CC-BY-NC-SA 3.0

r s v – Clustered Regularly Interspaced Short Palindromic Repeats

r s v – Clustered Regularly Interspaced Short Palindromic Repeats

Toute nouvelle sortie du netlabel portugais Enough Records, r s v est un projet electro  mi ambient mi technopop. Avec des compositions électroniques minimalistes, dépouillés mais intenses, ce Clustered Regularly Interspaced Short Palindromic Repeats rappelle les ambiances cinématographiques de Blade Runner (ACT-G ou Telomeres par exemple).

Source : enoughrecords.scene.org
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.7/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Linen Closet – Linen Closet

Linen Closet – Linen Closet

Bien que Linen Closet soit originaire du Texas, c’est une élégance toute britannique qui souffle sur ce premier album éponyme. Situées quelque part entre pop et rock, brillantes et habitées, les compositions de ce groupe à l’effectif non limité aiment prendre leur envol à grand renfort d’instrumentations symphoniques. C’est sublime et vibrant, et un véritable coup de cœur. L’un des derniers de l’année 2018 ?

Source : linencloset.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (4 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Portron Portron Lopez – De Colère Et D’Envie

Portron Portron Lopez – De Colère Et D’Envie

Oh les frères Portron ont sorti un nouvel album ! Le trio guitares batterie a changé et le batteur ne s’appelle plus Lopez mais l’énergie exubérante est toujours là et cet opus donne a entendre des compositions qui oscillent entre afrobeat, blues, zouk, pop hawaienne, folk, rock garage, musique répétitive et bruitisme… à leur sauce.

Source : portronportronlopez.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Katie Pederson – The Landing

Katie Pederson – The Landing

Envie de débuter cette année 2019 sur une note un peu légère ? Alors foncez écouter le dernier EP de Katie Pederson ! Originaire d’Ann Arbor (tout comme une certaine Abigail Stauffer !), cette  pianiste à la voix vibrante n’est pas avare de mélodies pop entraînantes, des classiques mais efficaces Music Maker, Happy Medium, et Heavy aux plus rafraichissants Everybody Knows It et Pint and a Tune. Avec de jolies ballades pour compléter la liste, voici un remède idéal contre la morosité 😉

Source : katiepederson.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (5 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Machines In Heaven – The ‘Glasgow Jihad’ EP

Machines In Heaven – The ‘Glasgow Jihad’ EP

Sorti en 2013, ce Glasgow Jihad EP  a pas mal circulé sur la toile. Avec sa technopop dansante et un brin nostalgique Machines In Heaven offrait notamment un Mumbo jingo entêtant, tout en bénéficiant d’une production tout à fait dans l’air du temps.

Source : machinesinheaven.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Sdang! – Il paese dei camini spenti

Sdang! – Il paese dei camini spenti

Toute dernière parution du netlabel italien Edison Box Records, voici Il paese dei camini spenti du groupe Sdang!. Dans une veine purement math rock et instrumental (proche de groupes comme Electric Electric ou Mutiny on The Bounty), le duo (déjà auteur d’un EP et d’un album) détonne et parvient à faire passer les compositions avant la démonstration même s’il est techniquement époustouflant (Il campanile oltre la nebbia, Tre vecchie streghe…) !

Source : edisonboxrecords.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 5.0/5 (1 vote au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Llamame La Muerte – Where Sun Is Spreading Shadow

Llamame La Muerte – Where Sun Is Spreading Shadow

Llamame La Muerte est un trio du Mans de 10 ans d’âge qui sort tout juste son 3ème album. Un rock psychédélique et minimaliste qui lorgne vers le hardcore emo, à écouter très fort en effectuant des tâches répétitives c’est parfait. DIY non profit pur jus, cet album est issu d’un coproduction d’une myriade de labels : Attila Tralala, Donnez-Moi Du Feu, Emrenadur Records, Et Mon Cul C’est Du Tofu ?, No Way Asso, Subversive Ways, Tocsin Records.

Source : llamamelamuerte.bandcamp.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

The Albert Square – I (assume I) know what I’m doing

The Albert Square – I (assume I) know what I’m doing

Sorti en 2015 chez le fabuleux netlabel power pop/punk/folk Quote Unquote Records, ce I (assume I) know what I’m doing envoie du bois ! Fougueuses et tout en urgence les complaintes de Albert Square (sorte de Nick Corbo en version électrique) viennent autant des tripes qu’elles prennent aux tripes !

Source : quoteunquoterecords.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 4.7/5 (3 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Antarctigo Vespucci – Love In the Time of E-Mail

Antarctigo Vespucci – Love In the Time of E-Mail

Lorsqu’il retrouve son comparse Chris Farren pour former avec lui Antarctigo Vespucci, Jeff Rosenstock délaisse quelque peu son côté punk pour basculer joyeusement vers une power pop aux notes parfois acidulées. C’est toujours aussi énergique, encore plus mélodique, et comme toujours sur l’excellent netlabel Quote Unquote Records !

Source : quoteunquoterecords.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 3.0/5 (2 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest

Anxiety Machine – More Everything

Anxiety Machine – More Everything

Voilà un disque qui dépareille dans le catalogue du netlabel Quote Unquote Records ! Anxiety Machine, loin des guitares débraillées folk power rock enthousiasmantes et habituelles du label, bricole du fond de sa chambre avec des synthés vintages des petits instrumentaux has been et mélancoliques mais terriblement attachants, la preuve surtout avec les Housey et Caffeiine jitters !

Source : quoteunquoterecords.com
VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes au total)
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrPin on Pinterest