Rock progressif

Bledi Boraku – Tha

Bledi Boraku – Tha

Pour une première sortie, ce musicien albanais fait très fort. Quel plaisir de découvrir des perles comme celle-ci qui, au gré d’une écoute attentive, révèlent une telle richesse créative. S’affranchissant avec élégance de tout carcan de style ou de format, ce premier album intrigue, séduit, envoûte. Parmi les multiples références qu’il évoque, on pense bien sûr au travail du groupe allemand mythique CAN. Un artiste à suivre de près !

Source : bumpfoot.net
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Antethic – Ghost Shirt Society

Antethic – Ghost Shirt Society

Nouvel opus du trio russe Antethic, Ghost Shirt Society, toujours dans un registre proche du rock progressif, se mâtine grandement d’influences math rock et post rock. L’alliage machines et guitares donne un tour résolument planant à l’ensemble avec de bonnes déferlantes shoegazing, pas sans faire penser à God is an Astronaut ou encore Caspian.

Source : antethic.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Artús – Ors

Artús – Ors

Artús travaille via son association Hart Brut et son label Pagans sur les cultures gasconnes, portant une vision contemporaine, ouverte et radicale, des musiques traditionnelles occitanes. Une instrumentation lourde provenant du rock hardcore liée aux vielles à roues, shrutibox et autres violons, pour un combat halluciné avec, ou contre, l’ours, et une plongée dans la mythologie païenne. Puissant.

Source : pagansmusica.net
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

SEC – Que chaque jour soit dimanche

SEC – Que chaque jour soit dimanche

SEC est un duo toulousain basse batterie foufou, plein d’idées et de bonne humeur…  dont le projet du moment (non enregistré mais visible ici et détaillé ) est L’Emeute Philharmonique de SEC (ou EPS), constitué du duo + une chorale + un brass band, où chacun peut participer pour une grand messe foutraque avec le public. « SEC crame les deux bouts de la chandelle » et ça donne envie de tout brûler avec eux…  !

Source : seclerock.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.5/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Those of Willow – For When I Relapse

Those of Willow – For When I Relapse

Those of Willow est un duo américain réunissant les guitaristes Grant Chapman et Ross Blomgren. Originaires de Chicago, ils nous offrent une musique instrumentale se situant entre rock prog acoustique et classic folk. Avec des mélodies assez tranquilles, propices à la rêverie et à une mélancolie douce, l’album reste lumineux et apporte une certaine sérénité.

Source : thoseofwillow.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.2/5 (6 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

All Shall Be Well – Geelzwart

All Shall Be Well – Geelzwart

La réinterprètation d’oeuvres classiques est souvent un exercice particulièrement périlleux. Ce groupe néerlandais (trois guitares, batterie, basse) s’en sort pas mal du tout : ils nous proposent ici trois relectures post rock de Ludwig von Beethoven, Edvard Grieg et Eric Satie. Les enregistrement ont été réalisés en studio mais ils ont choisi de les enregistrer « live » donc sans retouche. Pour la petite info, ils sont en tournée en Chine en ce mois de décembre !

Source : allshallbewell.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.8/5 (6 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

E A Terra Nunca Me Pareceu Tão Distante – Medo de Morrer | Medo de Tentar

E A Terra Nunca Me Pareceu Tão Distante – Medo de Morrer | Medo de Tentar

Un nouveau deux titres en cette fin d’année des Brésiliens de E A Terra Nunca Me Pareceu Tão Distante. Plus concis, on retrouve le son post rock du combo ample et éthéré avec un petite préférence pour le deuxième titre : Medo de Morrer.

Source : eaterranuncamepareceutaodistante.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.5/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Uppercut – Crujida

Uppercut – Crujida

Uppercut est un groupe de rock progressif qui nous vient d’Espagne. Crujida, leur second album, est sorti en 2014. Ce trio guitare, basse, batterie offre un rock prog instrumental stoner en diable. Cañon Leopoldo est un bon exemple de leur musique contrastée un moment calme suivi de riffs tonitruants, de cris…  Le tout reste fort réjouissant et de très belle facture.

Source : subesube.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.5/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

look, orion! – Stages

look, orion! – Stages

Depuis les environs de Stockholm, les 5 membres de look, orion! partagent avec nous leur rock alternatif quelque peu expérimental, qui s’aventure régulièrement aux frontières du post-rock et du math rock. Après un premier EP fondateur en 2014, on les retrouve avec plaisir en ce début d’automne 2016 avec un son plus affirmé, ample et chaleureux. Un nouvel EP 4 titres très accessible, à l’image du titre Contours, particulièrement universel.

Source : lookorion.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.6/5 (10 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Rue de Prague – Self Agreement

Rue de Prague – Self Agreement

Ils nous avaient déjà particulièrement séduits en 2013 avec leur premier album (au point de concourir pour l’élection du titre de l’année 2014) et ils signent un retour détonnant en cette année 2016 avec leurs premiers enregistrements studio. « Ils » c’est Rue de Prague, le quatuor parisien au rock qui flirte avec le post-rock et l’ectro-rock. Au menu de cet EP, 5 morceaux aussi bons les uns que les autres, subtilement composés et arrangés. Un coup de cœur sur toute la ligne, même si Ignite a ce petit quelque chose en plus des grands titres qui vous marquent pour longtemps…

Source : ruedeprague.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.7/5 (9 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest