Accueil > Politique documentaire musicale > Charte d’acquisitions des documents sonores

Charte d’acquisitions des documents sonores

Mdiathque dpartementale de prt de la Haute-Sane, Service Musique & Multimdia

mardi 3 février 2009, par Christophe Daniel

Politique documentaire

Principes gnraux d’acquisitions de documents sonores

1. Budget

Budget 2008 : 15500 euros

2. Fournisseurs

March 2006-2009 :

- Lot n°1 Fourniture de documents sonores : Socit XXX

- Lot n°2 Fourniture de la production discographique locale et rgionale et des programmations autour des manifestations culturelles rgionales : Disquaire YYY

3. Missions du Service Musique

Le service Musique doit garantir l’accs la musique enregistre pour tous.

Il lui revient de tenir disposition de son public un fonds de disques, livres et revues reprsentant la musique dans toute sa diversit.

Il assure l’accs des citoyens l’information, la documentation, la formation, la culture, et au divertissement musical.

Il lui est demand de faire connatre les expressions musicales passes et contemporaines, d’offrir des collections actualises, d’ouvrir l’oreille du public, en lui faisant dcouvrir des genres mconnus ou minoritaires et de garantir l’clectisme, l’encyclopdisme des collections.

manation du Conseil Gnral de la Haute-Sane et faisant partie des plus importantes discothques de prt de la rgion Franche-Comt, le service Musique de la Mdiathque dpartementale se doit de constituer, conserver et diffuser les œuvres musicales rgionales.

4. Rpartition des acquisitions de disques par genres musicaux

Le bibliothcaire musical est un passeur qui veille offrir un panorama musical le plus large possible.

Tout comme ses collgues bibliothcaires, le bibliothcaire musical ne doit pas soumettre sa politique d’acquisition la liste des meilleures ventes. Mais il peut prendre en compte les demandes de ses usagers, dans la limite de ses moyens budgtaires et dans le cadre de sa politique d’acquisition.

Afin de remplir correctement et rationnellement ces missions, le bibliothcaire musical doit mettre en place une politique d’acquisition cadre. Il lui faut pour cela dcider chaque anne la faon dont il rpartira son budget d’acquisition.

Plusieurs facteurs formatent cette rpartition. Tout d’abord le bibliothcaire est soumis un devoir d’clectisme, il doit prsenter une collection reprsentative de l’dition phonographique.

Il a ensuite une obligation de rpondre aux demandes de ses usagers, demandes fortement axe sur les meilleures ventes de musiques actuelles et de chanson francophone.

Diffuseur de la culture musicale, il doit galement prsenter des œuvres moins connues ou moins faciles d’accs comme les musiques exprimentales, savantes, contemporaines ou ayant trait d’autres cultures que la notre.

Enfin il a surtout pour obligation d’assurer une rotation convenable de ses documents, la collection ne trouvant son utilit que lorsqu’elle est emprunte par son public.

Ce mlange de facteurs dont il doit tre tenu compte a pour rsultat la rpartition suivante :

GENRES MUSICAUX POURCENTAGE / TOTAL

Musiques du monde, traditionnelles 15%

Chanson franaise & francophone 20%

Musiques afro-amricaines 10%

Rock & Musiques actuelles 25%

Musique classique & contemporaine 15%

Musique fonctionnelle 7%

Musique pour enfant 8%

Cette rpartition des achats de compact-disc tient compte plus ou moins 5% de la rpartition de chaque genre musical dans le fonds de la discothque, elle vise en respecter l’quilibre.

On y constate la prdominance des musiques actuelles et de la chanson francophone, les deux genres musicaux les plus priss par le public de la mdiathque. Ils font donc l’objet d’un soin particulier.

D’un abord plus difficile, musique classique, afro-amricaine et traditionnelle bnficient d’un budget moins important mais une attention pointue est porte la formation et la mdiation de ces musiques en direction des bibliothques partenaires du secteur Musique.

Quant aux musiques fonctionnelles et musique pour enfants, la production ditoriale est insuffisante qualitativement et quantitativement pour pouvoir dpasser ces pourcentages raisonnablement.

Les sorties essentielles de ces genres musicaux, les œuvres importantes et incontournables sont tout de mme largement acquises par le service.

La rpartition des acquisitions des diffrents genres musicaux pourra galement varier en fonction de l’volution de la production discographique. En effet certains genres et sous genres musicaux apparaissent ou disparaissent au fil du temps.

Il est nanmoins difficile de pouvoir acqurir un ensemble reprsentatif de la production discographique internationale avec un budget annuel tournant autour de 11000 euros en moyenne. Ce budget ne serait en effet mme pas suffisant pour couvrir les sorties des seules musiques actuelles. On estime que les diteurs mettent chaque anne sur le march environ 14 000 nouveaux titres, soit une moyenne de plus de 1000 nouveauts par mois, ou 40 par jour. A 16 euros le cd en moyenne, il faudrait un budget annuel de 224 000 euros pour prtendre l’exhaustivit.

5. Critres de slection des acquisitions

Le bibliothcaire musical utilise son expertise et sa culture musicale, la confronte ses missions de service au public, ses impratifs budgtaires, aux particularits de son territoire, de son public afin d’effectuer une slection dans la production phonographique annuelle.
Les critres de pondration sont :

-  la facult qu’aura le disque intresser le public

-  la qualit de ce disque dans ce qu’il apporte l’histoire musicale
-  la facult du disque divertir son auditeur

-  la facult du disque enrichir les connaissances musicales de son auditeur

-  la dure de vie intellectuelle de l’œuvre (dure pendant laquelle il va intresser son public)

-  la pertinence de l’œuvre compare aux œuvres du mme genre musical

-  la qualit de ce disque dans ce qu’il apporte la cohrence du fonds documentaire de la mdiathque

6. Nombre maximum d’exemplaires acquis

Le budget du service Musique ne permet pas d’acheter les disques en plusieurs exemplaires, un seul exemplaire de chaque disque est achet. La dure de prt d’un disque dans une mdiathque dpartementale courant sur plusieurs mois, il est essentiel d’viter les disques rpondant des modes phmres, rapidement prims.

7. Sources discographiques et bibliographiques

Afin d’effectuer son choix d’acquisitions, le bibliothcaire musical utilise des revues musicales, magazines, quotidiens nationaux mais aussi des dictionnaires, encyclopdies, ouvrages de rfrences et sites internet.
Il est essentiel de maintenir la disposition du bibliothcaire musical, un accs et un panel complet de ces diverses sources.

8. Entretien et gestion du fonds

Les disques perdus, vols ou dtriors prmaturment sont remplacs par les emprunteurs.

Les disques uss et dtriors par de trop nombreuses utilisations sont pilonns et remplacs par le service Musique s’ils rpondent toujours aux critres d’acquisitions.

Le dsherbage des documents sonores semble dlicat lorsque l’on sait que la moiti du fonds de la Mdiathque n’est plus disponible dans le commerce.

Lorsque le manque de place ncessitera une limination de certains documents, une charte de dsherbage des documents sonores sera rdige et des alternatives au simple pilon devront tre trouves (conservation partage, dons…etc)