De la house, oui, mais deep, minimale et sensuelle. C’est la ligne éditoriale choisie depuis 2006 par le netlabel allemand Supafeed, et l’on en ressent les influences : Kojak, Technasia, Derrick Carter… De bonne facture, cette compilation présentant l’ensemble des artistes du label s’adressera cependant en priorité à un public de connaisseurs, cette lecture de la house étant un peu passée pour le grand public. L’occasion d’espérer également que Supafeed se relance, la dernière sortie datant d’il y a presque 2 ans et les bons labels deep étant finalement rares.

Source : supafeed.net
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.6/5 (7 votes au total)
Supakonfekt vol.2, 3.6 out of 5 based on 7 ratings
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest