Lo-fi

Oruã – Sem Bênção / Sem Crença

Oruã – Sem Bênção / Sem Crença

Transfusão Noise Records, netlabel garage, pop et lo-fi brésilien multiplie les sorties d’albums depuis 2005. Ce Sem Bênção / Sem Crença ne déroge pas à la règle et propose un garage hautement psychédélique à l’image de sa pochette tout en collage (marque de fabrique du label !).

Source : transfusaonoiserecords.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Supercontinents – Death at work

Supercontinents – Death at work

Retour de Supercontinents ! Désormais barman, l’Américain profite de son bar désert pour enregistrer des titres et vient de publier coup sur coup de nouvelles compositions ainsi que des archives assez denses. Avec ce Death at work, il aligne deux superbes titres dans la lignée de son Demos vol.2 : Salaryman et Hachety adkins.

Source : supercontinents.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

The Rories – The Rise and Fall of

The Rories – The Rise and Fall of

Groupe issu du netlabel Pan Y Rosas Disco, The Rories prêchait un rock garage funk un brin déglingué. Quelque part entre la no wave de DNA ou Lounge Lizards, la new wave de Talking Heads ou le minimalisme des Minutemen, le groupe alignait compos sur compos sans faiblir et est à l’origine d’une belle discographie.

Source : panyrosasdiscos.net
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Isophrenia – Isophrenia

Isophrenia – Isophrenia

Ovni musical franco belge, Isophrenia est maître d’œuvre en matière de chanson lo-fi. Pour ceux qui n’ont pas peur du souffle et de l’approximation, le groupe parvient, à grand renforts de synthés cheap et de dialogues de la vie réelle captés ça et là, à construire des chansons scotchantes et pleines de mystères.

Source : isophrenia.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 2.3/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Chocolat Billy – Délicat déni

Chocolat Billy – Délicat déni

Dernier album des Chocolat Billy, quatuor bordelais aux influences multiples, mélangées, instables, qui cultive l’art de donner l’impression de s’être rencontrés le mois dernier alors que cela fait bientôt 20 ans qu’ils jouent ensemble. Lo-fi donc, avec une certaine maîtrise de la spontanéité, aux carrefours de la no-wave / post punk et de la « variété ».

Source : freemusicarchive.org
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.7/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Youth Pictures of Florence Henderson – Unnoticeable in a tiny town, invisible in the city

Youth Pictures of Florence Henderson – Unnoticeable in a tiny town, invisible in the city

Retour sur le premier album des Norvégiens de Youth Pictures of Florence Henderson. Paru en 2005, ce 6 titres est un condensé de pop intimiste et d’envolées fleurant le post rock, avec une touche bricolo unique qui donnait vraiment un côté touchant à leur musique.

Source : bandcamp.ypofh.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

NOW – Pileofskyhighmiles

NOW – Pileofskyhighmiles

Now est un groupe anglais de pop dadaiste ayant collaboré entre autre avec Damo Suzuki ou The Go! Teams et ayant fait la première partie de groupes comme Faust,  Tunng, Rothko ou Plaid. Mike Watt (des Minutmen et Stooges) leur a consacré une émission radio entière. Colorée, psychédélique, inventive, leur musique se rapproche fortement du courant krautrock et navigue dans les eaux de groupes comme Can, Stereolab voire Sonic Youth version arty.

Source : clinicalarchives.blogspot.fr
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Parks, Squares and Alleys – Memories

Parks, Squares and Alleys – Memories

Premier album du russe Sergey Khavro (aka Parks, Squares and Alleys) composé à 17 ans, ce Memories, paru sur le netlabel Subwise, est truffé de titres dont on tombe sous le charme instantanément. Mélange de dream pop, lo fi, shoegaze, 8-bit et slowcore, la production artisanale de chambre sert idéalement les compositions avec quelques sommets comme Don’t drop the acid , Seventeen and ten ou ce Should everybody go to the disco  !

Source : archive.org
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.4/5 (5 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Pfau – II

Pfau – II

Depuis 2012, le parisien Pfau publie ses compositions dans un registre folk et lo-fi assumé. Figure de l’écurie Influenza Records, le voilà accompagné en rythmique par le combo Social Square pour un album plus noisy pop que d’ordinaire (quelque part du côté de Sparklehorse), mais toujours à l’esthétique lo-fi et bringuebalante plus qu’attachante !

Source : pfau.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

En attendant Ana – Songs From The Cave

En attendant Ana – Songs From The Cave

En attendant Ana, c’est l’alliage étonnant d’un chant pop un brin sirupeux, d’un rock garage bien rugueux, de claviers… et d’une trompette ! Rock & Folk fait leur éloge ce mois-ci, vantant les mérites de ces p’tits jeunes osant sortir un premier disque certes lo-fi mais qui leur ressemble. Une bonne dose de fraîcheur et d’énergie qui donne la pêche ! Affaire à suivre…

Source : enattendantana.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Laura Mura and the Seven Dwarves – My Bootleg

Laura Mura and the Seven Dwarves – My Bootleg

Si Laura Mura est accompagnée des sept nains (« the Seven Dwarves »), de Blanche Neige elle n’a que les cheveux d’ébène, et serait plutôt une sorte d’Alice au pays des Merveilles italienne. Ce live rend bien compte du caractère intimiste et original de ses prestations. Jouets musicaux, beatbox, cris et rires côtoient chants multilingues et instruments classiques. Elle et ses acolytes multi-instrumentistes ont gardé un pied dans l’enfance et le plaisir que l’on a à les écouter est certainement lié à la réminiscence de nos premières émotions musicales, du temps des berceuses et jeux chantés…

Source : labelnetlabel.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest