2011

Stroszek – A break in the day

Stroszek – A break in the day

Une bonne adresse à retenir : Death Roots Syndicate (netlabel italien orienté folk et country dans un style dark et gothique) et un album à chérir : A break in a day de Stroszek. Sous ce patronyme se cache le projet de l’italien Claudio Alcara, auteur de folk-songs poignantes et chargées d’émotions.

Source : archive.org
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.3/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

4bstr4ck3r – 4bstr4ck3r

4bstr4ck3r  –  4bstr4ck3r

Dj Parisien, 4bstr4ck3r nous enchante depuis 2010 avec son trip hop coloré et chaloupé. Laissez-vous bercer au son de ces 11 titres sortis en 2011, teintés de world music, notamment des Balkans, de soleil et de rythmiques tranquilles !

Source : 4bstr4ck3r.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.3/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Tobias Herzz Hallbauer – Verses 2

Tobias Herzz Hallbauer – Verses 2

Musicien allemand, Tobias Herzz Hallbauer, avec ce Verses 2 paru sur le netlabel Clinical Archive, a adapté en musique des poèmes d’écrivains anglais de la fin du 19ème et début du 20ème. Musicalement, on pense à un mix entre Tricky, Third Eye Foundation et Tarwater, que Tobias Herzz Hallbauer lui-même décrit comme une sorte de Krauthop (ce qui se révèle parfaitement parlant) !

Source : archive.org

 

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.0/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Parks, Squares and Alleys – Memories

Parks, Squares and Alleys – Memories

Premier album du russe Sergey Khavro (aka Parks, Squares and Alleys) composé à 17 ans, ce Memories, paru sur le netlabel Subwise, est truffé de titres dont on tombe sous le charme instantanément. Mélange de dream pop, lo fi, shoegaze, 8-bit et slowcore, la production artisanale de chambre sert idéalement les compositions avec quelques sommets comme Don’t drop the acid , Seventeen and ten ou ce Should everybody go to the disco  !

Source : archive.org
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.3/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Leksha – Jeen

Leksha – Jeen

A la croisé de l’electronica de Autechre et de Squarepusher, le musicien russe Leksha sortait cet unique album chez Kahvi Collective en 2011. Cérébral et composé de mille facettes, Jeen se révèle tantôt intrigant tantôt hypnotique avec de beaux passages comme Ae2, Temoe ou Groza.

Source : kahvi.org
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.3/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Le Fils des Trois Mousquetaires – Elle dégrafa son anacoluthe et l’oublia sur le lit

Le Fils des Trois Mousquetaires – Elle dégrafa son anacoluthe et l’oublia sur le lit

Non ne fuyez pas, la musique de cet extraterrestre belge est certes aussi improbable que son nom, celui de l’album et sa pochette psychédélique, mais mérite vraiment que l’on y prête une oreille. De petites pépites lo-fi aux allures de vieux tubes pop (flavor, porcelain flu) ou de mélodies folk sur des airs de chien battu (the doll, amnesia, who watches the watchmen).

Source : vulpianorecords.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 2.8/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Lumpfish – Sessioned

Lumpfish – Sessioned

À la pêche aux musiques en libre diffusion, on remonte parfois dans ses filets de drôles de poissons… C’est le cas de Lumpfish. Un groupe qui n’existe plus mais qui mérite bien qu’on le découvre encore aujourd’hui. Chaque titre est une histoire, ou même un film, le tout fait entièrement maison par de sacrés créatifs. Si vous n’avez pas peur de l’étrange ni de prendre une « douche écossaise » musicale, écoutez les vite. Et ne manquez pas tous les petits détails sonores… comme le comprimé effervescent dans Lalala Coma. La voix féminine et la basse ne vous disent pas quelque chose ? La réponse ici.

Source : lumpfish.bandcamp.com

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Herwig Holzmann – Has your anger really disappeared or have you just buried it so deep

Herwig Holzmann – Has your anger really disappeared or have you just buried it so deep

S’il y a bien un netlabel qui nous manque depuis sa disparition, c’est le netlabel canadien Camomille. Il était en effet l’un des rares à nous proposer de petites perles de musique ambient « mais pas que », à l’image de ce 5 titres de l’Autrichien Herwig Holzmann. Un album épique et intemporel, une lanterne nous guidant dans l’obscurité continuelle des saisons qui s’écoulent…

Source : camomille.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.3/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Seven – Shine

Seven – Shine

Quarantième sortie du netlabel Archaic Horizon et ce en 2011, Shine du russe Seven confirmait la veine très « warpienne » du netlabel, après notamment les albums de Gabriel et Sarin Sunday. 13 titres fusionnant rythmiques et claviers organiques pour une electronica nostalgique et intemporelle.

Source : archaichorizon.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.4/5 (5 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Phasma – Mirage EP

Phasma – Mirage EP

Paru en 2011 sur le netlabel japonais Bunkai-Kei Records, Mirage EP de Phasma alignait 4 titres d’electronica assez plaisants. Le remarquable et touchant titre d’ouverture, Mirage, rappelait fortement les triturations de son compatriote World’s End Girlfriend et justifie à lui seul le téléchargement de cet EP !

Source : bunkai-kei.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.3/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Allfits – Sea horse

Allfits – Sea horse

Sorti en 2011 sur le netlabel We Are the Daughter, Sea horse des espagnols de Allfits séduit pour son émocore tout en urgence et mélodies. Entre vitesse (Viaje de amor con Álvaro) et pop lumineuse (Semilla de manzana), le groupe hésitait pour notre plus grand bonheur et tout ça dans un tourbillon de guitares constant !

Source : allfits.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.5/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest