CC-BY-NC-SA 3.0

Provinciano – Exploraciones

Provinciano – Exploraciones

Amateurs de piano et de musique improvisée, voici un album qui a vu le jour suite à une collaboration entre la ville de Santiago et divers artistes. Sept titres en solo de Provinciano parus sur le netlabel chilien Ciudad Bombardeada.

Source : ciudadbombardeada.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Tinmouth – Surprise Time

Tinmouth – Surprise Time

La scène de Philadelphie recèle décidément de nombreux talents ayant adopté les licences Creative Commons. Après Carroll, Tutlie, OhBree et autres Son Step, c’est au tour de Tinmouth de débarquer sur Ziklibrenbib avec ce cocktail pop/rock bien pêchu qui plaira aux nostalgiques des années 90, entre le lyrisme de R.E.M. et les envolées d’Oasis et autres groupes british de l’époque. Un bon petit opus pour cette rentrée, avec quelques titres qui valent vraiment le détour tels ce Anxious Darlin’.

Source : tinmouth.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.8/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Squanto – A gift & a favor

Squanto – A gift & a favor

Squanto composait un folk singulier en y combinant des éléments electro et drone. Sorti en 2013, ce A gift & a favor donnait une bonne idée du talent de l’américain, notamment à travers ces arrangements très fins comme la superposition discrète de 2 pistes en décalées sur ce magnifique To the Grid. Son album suivant, Every Night Draws the Same Crowd, voyait l’aboutissement de ses compositions avec un Parts 3 & 4 frisant la perfection !

Source : squanto.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Sea Offs – What’s the Point

Sea Offs – What’s the Point

Après un EP coup de cœur l’an passé, Sea Offs est de retour sur Ziklibrenbib… et le duo de Pennsylvanie amène dans son sillage une belle brochette de musiciens, franchissant ainsi un palier supplémentaire dans la qualité des enregistrements et la production générale de leur musique. A saluer le choix audacieux de ne pas tout miser sur deux ou trois titres accrocheurs mais d’écrire un album qui révèle toute sa beauté au fil des 8 morceaux qui le composent.

Source : seaoffs.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Coastals – Figure It Out EP

Coastals – Figure It Out EP

Cet été, Coastals sort enfin de sa chambre. Après un Bedroom Mixes prometteur l’an passé, le quatuor made in Florida nous sert son indie rock / indie pop aux réminiscences de groupes tels Two Door Cinema Club ou encore Phoenix sur un EP 5 titres tonique et ensoleillé. A mettre entre toutes les oreilles !

Source : coastalsofficial.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Ending Satellites – The lost tapes | Vol. B

Ending Satellites – The lost tapes | Vol. B

Voilà déjà 6 ans que le Bayonnais Damien Dufour a mis sur orbite son projet musical et photographique Ending Satellites. S’entourant parfois de quelques collaborateurs (notamment sur l’excellent 7 billion passengers | Only one flight sorti en 2012), c’est en solo cette fois-ci (photos, guitares, piano, claviers, batterie, etc.) qu’il nous présente ce très joli carnet de route, inspiré par ses pérégrinations à travers le monde. Sept clichés et sept titres entre rock et post-rock, qui sont autant d’invitations aux voyages… à tous les voyages…

Source : www.endingsatellites.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.3/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Celebration – Wounded Healer

Celebration – Wounded Healer

Après un Hello Paradise plus que convaincant en 2011, Celebration signe son grand retour avec ce Wounded Healer, un album bigarré et très léché, plus orienté pop et légèrement moins psychédélique et expérimental que son prédécesseur. Avec toujours en fil conducteur cette énergie soul/rock qui vous happe et jamais ne vous lâche… Encore une bien belle réussite pour le trio de Baltimore !

Source : celebration.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Frog Legs : Ragtime Era Favorites

Frog Legs : Ragtime Era Favorites

Dénichée sur un netlablel consacré aux enfants (Kazoomzoom) dont l’intention est à louer même si la musique qui y est proposée n’a pour l’instant rien de très convaincant, cette compilation sort du lot et ravira petits et grands. Il s’agit de quelques grands succès de ragtime appartenant aujourd’hui au domaine public et enregistrés d’après les supports d’époque : 78 tours, cylindres phonographiques et rouleaux pour pianos mécaniques. La pochette et le titre reprennent le fameux Froglegs rag de James Scott (1906) et l’illustration de sa partition originale.

Source : kazoomzoom.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Talk Less Say More – Bonfire Night

Talk Less Say More – Bonfire Night

Alors étudiant à l’université de Leeds, le Britannique Matthew Jennings débutait en 2003 ses enregistrements sous le nom de Talk Less Say More. Lors de son arrivée sur le netlabel Records on Ribs en 2008, il a continué ses expérimentations jusqu’à parvenir à la réalisation d’une trilogie pop ancrée dans le présent, avec néanmoins des réminiscences de pop art music des années 70 et 80. Initiée avec England Without Rain en 2012, elle s’achève cette année avec ce brillant Bonfire Night… qui sera également son dernier opus en tant que Talk Less Say More.

Source : recordsonribs.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.6/5 (5 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Laura Mura and the Seven Dwarves – My Bootleg

Laura Mura and the Seven Dwarves – My Bootleg

Si Laura Mura est accompagnée des sept nains (« the Seven Dwarves »), de Blanche Neige elle n’a que les cheveux d’ébène, et serait plutôt une sorte d’Alice au pays des Merveilles italienne. Ce live rend bien compte du caractère intimiste et original de ses prestations. Jouets musicaux, beatbox, cris et rires côtoient chants multilingues et instruments classiques. Elle et ses acolytes multi-instrumentistes ont gardé un pied dans l’enfance et le plaisir que l’on a à les écouter est certainement lié à la réminiscence de nos premières émotions musicales, du temps des berceuses et jeux chantés…

Source : labelnetlabel.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest