre du Noir

Winterberg – Le Sacre du Noir

Dans les dernières sorties du netlabel Phonocake, voici un curieux et copieux projet du musicien Winterberg. D’une durée totale de 3 heures en 21 morceaux, cet album à forte tonalité ambient esquisse une sorte de rencontre inédite entre Autechre et Pink Floyd ou Brian Eno dont certains titres se révèlent particulièrement fascinants comme ce Flugversuch.

Source : phonocake.org
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.8/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

The Polish Ambassador – Color Of Flight

The Polish Ambassador – Color Of Flight

Dix ans après son premier album, The Polish Ambassador (David Sugalski dans la vraie vie) nous offre un 17ème opus de haute volée. Mêlant habilement dance, electro et world music, il nous embarque avec une facilité déconcertante dans différents univers, de la piste de danse du samedi soir aux ambiances survoltées et lumineuses des vastes concerts en plein air dans lesquels il a l’habitude de se produire avec ses musiciens. Le disque de votre été ?

Source : jumpsuitrecords.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

aAirial – Winterkauen EP

aAirial – Winterkauen EP

De l’ambient minimaliste mais certainement pas de la musique d’ascenseur… ou alors un ascenseur vers l’ailleurs… D’aAirial, à aérien, aéré, air… il n’y a que quelques lettres. Si les intros aux structures répétitives peuvent paraître un peu simplistes à première écoute, ce n’est que pour mieux attraper l’auditeur avant l’éclosion de sons qui l’attend… et l’embarquer malgré lui vers des étages inconnus !

Source : aairial.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Max Cavalerra – Techno Mode

Max Cavalerra – Techno Mode

Attention, ce Max Cavalerra-là n’a pas les cheveux longs et un passif certain dans le métal (cf. Max Cavalera de Sepultura). Auteur de plus d’une vingtaine de maxi vinyles, sa dernière release est un hommage à la techno des 90’s et des 00’s : profonde, introspective et lancinante. Pour preuve, le morceau Did You Know que n’aurait pas renié Audion (aka Matthew Dear).

Source : broque.de
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Sobria Ebrietas – The Veil

Sobria Ebrietas – The Veil

Revoilà Sobria Ebrietas, du côté de chez Free Music Archive cette fois ci, avec un nouveau recueil de titres sous un très beau visuel : The Veil. Toujours aussi cinématographiques, les compositions allient expérimentation et claviers symphoniques pour une fantasmagorie unique, comme cet envoûtant et métronomique The Veil part 2.

Source : freemusicarchive.org
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.3/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Bisou – Haumea

Bisou – Haumea

Ca sonne, ça vibre et ça secoue… c’est la claque Bisou ! Le Montpelliérain vient de sortir un premier EP diablement réussi, subtile mélange de dub, de chiptune et de synth pop. Six titres tous aussi excellents les uns que les autres, à mettre entre les oreilles de tous les rêveurs secoueurs de tête !

Source : bisou-music.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.3/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Big Wave Records – Tribal Wave

Big Wave Records – Tribal Wave

Après une chouette compilation dans un style dub « traditionnel »en novembre dernier (où l’on croisait notamment le Nantais Kandee Dub) le netlabel Sud-Africain nous plonge dans les contrées mystiques de ce 5 titres envoûtant au nom évocateur. Des artistes locaux exclusivement cette fois, très inspirés comme en témoigne la sombre beauté de ce morceau de la mystérieuse Alchesound. On se laisse volontiers envoûter par ce projet insolite, à la frontière de l’ambient expérimental.

Source : bigwaverecords.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Tracing Arcs – Waste not, Want not

Tracing Arcs – Waste not, Want not

Sorti en 2014, Wasteland de Tracing Arcs offrait une belle page de trip hop. Waste not, Want not en est la version remixée par le groupe lui même. Organiques, chaleureux, avec des basses colossales, les titres trouvent un nouveau souffle et rappellent plus que jamais les œuvres solo de Nicolette, la chanteuse des premiers Massive Attack.

Source : archive.org
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.8/5 (5 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Herwig Holzmann – Has your anger really disappeared or have you just buried it so deep

Herwig Holzmann – Has your anger really disappeared or have you just buried it so deep

S’il y a bien un netlabel qui nous manque depuis sa disparition, c’est le netlabel canadien Camomille. Il était en effet l’un des rares à nous proposer de petites perles de musique ambient « mais pas que », à l’image de ce 5 titres de l’Autrichien Herwig Holzmann. Un album épique et intemporel, une lanterne nous guidant dans l’obscurité continuelle des saisons qui s’écoulent…

Source : camomille.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.5/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Summer – Hot Servitude

Summer – Hot Servitude

Depuis son album RDV drague, Summer n’a cessé de creuser son sillon cold (noisy) wave dans les pas de groupes comme Diabologum, Hems, Programme ou Non Stop. Avec Hot Servitude le groupe donne un impact encore plus grand à sa musique grâce notamment au renfort de leur nouveau guitariste. Côté textes,  Summer ne nous épargne rien de la misère sexuelle de notre époque. C’est cru, brutal, beau, noir et sale comme les déflagrations noisy qui parsèment les 8 titres impressionnants de cet opus.

Source : summer3.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.5/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest