Folk

Mutual Benefit – i saw the sea

Mutual Benefit – i saw the sea

Trois albums dont le maintenant classique Love’s crushing diamond (2013)… Avant cela, Mutual Benefit proposait déjà quelques compositions présentées sur bandcamp ou sorties sur cassette, ce qui est le cas pour ce I saw the sea où Jordan Lee, à l’origine du projet, y développe déjà sa folk sensible et singulière. A retrouver sur le netlabel never content.

Source : becomecontent.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.5/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

There Are No Thieves In This Town – All the Luck in the World

There Are No Thieves In This Town –  All the Luck in the World

Basé à Los Angeles, le label de cassettes indépendant never content accueille parmi ses dernière sorties le dernier album de There Are No Thieves In This Town, le projet du New-Yorkais Michaël Clifford. Entouré de quelques amis, il nous livre ici une œuvre instrumentale poignante, conçue comme une bande-son accompagnant la perte d’un être cher. On est submergé par l’émotion et la mélancolie qui se dégagent de ces titres et happé par l’espoir qui émerge en filigrane. Magnifique.

Source : becomecontent.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.3/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Ali Youssefi – Daystar

Ali Youssefi – Daystar

Folk et spiritualité au programme de ce nouvel album d’Ali Youssefi. Ce citoyen du monde, adepte du bahaïsme (religion prônant l’unité spirituelle de l’humanité et reconnaissant la plupart des religions du monde), délivre un 10 titres empreint de sérénité, sur lequel semble planer l’ombre artistique d’un Sting.

Source : music.aliyoussefi.com/album/daystar
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.6/5 (5 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Azuria Sky – We Were Once Called Spring

Azuria Sky – We Were Once Called Spring

Avec ce We Were Once Called Spring, la Californienne Azuria Sky nous propose un album à l’ambiance crépusculaire, dans lequel se côtoient guitare acoustique, piano, machines électroniques calées en mode chiptune et de douces mélopées qu’elle semble presque susurrer à nos oreilles. Et soudain l’alchimie parfaite avec le magnétique Summer qui, avec Blue, et à un degré moindre Ravens, Confessions et Listen, nous attire encore et encore vers cette œuvre singulière…

Source : azuria-sky.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.8/5 (5 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Old Smokey – Sundowners

Old Smokey – Sundowners

Depuis plus de 10 ans, Gipsy Farm Records cumule les rôles de studio d’enregistrement, label et manager. Parmi leurs artistes, on trouve notamment les incroyables Old Smokey, un quintet qui mêle de façon organique violon, banjo, guitares, clarinettes… Sundowners, leur dernier opus, est un véritable trésor de folk/americana. D’instrumentations chatoyantes en mélodies entêtantes, les tourbillonnants Américains signent l’un des albums marquants de l’année 2019.

Source : gypsyfarmrecords.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Nate Maingard – Echoes

Nate Maingard – Echoes

Quel plaisir de retrouver notre baroudeur sud-africain ! Véritable citoyen du monde, il nous revient avec un EP rempli d’amour, d’espoir, de générosité, de bienveillance… bref 5 titres folk prêts à réchauffer les cœurs meurtris pour les guider vers de meilleurs lendemains. Un parfait cadeau de fin d’année en somme 😉

Source : natemaingard.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.5/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Delta Will – Multitudes II

Delta Will – Multitudes II

Les EP’s s’enchainent mais ne se ressemblent pas pour les Canadiens de Delta Will. Bien entendu on retrouve dans ce Multitudes II leur goût pour les arrangements léchés, mais cette fois-ci c’est à grand renfort d’instruments acoustiques et dans un tourbillon folk que le quatuor parvient une nouvelle fois à nous séduire… Vivement l’album !

Source : deltawill.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.0/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Stranger in the Alps – The Days Are Over Sooner

Stranger in the Alps – The Days Are Over Sooner

Cela faisait plus de 4 ans que l’on attendait des nouvelles du songwriter américain Stranger in the Alps. Toujours bien entouré, il fait son grand retour avec un nouvel EP qui se fait remarquer par la qualité des ses arrangements et de ses parties vocales. On y retrouve également son talent pour les ballades folk apaisantes et les morceaux plus énergiques. Une bien belle addition à sa discographie naissante.

Source : strangerinthealps.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.8/5 (5 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Citizen Nobody – Wabi Sabi

Citizen Nobody – Wabi Sabi

Enregistré à la maison, cet album de Citizen Nobody a la saveur des choses réalisées avec passion. On sent qu’il y a davantage que des riffs de guitare, du son rock et des mélodies acérées derrière les titres bigarrés du trio irlandais, et c’est sans doute cela qui nous fascine et nous aspire. De l’urgence et de la sincérité dans des titres constamment sur la brèche.

Source : citizennobody.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.3/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Sarah Pagé – Dose Curves

Sarah Pagé – Dose Curves

Dose Curves est le premier album solo de la harpiste montréalaise Sarah Pagé. Elle utilise sa harpe avec un archet ou avec un bottleneck pour créer un monde sonore expérimental et envoûtant, complexe et naturel. Au final, cet album semble respirer, grandir et se modifier au fur et à mesure de l’écoute, un voyage à expérimenter…

Source : sarahpage.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.3/5 (6 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Diego Lorenzini – De Algo Hay Que Morir

Diego Lorenzini – De Algo Hay Que Morir

Diego Lorenzini est l’un des piliers du netlabel chilien Uva Robot, refuge depuis 2011 d’artistes folk/rock à l’éclectisme et l’authenticité marquantes. Il ne déroge pas à cette règle avec ce nouvel album dans lequel, entouré de nombreux autres artistes, il nous embarque de sa voix suave et swinguée le long de 17 titres chaloupés et envoutants. Un véritable délice !

Source : uvarobot.cl
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest