World

Don Yonder – Everything Is Nothing

Don Yonder – Everything Is Nothing

Les premières notes de steel guitar ne laissent planer aucun doute : avec ce nouvel EP de Don Yonder paru chez Flowerpot Records, nous sommes en territoire connu… celui des ballades country folk made in America. Mais quand cela est bien fait, sincère et efficace, pourquoi bouderait-on notre plaisir ?

Source : flowerpotrecords.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Azevedo Silva – Carrossel

Azevedo Silva – Carrossel

Fado des temps modernes, Carrossel, troisième album d’Azevedo Silva, fait tournoyer nos âmes depuis Lisbonne, comme une catharsis de nos peines. Les musiciens invités pour l’occasion donnent un supplément d’âme à cette voix portugaise au timbre qualifié d’“urbain dépressif”…

Source : azevedosilva.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Slow Parade – Hi-Fi LowLife

Slow Parade – Hi-Fi LowLife

Cinq ans après un Big Plans remarqué, le collectif Slow Parade revient pour un deuxième album. Toujours menés de main de maître par un Matthew Pendrick plus en forme que jamais, les Atlantais distillent un americana tendance roots et rock ‘n’ roll, avec un supplément d’âme qui transpire dans chacun des neuf titres de ce vibrant Hi-Fi LowLife .

Source : slowparademusic.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.5/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Numa Gama – Me Redesehno

Numa Gama – Me Redesehno

12 titres composés par Numa Gama, artiste qui habite entre Berlin et le Brésil. Ce métissage géographique et culturel se retrouve dans les sonorités de ses morceaux, alliant des structures et des beats rappelant l’électro tout en jouant avec des sonorités acoustiques et des rythmiques plus traditionnelles. Se construisant autour de motifs entraînants, il s’agit là d’un album délicat et enivrant !

Source : numagama.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.5/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

OROBORO – Vivo Tempos Mortos -​-​- 05 2020

OROBORO – Vivo Tempos Mortos -​-​- 05 2020

Attention les oreilles ! Du rock pour faire le plein d’énergie mais en portugais pour changer ! Avec un groupe de Porto s’étant lancé le défi de produire un 5 titres chaque mois de l’année ! Vivo Tempos Mortos étant le cinquième, on peut dire qu’ils tiennent le rythme !

Source : oroboro-music.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.5/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Derrok – Espinal EP

Derrok – Espinal EP

Avec ce nouvel EP en provenance du Chili, Derrok nous propose un véritable voyage en pleine nature. Sa musique, lancinante mais pas lassante, se construit et se déconstruit aux sons du charango, de la flûte et de la guitare, portée par des rythmiques hypnotiques. On se surprend à se laisser transporter par ces longues plages où semblent danser tous ces instruments acoustiques…

Source : derrok.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.7/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Edgardo Moreno – Quarantined pieces

Edgardo Moreno – Quarantined pieces

De retour du Chili en pleine période du coronavirus, Edgardo Moreno a été placé en quarantaine à son retour au Canada. Le musicien, isolé chez lui, a profité de ce temps imparti pour composer 8 pièces aux tonalités variées, dont ce superbe Charango quarantined.

Source : edgardomoreno.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.3/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

La Barca de Sua – La Barca de Sua 

La Barca de Sua – La Barca de Sua 

C’est un groupe formé en 2004 à Grenade en Espagne. La Barca de Sua est une proposition artistique née de l’intérêt musical de quatre Grenadins. En septembre 2004, Ils ont commencé à jouer ensemble, comme passe-temps, dans une ancienne maison de l’Albaycín de Grenade. Après un an, Carmen Caballero rejoint le groupe. Avec cet album, La Barca de Sua a remporté l’édition 2006 du festival Espacio Libre ce qui lui a permis de jouer au Festival Zaidín Rock.

Source : freemusicarchive.org
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.7/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Le Bal Chaloupé – Cavalier Noir

Le Bal Chaloupé – Cavalier Noir

Le parti collectif, communauté d’artistes bordelais, compte en son sein les joyeux drilles du Bal Chaloupé. Avec ce deuxième album, ils nous donnent un aperçu de leurs prestations scénique : du déhanchement et beaucoup d’énergie. Ne vous arrêtez surtout pas à ce Bonjour tristesse relativement sage et laissez-vous embarquer par le psychédélisme à tendance afrobeat et jazz qui parcourt cet excellent 10 titres… quelques passages épiques vous attendent au tournant !

Source : particollectif.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.5/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Kelebek Evrimi – The Butterfly’s Burden

Kelebek Evrimi – The Butterfly’s Burden

La nouvelle sortie du netlabel Silent Flow est un vrai dépaysement. Tout comme Zen in a Nigthclub, Kelebek Evrimi est un projet musical collectif réunissant des musiciens de Turquie, Bulgarie et Australie. Musicalement le résultat est une sorte de folk inédite mixant musiques traditionnelles bulgare et turque.

Source : silentflow.org
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Cocanha – Puput

Cocanha – Puput

Après la révélation qu’avait été il y a 3 ans leur précédent album (Sus la punta de l’espada se hissant même à une jolie 4ème place lors de l’élection Ziklibrenbib 2020), il va sans dire que le nouvel opus de Cocanha était attendu au tournant ! Et c’est avec un brio certain que le trio toulousain déroule 13 nouveaux morceaux à la fois rythmiquement engageants et vocalement toujours aussi vibrants. Au-delà du coup de cœur immédiat, le vent de modernité qui souffle sur ces chants traditionnels occitans place ce Puput dans la liste des albums qui comptent… et en font dès à présent l’une des valeurs sûres de 2020. Magique !

Source : pagans.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.8/5 (8 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest