L’hiver, ses longues nuits, son froid crépusculaire ... Quoi de mieux que le rock progressif de Fandoryne, groupe bordelais dont Tim Burton et Stephen King sont les influences revendiquées, pour rester au chaud, près de la cheminée.

Source : fandoryne.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (5 votes au total)
Fandoryne - Sept contes crepusculaires, 4.0 out of 5 based on 5 ratings
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest