Jazz

Charles Antony and The Outsiders – Always Outside

Charles Antony and The Outsiders – Always Outside

Always Outside est une des dernières sorties de Plus Timbre, un netlabel grec consacré aux musiques expérimentales en tous genres (free jazz, field recording…). On y retrouve une kyrielle de musiciens œuvrant déjà sur ce netlabel, accompagnant Charles Antony, un poète britannique, maître du spoken word. Une incroyable atmosphère, aussi prenante que flippante, dont on ne sort pas indemne.

Source : plustimbre.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

William Ross Chernoff’s Nomads – Aim to Stay

William Ross Chernoff’s Nomads – Aim to Stay

Un opus de cinq titres, riche d’un jazz traditionnel, chaleureux et charmant. Le bassiste William Ross s’est entouré de musiciens talentueux. On note particulièrement la présence du trompettiste Thad Bailey-Mai qui colorise chaque morceau de façon lumineuse, y compris l’ombrageux In Shadows.

Source : williamross.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.0/5 (5 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Jacob Teichroew – Tableaux

Jacob Teichroew – Tableaux

Pour son premier album, le saxophoniste et compositeur Jacob Teichroew s’est entouré de musiciens talentueux, que ce soit à la guitare, à la contrebasse, à la batterie ou encore au piano et Rhodes. Huit compositions originales pour autant de Tableaux oniriques, tant le jazz du New-Yorkais sort des sentiers battus pour mieux valser avec nos émotions. A mettre entre toutes les oreilles curieuses…

Source : jacobtmusic.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Ash Turner – Beautiful Open Spaces Trio Tracks

Ash Turner – Beautiful Open Spaces Trio Tracks

Compositeur, contrebassiste et professeur, Ash Turner a joué dans de grands clubs new yorkais. Ces quatre morceaux mettent en scène des musiciens de grande qualité qui représentent la nouvelle ère du jazz contemporain australien. Selon Ash Turner, cet album est le reflet de ses expériences de musicien vivant entre deux mondes : le dynamisme, le chaos musical de New York et la sérénité du style de vie australien.

Source : ashturner.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Allye Gaietto – Some Kind of Heaven

Allye Gaietto – Some Kind of Heaven

Plutôt introvertie en coulisses, Allye Gaietto fait partie de ces artistes qui se révèlent totalement quand ils chantent, envoûtant les spectateurs et auditeurs avec leur voix pleine de vie et de fêlure. Dans un univers entre pop, jazz, blues et soul qui n’est pas sans évoquer une lointaine Amy Winehouse, la jeune artiste de Détroit nous sert un premier EP maîtrisé et magnétique, qui en appelle de nombreux autres…

Source : allyeg.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.7/5 (7 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Byzance Nord – Bien à l’Ouest

Byzance Nord – Bien à l’Ouest

Un groupe tout droit sorti des… catacombes parisiennes ! Rien de gothique chez eux, mais de la chanson jazz manouche chaleureuse et dansante. Après s’être pas mal adonné aux reprises dans les galeries souterraines, le groupe est sorti de terre pour nous proposer ses propres compositions et chansons. Et si on réutilise l’adverbe inventé dans le premier titre de cet EP, on peut dire que le résultat est « catarément » sympathique !

Source : byzancenord.bandcamp.com

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Julia Turner – Fifteen Times The Moon

Julia Turner – Fifteen Times The Moon

Quatre ans après un City Synchronicity enregistré à Melbourne et inspiré par une année passée loin de son Angleterre natale, Julia Turner revient avec sa voix magnifique et de nouveaux musiciens très inspirés (contrebassiste, violoniste/clarinettiste, batteur). Superbement enregistré et produit, Fifteen Times The Moon s’avère également plus diversifié que son album précédent, des inspirations pop et soul venant se glisser dans une ambiance globale davantage jazzy et mélancolique. A ne surtout pas manquer pour les amateurs du genre !

Source : juliaturner.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.2/5 (5 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Jared C. Balogh – A Change Equals A Rest

Jared C. Balogh – A Change Equals A Rest

Le netlabel portugais Enough Records, avec cette nouvelle sortie, nous offre une petite incursion jazz. Jared C. Balogh est un compositeur américain  hyper productif et présent sur de nombreux netlabels (Headphonica, Sirona records…). Avec ce A Change Equals A Rest il nous emmène vers un open jazz à la fois contemplatif, aventureux et cérébral, un véritable plaisir pour les oreilles !

Source : enoughrecords.scene.org
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.5/5 (6 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Twizzle – Soda Fountain

Twizzle – Soda Fountain

Soda Fountain, à l’image de son titre, est un 4 titres rafraîchissant, d’un groupe (Twizzle) et d’un netlabel (Comfort Stand) qui n’existent pourtant plus. En guise de descriptif, juste leur texte plantant un décor western… Alors imaginez-vous dans un piano bar d’un autre temps, à la rencontre d’une fille aux pieds nus et d’un cowboy sirotant un soda au sassafras… Et laissez-vous porter par cette ambiance de chanson rétro bricolée, délicieusement désuète.

Source : freemusicarchive.org
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Daniel Weltlinger – Koblenz

Daniel Weltlinger – Koblenz

Ayant collaboré avec des musiciens un peu partout sur la planète, le violoniste berlinois Daniel Wetlinger a sorti en 2014 un album dans lequel il rend hommage à Django Reinhardt et sa famille. A travers 11 compositions toutes aussi superbement interprétées et enregistrées les unes que les autres, il nous fait voyager d’influences en influences, non sans oublier de nous faire danser… ou vibrer. Un excellent album de jazz manouche (mais pas que), comme on en croise trop peu souvent dans le monde de la musique en libre diffusion.

Source : danielweltlingermusic.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest