CC-BY-NC-SA 3.0

Gavin Gamboa – Chopin / Four pieces

Gavin Gamboa – Chopin / Four pieces

Quant il n’expérimente pas, le très productif Gavin Gamboa, se produit en live ou en studio avec quelques interprétations classiques, généralement au piano. Ce Chopin / Four pieces fait donc parti de cette collection d’enregistrements hautement recommandable de par l’excellence de leur exécution !

Source : gav.cloud
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Shirobon – Rebirth

Shirobon – Rebirth

Toujours très actif sur Bandcamp, Shirobon est de retour avec un nouvel EP, sobrement intitulé Rebirth. Très affuté, il balance son chiptune aux gimmicks imparables, oscillant entre morceaux posés (Fracture, Xilioh) et déferlantes trance/drum’n’bass à tendance cyberpunk (The Chase, Trident, Vectors). Un nouvel incontournable dans la discographie du Britannique !

Source : shirobon.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.3/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Miles Oliver – Color me

Miles Oliver – Color me

Depuis 2013,  le français Miles Oliver se produit un peu partout en Europe et égraine une folk teintée de shoegazing pleine de poésie. Avec ce Color me, le musicien pousse encore plus loin sa mélancolie en mélangeant folk songs et titres embellis de parties rythmiques et de nappes de claviers, dont le profond Saturdaze illustré par son clip gorgé de nostalgie musicale des années 90. Superbe !

Source : milesoliver.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Lake South – Wellington | Te Upoko O Te Ika

Lake South – Wellington | Te Upoko O Te Ika

Après un If You’re Born On An Island The Ocean Heals You majestueux mais quelque peu torturé, Lake South revient avec un deuxième album plus apaisé. On y retrouve sa voix reconnaissable entre mille autres, et une electro pop elle aussi plus aérienne et organique, en relation avec le projet derrière ce Wellington | Te Upoko O Te Ika : associer à chaque titre une carte postale représentant un lieu, un sentiment… Encore un bien bel album à se mettre entre les oreilles !

Source : lakesouth.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.7/5 (6 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Paper Thieves – headlights (ep / 2016)

Paper Thieves – headlights (ep / 2016)

Ils viennent de sortir un album (Koumpounophobia) mais dès 2016 on pouvait écouter le premier EP de ce groupe berlinois composé de cinq membres aux origines diverses (Allemagne, Turquie, Nouvelle-Zélande). Melting-pot de voix soul-jazzy et d’instrumentaux pop ou psyché (guitares, batterie, claviers) pour un résultat aussi inclassable qu’agréable.

Source : paperthieves.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Professor Kliq – Entertainment System

Professor Kliq – Entertainment System

Le Professor Kliq est de retour ! Après 4 ans d’absence, Mike Else revient plus en forme que jamais et nous propose un nouvel album paré pour enflammer les dancefloors. Moins world que ses précédentes productions, mais toujours aussi réjouissant grâce à son sens des mélodies et ses talents de sound designer, voilà un nouvel opus terriblement addictif qui illumine 2019 de son éclat.

Source : professorkliq.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.7/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Himalayha – II

Himalayha – II

Sorti en juin sur le netlabel Enough Records, ce II du Portugais Himalayha fait la part belle aux ambiances cinématographiques. Extraits de dialogues, de radios, enregistrements ambiants combinés à des nappes de synthés ou des accords de piano, cet EP déploie une musique ambient complétement habitée.

Source : enoughrecords.scene.org
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.7/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Isobutane – Exchanging

Isobutane – Exchanging

Sorti en 2011 sur le netlabel slovaque Exitab, ce Exchanging de Isobutane éclatait d’une electronica flamboyante et plutôt musclée. Au sein de ces 13 titres se glissait aussi ce Sdinsyou résolument drum’n’bass et sans doute le titre plus abouti, quelque part du côté de Theme from Ernest Borgnine de Squarepusher …

Source : exitab.exitmusic.org
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Bégayer – Terrain à mire . Une maison rétive . Contrainte par le toit

Bégayer – Terrain à mire . Une maison rétive . Contrainte par le toit

Bégayer butine dans tous les champs/chants : les musiques traditionnelles et chants populaires de l’Italie au Maroc, le blues, le punk et les musiques expérimentales/improvisées… au moyen d’instruments bricolés maison. Une musique ciselée à l’énergie brute pour déclamer des poèmes provenant du fin fonds de la mémoire collective du monde. “Un héritage sans testament”.

Source : begayer.bandcamp.com

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

William Carlos Whitten – Burn My Letters

William Carlos Whitten – Burn My Letters

Le New-Yorkais Bill “William Carlos” Whitten fait du rock alternatif depuis bientôt trois décennies en tant qu’auteur-compositeur-interprète pour St Johnny et Grand Mal. Burn My Letters, son premier album solo, recèle des trésors de mélodies sombres et hypnotiques. Conçue en collaboration avec des membres d’Interpol, Mercury Rev, Joan as Police Woman et mixée par Dave Fridmann, sa musique mériterait d’avoir la même renommée que celle de ses amis !

Source : iheartnoise.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

EMay – Let Out Your Ghosts

EMay – Let Out Your Ghosts

Installée dans les montagnes rurales de Virginie-Occidentale, EMay y cultive notamment ses propres aliments et s’adonne à l’apiculture. Cette proximité avec la nature se reflète jusque dans ses productions musicales, à l’image de ce Let Out Your Ghost très organique dans lequel, entourée de musiciens reconnus, elle distille un folk-rock qui n’est pas sans évoquer Alanis Morisette, Joni Mitchell ou encore Janis Joplin.

Source : emaymusic.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest