Camomille

Herwig Holzmann – Has your anger really disappeared or have you just buried it so deep

Herwig Holzmann – Has your anger really disappeared or have you just buried it so deep

S’il y a bien un netlabel qui nous manque depuis sa disparition, c’est le netlabel canadien Camomille. Il était en effet l’un des rares à nous proposer de petites perles de musique ambient « mais pas que », à l’image de ce 5 titres de l’Autrichien Herwig Holzmann. Un album épique et intemporel, une lanterne nous guidant dans l’obscurité continuelle des saisons qui s’écoulent…

Source : camomille.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.5/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Lyndsie Alguire – Suspended in light

Lyndsie Alguire – Suspended in light

Cela fait plus de 2 ans que le netlabel Camomille a fermé ses portes et il nous manque toujours autant. C’était l’endroit parfait pour découvrir des petits bijoux d’albums orientés ambient et se laisser transporter par des musiciens talentueux et originaux. A l’image de la Canadienne Lyndsie Alguire qui en 2011 nous offrait un premier album fantastique où piano et electronica s’emmêlent pour le plus grand plaisir de nos oreilles.

Source : camomille.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.2/5 (5 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Matthias Boss & André D – Violins for bass

Matthias Boss & André D – Violins for bass

Les musiciens Matthias Boss et André D jouent, transgressent les règles musicales et font de leurs violons, les instruments de leur imagination. Surprenante, déroutante, cette musique libre, improvisée, minimaliste, attisera, je l’espère votre curiosité.

Source : camomille.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.5/5 (11 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Trans Alp – Après quatre pièces d’Erik Satie

Trans Alp – Après quatre pièces d’Erik Satie

Trans Alp, c’est Sebastian Drichtel, musicien passionné de musique électronique, concrète. Il revisite Erik Satie tout en préservant le travail, la partition d’origine. A l’écoute, on retrouve, apprécie tout ce que « Les Gnossiennes » de Satie ont de mélancolique, de nostalgique… Beau compromis entre le classique et l’expérimentation musicale electro.

Source : camomillemusic.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.4/5 (9 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest