CC-BY-NC-SA 3.0

Cialyn – Silver Halide Seashine

Cialyn – Silver Halide Seashine

Alors qu’il vient de sortir un Solar Radiance carry dreams à la tonalité plus dark, Cialyn avait déjà publié ce Silver Halide Seashine en début d’année. Digne héritier des Boards of Canada, période Music Has The Right To Children, Cialyn continuait dans sa voie electronica rêveuse et organique.

Source : cialyn.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Joaquin Cornejo – Barro EP

Joaquin Cornejo – Barro EP

Basé à Berlin, le netlabel Shika Shika ne connaît pas les frontières et rassemble des producteurs disséminés un peu partout sur la planète, qui ont tous la même envie de mêler musique électroniques et sons acoustiques, dans une ambiance très organique. Cela se vérifie particulièrement sur cet EP du Mancunien venu d’Equateur Joaquin Cornejo, qui laisse transparaître un peu de musique d’Amérique Latine dans chacune de ces quatre compositions hypnotiques.

Source : shikashika.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.5/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Andres Oddone – Aura

Andres Oddone – Aura

Sorti sur le netlabel allemand Shika Shika, défricheur de musique mélangeant world music et sons electro (et découvert via l’indispensable Auboutdufil), ce Aura du mexicain, Andres Oddone, est de toute beauté. Alternant titres rythmés, captations musicales et de magnifiques titres ambient (Ventura y colores, Maia), Aura est une véritable odyssée de sons et de couleurs.

Source : andresoddone.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

ELECTRIC BELT – Never Seen the Devil

ELECTRIC BELT – Never Seen the Devil

Depuis quelques annèes, les quatre musiciens d’Electric Belt se sont imposés comme des références du blues rock en Andalousie. Ce nouveau disque témoigne de la grande palette d’expression d’un groupe qui excelle désormais aussi bien dans le heavy rock psychédélique (Never seen the devil) que dans le blues plus traditionnel avec cette guitare slide superbement exécutée façon Muddy Waters énervé sur ce Tired and bored.

Source : electricbelt.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Hope and Social – Happy Bread (and Cruel Hangovers)

Hope and Social – Happy Bread (and Cruel Hangovers)

Avec une régularité qui fait plaisir à entendre, Hope and Social nous offre un nouvel album empreint d’une énergie diablement contagieuse. Rythmiques enlevées, mélodies et passages cuivrés entêtants, tout y est pour faire de ce Happy Bread (and Cruel Hangovers) un marqueur fort dans la discographie déjà conséquente du groupe anglais.

Source : music.hopeandsocial.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Diego Lorenzini – De Algo Hay Que Morir

Diego Lorenzini – De Algo Hay Que Morir

Diego Lorenzini est l’un des piliers du netlabel chilien Uva Robot, refuge depuis 2011 d’artistes folk/rock à l’éclectisme et l’authenticité marquantes. Il ne déroge pas à cette règle avec ce nouvel album dans lequel, entouré de nombreux autres artistes, il nous embarque de sa voix suave et swinguée le long de 17 titres chaloupés et envoutants. Un véritable délice !

Source : uvarobot.cl
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Sauna Youth – Deaths

Sauna Youth – Deaths

Troisième album de ce groupe punk londonien littéraire, expérimental et furieux revendiquant aussi bien les Ramones que Steve Reich. Les 12 titres abordent la rhétorique politique, les arts, l’action et la passivité, le travail et les loisirs… Le titre en écoute, « Percentages » traite du détournement des chiffres pour des raisons politiques. Enregistré sous le pont ferroviaire de Peckham, les interférences de la circulation parfois captées par les micros, soutiennent une esthétique faite d’urgence.

Source : saunayouth.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Straight White Teeth – Charming Pet GIFs

Straight White Teeth – Charming Pet GIFs

Ambiance cotonneuse à souhait avec ce premier album de Straight White Teeth (le projet solo de l’Américain Patrick McGuire), qui nous offre ici un petit concentré de dream pop des plus agréables. Écrits et enregistrés chez lui mais mixés avec l’aide occasionnelle de son ami Joey Howell, ces 9 titres ne seront pas sans évoquer aux plus fidèles de Ziklibrenbib le premier opus du groupe Carroll…

Source : straightwhiteteeth.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.7/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Gavin Gamboa – Chopin / Four pieces

Gavin Gamboa – Chopin / Four pieces

Quant il n’expérimente pas, le très productif Gavin Gamboa, se produit en live ou en studio avec quelques interprétations classiques, généralement au piano. Ce Chopin / Four pieces fait donc partie de cette collection d’enregistrements hautement recommandables de par l’excellence de leur exécution !

Source : gav.cloud
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Shirobon – Rebirth

Shirobon – Rebirth

Toujours très actif sur Bandcamp, Shirobon est de retour avec un nouvel EP, sobrement intitulé Rebirth. Très affuté, il balance son chiptune aux gimmicks imparables, oscillant entre morceaux posés (Fracture, Xilioh) et déferlantes trance/drum’n’bass à tendance cyberpunk (The Chase, Trident, Vectors). Un nouvel incontournable dans la discographie du Britannique !

Source : shirobon.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.3/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Miles Oliver – Color me

Miles Oliver – Color me

Depuis 2013,  le Français Miles Oliver se produit un peu partout en Europe et égraine une folk teintée de shoegazing pleine de poésie. Avec ce Color me, le musicien pousse encore plus loin sa mélancolie en mélangeant folk songs et titres embellis de parties rythmiques et de nappes de claviers, dont le profond Saturdaze illustré par son clip gorgé de nostalgie musicale des années 90. Superbe !

Source : milesoliver.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest