CC-BY-NC-SA 3.0

Lumpfish – Sessioned

Lumpfish – Sessioned

À la pêche aux musiques en libre diffusion, on remonte parfois dans ses filets de drôles de poissons… C’est le cas de Lumpfish. Un groupe qui n’existe plus mais qui mérite bien qu’on le découvre encore aujourd’hui. Chaque titre est une histoire, ou même un film, le tout fait entièrement maison par de sacrés créatifs. Si vous n’avez pas peur de l’étrange ni de prendre une « douche écossaise » musicale, écoutez les vite. Et ne manquez pas tous les petits détails sonores… comme le comprimé effervescent dans Lalala Coma. La voix féminine et la basse ne vous disent pas quelque chose ? La réponse ici.

Source : lumpfish.bandcamp.com

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Herwig Holzmann – Has your anger really disappeared or have you just buried it so deep

Herwig Holzmann – Has your anger really disappeared or have you just buried it so deep

S’il y a bien un netlabel qui nous manque depuis sa disparition, c’est le netlabel canadien Camomille. Il était en effet l’un des rares à nous proposer de petites perles de musique ambient « mais pas que », à l’image de ce 5 titres de l’Autrichien Herwig Holzmann. Un album épique et intemporel, une lanterne nous guidant dans l’obscurité continuelle des saisons qui s’écoulent…

Source : camomille.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.5/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Summer – Hot Servitude

Summer – Hot Servitude

Depuis son album RDV drague, Summer n’a cessé de creuser son sillon cold (noisy) wave dans les pas de groupes comme Diabologum, Hems, Programme ou Non Stop. Avec Hot Servitude le groupe donne un impact encore plus grand à sa musique grâce notamment au renfort de leur nouveau guitariste. Côté textes,  Summer ne nous épargne rien de la misère sexuelle de notre époque. C’est cru, brutal, beau, noir et sale comme les déflagrations noisy qui parsèment les 8 titres impressionnants de cet opus.

Source : summer3.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.5/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Tenineight – Whatever

Tenineight – Whatever

Une guitare, une voix, c’est parfois suffisant. Ce premier album complet de Tenineight l’illustre bien avec un grunge acoustique lo-fi qui peut faire penser à Silverchair ou même Nirvana avec les titres Good for you et First few feet. A l’écoute Whatever, le morceau qui donne son nom à l’album.

Source : flowerpotrecords.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

The Black Atlantic – Darkling, I Listen

The Black Atlantic – Darkling, I Listen

Trois ans après un premier album touché par la grâce, The Black Atlantic nous transportait à nouveau avec sa folk chaleureuse mais néanmoins plus torturée, au fil des 5 titres déroulés par cet EP sompteux, aux rythmiques syncopées. Et depuis 2012, il faut bien avouer qu’on se languit quelque peu de leur talent et de la magie qu’ils insufflaient dans leur musique… We miss you guys !

Source : blackatlantic.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.3/5 (6 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Those of Willow – For When I Relapse

Those of Willow – For When I Relapse

Those of Willow est un duo américain réunissant les guitaristes Grant Chapman et Ross Blomgren. Originaires de Chicago, ils nous offrent une musique instrumentale se situant entre rock prog acoustique et classic folk. Avec des mélodies assez tranquilles, propices à la rêverie et à une mélancolie douce, l’album reste lumineux et apporte une certaine sérénité.

Source : thoseofwillow.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.2/5 (6 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Billions of Comrades – Rondate

Billions of Comrades – Rondate

Trois ans après un premier album détonnant, les Billions of Comrades reviennent avec leur rock à tendance punk et electro, qu’ils poussent encore plus loin que précédemment. Plus tendu, plus rythmé, plus contemplatif par moments, et certainement plus aventureux dans les expérimentations, ce Rondate fait partie de ces albums qui ne laissent pas indifférent. Il confirme la propension du groupe belge à jouer les éclaireurs d’un rock qui se réinvente, et ce pour notre plus grand plaisir !

Source : billionsofcomrades.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

SUSIJAT & Portron Portron Lopez – Live at Kanal 103

SUSIJAT & Portron Portron Lopez – Live at Kanal 103

Youpi du nouveau chez Poil Records ! Un enregistrement live dans une radio macédonienne (Kanal 103) des Portron Portron Lopez avec un groupe local : Susijat. Un split qui permet de découvrir un groupe de rock originaire de Skopje qui joue plus vite que son ombre. Les écouter, c’est sauter en marche dans un TGV entouré d’hélicoptères vrombissants, en tentant de se raccrocher à une basse tranquille et une voix lointaine qui, par moment, émanent du roulis fracassant.

Source : poilrecords.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (5 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Frank Boston – Tres Sueltos

Frank Boston – Tres Sueltos

Frank Boston est argentin, c’est un musicien atypique et touche à tout qui a sorti une dizaine d’albums sur Bandcamp, tous en Creative Commons. Avec Decime cime cime, il fait entendre un rock psychédélique, énergique et un peu foutraque. Sur son EP intitulé Tres Sueltos, vous trouverez trois titres sautillants d’un rock alternatif très réussi.

Source : frankboston.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.0/5 (7 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Allye Gaietto – Some Kind of Heaven

Allye Gaietto – Some Kind of Heaven

Plutôt introvertie en coulisses, Allye Gaietto fait partie de ces artistes qui se révèlent totalement quand ils chantent, envoûtant les spectateurs et auditeurs avec leur voix pleine de vie et de fêlure. Dans un univers entre pop, jazz, blues et soul qui n’est pas sans évoquer une lointaine Amy Winehouse, la jeune artiste de Détroit nous sert un premier EP maîtrisé et magnétique, qui en appelle de nombreux autres…

Source : allyeg.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.7/5 (6 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest