CC-BY-NC-SA 3.0

Ben Cozik – The Storm

Ben Cozik – The Storm

Ca n’est pas un critère de recrutement indispensable mais nombre de bibliothécaires musicaux pratiquent également la musique. C’est le cas de Benoît alias Ben Cozik qui officie en Bretagne. Fougerais d’adoption mais Rémois d’origine, Ben Cozik nous emmène dans une folk intimiste et veloutée. Pour ce premier album il s’est entouré de musiciens locaux avec lesquels il a noué une complicité forte palpable sur tous les titres de cet EP.

Source : bencozik.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.3/5 (8 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Lake South – If You’re Born On An Island The Ocean Heals You

Lake South – If You’re Born On An Island The Ocean Heals You

En 2014, sur les cendres encore tièdes d’Urbantramper, naissait Lake South. Il aura donc fallu attendre 3 ans pour découvrir le premier album du Néo-Zélandais. Une attente récompensée par ce 11 titres majestueux, où l’on retrouve parfois en filigrane derrière une synth pop enjouée et très bien produite les influences world  du groupe qui avait participé à la toute première élection Ziklibrenbib… Avec en guise de surprise un Double Grammar Zone / North ultra dépouillé et vibrant…

Source : lakesouth.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.7/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Moonlands – Moonlands EP

Moonlands – Moonlands EP

Découvert sur le netlabel Foof Records, une bonne adresse à retenir, ce Moonlands Ep séduira à coup sûr les fans de Cocteau Twins ou de Lush. Adepte du shoegazing et de la dream pop, le groupe Moonlands nous offre en effet une bonne dose de pop solaire et éclatante dont il serait dommage de passer à côté !

Source : foofrecords.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Artús – Ors

Artús – Ors

Artús travaille via son association Hart Brut et son label Pagans sur les cultures gasconnes, portant une vision contemporaine, ouverte et radicale, des musiques traditionnelles occitanes. Une instrumentation lourde provenant du rock hardcore liée aux vielles à roues, shrutibox et autres violons, pour un combat halluciné avec, ou contre, l’ours, et une plongée dans la mythologie païenne. Puissant.

Source : pagansmusica.net
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Bruit qui court – Que la nuit m’emporte

Bruit qui court – Que la nuit m’emporte

Rock ou rap ? Un groupe hybride de Toulouse se produisant sur les 2 scènes et au final, n’appartenant à aucune sinon à la sienne. Ce qui va plutôt bien à un groupe libertaire prônant l’insoumission et le réveil des consciences. On aime ou on n’aime pas mais on est forcément secoué par les textes scandés, vociférés, dont la puissance a à voir avec une ponctuation musicale riche et bien dosée.

Source : brtqcrt.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Les Cartes Postales Sonores – BUNONG ▲ POP SONGS

Les Cartes Postales Sonores – BUNONG ▲ POP SONGS

Déjà chroniquées sur ce site, les Cartes Postales Sonores s’illustrent de nouveau en publiant cette compilation musicale enregistrée chez le peuple Bunong, une ethnie vivant dans les montagnes du Cambodge. C’est aussi un hommage qu’elles rendent à l’artiste Lok Ta. Elles nous offrent un fabuleux cocktail musical de pop synthé et psyché influencé par la musique traditionnelle de ce peuple si méconnu au Cambodge car la culture dominante de ce pays est la culture Khmer.

Source : lescartespostalessonores.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Lumpfish – Sessioned

Lumpfish – Sessioned

À la pêche aux musiques en libre diffusion, on remonte parfois dans ses filets de drôles de poissons… C’est le cas de Lumpfish. Un groupe qui n’existe plus mais qui mérite bien qu’on le découvre encore aujourd’hui. Chaque titre est une histoire, ou même un film, le tout fait entièrement maison par de sacrés créatifs. Si vous n’avez pas peur de l’étrange ni de prendre une « douche écossaise » musicale, écoutez les vite. Et ne manquez pas tous les petits détails sonores… comme le comprimé effervescent dans Lalala Coma. La voix féminine et la basse ne vous disent pas quelque chose ? La réponse ici.

Source : lumpfish.bandcamp.com

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Herwig Holzmann – Has your anger really disappeared or have you just buried it so deep

Herwig Holzmann – Has your anger really disappeared or have you just buried it so deep

S’il y a bien un netlabel qui nous manque depuis sa disparition, c’est le netlabel canadien Camomille. Il était en effet l’un des rares à nous proposer de petites perles de musique ambient « mais pas que », à l’image de ce 5 titres de l’Autrichien Herwig Holzmann. Un album épique et intemporel, une lanterne nous guidant dans l’obscurité continuelle des saisons qui s’écoulent…

Source : camomille.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.5/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Summer – Hot Servitude

Summer – Hot Servitude

Depuis son album RDV drague, Summer n’a cessé de creuser son sillon cold (noisy) wave dans les pas de groupes comme Diabologum, Hems, Programme ou Non Stop. Avec Hot Servitude le groupe donne un impact encore plus grand à sa musique grâce notamment au renfort de leur nouveau guitariste. Côté textes,  Summer ne nous épargne rien de la misère sexuelle de notre époque. C’est cru, brutal, beau, noir et sale comme les déflagrations noisy qui parsèment les 8 titres impressionnants de cet opus.

Source : summer3.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.5/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Tenineight – Whatever

Tenineight – Whatever

Une guitare, une voix, c’est parfois suffisant. Ce premier album complet de Tenineight l’illustre bien avec un grunge acoustique lo-fi qui peut faire penser à Silverchair ou même Nirvana avec les titres Good for you et First few feet. A l’écoute Whatever, le morceau qui donne son nom à l’album.

Source : flowerpotrecords.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.5/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

The Black Atlantic – Darkling, I Listen

The Black Atlantic – Darkling, I Listen

Trois ans après un premier album touché par la grâce, The Black Atlantic nous transportait à nouveau avec sa folk chaleureuse mais néanmoins plus torturée, au fil des 5 titres déroulés par cet EP sompteux, aux rythmiques syncopées. Et depuis 2012, il faut bien avouer qu’on se languit quelque peu de leur talent et de la magie qu’ils insufflaient dans leur musique… We miss you guys !

Source : blackatlantic.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.4/5 (7 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Those of Willow – For When I Relapse

Those of Willow – For When I Relapse

Those of Willow est un duo américain réunissant les guitaristes Grant Chapman et Ross Blomgren. Originaires de Chicago, ils nous offrent une musique instrumentale se situant entre rock prog acoustique et classic folk. Avec des mélodies assez tranquilles, propices à la rêverie et à une mélancolie douce, l’album reste lumineux et apporte une certaine sérénité.

Source : thoseofwillow.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.2/5 (6 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest