Dawnshape – We Couldn’t Seize A Bit Of Truth

Dawnshape – We Couldn’t Seize A Bit Of Truth

Sorti en 2008, ce We Couldn’t Seize A Bit Of Truth des français de Dawnshape est encore une belle pépite du catalogue du netlabel Lost Children. Au croisement du post-hardcore, de l’emo et de la noise, le groupe déployait des compositions solides et tout en puissance (Prunus, Dandelions, Depicted intimacy) mais aussi quelques titres plus intimistes (The Thief, Shone through).

Source : archive.org
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Romain Baret – Naissance de l’horizon

Romain Baret – Naissance de l’horizon

Seul album sorti sous licences libres sur le Label Pince Oreilles (à ce jour), « Naissance de l’horizon » est une foisonnante merveille de la nouvelle scène jazz-rock. On y trouve de belles surprises accidentées comme Some Kind of Bug : SyntaxError : unexpected $humanity qui culmine en inventivité et aussi de belles plages musicales comme Respire (morceau en extrait). Sur ce titre, la chaleur de la contrebasse et le ressac de la batterie se marient à la perfection avec la guitare électrique de Romain Baret. Il n’y a plus qu’à rêver yeux fermés… mais oreilles grandes ouvertes…

Source : labelpinceoreilles.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.9/5 (7 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Tasru – Bottom of a Lake

Tasru – Bottom of a Lake

Derrière le pseudonyme Tasru, on retrouve l’Américain Thomas Grathwol « et ses amis ». C’est pourtant en solitaire que le multi-intrumentiste a sorti l’an dernier son album Bottom of a Lake (enregistré à Niigata), sur le netlabel japonais Tanukineiri. On y retrouve une jolie collection de titres pop/rock mâtinés de touches electro et admirablement produits… et agrémentés de mélodies qui risquent de vous trotter dans la tête !

Source : tanukineirirecords.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Quint Baker – Psychic Cat’z Enochian Boys

Quint Baker – Psychic Cat’z Enochian Boys

Dans les sorties 2017 du netlabel Sirona Records, on trouve ce Psychic Cat’z Enochian Boys de Quint Baker. Derrière ces étranges collages se cache une technopop assez efficace qui devrait ravir tous les amateurs des sons 80’s !

Source : archive.org
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.5/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Robber’s Roost – Sinking Ship

Robber’s Roost – Sinking Ship

Portant un nom chargé d’histoire pour Ellensburg (état de Washington), la ville d’origine de son membre fondateur Mark Paschen, Robber’s Roost sillonne les routes depuis 2013 avec son « Swing-Time/Rag-Punk », épuisant aux passages quelques bassistes… En décembre dernier le groupe a sorti un album incisif et énergique dont les 9 titres s’enchaînent à un rythme effréné, incitant fortement à renouveler l’écoute à multiples reprises !

Source : robbersroost.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Delicasession – Soar

Delicasession – Soar

Venu du netlabel Vulpiano Records, Delicasession est un groupe electro anglais actif depuis 2007. Avec ce deux titres, il déploie un trip hop rond, ample et chaleureux (la rythmique de guitare afro sur Soar, le phrasé rap sur Horizon…).

Source : vulpianorecords.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.7/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Damiano Baldoni – Lost Dynasty 

Damiano Baldoni – Lost Dynasty 

Cet album commence sur une très belle composition introduite à la guitare. Damiano Baltoni n’en est pas à son premier coup d’essai. C’est un deuxième opus qu’il nous propose. Certains morceaux sont inspirés par la musique celtique comme Celtic warrior. On retrouve aussi une atmosphère méditative, notamment dans un Elio contro atlante introduit par une voix venue des profondeurs rappelant Lisa Gerrard, la chanteuse du groupe Dead Can Dance.

Source : freemusicarchive.org
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.5/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Yaul – Memento Mori

Yaul – Memento Mori

Il semblerait que la ville du Mans brille par l’éclectisme de ses artistes libres… Après les chansons engagées de Ton Zinc et le rock fataliste de LiSe, c’est au tour du beatmaker Yaul de nous enchanter avec son dernier EP. Cinq titres d’une electronica lumineuse et très organique qui laisse la part belle aux parties de cordes, à l’image des sublimes If (you>us) et Snooze.

Source : yaul.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.5/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Suaava – Veilleuse

Suaava – Veilleuse

Suaava a la voix qui va avec son nom et est multi-instrumentiste, ce qui ne gâche rien à l’affaire. Quand on découvre qu’elle écrit ses textes et chante en français, nous voilà conquis. Il y a un petit quelque chose d’une Céline Ollivier sur certains titres. Aussi à l’aise dans le registre de la séduction (morceau en extrait), de la chanson sociale (Marx Dormoy, Voisins Voisines) ou de l’hymne féministe (Chiennes errantes), elle sait aussi surprendre avec des chansons plus graves et non moins belles. Le titre Scolopendre (sur les couples qui se délitent) en est un bel exemple.

Source : suaava.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.8/5 (11 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Upseen – El Monstruo

Upseen – El Monstruo

Ils sont jeunes et talentueux et devraient forcément commencer à écumer les scènes de France et de Navarre d’ici peu tant ils semblent avoir trouvé la bonne formule avec cet EP plus que réussi. En 4 titres, les Orléanais d’Upseen posent les bases d’une folk matinée de pop et de swing et finement arrangée (musicalement, on se régale !), avec des mélodies entêtantes et des parties vocales aux petits oignons, que celles-ci soient parlées (mmhhh !) ou chantées (re-mmhhh !). Bref, on en redemande !

Source : upseen.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (5 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest