Rap

Bruit qui court – Que la nuit m’emporte

Bruit qui court – Que la nuit m’emporte

Rock ou rap ? Un groupe hybride de Toulouse se produisant sur les 2 scènes et au final, n’appartenant à aucune sinon à la sienne. Ce qui va plutôt bien à un groupe libertaire prônant l’insoumission et le réveil des consciences. On aime ou on n’aime pas mais on est forcément secoué par les textes scandés, vociférés, dont la puissance a à voir avec une ponctuation musicale riche et bien dosée.

Source : brtqcrt.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Isaac Chambers – Planet Fruition

Isaac Chambers – Planet Fruition

Quelle bonne initiative de publier ce nouvel EP sous licence libre ! L’occasion pour moi de présenter ce compositeur exceptionnel de Melbourne, aussi à l’aise sur ses projets tech-house que dans des styles downtempo, hip-hop, ou même reggae … Une palette impressionnante de soul-jazz moderne épurée, à contre-courant de l’engouement général pour les beats surchargés de l’électro actuelle. Un bon bol d’air estival en direct de l’hémisphère sud. Positive vibes !

Source : isaacchambers.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.3/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

PHFAT – Lights Out Ft. JungFreud

PHFAT – Lights Out Ft. JungFreud

Un des fleurons de la scène alternative du Cap en Afrique du Sud, PHFAT envoie un Hip Hop electro toxique aux basses lourdes et puissantes, adoucies sur ce morceau par le flow néanmoins efficace de la rappeuse JungFreud. PHFAT a sorti 3 albums avant 2013 et depuis des titres au compte goutte qu’on peut retrouver sur leur site. Vivement le 4ème !

Source : soundcloud.com/phfat
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.6/5 (7 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

saQi – Broken Castles

saQi – Broken Castles

Le netlabel californien Jumpsuit Records nous a encore gâtés récemment avec un EP du multi-instrumentiste et producteur saQi, qui s’est entouré de plusieurs collaborateurs pour nous offrir trois titres de haute volée ainsi qu’un excellent remix du morceau-titre. On ne peut rester insensible à ce melting-pot électro très sensuel, qui intègre avec brio trip hop, house, hip hop, world music et mélodies enivrantes à tendance pop…

Source : jumpsuitrecords.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.3/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Don Cotti – No Loyalty

Don Cotti – No Loyalty

De la bass music largement influencée par l’île de la Jamaïque, voilà ce que nous propose Don Cotti. Producteur insatiable (11 EP depuis le début de l’année !), puisant sans complexe dans le Dancehall, le Dubstep, le Grime et le Reggae, le Londonien s’offre le luxe de synthétiser les principaux courants de la musique jamaïcaine actuelle. Encore !

Source : sumtingnew.bandcamp.com

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.5/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Dollar Boyz – Welcome To Chi-Raq

Dollar Boyz – Welcome To Chi-Raq

Chi-Raq n’est pas un hommage à notre ancien Président de la République, mais la contraction anglophone de « Chicago » et de « Iraq ». Ce terme désigne deux choses : la représentation médiatique US des rues de Chicago, mais également le présence des gangs chicagoans en Irak. Premier volume d’un triptyque, Welcome To Chi-Raq reste, 10 ans après sa sortie, très actuel, tant sur le fond que sur la forme.

Source : freemusicarchive.org
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.7/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Nick R 61 & Kendall WA – Chi O’ Clock EP

Nick R 61 & Kendall WA – Chi O’ Clock EP

Un peu de rap cette semaine sur Ziklibrenbib, voilà qui faisait longtemps ! Chi O’ Clock de Nick R61 et Kendall Wa ,paru sur le netlabel Section 27, mélange rap, glitch et sons indus et surprend par son étrangeté mais sait aussi  se montrer frontal comme avec ce G.I. Joe.

Source : section27.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.7/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Nick Vivid – Watch it Fly

Nick Vivid – Watch it Fly

Nick Vivid est le chanteur sosie d’Iggy Pop du groupe de garage new yorkais The Nuclears. Producteur, ingénieur du son, il sort son premier album solo. 70’s aussi : pantalon large, boules à facettes et voix haut perchée… Mais aucun mauvais goût : une vraie bonne remise à jour du son disco, une petite touche sale sur l’héritage des Bee Gees qui rencontreraient Africa Bambaataa, entre autres.

Source : nickvivid.bandcamp.com

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.3/5 (6 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Son of Robot – Summer 09 EP

Son of Robot – Summer 09 EP

Projet du graphiste londonien Scott Coello (aka Cribble), Son of Robot naviguait avec bonheur entre hip hop, trip hop et post rock. Ce 6 titres instrumental surprend par sa diversité de sons et d’influences autant que par la cohérence qui s’en dégage et devient très attachant à force d’écoutes répétées. Un titre à conseiller ? Epic Mountain Goat Related Music, The Final, Park Walking Skilz, Treason… bref tous ! Quoi d’autre ? Et bien jetez, donc une oreille à ses titres précédents un peu plus math rock comme Bow Down And Play Scrabble Simplification​-​Master​-​Station  ou le superbe The Turn.

Source : cribble.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (6 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Shadow Priest – Street Theatre

Shadow Priest – Street Theatre

Shadow Priest devait avoir deux grands frères (ou deux grandes sœurs) : le plus âgé, passionné d’abstract, pour le côté hip hop, et le second, plus jeune, fan d’electronica trancy planante. Street Theatre est le résultat de cette gestation musicale. Il nous propose ici une électro empreinte d’une émotion chère au label Border Community (Three Thousand Men In White Coasts), mais dont les influences rythmiques seraient plutôt à aller chercher du côté des maîtres de l’abstract (No Introduction, Streetrunner).

Source : section27.bandcamp.com

PS : malgré l’indication de copyright sur le site Bandcamp, l’album est bien en CC-BY-NC-ND 3.0, comme le prouve cette page, ou bien celle-ci.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.6/5 (7 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest