CC-BY-NC-SA 3.0

Jetty Vertigo – Ventoline

Jetty Vertigo – Ventoline

C’est un cocktail explosif que nous sert le combo rock bordelais Jetty Vertigo :  un Ventoline constamment sur la brèche (à l’énergie punk et boosté par ses refrains screamo), une ambiance Kings of Leonesque sur Dead And Wise… Avec une section rythmique au top et une excellente qualité de production, voilà un 2 titres qui qui sonne comme une mise en bouche pour un album que l’on attend de pied ferme !

Source : jettyvertigo.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Nick – Hey, Taylor!

Nick – Hey, Taylor!

Premier album de « Nick » (Viktoria Godunko), artiste ukrainienne. Grâce à une collaboration entre le netlabel allemand Entes Anomicos, où elle avait sorti quelques singles, et le netlabel argentin Kriptonia, Hey, Taylor! est cette fois-ci publié sous licences libres. Un condensé de bedroom pop, tout aussi intimiste qu’accrocheur.

Source : kriptonia.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

March to May – What I Was and More

March to May – What I Was and More

Toujours empreints d’une certaine mélancolie qui leur va à ravir, les Américains de March to May sont de retour avec un nouvel album où ils laissent à nouveau transparaitre leur talent pour les chansons folk pop évocatrices finement arrangées et portées par de superbes harmonies vocales. Dans la continuité de leur précédent opus et encore une fois très bien produit… peut-on raisonnablement s’en lasser ?

Source : marchtomay.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Talons’ – Make America Again

Talons’ – Make America Again

L’Américain Mike Tolan a mis à profit le début d’année 2020 pour coucher sur un nouvel album ses questionnements concernant sa parentalité, la politique, la pandémie… Une introspection qui semble magnifier ses pastilles folk déjà très intimistes. Accompagné par ses complices habituels pour des arrangements tout en délicatesse, il nous livre un 9 titres pour le moins touchant.

Source : talons.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Bralitz – Bralitz

Bralitz – Bralitz

Bralitz est le projet d’un seul homme : il compose lui-même ses chansons, joue de la guitare, de la batterie, du piano, de la basse, du ukulélé… Des chansons dont l’atmosphère pourra nous rappeler les ballades d’Adam Green et des Moldy Peaches, un régal de douceur !

Source : blocsonic.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Salted – You Won’t Like This

Salted – You Won’t Like This

Actif lui aussi depuis 2012, le Québécois Salted débarque sur Ziklibrenbib avec son electro groovy à souhait. Tour à tour entraînantes ou plus downtempo, emmenées par des rythmiques hip hop, des ambiances dancefloor, ou dynamitées par des passages plus drum’n’bass, ses compositions fourmillent de mélodies accrocheuses. Voilà au final un album qui porte bien mal son nom, surtout avec un titre introductif aussi punchy que ce Brass Banshee !

Source : salted.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.5/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Antonio Bizarro – The Dark Room

Antonio Bizarro – The Dark Room

Antonio Bizarro est écrivain de science fiction. Il a déjà écrit une dizaine de livres. The Dark room est son projet musical pour illustrer son livre O invisivel, a sua sombra e o seu reflexo. L’ensemble des compositions de cet album représente une atmosphère apocalyptique, d’écroulement de civilisations. La musicalité est austère sombre, énigmatique, avec des effets fantomatiques.

Source : enoughrecords.scene.org
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

DzEta – We Hope For A Happy Ending

DzEta – We Hope For A Happy Ending

DzEta est un projet solo qui propose une musique instrumentale fortement inspirée de post-rock et d’artistes tels que Mogwai, Slowdive ou encore Ez3kiel. Avec 5 titres, We hope for a happy ending nous fait entendre une musique qui prend le temps de se développer, pour finir sur un titre apaisé Puissions nous nous retrouver.

Source : dzeta.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Don Yonder – Everything Is Nothing

Don Yonder – Everything Is Nothing

Les premières notes de steel guitar ne laissent planer aucun doute : avec ce nouvel EP de Don Yonder paru chez Flowerpot Records, nous sommes en territoire connu… celui des ballades country folk made in America. Mais quand cela est bien fait, sincère et efficace, pourquoi bouderait-on notre plaisir ?

Source : flowerpotrecords.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Cuddle Formation – Here I’ll be forever

Cuddle Formation – Here I’ll be forever

Sur le magnifique netlabel never content, Cuddle Formation tricote une folktronica intimiste et fragile pleine de replis mélodiques. A l’image de la pochette, ces huit titres nous font voyager dans un tableau coloré et plein de petits détails à écouter.

Source : becomecontent.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Feldup – A thousand doors, just one key

Feldup – A thousand doors, just one key

Originaire de Franche-Comté et récemment installé à Paris pour ses études, Feldup n’a pas spécialement bien vécu cette transition. Le jeune homme aux 173 000 abonnés sur Youtube exprime sa solitude et sa confusion dans son (déjà) 10ème album. Constamment sur la brèche, c’est en artiste lo-fi accompli qu’il nous embarque au fil de ce 11 titres peu avare en moments vibrants et luminances pop.

Source : feldup.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.8/5 (5 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Ladder Devils – Perfect Hair

Ladder Devils – Perfect Hair

Ladder Devils, combo américain, officiait jusqu’en 2017 avec un son à la croisée du grunge et du hardcore. Avec ce Perfect Hair paru en 2016, le groupe balançait plutôt pour le grunge avec deux excellents morceaux post Nirvana jusque dans le titre (Even in her youth, même si il ne s’agit en aucun cas d’une reprise) !

Source : ladderdevils.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest