Force est de constater que l’on trouve rarement (voire jamais) de musique en libre diffusion dans les boutiques traditionnelles. Ce mode de diffusion étant né des possibilités offertes par Internet, c’est donc sur le Web que l’on peut étancher sa soif de musique. Reste à connaître les emplacements de ces sources intarissables…

 

Les sites spécialisés

www.jamendo.fr
Jamendo est une plate-forme d’hébergement de musique en libre diffusion. L’ergonomie du site est plutôt bien pensée et les outils nombreux (playlists, sélection personnelles d’albums favoris, rédaction de critiques, dons aux artistes, widgets, radios, partage de contenus, aspects réseau social…).
Il s’agit toutefois d’une entreprise privée avec un objectif de rentabilité, ce qui l’amène à commercialiser la musique en libre diffusion, en jouant le rôle d’intermédiaire entre les artistes et les lieux de diffusion.

 

www.dogmazic.net
L’autre grande plate-forme de musique en libre diffusion est proposée par l’association militante Musique Libre, domiciliée à Bordeaux. Si Dogmazic s’avère moins riche en outils que Jamendo, le site dispose tout de même de fonctionnalités de recherche intéressantes : par licence, style de musique, label ou encore lieu ! Pratique pour aller voir des artistes libres près de chez soi !
A noter que l’association propose également des bornes interactives d’écoute, de téléchargement et de dépôt de musique libre pour les lieux publics. Depuis l’été 2011, des œuvres littéraires viennent compléter cette offre de contenu culturel en libre diffusion.

 

freemusicarchive.org
Derrière Free Music Archive on retrouve la radio indépendante américaine WMFU. Cette plate-forme entièrement en anglais se démarque des autres par son contenu éditorial très riche, proposé par des personnes venant de différents horizons. Toute personne peut néanmoins s’inscrire pour donner son avis sur les enregistrements proposés. Le contenu, filtrable par genre, présente notamment de nombreux enregistrements live de concerts donnés sur WMFU.

 

www.archive.org
 » L’Internet Archive (IA) est une organisation à but non lucratif consacrée à l’archivage du Web  » (source : Wikipédia). Le site (là encore en anglais) mis en place par l’association américaine présente notamment une section « Community Audio » très fournie, alimentée notamment par les netlabels (voir plus bas). L’ergonomie reste cependant perfectible et l’ensemble reste un peu austère. Il n’est du coup pas très évident de faire des découvertes sur ce site… mais vous verrez que vous y atterrirez régulièrement si vous vous plongez dans le monde de la musique en libre diffusion.

Les sites généralistes ayant adopté les licences Creative Commons

bandcamp.com
Bandcamp permet à n’importe quel artiste d’avoir une page de présentation très soignée mais non interactive des albums qu’il souhaite mettre en écoute, voire en téléchargement (payant ou non). Il est possible de télécharger  les morceaux dans de nombreux formats audio, dont les formats haute qualité. Malheureusement, ce site manque cruellement d’outils de recherche et/ou de découverte (seules des tags sont présents). Et comme il n’existe pas de filtre permettant de n’afficher que les contenus sous licence Creative Commons, trouver ces derniers s’apparente à une véritable chasse aux trésors.
Bandcamp se présentant comme une vitrine pour les artistes, il n’est pas possible de déposer des avis sur les morceaux.

 

soundcloud.com
L’idée derrière Soundcloud est simple : s’enregistrer et partager ses enregistrements (publiquement ou de façon privative), en donnant la possibilité aux autres de laisser des commentaires à un endroit précis du fichier audio. Il est également possible d’ajouter ses propres fichiers et de partager tout cela. La collaboration est de mise grâce à la constitution de groupes et à un espace de stockage permettant de collecter des fichiers audio en provenance d’autres utilisateurs. La section Explore est très pratique pour découvrir de nouvelles musiques, avec notamment un moteur de recherche dédié aux morceaux sous licence Creative Commons.

Les netlabels utilisant ce mode de diffusion

Les netlabels sont des labels musicaux officiant de façon quasi exclusive sur le Web, certains vendant tout de même CD, vinyles ou T-shirt. Nombre d’entre eux utilisent aujourd’hui les licences Creative Commons. Mais comme ce n’est pas le cas de tous les netlabels, prenez le réflexe de rechercher la licence des albums proposés (elle est parfois commune à tous les albums d’un netlabel et imposée par ce dernier).

En voici quelques-uns :

www.aaahh-records.net

Un netlabel allemand qui compte dans ses rangs plusieurs artistes talentueux (Entertainment for the Braindead, Bryyn, Uniform Motion, Emilie Lund…), pour des albums plutôt orientés folk/rock avec une pointe d’électro et de rock de temps à autre.

 

www.beepbeep.nl

De nombreux talents là encore chez les néerlandais de Beep ! Beep ! Back up the truck, avec notamment The Black Atlantic, My bubba & Mi ou encore Kismet. On est moins dans l’intimiste que chez aaahh records, avec du rock et un parfois un peu de folk ou de pop. Vous trouverez également une boutique bien garnie !

 

badpandarecords.wordpress.com

Le Bad Panda italien propose chaque semaine un ou deux titres (parfois plus) sous licence Creative Commons, en provenance d’un artiste ou d’un groupe qui n’utilise pas forcément ce mode de partage pour ses autres morceaux.
A dominante électro ambient, avec parfois une pointe de folk ou de rock.

 

clinicalarchives.blogspot.com

Un netlabel moscovite hyper actif (déjà presque 500 albums à son actif !), qui se définit comme un lieu pour la musique  » éclectique et illogique « . On y trouve donc un peu de tout, du rock au jazz, en passant par les musiques traditionnelles ou la musique expérimentale…

 

dustedwax.org

Vous trouverez sur le netlabel bulgare de la musique calibrée pour vos soirées, du trip-hop aux morceaux plus jazzy… Un netlabel de qualité pour tous les DJs !

 

 

Cette liste n’étant qu’un petit aperçu de la richesse des netlabels, vous pourrez en trouver d’autres plus à votre convenance en consultant l’univers Netvibes tenu par la Médiathèque de la CDC du Pays d’Argentan ou la liste régulièrement mise à jour du blog Acts of Silence :

On peut également citer www.clongclongmoo.org (liste de sorties d’albums, recommandations, liste de netlabels… attention, tout n’est pas sous licence Creative Commons) ou encore www.theeasypace.com (blog qui recense les sorties de netlabels : 103 en septembre 2011, 88 en octobre…).

Par ailleurs, si vous maîtrisez la langue de Shakespeare et souhaitez vous plonger dans le monde de la musique sous licence Creative Commons, vous trouverez de très intéressantes lectures sur Uncertain Form.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

7 Commentaires

  1. Musique | Pearltrees
    1 Juin 2013 @ 16:24:25

    […] Où trouver de la musique en libre diffusion ? Les Netlabels home • contact • blog • facebook • twitter to experience pearltrees activate javascript. […]

    Reply

  2. Catherine pandolfo (patrickpandolfo) | Pearltrees
    5 Août 2013 @ 13:03:09

    […] Où trouver de la musique en libre diffusion ? cd1d.com a été créé par CD1D, fédération nationale de labels indépendants cd1d.com est une plate-forme de diffusion et de distribution alternative de musique (physique et numérique) cd1d.com ne réalise aucun profit, reverse 85% des recettes aux labels et aux artistes cd1d.com est en marge de la "culture business" cd1d.com est une plate-forme de vente en ligne équitable du producteur à l’auditeur […]

    Reply

  3. Heroic
    24 Juil 2014 @ 13:13:13

    Une bonne réponse (me semble t’il) à la question:

    http://www.mp3trazaac.com

    Reply

    • Antoine (Médiathèque de Pacé)
      24 Juil 2014 @ 22:08:56

      Cette réponse ne me semble pas si bonne que ça étant donnée la mention en bas du site « Toute reproduction interdite. Toutes les musiques proposées sur ce site sont protégées par copyrights (tout droits réservés) ». On est donc dans le droit d’auteur classique sans mention d’une licence de libre diffusion, qui autoriserait au minimum la copie, la distribution et la diffusion dans un contexte non commercial…
      « Gratuit » ne signifie pas « libre », et inversement 😉

      Reply

  4. Zik en bib : libre et créative | let it bib
    30 Juil 2015 @ 22:57:56

    […] musique, ne connait pas encore le monde de la musique libre de diffusion. Et pour cause. Les ressources sont nombreuses et de qualité, mais disséminées un peu partout sur le […]

    Reply

  5. Discothécaire | Pearltrees
    20 Jan 2017 @ 15:36:54

    […] Bands. Musique de film / BO – Bandes originales. Stereomood. MENDELSSOHN – L'INCLASSABLE RNC#8. Où trouver de la musique en libre diffusion […]

    Reply

  6. Musiques libres de droit | Websito-thèque : ressources numériques d'autoformation et sur l'apprentissage en ligne
    20 Mar 2017 @ 16:06:58

    Reply

Laisser une réponse

*